Poèmes


“La peinture est une poésie qui se voit au lieu de se sentir et la poésie est une peinture qui se sent au lieu de se voir”. (Léonard de Vinci)


6 MAI 2008

Rose si belle, rose délicate,

Rose éternelle, rose écarlate,

Rose témoin de tant d’amourettes,

Rose qui a inspiré tant de poètes.

Toi aux couleurs aussi tendres qu’une caresse,

Aussi audacieuses et ardentes qu’une promesse.

Rose charmante et élégante

Rose enivrante et tourbillonnante,

Aux parfums puissants et impertinents

Ou subtils, légers mais toujours présents.

Ton charme et ta fantaisie

Ton exubérance ou ta modestie

Font de toi un délice exquis,

Un avant-goût de paradis.

(Françoise)


7 MAI 2008

dscf2650


UNE FLEUR, UN SOIR..


Dans ton existence, tu as semé autour de toi,

Du bonheur et des éclats de joie.

Ton doux sourire et tes yeux malicieux

rendaient heureux les jeunes et les plus vieux.

Pourtant de la rose tu as souvent éprouvé la piqûre des épines,

Mais ta force et ta foi n’ont jamais laissé place à l’humeur chagrine.

Ta bonté et ton accent chantant,

Tels un tapis de violettes au printemps,

Ravissaient discrètement

Le cœur de ton enfant.

Mais un jour tu es parti

Vers un lointain pays,

Pris un autre chemin,

Celui où le bonheur n’a pas de fin.

Tu es parti, telle une fleur un soir qui se referme,

Pour refleurir là-bas, où chaque vie arrive à son terme.

(Françoise)

7 JUIN 2008

DSCF7340

VERT-TIGE…

Si tu étais une fleur,

Tu serais, dans mon cœur, une pensée

Quelque part plantée.


Si tu étais un jardin,

Tu serais celui dans lequel j’oublierais mes chagrins.


Si tu étais une couleur,

Tu serais le vert

Qui joue entre le sombre et le clair.


Si tu étais un regard,

Tu serais celui où je plonge et m’égare.


Si tu étais un sourire,

Tu serais beau et complice

Et ferait croire à mes rêves qu’ils s’accomplissent.


Si tu étais un geste,

Tu serais celui de la main

Qui me salue de loin.


Si tu étais une émotion,

tu serais le trouble

Qui jouerait au quitte ou double.


Si tu étais un chemin,

Tu serais celui que je prendrais pour suivre mon destin.


Si tu étais un espoir,

Tu serais celui auquel on pense du matin au soir.


Mais si tu n’étais qu’une illusion ?

Alors je serais le plus triste des airs de violon.

(Françoise)

ciel


Il est des mots que l’on ne dira jamais

Tout au fond de nous si bien cachés

Il est des mots des soirs d’infortune

Qui s’épanchent en flots au clair de lune

Il est des mots forts et rugissants

Qui vont à temps et contre-temps

Il est des mots que l’on retient

On croit qu’ils ne serviraient à rien

Il est des mots impossible à prononcer

Ceux-là même qui nous feraient parfois avancer

Il est des mots si tranchants

Qui font mal et blessent tant

Il y a ceux tellement doux

Tels une caresse apaisant un courroux

Il est des mots que l’on murmure au creux d’une oreille

Qui font sourire et ensoleillent

Ceux aussi que l’on devine sans les entendre

Qui peuvent être durs ou des plus tendres

Il est des mots émotion

Passion ou dérision

Et puis ceux du bonheur

Qui font voir la vie en couleur

Mais les mots à venir

Seront les plus beaux à dire.

(françoise)


MERCREDI 10 DECEMBRE 2008

dscf5105dscf5102

dscf5097

BLANC, C’EST BLANC

Dans la nuit, sans faire de bruit,

Dame Nature a rajeuni.

Elle s’est parée d’une splendide beauté,

Elle a revêtu son manteau immaculé,

Les branches s’inclinent en toute majesté.

Des perles étincelantes çi et là déposées,

Que le soleil s’amuse à faire danser.

Le ciel a répandu sa poudre de lumière,

Et sur la terre a effacé toute barrière.

Ce qui était hier simple végétation

Est aujourd’hui concert de violons,

Spectacle féérique,

Musique symphonique.

La dernière rose

Semblait attendre que la neige se pose

Sur ses pétales délavés

Pour finir sa vie toute de blanc habillée.

Le vent qui se lève se plaît à saupoudrer,

A bosseler, à façonner

Au gré de ses envies

Ce fragile et éphémère tapis.

Ornement magique et blanc,

Ravive en nous les rêves d’enfant.

(Françoise)

dscf51081

———————————————————————-

dscf5293

MAIN TENDUE

Guirlandes, étoiles et paillettes

Bulles de champagne et rires plein la tête,

Musique, cadeaux, c’est la fête.

Douce chaleur dans vos foyers,

Et vos assiettes prêtes à déborder,

La longue nuit peut commencer.

Dehors, les températures sont négatives

Pourvu que j’y survive !

Toute la journée, sur ce trottoir glacial

J’ai attendu un sourire en ce jour spécial.

Vos pas se pressaient,

Vos bras de cadeaux chargés.

Ma main gelée tendue

Ne vous a même pas émus.

J’attendais un peu de chaleur

Surtout celle de vos cœurs.

Regardez-moi, y a-t-il entre nous tant de différences

Pour qu’il y ait tant d’indifférence ?

J’avais aussi un travail, un toit, une famille

Mais vous ne voyez en moi que mes guenilles.

…Dehors, les températures sont négatives

Pourvu que j’y survive !

(Françoise)

MERCREDI 31 DECEMBRE

dscf52471

dscf52402

QUAND MINUIT SONNERA


Bonne année, bonne santé,

Ces mots tant de fois prononcés.

Une formule presque automatique,

Des souhaits parfois plus très authentiques.

Aujourd’hui, je formule ces voeux pour toi

Pour les douze prochains mois.

Je te souhaite cet éclat dans tes yeux,

Joyeux ou mystérieux.

Je te souhaite d’offrir et de recevoir

Des sourires pleins d’espoir.

Que tes plus beaux voyages

Au fond de toi n’atteignent jamais le rivage.

Je te souhaite bien plus de rêves que de regrets,

Bien plus de désirs pour la réalité.

S’il est des jours plus noirs que blancs, plus pleurs que rires,

Pense que le meilleur reste à venir.

Si ta main ne retient que la piqûre de l’épine,

Que ton coeur ne se souvienne que du parfum de la rose.

Cueilles le moindre instant de bonheur

Que tu sois ici ou ailleurs,

Et que ton année soit belle et colorée

Comme une fleur un matin d’été.

(Françoise)


DIMANCHE 10 MAI 2009

FleurCitronnier

DSCF9644


DSCF7222


Le citronnier

Elle a craqué dés qu’elle m’a vu,

J’étais au premier rang, bien en vue.

Le feuillage frais et luisant,

D’un beau vert sombre et brillant.

Elle m’a embarqué avec espoir,

Il ne faudra pas la décevoir.

Elle a habillé mon pied d’un joli pot

On eut dit que pour moi rien n’était trop beau !

Elle m’a installé au soleil

Je la vois de loin, sur moi elle veille.

Elle me nourrit et me désaltère régulièrement,

J’aime qu’auprés de moi elle prenne du temps.

Chaque jour je travaille pour lui offrir le meilleur,

Jusqu’au moment où, à travers mon feuillage, je lui présente mes  fleurs :

Blanches et pures,

Nombreuses, elles durent

Et sont autant de promesses parfumées

Parole de citronnier !

Et lorsque de petits fruits verts font leur apparition,

Elle redouble d’attentions.

Les semaines passent encore et toujours,

Mes branches s’alourdissent de jour en jour.

Et enfin, les voilà, mûrs, jaunes, parfumés et dodus

Ma promesse est tenue !

(françoise)

DSCF7220



Mercredi 27 Mai 2009

le sucre

LE SUCRE


Depuis votre plus tendre enfance, je vous offre ma douceur,

Et je continue chaque jour au fil des heures,

Que je sois roux, blond ou blanc,

Vous m’aimez, c’est évident !

Pour vous je me mets dans tous mes états,

En morceaux, par ci, par là ;

En poudre, bien dosé, mesuré

Dans vos gâteaux au gramme prés ;

Cristallisé pour que vos fruits si beaux,

Fondent avec moi en un voluptueux sirop ;

En grains ronds et blancs déposés sur vos pâtisseries

Les revêtant ainsi d’un peu de fantaisie ;

Quand je deviens si fin et impalpable, on me dit de glace,

Et dans vos meilleures recettes, j’ai toujours ma place ;

Mais lorsque je bouillonne en un doux caramel

Blond ou ambré, je deviens très sensuel

Et vous pouvez faire de moi ce que vous voulez :

Volutes, arabesques, fins cheveux effilochés ;

Ajoutez crème ou beurre salé

Et je saurai alors au mieux vous régaler.

Je peux me montrer dur ou tendre,

Mais c’est toujours pour mieux vous surprendre !

(Françoise)


15 Commentaires

15 réflexions sur “Poèmes

  1. Que d’émotions ,que de tristesse,j’en suis encore émue,moi qui suis une passionnée de jardin et fleurs,j’en suis à ma troisième visite devant ces belles images que je survolais ,tant vos poèmes m’ont sensibilisés.

  2. Pour Marie : Je vous remercie de votre très gentil commentaire qui m’a beaucoup touchée. De plus, vous êtes la première personne à laisser un mot sur mes poèmes et cela m’encourage à continuer.
    Françoise

  3. Je ne suis pas en sucre mais je fond devant ces poèmes et ces recettes. Quel talent en plus de celui de la peinture! c’est une joie de venir sur ce blog. Bonne continuation.

  4. Et bien, Françoise, quelle surprise et quel émerveillement !!!
    Comment fais-tu pour être aussi douée ?
    Certaines recettes sont bien (je ne les ai bien sûr pas toutes lues) mais ce sont surtout les poèmes que je ne me lasse pas de lire et relire … tant je les trouve beaux !
    Pour le plaisir de tes lecteurs, continue ! et bravo !
    Bernadette.

  5. J’en arrive aux poèmes et je suis époustoufflée ; quel talent ! triple, quatruple etc. talents.
    Il y a des artistes qui vivent cachés toute leur vie et qui, pourtant mériteraient d’être connus.

    Bravo encore

  6. Je pensais connaitre beaucoup de vos talents :peinture , cuisine mais la poésie quel merveille félicitations
    Jaime beaucoup » Vertige »

  7. Merci pour ces beaux poêmes plein de vérité
    Je vois que la cuisine cache d’autres dons bien aussi vivifiants
    mes préférés sont Une fleur un soir , plein de nostalgie mais si beau, quand minuit sonnera, il faut rester vrai dans nos souhaits …………..et le sucre me fait bien sourire que de souvenirs, il peut faire la page d’accueuil d’un carnet de recettes (richesses trouvées de part et d’autres su la toile
    Encore merci pour te lire dans toutes tes rubribiquesQue de talents.

  8. JE SUIS BLUFFEE PAR AUTANT DE TALENT; TU FAIS JAILLIR
    DE MA MEMOIRE PLEIN DE SOUVENIRS .

    TANT QUE DÛRE LA ROSE,LE CITRONNIER,LE SUCRE;UNE FLEUR UN SOIR QUI DONNE LE VERT-TIGE,DANS CE BLANC SI BLANC,VOILA LA MAIN TENDUE. QUAND MINUIT SONNERA,,SERA MON DERNIER MOT.

    TROP BEAUX TES POEMES. CONTINUE DE NOUS EMERVEILLER. JE T’EMBRASSE TRES FORT.

  9. Je n’avais pas encore eu le temps de lire tes poème,je suis émue par tes mots,tes phrases,tes vers,que d’émotion!! J’ai une amie très très chère qui joue comme toi avec la poèsie avec justesse,comme le ferait un viloniste,un pianiste…tes mots sont les touches qui résonnent à nos oreilles et dans nos coeurs,merci Françoise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s