Archives

Bûche framboise-pistache, glaçage miroir

A l’approche des fêtes de fin d’année, je voudrai vous partager cette recette qui nous a tellement régalés ! Elle n’est pas difficile de réalisation mais un peu d’organisation s’impose car quelques heures de congélation sont nécessaires. Je me suis beaucoup amusée à réaliser ce glaçage que j’ai par la suite décliné au chocolat et je ne compte pas m’arrêter là !

Lorsque j’ai vu cette recette chez Kouky, j’ai tout de suite voulu la tester pour le jour de l’an dernier, d’autant que je voulais depuis longtemps réaliser un glaçage miroir, c’est donc mon premier !! J’ai juste utilisé des framboises plutôt que des fraises à la demande de mes enfants. Le résultat est absolument top tant au niveau des textures, que des saveurs ainsi que du look glossy du rendu. Cette recette fait partie désormais de mes grandes favorites et je n’ai qu’une envie, c’est de la décliner avec d’autres fruits et d’autres couleurs de glaçage miroir (il porte si bien son nom !!).

Mon insert gélifié est positionné trop haut, c’est dommage, cela aurait été bien plus joli au centre…à améliorer sans faute pour une prochaine fois ! Je vous présente aujourd’hui la bûche non décorée (j’avais rajouté quelques guirlandes de coques de macarons maison sur le dessus pour la présenter).

 

 

 

 

 

 

 

Dacquoise aux amandes 

30 gr de farine

85 gr de poudre d’amande

100 gr de sucre glace

3 blancs d’oeufs

50 gr de sucre en poudre

30 gr de pistaches concassées 

20 gr de chocolat blanc

Insert gélifié de framboise

160 gr de coulis de framboise

30 gr de sucre

2 feuilles de gélatine

20 gr de pistaches concassées (facultatif)

Mousse de framboise 

270 gr   purée de framboise

55 gr  meringue italienne ( 1 blanc d’œuf + 40 gr de sucre+12 gr d’eau )

 2 feuilles et demi de gélatine ( 5.5 gr ) 

 160 gr de crème 30 % mat. gr, montée souple

Glaçage miroir rouge

60 gr d’eau

5.5 gr de gélatine 

110 gr de sucre

110 gr de glucose (je l’ai acheté sur internet)

110 gr de chocolat blanc

75 gr de lait concentré sucré (avec le thermomix, vous pouvez le faire maison !)

1 pointe de couteau de colorant rouge (en poudre pour moi)

 Préparer la dacquoise aux amandes

 Dans un saladier, tamisez la farine avec la poudre d’amande et le sucre glace.

Montez les blancs en neige en ajoutant dès le départ les 50 g de sucre en poudre.

Terminez en incorporant délicatement à l’aide d’une spatule souple (une maryse) le mélange de poudres tamisées

 Sur une plaque de cuisson garnie de papier cuisson, dressez un rectangle de la taille de la bûche.

Parsemer de pistaches concassées 

Enfournez à 180/190 °C (th. 6/7) pendant une dizaine de minutes environ.

Faire fondre le chocolat blanc au bain marie. Avec un pinceau enduire la dacquoise de chocolat blanc fondu pour l’imperméabiliser (cela s’appelle « chablonner ») .

Préparer l’insert gélifié de framboise

Faire ramollir la gélatine dans l’eau froide.

Mettre le 1/3 du coulis de framboise  dans une casserole à chauffer avec le sucre

Hors du feu, ajouter les feuilles de gélatine ramollies, bien mélanger pour bien les dissoudre

Bien mélanger avec reste du coulis de framboise , ajouter les pistaches concassées (facultatif) et couler dans un petit moule spécial insert (il était livré avec mon moule à bûche). Mettre au congélateur pour 4h

Préparer la mousse de framboise :

Préparer la meringue italienne en mettant le sucre et l’eau dans casserole et en portant à ébullition à feu vif.

Vérifier la température à l’aide d’une sonde.

Lorsque le sucre atteint 100 °C ,battre le blanc et commencer à le monter à puissance maximale. Quand le sucre arrive à 120°/121 °C, réduire la vitesse du batteur et verser progressivement le sucre cuit. Une fois qu’il est incorporé, remettre le batteur à vitesse maximale et laisser tourner pendant 5 min.

Réduire ensuite la vitesse et laisser tourner jusqu’à complet refroidissement. Réserver.

Monter la crème souple et réserver au frais

 Faire ramollir la gélatine dans l’eau froide.

Chauffer le coulis de framboise, y incorporer la gélatine ramollie et bien essorée et bien mélanger pour bien la dissoudre

Incorporer délicatement la meringue italienne et la crème montée au coulis de fraise à 35°

Montage

Ôter  l’insert gélifié de framboise de son moule .

Couler les 3/4 de la mousse framboise dans le moule à bûche.

Déposer l’insert de framboise sur la mousse, couvrir du reste de la mousse et bien égaliser la surface

Fermer avec un morceau de dacquoise  légèrement plus petit que le moule , faire une légère pression pour l’enfoncer et que la mousse sorte sur les cotés

Mettre au congélateur pour une nuit

Préparer le glaçage miroir (dans le thermomix pour moi, cela est rapide et super facile)

Mettre la gélatine à ramollir dans de l’eau froide.

Mettre l’eau, le sucre et le sirop de glucose dans le bol du thermomix. chauffer 5 min. /105°C/vit.2.

Ajouter le chocolat blanc haché, le lait concentré, la gélatine égouttée et le colorant puis mélanger 20 sec./vit.3. Transvaser dans un récipient et laisser tiédir à température ambiante. Une fois le glaçage arrivé à environ 32°C (je me suis aidée du thermomètre à sucre), sortir la bûche du congélateur, l’installer sur 2 bocaux renversés sur un grand plateau (ou utiliser une grille), napper entièrement la bûche de manière uniforme en un seul geste. Laisser s’égoutter quelques instants et transporter délicatement la bûche sur son plat de service. Laisser décongeler à température ambiante quelques heures avant de déguster.

Vous pouvez congeler le surplus de glaçage et le réutiliser en le faisant chauffer à 32°C environ.

Tarte flambée alsacienne ou Flammekueche

Encore une recette que je publie avec beaucoup de retard !

Tout le monde connaît la flammenkueche, c’est un classique que je vous propose aujourd’hui.

J’en fais souvent depuis des années dès que l’automne pointe le bout du nez car mes enfants en sont très friands…Quel bonheur de nous retrouver tous les quatre, croquant à pleines dents dans cette pâte fine et croustillante à la garniture onctueuse au bon goût d’oignon, vin blanc et lardons fumés, toute chaude sortie du four !…les deux grandes tartes y passent en un rien de temps ! Faites au thermomix pour moi. Il y a d’autres versions ou la crème fraîche remplace totalement le fromage blanc, pour ma part j’en reste avec celle-ci qui nous convient très bien et est très légère.

 

 

 

 

Pour deux tartes flambées

Pour la pâte

– 350 g de farine

– 15 g de levure du boulanger

– 170 g d’eau

– 10 g d’huile d’olive

– 1 c à café de sel

Pour la garniture

– 300 g de fromage blanc à 40%

– 50 g de crème fraîche épaisse

– 100 g de lardons fumés

– 60 g de vin blanc sec

– 2 jaunes d’oeufs

– 350/400 g d’oignons

– 20 g d’huile d’olive

– muscade, sel, poivre

Mettre dans le bol du thermomix l’eau et la levure émiettée et régler 1 mn 20 à 37°, vitesse 1 . Ajouter la farine l’huile, le sel et mixer 2 minutes position épi.

Sortie la pâte et la laisser reposer 30 mn (je zappe souvent cette étape !). L’étaler très finement sur deux plaques graissées allant au four et laisser reposer à nouveau 30 minutes au moins.

Pendant ce temps, éplucher les oignons, les couper en deux et mixer 5 secondes vitesse 5. Verser les 2/3 dans le panier de cuisson (réserver) et le reste dans le bol du thermomix.

Ajouter l’huile d’olive et programmer 4 minutes à 100° vitesse 1.

A l’arrêt de la minuterie, ajouter dans le bol, le vin blanc, placer le panier de cuisson et cuire 5 minutes à 100° vit. 1. Préchauffer le four à 230 °.

Sortir le panier de cuisson. Ajouter dans le bol le fromage blanc, la crème, les jaunes d’oeufs, le sel, poivre et muscade. Mixer 40 secondes vitesse 2.

Verser cette préparation sur la pâte et parsemer des lardons et des oignons réservés dans le panier cuisson.

Cuire au four environ 15 minutes.

Soupe de lentilles corail au Thermomix (ou pas)

Avec l’automne, le temps des soupes, potages et veloutés en tous genres est revenu à la maison. J’en suis très friande et c’est si réconfortant de les déguster bien chauds, lorsque dehors les températures dégringolent. Mes enfants les apprécient tellement aussi, que c’est un vrai bonheur pour tout le monde dans l’assiette ! Une manière fort agréable de manger des légumes et avoir une bonne source de fibres…

En général, je cuisine plutôt des veloutés à la texture bien lisse (mixés vitesse 10 au thermomix), mais cette fois j’ai voulu une texture différente et cette soupe a été la bienvenue. Faite au thermomix pour moi, vous pouvez quand même la faire sans ce robot.

Désolée pour les photos « bâclées » faute de temps (je n’ai pas saupoudré de persil frais par exemple) …..mais le goût était vraiment au rendez-vous !!

 

 

Pour 6 personnes

  • 25 g de persil frais, équeuté

  • 100 g d’oignon

  • 20 g d’huile de tournesol

  • 1 à 1,5 c. à café de cumin en poudre, à ajuster en fonction des goûts

  • 1 c. à café de curcuma en poudre

  • 1100 g d’eau

  • 2 c. à café de fond de volaille en pâte maison (fait au thermomix, c’est super !) ou 2 cubes de bouillon de poule, à ajuster en fonction des goûts

  • 300 g de lentilles corail

Mettre le persil dans le bol du thermomix et hacher 4 sec/vitesse 6. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule. Réserver 1 c. à café de persil haché pour la finition et laisser le reste de persil dans le bol.

Ajouter l’oignon et hacher de nouveau 5 sec/vit 5. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule.

Ajouter l’huile, le cumin, le curcuma, puis rissoler 5 min/120°C/vit 1. sans le gobelet doseur.

Ajouter l’eau, le fond de volaille et les lentilles corail, puis cuire 25 min/98°C/sens inverse/vit. 1.5, en remplaçant le gobelet doseur par le panier cuisson pour éviter les projections. Transvaser dans des bols et parsemer de persil réservé, puis servir aussitôt.

Sbriciolata au citron

Je vous propose aujourd’hui une recette qui dormait dans mes brouillons depuis plusieurs mois.

Je ne suis pas un bec sucré, je préfère largement les plats salés, même dans le chocolat, il m’y faut ma pointe de fleur de sel ! Mais j’adore gâter mes proches en pâtissant. Si je dois manger un dessert, c’est toujours le citron et le café que je déguste avec le plus de plaisir. Je résiste rarement à un gâteau au citron (et encore moins aux macarons citron/gingembre, qui sont une tuerie, que vous trouverez sur ce blog dans la rubrique « macarons », soit dit en passant) !

Ce gâteau au nom ensoleillé de « Sbriciolata » (ce qui veut dire « émietté » en italien) est vraiment délicieux tant par son goût que par ses différentes textures et fait un un rien de temps dans le thermomix. Cependant vous pourrez le réaliser aussi à la main sans difficulté. Recette trouvée ici.

A refaire pour mes gourmands sans hésitation !

 

 

Pour le lemon curd

– 120 ml de jus de citron ( 3 citrons bio de préférence)
– 100 g de sucre
– 3 œufs
– 25 g de beurre

Dans le bol du Thermomix, mettre le zeste râpé d’un citron, le jus, le sucre, les œufs et le beurre. Faire cuire pendant 9 minutes à 80°C et vitesse 3.

A la main, utilisez un bain-marie avec un bol placé sur une casserole d’eau bouillante. Il suffit de laisser épaissir en remuant bien et régulièrement.

Réserver le lemon curd au frais pendant plusieurs heures. Je vous conseille de le réaliser à l’avance pour avoir la consistance idéale (même la veille, c’est possible).

Pour le Sbriciolata

– 250 g de farine
– 30 g de poudre d’amande
– 150 g de beurre
– 60 g de cassonade
– 1 c. à café rase de levure chimique
-1 pincée de fleur de sel
– 1 œuf
– 1 cs de jus de citron
-le lemon curd froid

Préchauffer le four à 180°C.

Dans le bol du Thermomix, mettre la farine, la poudre d’amande, le beurre en morceaux, le sucre, la levure, le sel, l’œuf et le jus de citron et pétrir pendant environ 30 secondes, vitesse entre 3 et 4, jusqu’à ce que la pâte forme une boule.
Sans robot, incorporer le beurre en morceaux avec le reste des ingrédients du bout des doigts. Il ne faut surtout pas trop travailler la pâte.

Tasser une grosse moitié de pâte dans un cercle de 20-22 cm posé sur une feuille de cuisson (ou éventuellement dans un moule à manqué). Faire légèrement remonter les bords.
Étaler le lemon curd bien froid sur la pâte.
Émietter le restant de pâte sur le dessus.

Faire cuire pendant environ 35 minutes. Laisser refroidir avant de démouler.

Saupoudrer de sucre glace.

Churros maison au Thermomix (ou pas)

Les jours légèrement plus frais d’automne arrivant, je vous propose une recette qui plaira à coup sûr aux petits comme aux grands : les churros ! un incontournable de nos souvenirs d’enfance toujours d’actualité ! simplissime avec un minimum d’ingrédients !

J’ai fait la pâte au thermomix, mais vous pourrez bien la réaliser sans, tout aussi simplement. Bon dimanche à vous tous !

 

 

Pour 6 à 8 personnes

  • 200 g de farine (et un peu pour le plan de travail)

  • 1/2 c. à café de sel

  • 1 c. à café de levure chimique

  • 500 g d’eau

  • 1000 g d’huile de friture

Poser un saladier sur le couvercle du thermomix et y peser la farine ; ajouter le sel et la levure chimique, mélanger brièvement et réserver.

Verser l’eau dans le bol du thermomix et faire chauffer 5 min/100°C/vit.2

Mettre l’huile à chauffer.

Ajouter la préparation à base de farine et mélanger pendant 15 sec/vit.2. Transvaser dans une poche à douille avec un embout en forme d’astérisque.

Fariner le plan de travail. Former un long boudin de pâte, puis couper en tronçons de 40 cm de long environ, les replier en forme de goutte. Faire frire jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Égoutter sur du papier absorbant. Saupoudrer de sucre semoule et déguster sans attendre !

 

Pain Ciabatta

J’avais déjà publié la recette de Ciabatta aux olives vertes, mais voici la recette du pain Ciabatta tout simple que j’ai fait plusieurs fois car c’est un vrai délice !

C’est un pain originaire d’Italie, qui a une très fine croûte croustillante et une mie extrêmement légère et alvéolée …et ce léger goût d’huile d’olive ….un régal en bouche !! De plus, ce pain se conserve parfaitement, plusieurs heures après ou même le lendemain, il est toujours aussi bon et ne se dessèche pas.

Vous pouvez aussi parfumer votre pain avec du romarin ou des herbes de Provence, mais également avec des olives noires séchées (dans ce cas surtout ne salez pas votre pain !) ou des petits morceaux de tomates confites. Délicieux lors d’un barbecue avec des grillades par exemple. Il est très souvent utilisé comme pain à sandwich.

J’ai encore (comme toujours) utilisé mon thermomix pour le pétrissage. Mais le faire à la main est tout à fait simple également.

 

 

 

 

 

 

– 500 g de farine
– 275 gr d’eau
– 15 g de levure de boulanger
– 35 g d’huile d’olive
– 2 cuillères à café bombées de sel

Huiler un saladier et réserver.

Mettre l’eau, la levure de boulanger dans le bol du thermomix et mettre 2 minutes/37°/vit 1.5 (cela n’est pas fait dans la recette, mais je chauffe toujours un peu levure et eau pour optimiser la pousse). Rajouter ensuite la farine, le sel et l’huile d’olive. Pétrir 5 min/fonction épi. Transvaser dans le saladier réservé, couvrir d’un torchon et laisser pousser 1 heure environ , voir un peu plus à température ambiante. La pâte doit doubler de volume.

A la fin de la 1ère pousse, transvaser la pâte sur le plan de travail légèrement fariné puis la rabattre fermement à la main pour en chasser le gaz. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, l’étaler sur une épaisseur de 1 centimètre. A l’aide d’un couteau, couper la pâte en 8 carrés de 10 cm de côté et les poser sur deux feuilles de papier cuisson. A l’aide d’un pinceau de cuisine, badigeonner chaque carré de pâte d’huile d’olive et laisser pousser encore une heure environ en évitant bien les courants d’air surtout !

A la fin de cette 2ème pousse, insérer la plaque à pâtisserie dans le four, poser un petit récipient d’eau dans le bas du four et préchauffer ce dernier à 240°C.

Enfourner en faisant glisser le papier cuisson sur la plaque chaude et cuire 10 minutes à 240°C, puis baisser la température du four à 210°C et prolonger la cuisson 10 minutes. Sortir du four et laisser refroidir sur une grille avant de déguster en sandwich par exemple.

Focaccia à la pomme de terre (farcie au jambon/mozzarella)

Nous nous sommes régalés avec cette focaccia réalisée au Thermomix, dégustée bien chaude avec une bonne salade verte.

La pomme de terre présente dans la pâte lui confère un petit goût fort agréable et original. C’est la première fois que je réalise cette recette, et je pense la refaire car elle a été fort appréciée.
Mordre dans cette focaccia est un vrai plaisir avec cette mozzarella si fondante…

La pâte

  • 1750 g d’eau

  • 100 g de pomme de terre, coupée en assez petits cubes

  • 15 g de levure du boulanger

  • 1 c. à café de sucre en poudre

  • 600 g de farine type 45 (55 pour moi aujourd’hui)

  • 2 c. à soupe d’huile d’olive

  • 15 g de sel

La farce

  • 200 g de mozzarella bien égouttée et coupée en tranches

  • 100 g de jambon blanc détaillé en tranches

  • 1 belle tomate coupée en tranches de 3 mm

  • 3 pincées d’origan déshydraté

  • 2 filets d’anchois coupés en morceaux

  • 1 ou 2 c. à soupe d’huile d’olive

L’émulsion

  • 20 g d’huile d’olive

  • 20 g d’eau

  • 1 c. à café de sel

La pâte : mettre 1500 g d’eau dans le bol. Insérer le panier cuisson, y mettre les pommes de terre, et cuire 15 min/varoma/vit. 1. Retirer le panier cuisson à l’aide de la spatule et vider le bol.

Mettre la pomme de terre cuite dans le bol et mixer 10 sec./vit.8.  Ajouter la levure du boulanger, 250 g d’eau et le sucre puis mixer 5 sec./vit. 8. Ajouter la farine, et pétrir 2 minutes/épi.

Ajouter l’huile d’olive et pétrir une minute/épi. Ajouter le sel et pétrir encore 30 secondes / épi. Huiler un grand récipient avec un filet d’huile d’olive et réserver. Placer la pâte sur un plan de travail légèrement fariné, tasser avec les mains et la replacer dans le récipient préparé. Couvrir de film alimentaire et laisser pousser jusqu’à ce que la pâte double de volume. Nettoyer le bol.

La farce : Huiler et fariner une plaque à pizza puis réserver.

Diviser la pâte en deux. Abaisser la première moitié sur le fond de la plaque préparée en l’étalant avec les doigts (tant pis, j’ai fait au rouleau !). Farcir la focaccia avec la mozzarella et le jambon blanc. Abaisser la seconde moitié de la pâte, la déposer sur la farce et bien sceller les bords. Garnir la surface avec les tranches de tomate, l’origan et les anchois et arroser d’une filet d’huile.

L’émulsion : Mettre l’huile d’olive, l’eau et le sel dans le bol, puis mélanger 15 sec/vit. 10. Badigeonner la surface de la focaccia de ce mélange, couvrir de film alimentaire et laisser pousser pendant 1 heure. Pendant ce temps, préchauffer le four à 230°C.

Enfourner et cuire 20/25 minutes à 230°C. Sortir la focaccia du four et servir.