Archives

Délice pommes spéculoos et pâte de spéculoos maison

Des amis me disaient récemment que le confinement était l’occasion pour eux de cuisiner beaucoup plus. Bien que je continue de travailler tous les matins, je m’aperçois que j’ai de plus en plus envie de tester de nouvelles recettes pour faire plaisir à mes chers confinés. Je vous partage une des dernières recettes réalisée qui a remporté un franc succès. Il est impératif de préparer ce gâteau la veille pour que la texture du crémeux soit juste parfaite. Réalisée avec le thermomix mais toujours possible sans le robot…

L’alliance des 3 textures et des 3 saveurs tout à fait complémentaires en fait un dessert assez festif qui plaira forcément aux petits comme aux grands.

Pour cette recette il fallait de la pâte de spéculoos, donc direction le thermomix qui, en 3 minutes et demi top chrono, m’en a préparé un pot !! Naturelle, délicieuse et économique, cette pâte est un plaisir pour les palais gourmands.

 

Délice pommes spéculoos

Le croustillant aux spéculoos

  • 200 g de biscuits spéculoos

  • 80 g de beurre doux

  • 80 g de cassonade

La compote de pommes

  • 2 g de gélatine alimentaire en feuille et un récipient d’eau froide

  • 100 g de sucre en poudre

  • 50 g de beurre doux

  • 500 g de pommes Golden, épluchées et émincées en fines lamelles

Le crémeux aux spéculoos

  • 5 jaunes d’œufs

  • 50 g de sucre en poudre

  • 15 g de sucre vanillé maison

  • 6 g de gélatine alimentaire en feuille et un récipient d’eau froide

  • 300 g de crème fraîche épaisse, 30% m.g. min.

  • 300 g de lait demi-écrémé

  • 250 g de pâte de spéculoos

  • 1 c. à soupe de cacao en poudre non sucré

Le croustillant aux spéculoos

Mettre les spéculoos, le beurre et la cassonade dans le bol, puis mixer 20 sec/vitesse 5. Transvaser dans un moule à manqué à charnière ou cercle de 20 cm de diamètre et tasser à l’aide de la spatule ou du dos d’une cuillère à soupe. Réserver 30 minutes environ au frais. Nettoyer le bol.

La compote de pommes

Mettre la feuille de gélatine à tremper dans un récipient d’eau froide. Mettre le sucre et le beurre à fondre à feu vif dans une poêle pour obtenir un caramel au beurre. Dès que le caramel commence à blondir, ajouter les lamelles de pommes. Laisser cuire à feu doux jusqu’à l’obtention d’une compote en mélangeant de temps à autre. Écraser éventuellement à la fourchette les dernières pommes qui ne seraient pas compotées avant d’ajouter la gélatine égouttée, puis mélanger à l’aide de la spatule. Réserver dans un saladier et laisser refroidir. Quand la compote est froide, l’étaler en une couche régulière sur le croustillant au spéculoos. Réserver 1 heure au frais.

Le crémeux aux spéculoos

  1. Mettre les jaunes d’œufs, le sucre et le sucre vanillé dans le bol, puis mélanger 2 min/vitesse 3. Pendant ce temps, mettre les feuilles de gélatine à tremper dans un récipient d’eau froide.

  2. Ajouter la crème fraîche et le lait, puis chauffer 13 min/80°C/vitesse 3.

  3. Ajouter la pâte de spéculoos et la gélatine égouttée, puis mélanger 30 sec/vitesse 4. Laisser tiédir avant de verser délicatement sur la couche de compote de pommes. Réserver 12 heures au frais.

  4. Le lendemain, démouler après avoir passé une lame de couteau sur le pourtour, puis saupoudrer de cacao. Servir aussitôt.

Pâte de spéculoos

 

  • 20 g de sucre en poudre

  • 25 g de cassonade

  • 200 g de biscuits spéculoos, émiettés

  • 100 g de lait entier

  • 50 g de beurre doux, coupé en morceaux

  1. Mettre le sucre et la cassonade dans le bol, puis pulvériser 10 sec/vitesse 10. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule.

  2. Ajouter les biscuits émiettés et mixer 15 sec/vitesse 10.

  3. Ajouter le lait et le beurre, chauffer 3 min/50°C/vitesse 3, puis mixer 5 sec/vitesse 10. Transvaser dans un récipient hermétique, laisser refroidir puis conserver au réfrigérateur. Utiliser en fonction des besoins.

Moka à la crème aigre (gâteau au café extra !)

Le fait que de gros gourmands soient confinés chez moi m’incite à faire davantage de pâtisserie et surtout de tester de nouvelles recettes régulièrement. Nous aimons tous les desserts au café et c’est en feuilletant mes anciens livres de cuisine que cette recette m’a tout de suite interpellée. N’ayant pas de crème aigre, je l’ai remplacée sans problème par de la crème fraîche normale. 

J’ai à peine eu le temps de « sauver » quelques bouts de gâteaux pour faire les photos qu’il a été englouti et que l’on m’en redemande déjà !! Très simple à faire et tellement délicieux…succès garanti ! J’ai préparé la pâte dans le thermomix bien sûr, mais je vous donne la recette telle qu’elle est sur le livre.

A très vite pour de nouvelles recettes gourmandes !

 

  • 125 g de beurre ramolli

  • 250 g de sucre en poudre (je pense que 220 g suffisent !)

  • 3 œufs

  • 1 c. à café d’essence de vanille

  • 1 c. à soupe de café instantané en poudre

  • 90 g de farine

  • 60 g de farine avec levure incorporée (j’ai remplacé par 150 g de farine + 1/3 de sachet de levure chimique)

  • 90 g de crème aigre (ou fleurette comme moi)

Glaçage au café

  • 2. c. à café de café instantané en poudre

  • 125 g de sucre glace

  • 20 g de beurre fondu

Préchauffer le four à 160°C. Graisser légèrement un moule à génoise  d’environ 30 cm x 20 cm (carré pour moi) et le tapisser de papier sulfurisé.

Dans un bol, blanchir le beurre et le sucre au batteur électrique (thermomix pour moi avec le fouet) jusqu’à ce que le mélange soit très aéré. Ajouter les œufs un par un en battant vigoureusement la préparation. Délayer l’essence de vanille et le café en poudre dans une cuillère à soupe d’eau chaude.

Transvaser dans un saladier et incorporer à la cuillère les farines tamisées, (ou farine + levure chimique) en alternance avec la crème. Mélanger les ingrédients pour obtenir une pâte presque homogène.

Remplir le moule et lisser la surface de la pâte. Faire cuire 30 à 40 minutes. Une pointe de couteau piquée au centre du gâteau doit ressortir sèche. Laisser reposer le gâteau 5 minutes avant de la démouler sur une grille.

Préparer le glaçage en délayant dans un bol le café en poudre avec 2 cuillères à soupe d’eau. Ajouter le sucre glace et le beurre fondu. Bien mélanger puis napper le moka refroidi. Laisser sécher.

Bûche au chocolat, mousse au chocolat pralinée

Tous les ans, j’aime beaucoup tester de nouvelles recettes de bûches de Noël. Cette année, je voulais quelque chose d’assez léger, pas trop sucré, très vite fait et surtout je désirais utiliser la pâte de noisettes dont j’ai découvert et fait la recette très récemment et qui se révèle être une tuerie. La recette va suivre très rapidement, c’est promis…j’ai tellement de retard dans mes publications !

Cette bûche est délicieuse avec ce goût subtil mais bien présent de la noisette, l’ensemble des saveurs et des deux textures est très réussi. A refaire sans hésitation.

Faite au thermomix pour moi, mais tout à fait possible à réaliser sans. Recette trouvée sur cookidoo.

JOYEUX NOËL A TOUS !Résultat de recherche d'images pour "émoticone noel"

 

Le biscuit au chocolat

  • 5 œufs

  • 130 g de sucre en poudre

  • 50 g de farine de blé

  • 50 g de fécule de maïs

  • 25 g de cacao en poudre non sucré

  • 30 g de beurre

La mousse au chocolat pralinée

  • 300 g de crème liquide 30-40% m.g., très froide

  • 150 g de mascarpone, très froid

  • 150 g de chocolat noir, détaillé en morceaux

  • 20 g de lait

  • 100 g de pâte de noisette (faite maison pour moi)

  • pralin, pour la finition (fait maison pour moi, recette sur ce blog)

Le biscuit au chocolat

  1. Préchauffer le four à 220°C (Th. 7-8). Tapisser une plaque de four de papier cuisson et réserver.

  2. Insérer le fouet. Mettre les œufs et le sucre dans le bol, puis fouetter 7 min/vitesse 3.5.

  3. Ajouter la farine, la fécule de maïs, le cacao et le beurre, puis fouetter 10 sec/vitesse 2. Retirer le fouet et finir d’incorporer la farine à l’aide de la spatule si nécessaire. Verser la pâte sur la plaque de four préparée, égaliser la surface, puis enfourner et cuire 7-8 minutes à 220°C. Nettoyer et essuyer soigneusement le bol et le fouet. Poser un torchon humide sur le plan de travail, renverser le biscuit dessus et ôter le papier cuisson. Rouler le biscuit encore chaud dans le torchon et laisser tiédir.

La mousse au chocolat pralinée

  1. Insérer le fouet. Mettre la crème liquide et le mascarpone dans le bol, puis fouetter 1 min/vitesse 4. Retirer le fouet. Transvaser la crème fouettée dans un récipient et réserver. Nettoyer le bol.

  2. Mettre le chocolat et le lait dans le bol, puis faire fondre 5 min/50°C/vitesse 1

  3. Ajouter la pâte de noisette et mélanger 30 sec/vitesse 3

  4. Ajouter 75 g de crème fouettée et mélanger 30 sec/vitesse 4. Transvaser la mousse dans le récipient avec la crème fouettée restante et mélanger délicatement à l’aide de la spatule.

  5. Dérouler le biscuit, le tartiner de mousse au chocolat praliné, puis le rouler à nouveau. Envelopper le biscuit de film alimentaire et réserver 30 minutes au frais avec la mousse restante.

  6. Mettre la bûche sur un support cartonné pour faciliter le service. Couvrir la bûche de mousse restante, puis la saupoudrer de pralin en faisant adhérer à l’aide de la spatule. Déposer sur un plat de service et réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Cake aux noix, miel et épices douces

Voici une recette tout à fait appropriée à cette période de Noël. C’est en feuilletant mes très vieilles revues de cuisine que je me suis arrêtée sur ce cake. Quelques minutes après, il était dans le four !

J’aime beaucoup faire du pain d’épice maison qui est topissime mais ce cake le rappelle un peu dans son parfum. Vous pourrez le déguster avec du cidre ou pourquoi pas du vin chaud…en tout cas, le mélange des saveurs noix, rhum, épices douces et note de miel est particulièrement agréable et doux et donne un goût très authentique et un peu d’autrefois… Mon fils m’a dit « c’est vraiment un cake aux saveurs de marché de Noël » !!

 

  • -250 g de farine

  •  3 œufs

  • 100 g de beurre

  • 100 g de sucre en poudre

  • 2 c. à soupe d’huile de noix

  • 50 g de miel liquide

  • 100 g de cerneaux de noix + quelques uns pour la déco

  • 1 c. à café rase de 4 épices

  • 2 c. à soupe de rhum

  • 1/2 sachet de levure chimique

  • 1 pincée de sel

Préchauffer le four à 180°C.

Concasser finement les 100 g de noix dans un robot.

Détailler le beurre en gros morceaux dans un saladier et le faire ramollir 10 secondes dans le micro-ondes puis ajouter le sucre et l’huile de noix. Battre jusqu’à ce que la préparation soit légère et crémeuse.

Incorporer un par un les 3 œufs dans la pâte. Ajouter en fouettant modérément, le miel liquide, le rhum, la farine, la levure et la pincée de sel.

Mélanger la poudre de noix avec la pâte et la verser dans un moule à cake tapissé de papier sulfurisé beurré, si le moule n’est pas en silicone. Disposer quelques cerneaux de noix sur la surface. Enfourner et laisser cuire une heure (piquer dans la partie la plus épaisse du cake avec la pointe d’un couteau, elle doit ressortir sèche, sinon poursuivre la cuisson 5 à 10 minutes).

Sortir le cake du four et laisser tiédir 10 minutes avant de démouler sur une grille pour le laisser complètement refroidir.

Gâteau basque

Le temps est maussade aujourd’hui et frais, cela me donne envie de quitter les travaux de jardinage pour les fourneaux …alors une petite part de gâteau basque, ça vous dit ?

Il y a plusieurs années que je fais ce gâteau régulièrement, mais je ne vous avais pas encore partagé la recette, il est grand temps d’y remédier ! D’autant, que ce gâteau est vraiment excellent, nous nous régalons à chaque fois ; et au thermomix il ne demande que quelques minutes de temps de préparation. Sans le thermomix, vous pouvez bien entendu le réaliser aussi.

Variante : vous pouvez remplacer la crème pâtissière par un pot de 370 g de confiture de cerises noires.

 

 

 

La pâte

  • 150 g de beurre mou en morceaux

  • 200 g de sucre en poudre

  • 1 œuf entier

  • 1 jaune d’œuf

  • 300 g de farine

  • 1 pincée de sel

  • 50 g d’amandes en poudre

  • 1 sachet de levure chimique

La crème pâtissière

  • 250 g de lait 1/2 écrémé

  • 20 g de farine

  • 1 œuf entier + 1 pour la dorure (facultatif)

  • 1 sachet de sucre vanillé

  • 30 g de sucre en poudre

  • 1 c. à soupe de rhum (facultatif mais indispensable pour moi car bien meilleur !)

Préparer la pâte

Mettre le beurre, le sucre, l’œuf entier et le jaune d’œuf dans le bol du thermomix, puis mélanger 20 sec/vitesse 4.

Ajouter la farine, le sel, l’amande en poudre et la levure chimique, puis mélanger 20 sec/vitesse 4. Transvaser la pâte sur une feuille de film alimentaire, en faire une boule, l’envelopper de film et la laisser reposer 1 heure au frais.

La crème pâtissière

Mettre tous les ingrédients de la crème dans le bol du thermomix et programmer 7 minutes/90°C/Vit.3.5. Laisser refroidir (je la fais quelques heures avant, possible de la faire aussi la veille).

Préchauffer le four à 160°C. Étaler 2/3 de la pâte sur un plan de travail fariné ou entre deux feuilles de papier cuisson, et foncer un moule à manqué.

Verser la crème dessus et recouvrir avec le reste de pâte.

Découper le tour du moule à la hauteur de la crème pour enlever l’excédent de pâte et souder votre pâte.

Battre le dernier œuf en omelette et en badigeonner la pâte à l’aide d’un pinceau de cuisine (facultatif). Faire des striures harmonieuses avec une fourchette et enfourner 45 minutes à 160°C.

Laisser le gâteau refroidir avant de démouler et de servir.

Forêt Noire au Thermomix

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de l’un de mes enfants et la forêt noire est un de ses gâteaux préférés.

Très simple à réaliser, je vous partage la recette faite au thermomix pour ma part.

Plusieurs recettes de génoises existent. Dans l’idéal, il faut découper la génoise en 3 disques. Dans la 1ère recette de génoise ci-dessous, 2 disques seulement n’ont été possibles en raison de l’épaisseur de la génoise. Dans la 2ème version, la génoise est plus épaisse et donc la coupe en est facilitée….à vous de tester les deux versions…en tout cas, ce gâteau est un vrai régal quoi qu’il en soit ! Désolée pour le look bâclé par manque de temps, surtout au niveau des copeaux de chocolat ; je l’ai réalisée, cette forêt noire, un peu dans la précipitation ; de plus c’est la version 1 que j’ai faite, donc moins jolie !…on fera mieux la prochaine fois !

Ce gâteau est aussi bon le lendemain …s’il en reste !!

JOYEUX ANNIVERSAIRE MON FILS ADORÉ…et merci pour tous les moments exceptionnels que tu nous fais vivre à tes frère et sœur et à moi..26 ans de bonheur à tes côtés !!

 

 

1ère version de génoise

  • 4 œufs

  • 120 g de sucre en poudre

  • 10 g de beurre, pour le moule

  • 100 g de farine, tamisée de préférence et 1 c. à soupe pour le moule

  • 20 g de cacao en poudre non sucré

  • 150 g de chocolat noir, détaillé en morceaux

  • 550 g de crème liquide entière (30 % de m.g. au moins)

  • 80 g de sucre glace maison

  • 400 g de cerises au sirop (poids net 220 g. Réserver le sirop)

  • un peu de kirsch (facultatif mais meilleur !)

  1. Préchauffez le four à 180°C (th. 6).

  2. Insérez le fouet, mettez les œufs et le sucre dans le bol, chauffez 8 min/50°C/vitesse 4. Mélangez 5 min/vitesse 4 pour faire refroidir la préparation. Pendant ce temps, beurrez et farinez le moule.

  3. Ajoutez la farine et le cacao (tamisés de préférence) dans le bol, mélangez 6 sec/vitesse 3. Retirez le fouet, versez la préparation dans le moule. Enfournez pour 30 min.

  4. Pendant ce temps, faites fondre le chocolat au bain-marie. Étalez-le sur une plaque puis placez-le au réfrigérateur pour le faire durcir. Lavez et essuyez le bol, insérez le fouet préalablement nettoyé et versez la crème dans le bol, placez le tout au réfrigérateur, afin que le tout soit très froid.

  5. Vérifiez la cuisson de la génoise en enfonçant un couteau : la lame doit ressortir sèche. Laissez-la reposer 5 min avant de la démouler sur une grille. Laissez-la complètement refroidir.

  6. Ajoutez le sucre glace dans le bol du thermomix, fouettez 4-5 min/vitesse 3 en chantilly. Prolongez éventuellement de 1 ou 2 min. la chantilly doit être ferme. Vous pouvez la monter avec un fouet autre que le thermomix si vous le désirez.

  7. Coupez la génoise en 3 disques de même épaisseur (2 disques possibles seulement !) imbibez-les du sirop des cerises (j’ai rajouté un peu de kirsch)

  8. Déposez un disque sur un plat, recouvrez-le d’une couche de chantilly et ajoutez un tiers des cerises. Déposez un deuxième disque, de la crème et un autre tiers des cerises. Terminez avec le dernier disque puis couvrez la totalité du gâteau avec le reste de la crème.

  9. Réalisez des copeaux en raclant le chocolat durci avec la lame d’un couteau et couvrez-en le gâteau, puis décorez avec le reste des cerises. Placez la forêt-noire au frais au moins 4 h avant de la déguster.

2ème version de génoise

  • 2 jaunes d’œufs

  • 4 œufs entiers

  • 140 g de sucre en poudre

  • 1 pincée de sel (optionnel)

  • 120 g de farine de blé, et un peu pour le moule

  • 20 g de fécule de maïs

  • 1 c. à café de levure chimique (½ sachet)

  • 20 g de cacao en poudre

  1. Insérer le fouet. Mettre les jaunes d’œufs, les œufs entiers, le sucre et le sel dans le bol, fouetter 3 min/70°C/vitesse 3, puis de nouveau 3 min/vitesse 3.

  2. Ajouter la farine, la fécule de maïs, la levure chimique et le cacao en poudre, puis mélanger 20 sec/vitesse cuillère. Retirer le fouet et terminer de mélanger à l’aide de la spatule. Transvaser la pâte dans le moule préparé, enfourner et cuire 20-25 minutes à 180°C. Nettoyer le bol. En fin de cuisson, démouler la génoise sur une grille à pâtisserie et laisser refroidir complètement.

Bûche framboise-pistache, glaçage miroir

A l’approche des fêtes de fin d’année, je voudrai vous partager cette recette qui nous a tellement régalés ! Elle n’est pas difficile de réalisation mais un peu d’organisation s’impose car quelques heures de congélation sont nécessaires. Je me suis beaucoup amusée à réaliser ce glaçage que j’ai par la suite décliné au chocolat et je ne compte pas m’arrêter là !

Lorsque j’ai vu cette recette chez Kouky, j’ai tout de suite voulu la tester pour le jour de l’an dernier, d’autant que je voulais depuis longtemps réaliser un glaçage miroir, c’est donc mon premier !! J’ai juste utilisé des framboises plutôt que des fraises à la demande de mes enfants. Le résultat est absolument top tant au niveau des textures, que des saveurs ainsi que du look glossy du rendu. Cette recette fait partie désormais de mes grandes favorites et je n’ai qu’une envie, c’est de la décliner avec d’autres fruits et d’autres couleurs de glaçage miroir (il porte si bien son nom !!).

Mon insert gélifié est positionné trop haut, c’est dommage, cela aurait été bien plus joli au centre…à améliorer sans faute pour une prochaine fois ! Je vous présente aujourd’hui la bûche non décorée (j’avais rajouté quelques guirlandes de coques de macarons maison sur le dessus pour la présenter).

 

 

 

 

 

 

 

Dacquoise aux amandes 

30 gr de farine

85 gr de poudre d’amande

100 gr de sucre glace

3 blancs d’oeufs

50 gr de sucre en poudre

30 gr de pistaches concassées 

20 gr de chocolat blanc

Insert gélifié de framboise

160 gr de coulis de framboise

30 gr de sucre

2 feuilles de gélatine

20 gr de pistaches concassées (facultatif)

Mousse de framboise 

270 gr   purée de framboise

55 gr  meringue italienne ( 1 blanc d’œuf + 40 gr de sucre+12 gr d’eau )

 2 feuilles et demi de gélatine ( 5.5 gr ) 

 160 gr de crème 30 % mat. gr, montée souple

Glaçage miroir rouge

60 gr d’eau

5.5 gr de gélatine 

110 gr de sucre

110 gr de glucose (je l’ai acheté sur internet)

110 gr de chocolat blanc

75 gr de lait concentré sucré (avec le thermomix, vous pouvez le faire maison !)

1 pointe de couteau de colorant rouge (en poudre pour moi)

 Préparer la dacquoise aux amandes

 Dans un saladier, tamisez la farine avec la poudre d’amande et le sucre glace.

Montez les blancs en neige en ajoutant dès le départ les 50 g de sucre en poudre.

Terminez en incorporant délicatement à l’aide d’une spatule souple (une maryse) le mélange de poudres tamisées

 Sur une plaque de cuisson garnie de papier cuisson, dressez un rectangle de la taille de la bûche.

Parsemer de pistaches concassées 

Enfournez à 180/190 °C (th. 6/7) pendant une dizaine de minutes environ.

Faire fondre le chocolat blanc au bain marie. Avec un pinceau enduire la dacquoise de chocolat blanc fondu pour l’imperméabiliser (cela s’appelle « chablonner ») .

Préparer l’insert gélifié de framboise

Faire ramollir la gélatine dans l’eau froide.

Mettre le 1/3 du coulis de framboise  dans une casserole à chauffer avec le sucre

Hors du feu, ajouter les feuilles de gélatine ramollies, bien mélanger pour bien les dissoudre

Bien mélanger avec reste du coulis de framboise , ajouter les pistaches concassées (facultatif) et couler dans un petit moule spécial insert (il était livré avec mon moule à bûche). Mettre au congélateur pour 4h

Préparer la mousse de framboise :

Préparer la meringue italienne en mettant le sucre et l’eau dans casserole et en portant à ébullition à feu vif.

Vérifier la température à l’aide d’une sonde.

Lorsque le sucre atteint 100 °C ,battre le blanc et commencer à le monter à puissance maximale. Quand le sucre arrive à 120°/121 °C, réduire la vitesse du batteur et verser progressivement le sucre cuit. Une fois qu’il est incorporé, remettre le batteur à vitesse maximale et laisser tourner pendant 5 min.

Réduire ensuite la vitesse et laisser tourner jusqu’à complet refroidissement. Réserver.

Monter la crème souple et réserver au frais

 Faire ramollir la gélatine dans l’eau froide.

Chauffer le coulis de framboise, y incorporer la gélatine ramollie et bien essorée et bien mélanger pour bien la dissoudre

Incorporer délicatement la meringue italienne et la crème montée au coulis de fraise à 35°

Montage

Ôter  l’insert gélifié de framboise de son moule .

Couler les 3/4 de la mousse framboise dans le moule à bûche.

Déposer l’insert de framboise sur la mousse, couvrir du reste de la mousse et bien égaliser la surface

Fermer avec un morceau de dacquoise  légèrement plus petit que le moule , faire une légère pression pour l’enfoncer et que la mousse sorte sur les cotés

Mettre au congélateur pour une nuit

Préparer le glaçage miroir (dans le thermomix pour moi, cela est rapide et super facile)

Mettre la gélatine à ramollir dans de l’eau froide.

Mettre l’eau, le sucre et le sirop de glucose dans le bol du thermomix. chauffer 5 min. /105°C/vit.2.

Ajouter le chocolat blanc haché, le lait concentré, la gélatine égouttée et le colorant puis mélanger 20 sec./vit.3. Transvaser dans un récipient et laisser tiédir à température ambiante. Une fois le glaçage arrivé à environ 32°C (je me suis aidée du thermomètre à sucre), sortir la bûche du congélateur, l’installer sur 2 bocaux renversés sur un grand plateau (ou utiliser une grille), napper entièrement la bûche de manière uniforme en un seul geste. Laisser s’égoutter quelques instants et transporter délicatement la bûche sur son plat de service. Laisser décongeler à température ambiante quelques heures avant de déguster.

Vous pouvez congeler le surplus de glaçage et le réutiliser en le faisant chauffer à 32°C environ.

Sbriciolata au citron

Je vous propose aujourd’hui une recette qui dormait dans mes brouillons depuis plusieurs mois.

Je ne suis pas un bec sucré, je préfère largement les plats salés, même dans le chocolat, il m’y faut ma pointe de fleur de sel ! Mais j’adore gâter mes proches en pâtissant. Si je dois manger un dessert, c’est toujours le citron et le café que je déguste avec le plus de plaisir. Je résiste rarement à un gâteau au citron (et encore moins aux macarons citron/gingembre, qui sont une tuerie, que vous trouverez sur ce blog dans la rubrique « macarons », soit dit en passant) !

Ce gâteau au nom ensoleillé de « Sbriciolata » (ce qui veut dire « émietté » en italien) est vraiment délicieux tant par son goût que par ses différentes textures et fait un un rien de temps dans le thermomix. Cependant vous pourrez le réaliser aussi à la main sans difficulté. Recette trouvée ici.

A refaire pour mes gourmands sans hésitation !

 

 

Pour le lemon curd

– 120 ml de jus de citron ( 3 citrons bio de préférence)
– 100 g de sucre
– 3 œufs
– 25 g de beurre

Dans le bol du Thermomix, mettre le zeste râpé d’un citron, le jus, le sucre, les œufs et le beurre. Faire cuire pendant 9 minutes à 80°C et vitesse 3.

A la main, utilisez un bain-marie avec un bol placé sur une casserole d’eau bouillante. Il suffit de laisser épaissir en remuant bien et régulièrement.

Réserver le lemon curd au frais pendant plusieurs heures. Je vous conseille de le réaliser à l’avance pour avoir la consistance idéale (même la veille, c’est possible).

Pour le Sbriciolata

– 250 g de farine
– 30 g de poudre d’amande
– 150 g de beurre
– 60 g de cassonade
– 1 c. à café rase de levure chimique
-1 pincée de fleur de sel
– 1 œuf
– 1 cs de jus de citron
-le lemon curd froid

Préchauffer le four à 180°C.

Dans le bol du Thermomix, mettre la farine, la poudre d’amande, le beurre en morceaux, le sucre, la levure, le sel, l’œuf et le jus de citron et pétrir pendant environ 30 secondes, vitesse entre 3 et 4, jusqu’à ce que la pâte forme une boule.
Sans robot, incorporer le beurre en morceaux avec le reste des ingrédients du bout des doigts. Il ne faut surtout pas trop travailler la pâte.

Tasser une grosse moitié de pâte dans un cercle de 20-22 cm posé sur une feuille de cuisson (ou éventuellement dans un moule à manqué). Faire légèrement remonter les bords.
Étaler le lemon curd bien froid sur la pâte.
Émietter le restant de pâte sur le dessus.

Faire cuire pendant environ 35 minutes. Laisser refroidir avant de démouler.

Saupoudrer de sucre glace.

Mini invisibles à la pomme, crumble aux épices

Une recette sympa et rapide pour utiliser quelques pommes. Ce petit gâteau très simple vous enchantera grâce à sa texture à la fois fondante et croustillante. Les épices donnent une note de caractère à ce dessert et s’accordent parfaitement avec  la pomme. A refaire sans hésiter ! (source : Eryn folle cuisine).

A très vite pour une recette qui va plaire à coup sûr au petits….et aux grands !!

 

 

 

 

 

Pour 6 parts environ

Les mini Invisibles :

– 3 belles pommes Golden

– 1 œuf
– 50 g de lait
– 35 g de farine
– 25 g de sucre
– 1/2 sachet de levure chimique
– 1/2 càs d’arôme vanille
– 1  pincée de sel

Le crumble épicé :

– 25 g de poudre d’amandes
– 25 g de farine
– 25 g de beurre mou en dés
– 25 g de sucre
– 1/4 càc de 4 ou 5 épices
– 1 pincée de cannelle
– 1  pincée de sel

Préparer le crumble épicémélanger tous les ingrédients à la cuillère en bois dans un saladier, finir de sabler avec les doigts. Réfrigérer le temps de préparer les mini Invisibles.

Préparer les mini Invisibles : préchauffer le four à 200°C. Beurrer et fariner les ramequins. Tamiser ensemble la farine, la levure et le sel. Battre l’œuf et le sucre jusqu’à texture pâle et mousseuse. Y ajouter l’arôme vanille et le lait, fouetter. Ajouter le mélange farineux tamisé progressivement, sans cesser de battre.

Peler, retirer le cœur des pommes, les couper en deux puis les trancher très finement à la mandoline. Les jeter dans la pâte au fur et à mesure, en remuant à chaque fois afin de bien les imbiber. ( Il doit y avoir nettement plus de lamelles de pommes que de pâte ).

Verser l’appareil dans les ramequins préparés, tasser fortement du plat de la main ( ou à l’aide du dos d’une cuillère à soupe ).

Émietter le crumble épicé par-dessus et enfourner à 200°C pour 30 minutes. Laisser totalement refroidir à température ambiante et réfrigérer plusieurs heures avant de déguster.

Quatre-quarts au thermomix

Quoi de plus simple, de plus basique mais tellement bon que le traditionnel quatre-quarts ? Je le fais souvent mais je ne vous ai encore jamais partagé cette recette faite en un clin d’oeil au Thermomix. Bien sûr, réalisable à la main ou autre robot, sans problème.

Un gâteau très classique mais vraiment délicieux dégusté au petit déjeuner, à un goûter ou pour accompagner toute sorte de crèmes.

 

 

 

 

  • 180 g de beurre doux

  • 3 œufs (pas trop petits)

  • 180 g de farine

  • 180 g de sucre en poudre

  • 2 pincées de sel

  • 5 g de rhum

  • 1/2 sachet de levure chimique

Préchauffer le four à 200°C. Beurrer un moule à cake (pas besoin pour moi, moule en silicone).

Mettre le beurre dans le bol du thermomix et faire fondre 2 min./100°C/vit.1. Transvaser dans un récipient et réserver.

Mettre les œufs, le sucre et le sel dans le bol du thermomix et blanchir 5 min./vit.4.  Ajouter la farine, le rhum, la levure et le beurre fondu et mélanger 30 sec./vit 4.

Verser cette pâte dans le moule et enfourner 15 minutes à 200°C puis baisser la température du four à 180°C et prolonger la cuisson pendant 25 minutes.  Attendre que le quatre-quarts soit tiède avant de le démouler.

Déguster tiède (c’est encore meilleur) ou à température ambiante.

Galette des Rois franc-comtoise au Thermomix (ou pas)

Qu’elle soit à la frangipane, à la pomme, au chocolat ou briochée, la galette des rois reste une délicieuse tradition que l’on a plaisir à partager durant le mois de janvier. Aujourd’hui, je vous propose une autre version très facile à réaliser. Cette galette franc-comtoise à base de pâte à chou et de fleur d’oranger peut étonner par sa texture  proche de celle d’un flan. Elle peut déconcerter les puristes de la galette à la frangipane, mais elle séduit à coup sûr par sa saveur et son côté bien moelleux.

Je l’ai réalisée au Thermomix, toujours aussi facilement et rapidement.

Vous retrouverez sur mon blog plusieurs recettes de galettes traditionnelles.

J’en profite pour vous adresser tous mes vœux de bonne santé, de joie, de paix pour cette nouvelle année 2018, qu’elle soit également gourmande avec de nombreuses délicieuses recettes ! 

 

 

 

 

Pour 8 personnes

  • 150 g de farine de blé

  • 250 g d’eau

  • 80 g de beurre coupé en morceaux

  • 85 g de sucre en poudre

  • 1 pincée de sel

  • 1 c. à soupe d’eau de fleur d’oranger

  • 60 g de crème liquide à 30% de mat. grasse

  • 3 oeufs

  • 1 fève

Préchauffer le four à 180°C. Peser la farine dans un récipient et réserver. Tapisser un moule à tarte de papier cuisson.

Mettre l’eau, le beurre, le sucre et le sel dans le bol du thermomix et chauffer 6 min/Varoma/Vitesse 1.

Ajouter l’eau de fleur d’oranger et la farine en une seule fois, puis chauffer 1 min./70°C/vit. 1, jusqu’à ce que la pâte forme une boule et se décolle. Ajouter la crème liquide et mixer 20 sec./Vit.3, puis 2 min./vit. 3 en ajoutant 1 oeuf toutes les 30 secondes sur les couteaux en marche. Transvaser la pâte dans le moule préparé, mettre une fève et lisser le dessus avec une fourchette pour faire des dessins.

Badigeonner le dessus de la galette avec un peu de lait à l’aide d’un pinceau de cuisine (ou un jaune d’oeuf mélangé à un peu d’eau) pour la dorer.

Enfourner et cuire 40 minutes à 180°C. Laisser la galette refroidir avant de déguster.

Pain d’épices extra

J’ai déjà essayé plusieurs recettes de pain d’épices mais c’est celle-ci que je retiens comme étant la meilleure. Ce pain d’épices au goût authentique et aux saveurs subtiles ainsi qu’à la texture parfaite, moelleuse à souhait,  se conserve plusieurs jours tout en restant excellent et toujours très moelleux.

Vous pourrez le déguster tel quel, en toast avec du foie gras ou autre met fin pour les fêtes bien sûr, en verrine salée ou sucrée, incorporé dans des plats originaux en salé/sucré, en mousse (trop bon !!) en mouillette avec des œufs mollets, en crumble lorsqu’il sera plus sec au bout de d’une semaine et plus….etc..

Je refais cette recette régulièrement, toujours au thermomix…très rapide, hyper facile, économique et inratable !

Vous trouverez sur mon blog quelques recettes gourmandes à base de pain d’épices dont une recette de pain d’épices un peu différente, sans œuf entre autres, qui n’est pas mal non plus…à tester, à comparer !

Je souhaite un TRÉS JOYEUX NOËL A CHACUNE ET CHACUN D’ENTRE VOUS !

 

 

  • 200 g de farine

  • 40 g de zestes d’orange non traitée

  • 240 g de sucre (je baisse toujours un peu 220 g)

  • 200 g de lait entier (testé aussi avec du 1/2 écrémé, pas de problème)

  • 1 c. à café de cannelle en poudre

  • 1 c. à café de muscade en poudre

  • 1 c. à café de gingembre en poudre

  • 1 c. à café de cardamome en poudre

  • 200 g de miel (je l’ai pris liquide)

  • 1 c. à café de levure chimique

  • 2 œufs

Préchauffer le four thermostat 6. Beurrer votre moule à cake s’il n’est pas en silicone.

Mettre le zeste d’orange et la moitié du sucre en poudre dans le bol du thermomix. Mixer 10 sec./vit.5. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule et mixer à nouveau 10 sec./vit. 5.

Ajouter le reste de sucre, le lait, toutes les épices et chauffer 5 minutes/70°C/vit.2.

Ajouter le miel, la farine, la levure et les œufs et mixer 5 sec./vit. 4 . Racler les parois du bol avec la spatule et mixer à nouveau 20 sec./vit. 4.

Transvaser dans le moule à cake et enfourner pour une heure à 180°C. Laisser tiédir avant de démouler et consommer froid.

Tarte au chocolat de Frédéric Anton

Me revoici après un long moment de silence (problème de santé) et très heureuse de vous retrouver !!  Bienvenue à tous mes nouveaux abonnés, vous êtes nombreux !

J’ai tant de publications en retard…allez, je commence par une recette de Monsieur Frédéric Anton, chef triplement étoilé : sa fameuse tarte au chocolat (et très simple à faire ) !

Personnellement, les desserts au chocolat, je les faits en général pour faire plaisir aux enfants ou aux amis, mais je n’y tiens pas spécialement. Cette tarte est l’exception cependant car elle est topissime ! D’une finesse et délicatesse absolues et l’équilibre chocolat/sucre est parfait, sans parler de la texture fondante à souhait…normal, c’est du Monsieur Anton ! A faire et refaire en toutes circonstances pour un pur moment de bonheur de tous les palais…

Pour ceux et celles qui possèdent le Thermomix, n’hésitez pas à faire la pâte avec, comme moi. Les quantités données pour cette pâte, sont un peu trop importantes, il vous en restera pour faire 2 ou 3 tartelettes en plus ou vous pouvez la congeler pour une utilisation ultérieure. 

Ici, j’ai utilisé un cercle à tarte de 24 cm (au lieu de 18 cm indiqué dans la recette originale). La ganache serait arrivée au niveau du bord supérieur de la pâte avec un moule de 18 cm, et cela aurait été beaucoup plus esthétique…et plus gourmand, mais je n’avais qu’un 24 cm !

La plus grande particularité de cette tarte est la cuisson qui va se faire dans un four préchauffé à 170°C et éteint, qui va garantir une texture parfaite de la ganache.

 

 

 

 

 

Pour la pâte sucrée

  • 180 g de farine

  • 70 g de sucre glace (fait au thermomix pour moi)

  • 75 g de beurre

  • 3 jaunes d’œufs (gardez ou congelez les blancs pour faire meringue, macarons, financiers etc…)

Pour la ganache

  • 50 g de lait

  • 120 g de crème fleurette

  • 120 g de chocolat à 60%

  • 12 g de beurre

  • 2 petits œufs

Préparer la pâte à tarte : Tamiser la farine et le sucre glace. Mélanger le beurre pommade (le faire sabler). Quand il ne reste plus de gros morceaux de beurre, incorporer les jaunes d’œufs.

Réserver au froid pendant 30 minutes. Ensuite, abaisser sur 3 mm d’épaisseur et foncer un cercle de 18 cm de diamètre (ou 24 comme moi). Laisser cuire la pâte à blanc à 160°C pendant environ 10/15 minutes (j’ai laissé 15) . La sortir du four et la laisser refroidir.

Préparer la ganache : Préchauffer le four à 170°C.

Concasser le chocolat dans un cul de poule (perso, je l’ai réduit en poudre grossière dans le thermomix) .

Dans une casserole, faire bouillir le lait, le beurre et le crème. Verser ce mélange sur le chocolat. Mélanger délicatement en veillant à ne pas faire de bulles.

Battre légèrement les œufs, puis les ajouter à la préparation.

Verser ce mélange dans le fond de la tarte préalablement cuite à blanc.

Éteindre le four et enfourner pendant 16 minutes pour laisser cuire doucement à four éteint. Vérifier la cuisson en tapotant légèrement, la tarte doit être très légèrement tremblotante. Sinon, vous pouvez la laisser à nouveau dans le four pour une dizaine de minutes de plus.

Laisser reposer la tarte plusieurs heures à température ambiante pour que la ganache prenne bien avant de la découper (ce n’était pas précisé dans la recette, mais c’est indispensable).

 

Gâteau « un peu forêt noire » au thermomix (ou pas)

Je vous propose une recette simple de gâteau au chocolat qui change un peu ! J’ai particulièrement apprécié les différentes textures crousti-fondantes, et les parfums de griottes, amandes et kirsch sont vraiment délicieux…. »un peu forêt noire » surtout servi avec une crème mascapone à la vanille ! Réalisé dans le Thermomix, mais vous pouvez très bien le réaliser à la main ou dans votre robot préféré !

 

 

 

Le gâteau

  • 150 g de beurre demi-sel mou

  • 200 g de chocolat noir détaillé en morceaux

  • 80 g de sucre en poudre

  • 1 c. à café de sucre vanillé maison

  • 50 g d’amandes en poudre

  • 3 œufs

  • 300 g de griottes surgelées (pour moi en bocal bien égouttées)

Le crumble

  • 30 g de cacao en poudre non sucré

  • 75 g de beurre doux,  mou

  • 50 g de sucre en poudre

  • 200 g d’amandes en poudre

  • 1 c. à café de kirsch (facultatif)

Le gâteau : préchauffer le four à 180°C. Beurrer et fariner un moule rectangulaire 30 x 20 cm environ ou rond, puis réserver.

Mettre le chocolat dans le bol du thermomix et faire fondre 5 min/55°C/vit. 1.  Ajouter le beurre, le sucre en poudre, le sucre vanillé, la poudre d’amande et les œufs, puis mélanger 30 sec/vit. 4. Transvaser dans le moule préparé. Répartir les griottes encore congelées sur toute la surface de la pâte, puis enfourner et cuire 10 minutes à 180°C. Pendant ce temps, nettoyer le bol et préparer le crumble.

Le crumble : Mettre le cacao en poudre, le beurre, le sucre en poudre, la poudre d’amandes et le kirsch dans le bol, puis mélanger 15 sec./vit. 4. Répartir le crumble sur toute la surface du gâteau à peine sorti du four. Baisser la température à 160°C, enfourner et cuire à nouveau 25 minutes. Déguster un peu tiède, accompagné par exemple d’une crème mascarpone vanillée ou d’une boule de glace.

Bonne Année 2017 et bûche amande framboise en dentelle de chocolat

Avec retard mais de tout mon cœur, je vous souhaite une année 2017 la meilleure possible. Il est certes habituel et presque banal de souhaiter santé, bonheur, paix, amour, mais dans ce monde troublé et incertain, c’est en pesant mes mots que je vous souhaite d’abord la Paix ; et, trésor extrêmement précieux, car c’est quand elle est défaillante, qu’on en considère toute l’importance  : la santé ! Je vous souhaite de passer des moments nombreux et chaleureux avec ceux que vous aimez dans la simplicité….et autour de bons petits plats si possible, ça ne gâche rien !! 

Chaque année, les fêtes de fin d’année sont l’occasion pour moi de tester de nouvelles recettes de bûche et cette année j’ai jeté mon dévolu sur celle-ci dont les étapes s’étalent sur plusieurs jours afin d’être très tranquille le jour J.

Cette bûche nous a enchantés tant par son look (là-dessus je peux m’améliorer énormément, mais bon c’était ma première cage en dentelle de chocolat !!) que surtout par ses parfums et textures. En effet, la mousse à l’amande est toute toute douce, aérienne et fond en bouche pendant que  la framboise donne du pep’s et parfume agréablement, le tout réveillé par le craquant du biscuit sablé et de la cage en chocolat ! A refaire sans hésiter en testant, pourquoi pas une dacquoise amande à la place du sablé.

Ne vous fiez pas à l’apparente difficulté de la réalisation, en fait cette bûche est vraiment très simple à réaliser et vous pouvez étaler vos préparations, ce qui la rend encore plus facile !! Source ici

Cette recette aurait dû être publiée avant les fêtes mais cela m’a été impossible. Alors même si une bûche n’est plus d’actualité vraiment, on peut quand même trouver mille bonnes raisons de se faire plaisir en la réalisant encore !

 

 

 

Pour l’insert framboise

250 g de framboises surgelées
60 g de sucre en poudre
3 feuilles de gélatine (= 6 g)  –   –  5 grammes suffisent !

Pour la mousse à l’amande
3 feuilles de gélatine (= 6 g)
300 g de crème liquide entière
150 g de pâte d’amandes- faite maison pour moi recette ici
300 g de lait
80 g de jaunes d’œufs (= 4 gros œufs)
60 g de sucre en poudre

Pour le biscuit sablé
80 g de beurre pommade
130 g de farine
6 g de levure chimique
50 g de sucre glace
25 g de crème fleurette
les graines d’1/4 de gousse de vanille

Dentelles de chocolat
80 g de chocolat noir

préparer la pâte d’amandes (au thermomix pour moi recette ici), ou bien achetez-la, mais de très bonne qualité au moins 50% d’amandes !

L’insert framboise

Faire tremper les 5 g de gélatine dans de l’eau bien froide pendant 15 min.
Dans une petite casserole, faire chauffer doucement SANS BOUILLIR 250 g de framboises et 60 g de sucre.
Retirer la casserole du feu et ajouter la gélatine essorée .
Mixer longuement et passer au chinois pour ne pas retrouver les grains (ou laissez les si ça ne vous dérange pas).
Remplir l’insert d’un moule à bûchettes à ras bords. Hélas, il aurait fallu un peu plus de framboises pour que mon insert soit à ras bords, ce qui aurait été largement plus esthétique, tant pis !!
Réserver au congélateur pendant une nuit ou plus.

Le biscuit sablé

Dans le bol d’un robot muni de la feuille ou tout simplement à la main, battre le beurre en pommade. Pour moi, c’est au thermomix bien sûr !!
Ajouter le sucre glace, puis la farine tamisée avec la levure pour obtenir une semoule fine.
Ajouter ensuite la crème.
Déposer  la pâte obtenue entre 2 feuilles de papier cuisson, l’étaler au rouleau et découper un rectangle de 1 cm de moins en longueur et en largeur que le moule à bûche, pas trop finement (~ 8 mm d’épaisseur).
Réserver au frais ainsi préparé entre les 2 feuilles pendant 2 h minimum.
Préchauffer le four à 145 °.Enfourner pendant 45 min. Laisser refroidir avant de déplacer.
Vérifier les dimensions, le biscuit peut gonfler un peu, retailler alors délicatement aux bonnes dimensions.
Réserver sur une plaque

La mousse d’amandes

Faire tremper 3 feuilles de gélatine dans de l’eau bien froide.
Dans une casserole, faire chauffer 150 g de pâte d’amande dans 300 g de lait.
Bien mélanger sur feu moyen au fouet, la pâte d’amande va fondre doucement en quelques minutes.
Pendant que le lait chauffe, mélanger les jaunes et le sucre, sans blanchir.
Verser le lait à l’amande sur les jaunes en le filtrant à l’aide d’une passoire pour enlever les éventuels grains, tout en mélangeant.
Reverser dans la casserole et faire chauffer la crème anglaise jusqu’à 84 ° sur feu moyen (si vous n’avez pas de thermomètre, il faut que le mélange nappe la cuillère) en mélangeant sans arrêt.
Hors du feu, ajouter la gélatine essorée.
Bien mélanger et laisser la crème redescendre à 25 ° (ce qui prend environ une heure). Ne pas la mettre au frais pour éviter qu’elle ne fige. Laisser à température ambiante en remuant de temps en temps.

Quand la crème anglaise à l’amande est froide, monter 300 g de crème liquide entière bien froide en chantilly ferme. L’incorporer délicatement à l’aide d’une maryse à la crème anglaise à l’amande refroidie.

Le montage
Chemiser la gouttière d’une feuille de rhodoïde découpée aux dimensions du moule, en la faisant un peu dépasser sur les bords. Verser un gros tiers de la crème dans le moule et laisser prendre 30 min au congélateur.
Démouler alors l’ insert framboise, couper les extrémités avec un bon couteau . Le déposer sur la mousse figée. Verser le reste de mousse jusqu’à 1 cm du bord.
Déposer la plaque de biscuit (côté le plus plat vers l’extérieur). Enfoncer très légèrement.
Conserver la bûche au congélateur jusqu’au matin du jour de la dégustation.

Dentelles en chocolat à faire le jour du service

Démouler la bûche (en passant les bords une seconde sous l’eau chaude, ça se démoule tout seul), retirer le rhodoïde très délicatement et couper les extrémités bien nettes pour laisser apparaître l’insert.
La poser directement sur le plat de service et la conserver au congélateur jusqu’à ce que la dentelle de chocolat soit prête.
Préparer une bande de rhodoïde exactement aux dimensions de la bûche.
Tempérer le chocolat : le faire fondre au bain marie et chauffer jusqu’à atteindre la température de 50; refroidir le chocolat en le plaçant sur un bain glacé et en remuant à la maryse, jusqu’à la température de 28 ° ; remettre rapidement sur le bain marie et chauffer jusqu’à 32 °.
Le verser dans une poche avec une douille ultra fine à décor ou une poche à douille jetable que vous coupez à dimension voulue.
Tracer d’abord un cadre sur tout le tour de la feuille de rhodoïde (pour solidifier l’ensemble) puis tracer des cercles et des tourbillons au feeling, fins pour que ce soit joli, mais pas trop non plus pour que ça ne casse pas au démoulage.
Sortir la bûche du congélateur (elle doit impérativement être congelée pour que le chocolat fige instantanément).
Appliquer la feuille en commençant par aligner un bord et en posant la feuille délicatement (et du premier coup, pas de retour en arrière possible !)

Maintenir quelques minutes le temps que le chocolat soit bien figé.

Retirer ensuite la feuille de rhodoïde très lentement et avec beaucoup de délicatesse !
Réserver au réfrigérateur jusqu’à la dégustation
(il faut à peu près 5/6 h pour que tout revienne bien à température)

Cake pleyel de Robert Linxe

Cette recette a fait le tour de la blogosphère depuis longtemps et je comprends aisément son succès car ce cake est délicieux.

J’ai beaucoup de retard dans mes publications, aussi j’avais réalisé ce cake depuis de très nombreux mois, mais le fait de le publier aujourd’hui me donne bien envie de le refaire, mes gourmands l’ayant énormément apprécié !

Je vous souhaite un excellent week-end et bienvenue à mes nouveaux abonné(e)s !

 

 

 

– 170 g de chocolat à 70 % de cacao
– 150 g de beurre ou de margarine (ou de beurre demi-sel)
– 4 oeufs
– 180 g de sucre glace
– 65 g de poudre d’amandes
– 20 g de sucre en poudre
– 80 g de farine
– 2 sachets de sucre vanillé (fait maison pour moi au thermomix)

Préchauffer le four à 210° C.
Casser le chocolat en morceaux et le mettre avec le beurre à fondre au bain-marie. Lorsque le mélange est fondu, bien le mélanger.
Ajouter les jaunes, le sucre glace, le sucre vanillé et la poudre d’amandes sans cesser de mélanger et toujours au bain marie (prévoir un bol assez grand).
Retirer le bol du bain-marie et ajouter la farine
Battre les blancs en neige très ferme avec une pincée de sel et les 20 g de sucre en poudre.
Incorporer petit à petit les blancs d’œufs en vous servant d’une maryse et en veillant à obtenir un mélange bien homogène !
Versez dans un moule à cake et enfourner en baissant la température à 180° pour 35 à 45 minutes (le temps de cuisson dépend de votre four)
Une lame de couteau insérée au centre du cake doit ressortir sèche. Laisser refroidir.

Bavarois à la poire sur biscuit chocolat

Je vous propose aujourd’hui un délicieux dessert dont j’ai pioché la recette dans le journal des femmes. Le duo poire/chocolat est un classique qui connaît toujours son petit grand succès ! Nous avons également beaucoup apprécié l’alliance des deux textures.

(Je t’en ai réservé un gros bout dans le congélateur mon petit Lyonnais chéri !!)

 

 

 

 

 

  • Pour le biscuit 

  • 3 œufs

  • 50 g de farine

  • 60 g de sucre

  • 100 g de beurre

  • 150 g de chocolat noir

  • 2 cuillères à soupe de poudre d’amande

  • 1 pincée de sel

  • 1/2 cuillère à café de levure chimique

  • Pour la mousse de poires

  • 35 cl de crème fraîche liquide entière

  • 60 g de sucre

  • 500 g de purée de poires

  • 4 feuilles de gélatine (de 2 g)

    Faire fondre le chocolat au bain-marie (ou au micro-ondes). Ajouter le beurre et mélanger.

    Fouetter les œufs, puis les incorporer au mélange précédent. Ajouter tout en mélangeant, la poudre d’amande, la farine (petit à petit) et enfin, la levure. Verser la pâte obtenue dans un moule beurré de 24 cm de diamètre. Enfourner pour 15 à 20 minutes à 180°c (thermostat 6). Une fois cuit, laisser refroidir.

    Battre  la crème bien froide avec le sucre de manière à obtenir une chantilly ferme et réservez au frais. Tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide et laisser ramollir pendant 10 minutes environ. Mixer les poires épluchées et épépinées, en purée.

    Faire chauffer 100 g de purée de poires, ajouter les feuilles de gélatine ramollies et essorées, puis le reste de purée de poires. Mélanger la purée de poire avec la chantilly.

    Déposez le biscuit chocolaté au fond d’un cercle pâtissier, versez la mousse aux poires dessus. Laissez reposer le gâteau au frais au moins 5 heures.

 

Tourte chocolatée aux poires

Voici une recette piochée dans une ancienne revue de Cuisine Actuelle et qui s’est révélée être vraiment délicieuse !! Désolée pour les photos pas bien jolies….

Simple à réaliser cette tourte constitue un dessert bien gourmand aux saveurs mêlées de chocolat, poire et eau de vie (ou rhum) tout en alliant des textures fondante, moelleuse à souhait….et même croustillante si dégustée tiède. La présence de poudre d’amandes dans la pâte est subtile et extra.

Si vous la dégustez froide, les parfums auront eu le temps de se poser et c’est ainsi, pour ma part, que je l’ai préférée.

Je vous souhaite un très agréable week-end et bienvenue à mes nombreux nouveaux abonnés !

 

 

 

 

Pour 8 personnes

Pour la pâte :

  • 125 g de beurre mou

  • 40 g de cacao amer en poudre

  • 100 g de sucre glace

  • 100 g de poudre d’amandes

  • 1 pincée de sel

  • 1 œuf

  • 250 g de farine

Pour la garniture :

  • 3 ou 4 poires

  • 70 g de sucre en poudre

  • 1 œuf

  • 5 cl d’eau de vie de poire ou de rhum

  • 100 g de crème fraîche épaisse

  • 100 g de chocolat noir

Préparer la pâte : Travailler le beurre ramolli en pommade. Ajouter le sucre glace, le cacao, la poudre d’amandes, le sel, l’œuf et la farine en plusieurs fois. Former une boule et la laisser reposer au moins 1 heure dans le frigo.

Détailler les poires pelées en tranches. Ajouter le sucre et l’eau de vie de poire (ou rhum). Faire macérer au moins une heure à couvert.

Préchauffer le four à 200°C. Transvaser les poires dans une passoire au-dessus d’un bol pour en récupérer le jus. Hacher le chocolat en petits morceaux et le mélanger aux poires.

Garnir une tourtière enduite de beurre avec les deux tiers de la pâte étalée. Placer au frigo pour quelques instants le reste de pâte (je ne l’avais pas fait car pas mentionné dans la recette, et j’ai eu beaucoup de mal à la décoller!!)

 ATTENTION, je vous conseille d’étaler impérativement la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé rapidement pour ne pas lui laisser le temps de trop se réchauffer sinon la manœuvre sera un peu plus délicate pour la décoller.

Placer les poires sur la pâte étalée dans le moule.

Battre l’œuf avec la crème, ajouter le jus de macération, bien mélanger et verser le tout sur les poires.

Recouvrir du reste de pâte étalée et souder les bords en pinçant la pâte. Enfourner et laisser cuire 25 à 30 minutes.

 

Mud cake (au thermomix)

Voici un gâteau qui a fait sensation à la maison et que je referai assurément ! Recette faite il y a plusieurs mois (les roses en témoignent!) et que je m’empresse de vous proposer avant les fêtes ; n’hésitez pas à la tester et à « l’habiller » selon votre goût pour un côté plus festif (décors ou truffes en chocolat, perles en sucre, etc…). Ce gâteau est entièrement réalisé au thermomix….réussite garantie !

Attention ! : avec les proportions données, vous faites un gâteau beaucoup plus haut que le mien ; perso, j’avais divisé les proportions par deux.

 

 

 

Le gâteau

– 375 g de beurre demi-sel

– 300 g de farine

– 600 g de chocolat noir détaillé en morceaux

– 250 g d’eau

– 200 g de sucre en poudre

– 1 sachet de levure chimique

– 4 oeufs

– 90 g de Marsala

Le glaçage

– 150 g de chocolat noir détaillé en morceaux

– 120 g de crème fraîche épaisse

– 30 g de beurre coupé en morceaux

– 30 g de miel

Préchauffer le four à 170°C. Beurrer et fariner légèrement un moule à manqué en silicone ou à charnière pour les proportions données (24 cm environ).

Mettre le chocolat noir dans le bol du thermomix et râper 5 sec/vit. 10. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule. Ajouter le beurre, l’eau et le sucre puis fondre 8 min/70°C/vit. 2.

ajouter la farine, la levure, les oeufs et le Marsala. puis mélanger 30 sec/vit.4. Transvaser dans le moule préparé, enfourner et cuire une heure.

Nettoyer et essuyer le bol. En fin de cuisson, sortir le gâteau du four puis attendre 20 minutes avant de le démouler. Laisser refroidir complètement.

Le glaçage : Mettre le chocolat noir dans le bol et râper 5 sec/vit.10.

Ajouter la crème, le beurre et le miel, faire fondre 5 min/70°C/vit.2. Laisser tiédir 15 min. avant d’étaler uniformément sur le dessus et les bords du gâteau à l’aide d’une spatule. Laisser durcir 20 minutes avant de servir.

 

mots clé : chocolat noir, gâteau, glaçage

Gâteau aux pommes au thermomix (ou pas)

Il existe une multitude de recettes de gâteaux aux pommes et chaque année, c’est un plaisir d’en tester de nouvelles.

La recette que je vous propose aujourd’hui est hyper simple et se révèle au final être celle que je préfère ! Je l’ai faite plusieurs fois avant de vous la proposer et à chaque fois, le gâteau disparaît en un clin d’œil…

Si vous ne possédez pas le thermomix, vous pouvez l’adapter à votre robot habituel. A très vite pour une nouvelle recette !

 

  • 130 g de beurre ramolli et coupé en morceaux

  • 3 ou 4 pommes selon grosseur (4 pour moi)

  • 3 oeufs

  • 150 g de sucre en poudre

  • 30 g d’eau de vie ou de rhum

  • 200 g de farine

  • 1 c. à café de levure chimique

  • 1 pincée de sel

  • sucre glace pour la finition (fait au thermomix pour moi)

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer un moule à manqué rond de 26/28 cm de diamètre (sauf s’il est en silicone) et réserver.

Éplucher les pommes , les couper en quartiers et en retirer coeur et pépins. A l’aide d’un couteau pointu, faire des incisions parallèles mais sans couper les quartiers de pommes en tranches. Réserver.

Mettre le beurre, les oeufs, le sucre, l’alcool choisi, la farine, la levure et le sel dans le bol du thermomix et mélanger 20 secondes / vitesse 6. Verser la pâte dans le moule préparé et étaler uniformément à l’aide de la spatule. Disposer les quartiers de pommes sur la pâte les uns à côté des autres face incisée vers le haut.

Enfourner 30 à 40 minutes à 180°C (il faut que la lame d’un couteau plantée au centre du gâteau ressorte sèche). Laisser le gâteau dans le moule une dizaine de minutes avant de le démouler sur un plat. Saupoudrer le gâteau de sucre glace avant de servir.

 

Biscuit roulé au café parfumé au cognac

Voici une recette simple et pourtant très gourmande que l’on peut faire en toute occasion (source : Maxi cuisine de 2011). Le biscuit est bien moelleux, la crème un vrai délice aux parfums mêlés de café et cognac. Ce roulé est aussi délicieux le lendemain.

Ici, le biscuit n’est pas punché, mais pourquoi pas faire une version plus festive en punchant légèrement le biscuit à la liqueur de café (recette maison ici) et le décorer d’un glaçage chocolat bien brillant habillé de quelques noisettes caramélisées par exemple…à tester !

A refaire sans la moindre hésitation.

Pour 6 personnes

– 120 g de farine

– 120 g de sucre en poudre

– 4 œufs+ 1 oeuf pour la crème

– 125 g de beurre

– 50 g de sucre glace

– 3 c. à café bien pleine de café soluble

– 3 c. à soupe de cognac

Préparer le biscuit : mélanger 4 jaunes d’œufs avec le sucre en poudre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine. Monter 4 blancs en neige bien ferme et les incorporer à la préparation. Étaler sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé beurré.

Cuire 12  13 minutes au four préchauffé à 180°C. Démouler le biscuit sur un torchon propre un peu humide et le rouler. Le laisser ainsi quelques minutes. Puis enlever le torchon et le rouler à nouveau sur un plat.

Préparer la crème : battre l’oeuf restant avec le sucre glace et faire épaissir au bain-marie en tournant régulièrement. Dissoudre le café soluble dans le cognac et l’ajouter à l’oeuf, battre plusieurs minutes.

Travailler le beurre mou à la spatule jusqu’à la consistance de pommade et l’incorporer à la préparation au café, bien mélanger. Pour celles et ceux qui possèdent le thermomix, j’ai mis la préparation à ce stade là dans le bol avec le fouet et j’ai émulsionné pendant environ 2 minutes vitesse 3. La crème était ainsi top !

Dérouler le biscuit, étaler la crème rouler à nouveau et réfrigérer au moins 3 heures. Servir saupoudré de sucre glace. J’ai ajouté quelques grains de café en chocolat maison.

mots clé : biscuit, café, cognac

Moelleux au chocolat au lait

Je vous propose une recette toute simple trouvée chez Marmiton. Les enfants aiment beaucoup les gâteaux au chocolat, donc je suis sans cesse à la recherche de nouvelles recettes, malgré le fait que certaines reviennent régulièrement sur la table tant elles font l’unanimité. Celle-ci a été fort appréciée et le chocolat au lait changeait un peu du chocolat noir.

Simplissime et délicieux à la texture douce et moelleuse !!

– 2 œufs
– 1 pot de yaourt nature
– 2 pots de farine
– 1 pot de sucre en poudre
– 1 demi pot d’huile
– 250 g de chocolat au lait à pâtisser
– 1/2 sachet de levure chimique
– 1 sachet de sucre vanillé (maison pour moi fait avec le thermomix)

Dans un saladier, verser le yaourt, la farine, le sucre, et les oeufs et bien mélanger (ou comme moi mixer dans le thermomix)

Rajouter, après avoir obtenu une pâte lisse, la levure chimique, le sucre vanillé, et le 1/2 pot d’huile. Mélanger parfaitement à nouveau.

Faire fondre à feu doux, au bain-marie, le chocolat préalablement coupé en petit carrés.

Une fois le chocolat fondu, mélanger le tout avec la pâte.

Verser dans un moule beurré (ou recouvert de papier sulfurisé). S’il est en silicone, vous pourrez vous en abstenir.

Laisser cuire environ 20 à 30 min à 180°C (thermostat 6).

Planter la pointe d’un couteau, pour vérifier la cuisson. Au bord il ne doit pas y avoir de pâte qui adhère, au milieu cela doit être fondant.

Gâteau de Pâques…un peu en retard !

J’espère que vous avez passé de joyeuses fêtes de Pâques. 

Ce gâteau est un vrai délice et si simple à préparer ! Vous pourrez le réaliser pour n’importe quelle occasion, le décorer selon votre choix. Vous pourrez le faire la veille, il n’en sera que bien meilleur (jusqu’à même deux jours avant). J’ai utilisé le thermomix, mais vous pouvez l’adapter dans votre robot habituel. Nous nous sommes vraiment régalés avec ce gâteau très moelleux au parfum délicat !

 

 

 

 

Pour une bonne douzaine de personnes (moule à manqué de 28 cm). Pour ma part, je l’ai réalisé dans un moule de 18 cm avec ingrédients réduits de moitié et cela faisait déjà un beau gâteau.

Pour le pain de Gênes

– 250 g de beurre demi-sel

– 300 g de sucre en poudre

– 200 g de poudre d’amandes

– 6 oeufs

– 80 g de Maïs

–  1 sachet de levure chimique

– 10 g de Grand Marnier

La ganache chocolat

– 300 g de chocolat noir à 70% détaillé en morceaux

– 300 g de crème fraîche liquide 35% mat.g

Le nid chocolat

– 100 g de chocolat noir à 70% détaillé en morceaux

– quelques petits oeufs de Pâques

Pour le pain de Gêne : Préchauffer le four à 180°C. Beurrer le moule s’il n’est pas en silicone.

Mettre le sucre et le beurre dans le bol du thermomix et mixer 3 mon/vitesse 4. Ajouter la poudre d’amandes et les oeufs, mixer 3 min/vitesse 5.

Ajouter la fécule de maïs, la levure chimique et le Grand Marnier et mélanger délicatement à l’aide d’une spatule. Transvaser dans le moule à manqué et enfourner 40 minutes.

Laisser tiédir le biscuit avant de démouler. Une fois refroidi, couper en deux dans la longueur à l’aide d’un couteau à scie. Nettoyer et essuyer le bol.

Préparer la crème chocolat : mettre le chocolat dans le bol et râper 5 sec/vit. 10. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule. Faire fondre 5 min/55°C/vitesse 1.

Ajouter la crème et mixer 20 sec/vit. 5. Étaler le quart de la ganache sur le deuxième disque et masquer entièrement le biscuit avec le reste de ganache puis réserver au frais. Nettoyer et essuyer le bol.

Le nid en chocolat : Tapisser une plaque de four de papier cuisson et réserver au congélateur pendant 20 minutes (ou dans le frigo).

Mettre le chocolat dans le bol et râper 5 sec/vit. 10. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule. Faire fondre 5 min/55°C/vit. 1. Transvaser le chocolat fondu dans une poche à douille (embout étroit). Retirer la plaque du congélateur et couler dessus, des traits fins et réguliers (les miens ne le sont pas vraiment !!). Réserver au congélateur 5 minutes. Décoller les copeaux à l’aide d’une lame fine puis former un nid. Poser le nid sur le gâteau et le garnir avec les petits oeufs de Pâques. Servir aussitôt.

 

 

Moelleux au chocolat blanc

Je ne suis pas spécialement fan du chocolat blanc, mais j’en ai toujours en réserve dans le cas où il me prendrait l’envie de faire quelques macarons qui nécessiteraient une ganache à base de ce chocolat.

J’ai cependant voulu tester cette recette dénichée sur un blog (je suis vraiment désolée, je n’ai pas noté la source, si vous reconnaissez votre recette, faite moi signe !!), et ce gâteau tout simple a été une révélation pour moi mais aussi pour mes gourmands qui ont tous adoré. Ma fille et moi qui sommes plutôt salées, avions du mal à nous arrêter de dévorer ce moelleux !! La fine couche craquante sur le dessus dûe au sucre roux, apporte cette petite touche croustillante qui fait merveille avec le moelleux du gâteau. Fait dans un moule à manqué d’environ 18 cm.

A refaire donc sans hésitation.

– 100 g de chocolat blanc
– 150 g de ricotta (fromage blanc maison pour moi)
– 90 g de beurre
– 2 oeufs
– 60 g de sucre en poudre
– 100 g de farine
-1 sachet de levure chimique
– Un petit peu de sucre roux et de beurre pour le moule (même si comme moi il est en silicone).

Préchauffer votre four à 180°. Faire fondre au bain marie le chocolat et le beurre. Bien mélanger.

Mettre les oeufs, la ricota (ou le fromage blanc) et le sucre dans un saladier, battre le tout. Ajouter le mélange beurre/chocolat dans le saladier et bien mélanger le tout.

Ajouter la farine et la levure à la préparation et mélanger encore jusqu’à l’obtention d’une  pâte  bien lisse.

Beurrer et saupoudrer le moule avec le sucre roux, cela va donner un fine couche croustillante qui est délicieuse.

Enfourner et laisser cuire 35 minutes ; vérifier à mi cuisson si le gâteau ne colore pas trop et ne pas hésiter à le couvrir avec du papier d’aluminium s’il dore trop vite.

A la sortie du four, attendre qu’il refroidisse un peu et saupoudrer de sucre glace.

Mots clé : chocolat blanc, moelleux, ricotta , fromage blanc

Couronne des rois pour l’Épiphanie

A la maison, il y a les adeptes de la frangipane pour fêter l’Épiphanie, et ceux qui penchent davantage pour la couronne briochée (comme moi)…mais bon, les uns comme les autres mordent généreusement dans les deux pâtisseries !! Et vous, vous êtes plutôt quelle version ?

Aujourd’hui, j’ai opté pour la réalisation de cette brioche toute simple et dans quelques jours ce sera la frangipane. 

Cette couronne briochée vient d’être engloutie en un clin d’œil… Y a pas à dire, le fait maison, c’est tellement bon !! La texture était parfaite, moelleuse et aérée à souhait. Le roi du jour n’a plus qu’à choisir sa reine !!

Vous retrouverez ici une autre version de cette couronne briochée, ici la frangipane classique réalisée avec le thermomix (ou sans) et enfin ici la recette de la frangipane version Pierre Hermé.

 

Revenons à la recette du jour

– 300 g de farine
– 15 g de levure du boulanger
– 50 g de sucre en poudre
– 3 œufs
– 100 g de beurre mou
– 2 cuillères à soupe de fleur d’oranger (ou 1 + 1 de rhum)
– 1 zeste de citron (facultatif)
– 5 g de sel
– quelques cerises confites pour le décor
– Sucre en grains
– 1 fève

Dans un saladier, mettre la farine. Faites un puits : mettre la levure  préalablement mélangée avec la fleur d’oranger tiède.

Ajouter le sucre, sel, les œufs et le zeste de citron. Mélanger le tout à la main. La pâte est un peu collante, c’est normal. Mettre la pâte sur un plan de travail fariné et commencer à pétrir jusqu’à ce que la pâte soit ferme. Ajouter petit à petit le beurre ramolli tout en travaillant la pâte jusqu’à l’incorporation totale du beurre. Pétrir énergiquement pendant 5 à 10 min. (vous pouvez très bien préparer la pâte avec votre robot en suivant les mêmes indications).

Former une boule et avec les doigts, former au centre un trou que vous agrandirez en formant une couronne régulière. Ce centre doit être assez large car la brioche va bien gonfler.

Laisser lever soit à température ambiante soit sur un radiateur tiède (c’est mon cas) jusqu’à ce que la couronne double de volume.

Préchauffer le four à 180°C.
Badigeonner la couronne avec un jaune d’oeuf battu mélangé avec un peu d’eau ou bien tout simplement avec un peu de lait. Décorer ensuite avec le sucre en grains et les cerises confites.
Mettre au four et faire cuire pendant 25 minutes.
Déguster tiède ou laisser refroidir sur une grille.

 

Bûche chocolat-gingembre parfum de Cointreau

Je souhaite à chacune et chacun d’entre vous une année 2015 la meilleure possible. Paix, joie, bonne humeur, une santé solide, de l’Espérance lorsque tout va mal et plein d’étoiles dans les yeux !!

Merci à tous mes abonnés pour leur fidélité, merci à tous ceux et celles qui me laissent des petits mots qui me font tellement plaisir à lire et bienvenue à vous qui êtes de passage.

 

Allez, c’est parti pour une nouvelle année de gourmandise en votre compagnie ! On commence par une bûche toute simple mais qui est vraiment extra et légère en bouche, elle a fait l’unanimité autour de la table ! Réalisée la veille et décorée juste avant dégustation. Désolée pour les photos prises vraiment à la hâte que j’ai un peu négligées….

 

 

Pour le biscuit

– 100 g de farine

– 100 g de sucre ne poudre

– 4 oeufs

Pour le sirop de punchage

– 50 g de sucre

– un petit verre d’eau

– 3 c. à soupe de Cointreau

Pour la mousse

– 200 g de chocolat noir à pâtisser

– 60 g de beurre mou

– 2 c. à soupe de cacao amer en poudre

– 1 c. à café de gingembre en poudre

– 60 g de sucre en poudre

– 3 blancs d’oeufs

– 40 cl de crème fleurette très froide

Pour la décoration

– du gingembre confit

– des décors en chocolat

– des physallis (pas mis)

Préparer le biscuit : Préchauffer le four à 180° C. Fouetter les 4 jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit mousseux. Ajouter la farine tamisée et les 4 blancs d’oeufs battus en neige ferme. Tapisser la plaque de cuisson avec du papier sulfurisé et répartir uniformément la pâte.

Enfourner environ 12 à 15 minutes. Rouler le biscuit sur un linge propre et humide, laisser quelques minutes. Dérouler et ôter le papier. Rouler le biscuit sur lui-même.

Préparer le sirop de punchage : faire bouillir le sucre et l’eau pendant 3 minutes environ. Laisser à peine tiédir et rajouter le Cointreau. Imbiber le biscuit déroulé à l’aide d’un pinceau de cuisine et le rouler à nouveau, laisser en attente.

Préparer la mousse : faire fondre le chocolat avec le beurre très doucement au bain-marie. Monter les blancs d’oeufs en neige ferme. Pendant ce temps, faire bouillir quelques minutes le sucre dans 5 cl d’eau. Verser ce sirop bouillant sur les oeufs en neige et fouettant jusqu’au refroidissement complet.

Monter la crème en chantilly bien ferme.

Mélanger les blancs, la chantilly, le cacao non sucré, le gingembre et le chocolat fondu jusqu’à l’obtention d’une masse homogène. Dérouler le biscuit et y étaler les 2/3 de cette mousse. Le rouler et recouvrir du reste de mousse. Réserver au frais. Décorer au moment de servir. Pour ma part, j’ai mis quelques morceaux de gingembre confits, quelques décors en chocolat (j’ai peint quelques étoiles avec du colorant alimentaire doré) et quelques petites meringues maison.

 

 

Tarte douceur aux nectarines

Voici un dessert qui a été fort apprécié. Très simple à réaliser, cette tarte mêle le délicat goût de l’amande à celui de la nectarine et c’est vraiment délicieux. Recette piochée dans Maxi.

J’ai juste rajouté une cuillerée à café de sucre en poudre et 30 g de poudre d’amandes (à soustraire de la quantité de farine) à la pâte brisée. J’ai également badigeonné les nectarines de gelée de pommes maison (recette ici) tiède diluée dans à peine un peu d’eau après la sortie du four (la gelée de coing serait pas mal aussi, recette ici).

Pour 6 personnes

– une pâte brisée

– 4 nectarines

– 50 g de poudre d’amandes

– 2 œufs battus

– 100 g de beurre

– 50 g de sucre en poudre

– 1 c. à soupe de Maïzena

– 1 c. à soupe de pistaches hachées

– 1 c. à soupe d’amandes hachées

Préchauffer le four à 200° C.

Faire fondre le beurre au micro-onde ou bain-marie. Laisser refroidir.

Laver, dénoyauter et couper les nectarines en lamelles épaisses.

Dans une jatte, mélanger le sucre avec le beurre fondu. Ajouter les œufs battus, la poudre d’amandes et la Maïzena. Bien mélanger pour avoir une crème homogène.

Étaler la pâte, la mettre dans un moule et piquer le fond avec une fourchette.

Répartir la crème aux amandes sur le fond de tarte et y enfoncer les lamelles de nectarines. Parsemer de pistaches et amandes hachées.

Enfourner pour environ 35 à 40 minutes (j’ai mis sur la grille du bas). Démouler et laisser refroidir.

Fondant au chocolat….le meilleur !

Je suis toujours à la recherche de nouveaux gâteaux au chocolat pour mes enfants qui en sont friands.

Je vous en ai déjà partagé quelques uns vraiment bons (le top du top sont les moelleux coeur coulant qui, eux, font toujours sensation à la fois visuelle et gustative !!!) et si parmi les fondants je ne devais en retenir qu’un seul ce serait celui-ci absolument. Une fois testé, je l’ai encore refait (et ce n’est pas fini…!!) tant son succès est unanime.

Il est si simple qu’un enfant pourrait le faire. Loin d’être écœurant ou bourratif, ce gâteau est léger bien que dense en bouche et bien sûr extrêmement fondant ! Moi qui préfère les cuisiner plutôt que les déguster, je n’ai pas pu résister à celui-ci….

Un seul impératif : le faire 12 heures avant dégustation. Je le réalise donc le soir, je le laisse toute la nuit au frigo et le lendemain, on se régale !

 Bon dimanche et bonne semaine à toutes et tous.

Pour 6 à 8 personnes

– 160 g de chocolat noir à 65% si possible

– 160 g de beurre demi-sel ou beurre doux + 3 pincées de fleur de sel

– 3 oeufs

– 15 g de farine

– 180 g de sucre en poudre

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre au bain-marie ou au micro-ondes le beurre et le chocolat ensemble.  Remuer pour bien lisser le mélange.

Dans un saladier, mélanger le sucre et la farine. Ajouter les œufs. Mélanger sans trop insister.

Ajouter ensuite le mélange beurre/chocolat fondu et travailler rapidement pour homogénéiser l’ensemble et obtenir un appareil parfaitement lisse.

Verser dans un moule en silicone de préférence pour un démoulage parfait, de 18 à 20 cm.

Laisser cuire 18 à 20 minutes. Le centre du gâteau doit être à peine cuit. Le laisser refroidir à température ambiante.

Une fois bien froid, sans le démouler, le filmer au contact et le réserver au réfrigérateur au moins 12 heures.

Démouler et détailler en parts individuelles.

Réserver à température ambiante 30 min avant dégustation.

mots clé : fondantchocolat noirgâteau

Gâteau-crumble citron amandes

Lorsque j’ai lu cette recette chez Nuage de Farine , elle m’a tout de suite emballée, il faut dire que j’ai un penchant certain pour les desserts au citron !

Un gâteau qui n’est pas sans rappeler la tarte au citron…j’ai adoré son crumble sur le dessus avec les amandes effilées. Un gâteau qui réjouira les amateurs de citron.

DSC00352

DSC00354 DSC00356

Pour le biscuit et le crumble

  • 200 g de beurre mou

  • de la vanille (graines d’une gousse ou 1 c.à café d’extrait)

  • 200 g de sucre

  • 65 g d’amandes en poudre

  • 240 g de farine

  • 40 g d’amandes effilées

Pour la crème

  • 150 ml de jus de citron (ça correspond à 2 ou 3 citrons)

  • 100 g de sucre

  • 1,5 c. à soupe de maïzena (rases)

  • 3 oeufs

Pour la crème.

Dans un petit bol, battre un oeuf en omelette avec la Maïzena, réserver.

Mettre le jus de citron et le sucre dans le bol du thermomix (ou dans une petite casserole) et fairechauffer 5 minutes à 50° vit 2 afin de faire fondre le sucre (à feu doux pour la version casserole).

En vitesse 5, ajoutertous les ingrédients au contenu du bol, laissertourner quelques secondes afin d’homogénéiser l’ensemble, puis, programmer le thermomix 7 min 80° vit 2 (pour la version casserole, mélangez bien les différents ingrédients puis faites épaissir à feu doux en tournant régulièrement).

Transvaser la crème dans un saladier afin qu’elle puisse refroidir.

Pour le biscuit

Préchauffez votre four à 180°.

A l’aide de votre robot, mixer le beurre avec la vanille et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux ( thermomix 5 minutes vit 5).
Ajouter la poudre d’amandes et la farine et pétrir la pâte avec vos mains ou le thermomix 1 minute 30 fonction épi.

Étaler les 2/3 de cette pâte dans le fond d’un plat (moule à manquer de 18 cm en silicone pour moi).

Faire cuire 15 minutes et laisser refroidir sans démouler.

Mettre le restant de pâte au réfrigérateur.

Lorsque le gâteau a refroidi, étaler la crème au citron sur le dessus et répartir le restant de pâte en l’émiettant à la façon d’un crumble.
Parsemer d’amandes effilées et enfourner pour 20 minutes toujours à 180°.

Laisser un peu refroidir avant de démouler et saupoudrer de sucre glace avant de servir le gâteau bien froid.

DSC00357 DSC00364

 

mots clé : citroncrumblepoudre d’amandes

Tarte au chocolat aux épices douces et aux cerises

Des amis m’ont apporté quelques belles cerises, ce qui m’a donné l’idée de faire cette recette repérée dans une vieille revue.

Un vrai succès ce dessert…un socle de bonne pâte sablée (préparée dans le thermomix pour moi), une ganache chocolat finement parfumée à la badiane, cannelle et vanille recouverte de cerises légèrement confites dans un petit sirop léger…vraiment délicieux et simple à réaliser.

Bon week-end à vous toutes et tous ; merci pour votre fidélité et bienvenue aux nombreux nouveaux abonnés !!

Au passage, je remercie très chaleureusement du fond du coeur tous mes ami(e)s pour tout ce qu’ils font pour mes enfants et moi (de merveilleuses vacances offertes à ma fille, entre autres), dans la longue et douloureuse épreuve que nous traversons…merci à chacun(e) pour tant de si belles preuves d’Amitié que nous ne sommes pas prêts d’oublier !!!

désolée pour le look de la tarte, je n’ai pas pris du tout le temps de bien positionner chaque cerise..

ici, la ganache n’était pas encore assez réfrigérée

Pour 6 à 8 personnes

– 400 g de cerises

– 300 g de pâte sablée

– 200 g de chocolat noir à 70%

– 23 cl de crème liquide fleurette

– 70 g de beurre

– 2 c. à soupe de miel liquide

– 2 c. à soupe de cassonade

– 1 gousse de vanille

– 1 bel éclat de badiane

– 1 morceaux de cannelle en bâton

– 2 c. à soupe de sucre spécial confiture

Étaler la pâte sablée dans un moule beurré et fariné s’il n’est pas en silicone et la piquer à l’aide d’une fourchette. Couvrir de papier sulfurisé et d’une couche de légumes secs. Réfrigérer 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C et enfourner pour 20 minutes. Ôter le lestage et cuire encore 10 minutes.

Porter à frémissements la crème et le miel. Hors du feu, y faire infuser 30 minutes  à couvert la vanille fendue en deux, la badiane et la cannelle. Filtrer la crème et la réchauffer.

Dénoyauter les cerises sans trop les ouvrir. Les porter à frémissements 15 minutes avec la cassonade et une cuillère d’eau.

Casser le chocolat et le faire fondre au bain-marie. Verser en trois fois la crème bouillante en fouettant. Ajouter le beurre et laisser bien tiédir.

Démouler le fond de tarte sur un plat de service. Étaler la crème au chocolat. Réfrigérer au moins deux heures.

Égoutter les cerises et faire réduire le jus avec le sucre à confiture. Ajouter les cerises et laisser complètement refroidir. Les étaler ensuite sur la ganache chocolat. Laisser prendre au frigo un bon moment afin que l’ensemble soit assez ferme pour être découpé.

mots clé : cerisechocolatpâte sabléetartecannellebadianevanille