Archive | 25,mai, 2008

baba au rhum à la chantilly

C’est sur une fiche de cuisine que j’ai achetée il y a plus de trente ans que j’ai pioché cette recette du baba au rhum qui fait à chaque fois l’unanimité. La pâte est quasiment impossible à rater, elle est très aérée, un vrai régal…!!

baba au rhum à la chantilly

dscf5664

– 250 g de farine

– 5 g de sel

– 3 oeufs

– 15 g de sucre

– 15 g de levure du boulanger

– 1 verre d’eau (pas très grand)

– 75 g de beurre fondu.

Pour le sirop

– 1/2 litre d’eau

– 220 g de sucre

– 1/2 verre de rhum

– 120 g de marmelade d’abricots (facultatif)

Pour la chantilly

– 30 cl de crème fraîche liquide fleurette

– un peu de sucre glace

Dans un saladier, mettre 75 g de farine prélevé sur les 250 g prévus, creuser une fontaine et y déposer la levure délayée dans 1/2 verre d’eau tiède. Faire une boule souple en mélangeant bien. Recouvrir du reste de farine. Laisser 30 minutes en attente dans un endroit tiède.

Ajouter alors le sucre, le sel, les oeufs. Travailler à la spatule en bois pour obtenir une pâte ferme, puis la détendre avec un peu d’eau tiède jusqu’à l’obtention d’une pâte souple mais surtout pas liquide.

Laisser reposer 15 minutes sous un torchon et rajouter le beurre fondu. Bien mélanger jusqu’à une parfaite homogénéité.

Mettre dans un moule à savarin beurré (ou moule en couronne). Laisser lever jusqu’aux bords du moule.

Mettre à cuire à four chaud th 7 (190-200) pendant 20 minutes sans ouvrir surtout. Surveiller la couleur, il doit être doré. Sortir le gâteau du four et laisser reposer avant de démouler sur le plat de service.

Pendant ce temps, préparer le sirop en faisant bouillir le sucre avec l’eau pendant quelques minutes. Hors du feu et quand le mélange a tiédi, rajouter le rhum et mélanger. Goûter si le dosage vous convient.

Lorsque le baba et le sirop sont tièdes, arroser le baba largement à la louche et recommencer jusqu’à ce qu’il ait tout absorbé. Napper alors au pinceau avec la marmelade d’abricots passée, allongée d’une cuillerée à soupe d’eau et chauffée (facultatif). Garnir de chantilly et réserver au frais.

après la pluie…

La nature est trempée, les herbes de perles habillées,

Notre ami toutes cornes dehors, semble bien décidé.

Il va droit son chemin après la pluie,

Il glisse, s’attarde parfois, sans soucis.

Sa délicate maison enroulée sur son dos,

Il explore, s’aventure et bave de joie, l’escargot.