Gelée de romarin

Recette réservée aux amateurs de romarin ! Cette gelée est faite en 15 minutes et étant donné que le gélifiant est l’agar-agar, vous pouvez moduler la quantité de sucre en fonction de vos goûts et de l’utilisation que vous en aurez. Cette gelée peut simplement être tartinée sur du pain grillé ou accompagnera fort agréablement volaille et gibier.

Une petite idée au passage : lorsque vous faites cuire des magrets de canard, vous pouvez mettre 3 c. à café de cette gelée 5 mn avant la fin de cuisson puis déglacer la poêle en faisant attention que la sauce ne caramélise pas.

Petit récapitulatif des vertus du romarin :

Les propriétés du romarin se trouvent dans les feuilles et les fleurs.

– il est un tonifiant, un stimulant pour le cerveau et agit aussi contre le stress.

– le romarin stimule également le fonctionnement de la vésicule biliaire et est préconisé en cas d’insuffisance hépatique.

– il aide à la digestion, apaise les nerfs et les douleurs musculaires.

– il est également utilisé pour calmer la toux et soigner les bronchites grâce à son huile essentielle.

DSC02597DSC02599

Pour environ 2 ou 3 pots

– environ 700 g d’eau

– 6 ou 7 branches de romarin

– 300 g de sucre cristallisé

– 3 grammes d’agar-agar

Dans une grande casserole, mettre les branches de romarin et l’eau. Porter à ébullition quelques instants, éteindre le feu, couvrir et laisser ainsi infuser 10 minutes (pas plus).

Filtrer la tisane de romarin et peser le jus obtenu. Pour ma part 500 g. Le mettre dans le récipient de cuisson. Rajouter le sucre. Pour 500 g de jus, j’ai rajouté 300 g de sucre. Porter à nouveau à ébullition quelques minutes.

Diluer l’agar-agar dans un peu d’eau froide et l’incorporer au mélange de romarin tout en tournant sans arrêt (avec un fouet pour moi). Laisser bouillir 2 minutes en continuant de tourner.

Verser dans des pots propres et secs, fermer et retourner jusqu’au refroidissement.

Le pouvoir gélifiant de l’agar-agar ne se développera qu’au complet refroidissement.


10 réflexions sur “Gelée de romarin

  1. Le romarin je m’en sers beaucoup, mais je n’ai jamais essayé la gelée.
    N’est-ce pas un peu fort ?
    Ca y est je suis en vacances.
    A bientôt

  2. Non, le goût n’est pas fort du tout, heureusement sinon ce serait vite écœurant. Si l’on craint trop, il suffit alors de réduire la quantité de romarin.
    Françoise

  3. J’ai un romarin des plus prolifiques à la maison et votre recette est exactement ce que je cherchais. Je sens que je vais tester très prochainement.
    Auriez-vous fait des essais avec d’autres herbes ou fleurs aromatiques comme la menthe, la lavande, la sauge ou le thym, ?
    Si c’est le cas, je suis très intéréssée par votre avis, notamment les dosages de plantes.

  4. Cette gelée se marie très bien avec le fromage, c’est un délice, elle nous a été servie ainsi dans un restaurant gastronomique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s