Archives

Cocktail le B 52

Je vous invite à l’apéritif aujourd’hui avec un cocktail très sympa, aux saveurs mêlées de Kalhua, de Bailey’s et de Cointreau. Le Kalhua est une délicieuse liqueur au café, faite maison pour moi, vous trouverez la recette ici.

Dans ce cocktail, on fait flamber le Cointreau (ou Grand Marnier) avant de consommer, mais vous pouvez éventuellement ne pas le faire.

 Un peu d’histoire sur le B 52 : La recette originale à été inventée en 1969 dans le bar du restaurant « Alice » à Malibu  pendant la guerre du Viêt Nam, dans le but d’encourager les militaires Américains pendant leur permission, la veille du combat dans leur bombardier volant du même nom. Bombardier utilisé pour lâcher des bombes incendiaires, inspirant le nom de ce fameux cocktail flambant.

Un délice à consommer cependant avec grande modération !!

Pour 1 verre :

– 30 ml de Kalhua

– 30 ml de Bailey’s

– 30 ml de Grand Marnier ou de Cointreau

Verser doucement à l’aide du dos d’une cuillère les ingrédients en commençant par la liqueur de café, suivie du Bailey’s et enfin la liqueur d’orange, afin de les superposer par 3 couches distinctes.

Faire en sorte que le cointreau soit à ras du bord afin de le faire flamber librement. Laissez flamber 1 minute, et déguster aussitôt à l’aide d’une paille.

Mots clé de la recette : cocktailkalhuabailey’sgrand marnier

Boisson rafraîchissante pêche, framboise, verveine citronnelle

Les températures estivales sont (enfin) au rendez-vous et je vous propose une petite pause fraîcheur. Rien de bien extraordinaire, mais une boisson délicatement parfumée et très agréable à déguster. Elle peut également se préparer la veille.


Pour 4 personnes

– 1 belle branche de verveine citronnelle

– 5 cl de sirop de pêche

– 5 cl de sirop de framboise

– 700 ml d’eau minérale

– 7 ou 8 glaçons

– quelques framboises fraîches

Laver la branche de verveine citronnelle.
Mixer les sirops de pêche et framboise avec les glaçons, ajouter l’eau minérale. Bien mélanger.
Placer au frais en ajoutant la branche de verveine citronnelle pendant minimum 1 heure….c’est tout !
Servir avec quelques framboises fraîches au fond de chaque verre.

Vodka aux carambars

Je ne bois quasiment jamais d’alcool ou alors c’est toujours un fond de verre, mais j’ai un réel plaisir à faire les liqueurs …c’est toujours très agréable de présenter un apéritif ou un digestif maison à ses invités.

Et comme j’ai toujours quelques carambars au caramel de côté pour concocter divers desserts gourmands ou yaourts, j’ai eu envie d’essayer cette recette qui s’est révélée extra. Bien sûr, c’est fort, mais bien équilibré en saveur, un petit délice à boire bien frais et surtout avec modération évidemment. Source de la recette ici.

Prévoyez de faire votre boisson dans une bouteille que vous pourrez fermer hermétiquement car chaque jour il va falloir secouer, secouer pour activer la fonte des carambars et éviter qu’ils ne se collent entre eux ! Laissez la bouteille bien en vue dans votre cuisine pour y penser chaque jour….une bien petite contrainte pour un résultat top ! Pour ma part, j’ai secoué la bouteille 3 fois par jour, et à température ambiante, les carambars ont fondu en une semaine environ.

A la vôtre les amis !

– 50 cl de vodka de qualité
– 35 carambars au caramel
– 150 g de cassonade

Enlever le papier des carambars. Une astuce pour faciliter cette étape : placez quelques minutes les carambars dans le congélateur, ainsi les papiers s’enlèvent très facilement.

Mettre ensuite les carambars dans une bouteille, verser dessus la vodka et enfin ajouter la cassonade.

Fermer bien hermétiquement la bouteille et la laisser bien en vue afin de penser à la secouer énergiquement une à deux fois (ou plus) par jour jusqu’à ce que les carambars soient totalement fondus.

Secouer la bouteille avant de servir bien frais ou même avec des glaçons.

Deux cocktails sans alcool : le Bobby et l’Afterglow

Les températures remontent à nouveau, alors je vous invite à vous rafraîchir en toute sagesse aujourd’hui avec deux petits cocktails sympas, très bons et hyper simples !

Je vous retrouve très vite avec un breuvage beaucoup plus….costaud !!!!

Bonne journée à vous tous.

Le Bobby :

Pour 1 personne

– 6 cl de crème fraîche (allégée pour moi)

– 3 cl de sirop de sucre de canne

– 1 cl de jus d’orange

– 1 cl de jus de citron

Mettre tous les ingrédients simplement dans le shaker et secouez…..!!

L’Afterglow :

Pour 1 personne

– 8 cl de jus d’orange

– 8 cl de jus d’ananas

– 2 cl de sirop de grenadine

Réaliser à nouveau ce cocktail au shaker. Frapper au shaker avec des glaçons. Verser en retenant la glace. (Possibilité de faire sans les glaçons, c’est bon aussi, bien frais).


Lassi à la fraise et à l’eau de rose

Il fait chaud, très chaud…trop chaud même pour la saison ! Les fraises sont déjà présentes depuis un moment sur nos étals et même dans nos jardins, alors je vous propose une boisson très fraîche riche en fruit et en calcium pour vous désaltérer.

J’ai bien aimé ce subtil parfum de l’eau de rose qui relève le tout délicatement. Fait en quelques secondes dans un blender.

Pour 4 ou 5 personnes

– 250 g de fraises

– 4 yaourts grecs nature

– 4 bonnes c. à café de miel

– 1 c. à café d’eau de rose

– 6 glaçons

Laver rapidement les fraises à l’eau froide. Les égoutter sur du papier absorbant puis retirer le pédoncule.

Mettre les glaçons dans le bol du blender, verrouiller le couvercle. Appuyer sur la touche ice crush (turbo pour moi sur le thermomix) pour obtenir une glace pilée.

Ajouter ensuite les yaourts, le miel, les fraises coupées en morceaux et l’eau de rose. Faire fonctionner l’appareil à la vitesse 4 pour obtenir un mélange onctueux et mousseux. Il ne doit pas rester de morceaux de fraises.

Répartir le lassi dans des verres et consommer tout de suite.

Dans le même esprit, je vous propose de retrouver les recettes du :

– milk-shake aux fraises ici

– lait meringué à la framboise ici

Amaretto

Il y a beaucoup de recettes qui nécessitent un peu d’amaretto, mais il est très agréable également de le servir en apéro. Cette délicieuse liqueur au goût d’amandes est d’une simplicité déconcertante à réaliser soi-même et pourquoi pas en faire profiter les amis en leur en offrant dans les paniers gourmands ? Il est encore largement temps de la confectionner pour être dégustée pour les fêtes ! On se sert très souvent de l’amaretto aussi pour aromatiser le tiramisu ; d’ailleurs je vous promets deux recettes de tiramisus très festifs dans les prochains jours !!


Pour 750 ml

200 g de sucre en poudre
180 ml  d’eau
250 ml  de Vodka
250 ml de Brandy
2 cuillères à café d’extrait  d’amandes amères 

Porter le sucre et l’eau à ébullition et laisser bouillir doucement pendant 2 à 3 minutes.
Laisser refroidir au moins 30 minutes.

Ajouter au sirop refroidi, la Vodka, le Brandy et l’extrait d’amandes, bien mélanger.
Mettre en bouteille. C’est tout… trop facile et rapide, non ?
Vous pourrez l’utiliser dès le lendemain, ce qui est bien appréciable.

Liqueur de coings

Je vous avais promis cette recette pour le 12 Novembre…..oups…j’ai du retard, désolée !!

Mais bon, s’il vous reste quelques coings et si vous désirez l’essayer, il est encore temps avant les fêtes, puisqu’il faut un mois de macération avant de mettre en bouteille ! Encore une déclinaison de ce délicieux fruit qu’est le coing.


Pour environ une bouteille

– 1 kilo de coings

– 300 g de sucre en poudre

– 1 anis étoilé 

– 1 litre d’alcool pour fruit à 40° /45° environ

Brosser et éplucher les coings et les couper en morceaux. Mettre les morceaux, les épluchures bien propres et le coeur dans un grand saladier ou boîte ou encore bocal en verre qui puisse fermer (bien enlever les parties abîmées).

Ajouter l’alcool, le sucre et l’anis étoilé et bien mélanger. Fermer le récipient.

Remuer une ou deux fois par jour, chaque jour pendant la première semaine.

Après une semaine l’alcool commence à se teinter en jaune pâle et le coing en marron.  A présent, laisser reposer mais n’oubliez pas de remuer le mélange de temps en temps.

Après un mois, filtrer une première fois avec une grande passoire pour enlever les morceaux de coings.

Une deuxième fois à travers un linge propre ou  un tamis très fin au dessus d’un grand récipient.

Transvaser dans une bouteille , bien boucher et ranger dans un endroit frais.

A déguster avec modération, bien sûr !!