Archives

Macaron glacé au sorbet mangue

Ce n’est pas la semaine dernière que j’aurais osé vous proposer ce macaron en raison du temps pluvieux et froid, mais aujourd’hui, les températures avoisinant les 30°, je vous offre une petite bouff(ch)ée de fraîcheur.

Une manière de manger des macarons fort agréable…à moins que ce ne soit la manière de déguster le sorbet qui le soit !!

Vous pouvez bien évidemment garnir les macarons avec tout sorbet aux fruits de votre choix….tout en rose au sorbet fraises (du jardin,hummm !), verts au sorbet pomme verte, orange aussi au sorbet abricot, etc….


Vous trouverez la recette de base des coques ici.

Pour le sorbet mangue, je l’ai réalisé comme d’habitude dans le thermomix, la recette étant quasiment à l’identique pour chaque sorbet aux fruits (seule la quantité de sucre peut varier de 90 g à 130 g selon les fruits). Recette ici ou ici. Vous veillerez à utiliser des mangues bien mûres.

Lorsque le sorbet a une consistance assez souple pour être glissée dans une poche à douille, procéder (rapidement car ça fond très vite !) au remplissage des coques avec la douille de votre choix (lisse ou cannelée). Recouvrir des autres coques. Remettre au congélateur.

Bon à savoir : vous pourrez garder les macarons ainsi garnis au congélateur et ne les ressortir que 2 ou 3 minutes avant la dégustation.

Macarons à la vanille

Un classique les macarons à la vanille, mais toujours tellement bons ! J’ai utilisé comme d’habitude ma recette de base pour les coques.


Pour les coques, recette ici. J’ai rajouté dans la pâte quelques gouttes de colorant blanc.

Pour la ganache vanille

– 75 g de crème liquide

– 25 g de miel

– 150 g de chocolat blanc à pâtisser

– 1 c. à café de vanille en poudre

Faire bouillir la crème liquide avec la vanille en poudre durant une minute, puis y faire fondre le miel et le chocolat blanc (je l’ai grossièrement concassé), bien lisser . Laisser ensuite refroidir.

Lorsque les coques sont froides, les coller deux par deux avec une noix de ganache bien froide. Garder dans une boîte pendant 24h au frigo.

Duo choco-pommes, macarons et framboises

Un duo chocolat-fruits toujours extrait de mon petit livre « craquez pour le chocolat ». De la douceur, de la légèreté et du goût pour cette verrine composée d’une compotée de framboises, d’une onctueuse crème au chocolat au lait/compote de pommes qui cache en son milieu des brisures de macarons et le tout surmonté d’une coque de macaron.

Je pense que vous pouvez utiliser des amaretti pour cette recette car sur la photo du livre, les macarons qui décorent les verrines ne sont pas des macarons parisiens mais des amaretti semble-t-il.

J’ai juste dû apporter une petite modification au niveau de la compotée de framboises. J’ai rajouté un peu d’agar-agar, car sans cela la couche de crème chocolat/pommes s’enfonçait dans la marmelade de framboises….bonjour le look !!


Pour 6 personnes

– 120 g de chocolat au lait à pâtisser

– 100 g de macarons

– 500 g de framboises

– 300 g de compote de pommes

– 1 jaune d’oeuf

– 60 g de sucre à confiture

– 30 g de sucre semoule

– 1 c. à café très rase d’agar-agar (pas dans la recette originale)

Dans une casserole, mettre les framboises et le sucre à confiture. Ajouter 5 cl d’eau, porter à ébullition et laisser cuire 4 minutes en remuant. Ajouter l’agar-agar et continuer à cuire 1 minute en remuant sans cesse.

Répartir la marmelade de framboises dans le fond de 6 verrines et laisser reposer au frais pendant au moins 30 minutes.

Dans une casserole, mélanger la compote de pommes avec le jaune d’oeuf et le sucre semoule. Sur le feu, porter à ébullition. Hors du feu, ajouter le chocolat au lait coupé en morceaux en fouettant pour qu’il fonde totalement.

Incorporer alors les macarons grossièrement émiettés. Laisser tièdir.

Verser cette préparation sur la marmelade de framboises (vérifier qu’elle se soit suffisamment solidifiée), et réserver les verrines au frigo pendant au moins 4 heures avant de servir. Possibilité de faire la veille.

Coupes de blanc-manger aux amandes et aux macarons (au thermomix)

Cette recette est une recette thermomix, mais vous avez toujours la possibilité de l’adapter sans ce robot.  Ce dessert est un pur délice de finesse et vous permet d’utiliser des coques de macarons un peu (ou beaucoup !) « râtées » éventuellement. J’ai choisi de faire les blancs-manger dans des coupes avec une texture onctueuse, très légère, aérienne, et les brisures de macarons (roses pour moi) dans le fond.

Cependant, vous pouvez aussi servir des macarons entiers, à côté du blanc-manger démoulé sur une assiette. Dans ce cas, il suffira d’ajouter 4 grammes de gélatine supplémentaires (soit 8 g au total ), pour obtenir une texture plus ferme et éviter les problèmes de démoulage. Donc, vous avez le choix quant à la présentation et à la texture…et aussi à la couleur des macarons !

Vous pouvez faire ce dessert sans problème la veille.


Pour environ 5 coupes

– 100 g de macarons

– 5 gobelets de lait

– 80 g de sucre en poudre

– 200 g de poudre d’amande

– 1 c. à café de maïzena

– 4 g de gélatine (ou 8 g si démoulage sur une assiette)

– 2 gouttes d’extrait d’amandes amères

– 2 gobelets de crème fleurette

Mixer les macarons 6 secondes à vitesse 4 (il ne faut pas les réduire en poudre). Les réserver dans un saladier et rincer le bol du thermomix.

Mettre le lait dans le bol du thermomix avec le sucre. Régler 5 minutes à 90°, vitesse 4.

A l’arrêt de la minuterie, ajouter la poudre d’amandes. Remuer un peu avec la spatule. Faire tourner 5 secondes vitesse 1 sans chauffer. Laisser infuser au moins 30 minutes.

Mettre les feuilles de gélatine à ramollir dans de l’eau froide.

Au bout des 30 minutes,  passer l’infusion dans un tamis fin pour ne récupérer que le lait d’amandes. Ne jetez surtout pas les amandes, elles pourront vous servir pour une crème où les inclure dans un gâteau.

Mettre le lait d’amandes dans le bol du thermomix avec la maïzena. Régler 4 minutes à 100°, vitesse 4. A l’arrêt de la minuterie, ajouter la gélatine bien essorées et l’extrait d’amandes amères. Faire tourner 5 secondes à vitesse 4 sans chauffer.

Verser dans un saladier et laisser refroidir. Nettoyer le bol du thermomix (le faire refroidir)  pour y faire la chantilly avec la crème liquide fleurette très froide en mettant le fouet.

Important : pour ma part, je ne fais (plus) jamais la chantilly dans le thermomix car c’est excessivement difficile à réussir (que de fois même des démonstratrices n’y sont pas arrivées !). Donc, je monte ma chantilly en quelques secondes avec un petit batteur d’entrée de gamme qui est parfait….cependant si vous y arrivez, n’hésitez pas à me faire part de votre savoir-faire.

Ajouter délicatement la chantilly au lait d’amandes : c’est ce qu’on appelle le blanc-manger.

Disposer les macarons écrasés au fond des coupes et verser dessus le blanc-manger. Faire prendre au frigo pendant 5 heures.

Décorer avec des fruits rouges éventuellement.

Macarons au limoncello

Un week-end un peu pluvieux et quelques blancs d’oeufs au congélateur m’ont donné envie de macaronner. Goût très raffiné et subtil pour ces macarons fourrés à la ganache limoncello (liqueur de citron italienne, un régal !)..succès garanti avec ce parfum !


Recette des coques ici

Pour la ganache limoncello (pour environ 20 macarons)

– 130 g de chocolat blanc

– 25 g de crème liquide

– 50 ml de limoncello

Au bain-marie ou au micro-ondes, faire fondre doucement le chocolat blanc avec la crème liquide. Bien mélanger pour que l’ensemble soit homogène. Ajouter le limoncello, bien lisser le tout. Faire refroidir et épaissir. Il faut compter au moins trois heures au frigo en remuant de temps en temps.

Coller les coques deux à deux avec de la ganache limoncello et réserver au frais toute une nuit dans un récipient hermétique.

Sublime au chocolat et aux macarons

Il me restait quelques coques de macarons non fourrées faites récemment et j’avais repéré sur une revue de Noël une recette qui en nécessitait. Donc, j’ai réalisé ce gâteau qui porte si bien son nom ! Imaginez une texture mousseuse et ultra fondante qui cache en son milieu des brisures de macarons imbibées d’un léger sirop au cognac et le tout couronné de coques de macarons….c’est très raffiné et c’est un dessert à tomber !! C’était une recette indiquée pour un réveillon et ce gâteau sera à refaire pour une belle occasion festive afin d’enchanter les palais les plus gourmands…et gourmets !

J’ai employé 6 cercles à mousse individuels pour la recette, mais vous pourrez la réaliser en une seule pièce pour largement 8 personnes. A réaliser impérativement la veille.


Pour 8 personnes

– 24 macarons (faits maison pour moi)

– 30 g de sucre en poudre

– 3 c. à soupe de cognac

– 400 g de chocolat noir (à 70% pour moi)

– 120 g de beurre mou

– 4 jaunes d’oeufs

– 75 g de sucre glace

– 1 c. à café de vanille liquide

– 500 ml de crème fleurette très froide

Emietter la moitié des macarons dans une assiette.

Dans une petite casserole, mélanger le sucre en poudre avec trois cuillères à soupe d’eau. Faire bouillir jusqu’à ce que le sucre soit bien fondu. Hors du feu, ajouter le cognac, mélanger et verser sur les miettes de macarons. Laisser refroidir.

Dans un bain-marie, faire fondre le chocolat coupé en morceau ou concassé, rajouter le beurre et lisser. Laisser refroidir.

Dans un saladier, battre les jaunes d’oeufs avec le sucre glace jusqu’à ce que l’ensemble blanchisse. Ajouter la vanille et incorporer le mélange chocolat/beurre. Bien mélanger.

Fouetter la crème en chantilly ferme et l’incorporer délicatement au mélange précédent.

Tailler un rond de papier sulfurisé et le placer au fond d’un moule. Verser la moitié de cette mousse au chocolat, étaler au-dessus les miettes de macarons imbibées puis napper du reste de chocolat . Garder au frigo jusqu’au lendemain.

Passer une lame entre le moule et l’entremet afin de le désolidariser. Le retourner sur un plat (pas besoin de retourner avec les cercles à mousse !). Coller les macarons restants autour du gâteau et décorer éventuellement de fruits rouges.

Macarons au café

Un grand classique les macarons au café, mais pour moi, c’est la première fois que je les fait ainsi….en même temps, ce n’est que la quatrième  fois que je fais des macarons. Ce sont de loin mes préférés…il faut dire que j’ai un faible pour le café et il me fait craquer sous toutes ses formes ! Je fonds littéralement à chaque bouchée et son arôme me met toujours de bonne humeur !

Pour les coques

– 3 blancs d’oeufs séparés des jaunes depuis 3 jours environ

– 150 g de poudre d’amandes

– 130 g de sucre glace

– 150 g de sucre en poudre + 45 g pour serrer les blanc

– 35 à 40 g d’eau

– 10 g de cacao en poudre non sucré

Pour la recette de base des coques, c’est ici

Pour la ganache café

– 150 g de chocolat blanc à pâtisser

– 70 g de crème fleurette

– 4 c. à café de café soluble

Préparer les coques comme cité ci-dessus.

Préparer la ganache café : dans une casserole, faire bouillir la crème, y ajouter le café soluble, mélanger et ajouter le chocolat blanc concassé. Bien lisser le tout jusqu’à l’obtention d’une crème homogène. Laisser refroidir.

Coller les coques de macarons deux à deux avec un peu de cette crème au café froide.

Mettre les macarons dans une boîte hermétique et laisser au moins toute une nuit au frigo….difficile de résister à la tentation mais c’est meilleur !

photo des premiers macarons au café, celles plus haut sont de la deuxième édition.

Macarons de Saint-Emilion au vin blanc

Parfois en faisant mes courses, il m’arrive de traîner un peu dans les rayons lorsque je découvre des recettes au dos de certains conditionnements. Ce fut le cas pour ces petits macarons. La manière de procéder et la présence de vin blanc dans cette recette m’ont intéressée et je n’ai pas été déçue car ces petits gâteaux sont excellents, faciles à faire et très moelleux.


Pour 25 à 30 macarons

– 175 g de poudre d’amandes

– 2 blancs d’oeufs

– 75 g de sucre en poudre

– 75 g de sucre glace

– 40 ml de vin blanc liquoreux

– 1 c. à café de miel

Sur feu très doux et dans une casserole à fond épais, mettre la poudre d’amandes, le sucre en poudre, le miel, 1 blanc d’oeuf et la moitié du vin blanc. Malaxer pour obtenir une pâte homogène.

Incorporer le reste de vin blanc et mélanger encore 4 minutes. Retirer du feu et malaxer encore une minute.

Incorporer alors le deuxième blanc d’oeuf et le sucre glace. Bien mélanger.

Préchauffer le four à 170°C.

Recouvrir une plaque avec du papier sulfurisé. Avec une poche à douille de 12 mm de diamètre, disposer des petits tas de pâte et les aplatir très légèrement si besoin. Saupoudrer de sucre glace et faire cuire 20 minutes.

Macarons au Grand Marnier

J’avais gardé quelques blancs d’oeufs dans le frigo en prévision de faire des macarons. Restait à choisir le parfum…Grand Marnier pour tout le monde aujourd’hui !!

La recette de base pour les coques est toujours la même (recette ici).


Pour la crème de garniture

Pour environ 25 macarons

– 90 ml de lait

– 1 oeuf

– 10 g de maïzena

– 20 g de sucre en poudre

– 1 c. à soupe de Grand Marnier

– 100 g de beurre très mou

Préparer les coques de macarons en suivant la recette de base. Ajouter un peu de colorant orange ou jaune et rouge.

Préparer la crème : faire chauffer le lait dans une casserole.

Mélanger l’oeuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la maïzena et verser dessus le lait bouillant en mélangeant parfaitement. Faire épaissir le tout sur feu doux puis le laisser refroidir à température ambiante, recouvert d’un film alimentaire.

Battre le beurre mou en pommade et y ajouter petit à petit la crème et le Grand-Marnier. Il faut que l’ensemble soit homogène.

Garnir les macarons à l’aide d’une poche à douille éventuellement et réserver au frais quelques heures.

Mes premiers macarons : à la myrtille et à la fraise

Je savais que faire ses macarons n’était pas si évident, mais je m’étais mis en tête d’essayer jusqu’à ce que j’y arrive ! Alors pour un premier essai, je suis vraiment plus que satisfaite !! Que c’est bon !! Bien sûr au niveau esthétique, peut beaucoup mieux faire… mais je compte bien en réaliser d’autres de toutes les couleurs et tous les parfums au fil du temps pour m’améliorer. C’est donc la recette de Christophe Felder que j’ai retenue pour les coques et  je l’ai faite sans thermomètre à sucre.


Pour environ 35 macarons (plus ou moins selon la taille)

– 200 g de sucre glace (pour ma part je le fais maison dans le thermomix)

– 200 g de sucre en poudre + 35 g pour serrer les blancs en neige

– 200 g de poudre d’amandes

– 2 x 70 g de blancs d’oeufs (soit l’équivalent de 4 oeufs environ)

– 40 ml d’eau

– du colorant alimentaire (facultatif et au choix)

Pour la ganache myrtilles (même chose pour la ganache fraises)

– 200 g de myrtilles (surgelées pour moi) ou fraises

– 300 g de chocolat blanc à pâtisser

– 100 ml  de crème fleurette (épaisse pour moi)

Préparer d’abord la ganache (j’étais tellement persuadée que j’allais râter les macarons que je n’ai pas voulu la faire en premier) :

Mixer les myrilles puis filtrer le jus obtenu. Faire fondre le chocolat au bain-marie et y ajouter la crème fraîche. Hors du feu, rajouter le jus de myrtilles. Lisser le tout avec une spatule et réserver la ganache au frais.

Préparer les coques :

Avant toute chose, il est important d’utiliser des blancs d’oeufs séparés des jaunes depuis au moins trois jours  afin qu’ils perdent leur élasticité et sortis la veille du frigo pour être à température ambiante.

Verser la poudre d’amandes et le sucre glace dans un saladier et les mélanger. Tamiser ensuite ce mélange dans un tamis fin au-dessus d’une grand saladie. Réserver.

Dans une casserole à fond épais, mélanger le sucre et l’eau, puis faire chauffer. Plonger le thermomètre dans le sirop pour contrôler sa température, elle doit atteindre 118°C.

Pendant ce temps,monter 70 g de blancs d’oeufs en neige ferme en incorporant par trois fois les 35 g de sucre en poudre. Surveiller le thermomètre, quand il indique 114°C ,faire tourner le batteur à pleine vitesse.

Dés que le thermomètre indique 118°C, retirer la casserole du feu, baisser la vitesse du batteur(vitesse moyenne),et verser petit à petit le sucre cuit sur les blancs montés, en prenant soin de le faire couler sur les bords du bol afin d’éviter toute projection de sucre.

Quand tout le sirop est versé, faire tourner de nouveau le batteur à pleine vitesse pour refroidir la meringue italienne (environ 40°C). Ajouter le colorant de votre choix (environ 20 gouttes : les macarons à la fraise sont d’un rouge assez clair). Arrêter le batteur quand la meringue est bien lisse, brillante et assez consistante, dite au « bec d’oiseau », car elle forme un léger bec au bout du fouet.

Pendant ce temps, verser les 70 g de blancs d’oeufs restants sur le mélange amandes/sucre glace, et mélanger à l’aide d’une spatule rigide : on doit obtenir une sorte de pâte d’amandes assez épaisse.

Incorporer une partie de la meringue dans le mélange sucre glace/poudre d’amandes/ blancs d’oeufs afin de détendre le tout. Ajouter le restant de meringue et macaronner. Le mélange doit être lisse et brillant.

Sur une plaque bien plate garnie de papier cuisson, et à l’aide d’une poche à douille (douille 8 mm si possible, pour moi 5 mm), faire des petits tas.

Taper légérement la plaque sur le plan de travail pour égaliser la surface des macarons.

Laisser croûter 30 minutes.

Enfourner 12 minutes à 170°C  . Pour ma part, j’ai enfourné environ 14/15 minutes à 150°, ayant lu dans beaucoup d’articles qu’il est préférable d’avoir une température aux alentours des 150°.

Laisser complétement refroidir les coques avant de les garnir de la ganache.

Fermer ensuite chaque macaron avec une coque sans ganache.

Enfermez les macarons ainsi garnis dans une boîte hermétique pendant 24 H au frigo, puis laissez-vous aller à la gourmandise ! Ils sont réellement meilleurs après ce séjour au frigo plutôt que dégustés tout de suite….mais c’est très dur de résister !!!