Archive par auteur | couleurdevie

Jambalaya de poulet au thermomix et épices cajun maison

Je n’avais pas d’épices cajun toutes prêtes, mais j’avais tous les ingrédients pour réaliser le mélange, alors quelques secondes dans le thermomix, et hop mes épices cajun étaient prêtes, super !…décidément, j’aime beaucoup faire mes épices maison !! Recette trouvée ici.

 

 

– 1 cuillère à soupe de paprika
– 1 cuillère à soupe d’origan séché
– 1 cuillère à soupe de thym séché
– quelques pointes de couteau de piment fort (piment oiseau dans la recette originale)
– 1 cuillère à thé d’ail en poudre
– 1 cuillère à thé de poivre noir
– 1 cuillère à thé de sel

 

Mélanger toutes les épices et les réduire en poudre à l’aide d’un moulin à café, au pilon ou au mixeur. C’est tout !

Pour ma part, j’ai tout mis dans le thermomix et j’ai mixé quelques secondes.

Nous nous sommes régalés avec ce jambalaya de poulet tout simple à réaliser dans le thermomix (possible sans). A refaire sans hésitation…un plat complet comme je les aime.

 

Pour le jambalaya au poulet

  • 300 g de filets de poulet sans peau coupé en cubes

  • 2 c. à soupe d’épices cajun

  • 200 g de crevettes cuites décortiquées

  • 120 g d’oignon coupés en 4

  • 20 g d’huile d’olive

  • 100 g de chorizo doux détaillé en dés

  • 200 g de poivron rouge détaillé en dés (vert pour moi aujourd’hui)

  • 600 g d’eau

  • 1 cube de bouillon de poule

  • 400 g de tomates concassées en boîte

  • 1/2 c. à café de sel à ajuster selon les goûts

  • 3 pincées de poivre

  • 250 g de riz basmati (j’ai pris du riz cuisson 11 minutes et c’était parfait !)

Mettre le poulet et les épices cajun dans un récipient et mélanger à l’aide d’une spatule.  Transvaser le poulet dans le Varoma, ajouter les crevettes et réserver.

Mettre les oignons dans le bol du Thermomix et hacher 5 secondes/vitesse 5. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule. Ajouter l’huile d’olive, le chorizo, le poivron puis rissoler 4 min/120°C/sens inverse/vitesse cuillère sans le gobelet doseur.

Ajouter l’eau, le cube de bouillon de poule, les tomates concassées, le sel et le poivre. Peser le riz dans le panier cuisson, le passer sous un filet d’eau froide et l’insérer dans le bol du thermomix. Mettre en place le varoma et cuire 20 min/varoma/sens inverse/vit. 1. Retirer le varoma et le panier cuisson. Transvaser le poulet, riz et crevettes dans un grand plat de service, et les napper de sauce. Laisser reposer 5 petites minutes avant de servir chaud.

 

 

Vin chaud aux épices au Thermomix (ou pas)

En cet hiver où les températures sont très négatives (pas moins de – 11 degrés hier matin chez nous), qu’il est agréable de concocter et déguster de bons petits plats bien chauds et réconfortants…..mais aujourd’hui, le réconfort c’est dans cette tasse de vin chaud aux épices que nous l’avons trouvé également !! Je ne bois pas d’alcool en général (si, si, c’est vrai !!), mais là, je dois dire que ce vin chaud, je l’ai apprécié énormément et je ne tarderai sans doute pas à en refaire…d’autant qu’il n’y a pas plus simple ! Je n’avais pas vraiment prévu de faire cette recette, aussi j’ai remplacé l’orange que je n’avais pas,  par de la mandarine, pas de problème, très bon quand même….le prochain sera fait dans les règles de l’art !!

Je te dédie cet article, mon Lyonnais chéri, toi qui a courageusement fait 500 litres de délicieux vin chaud pour Noël pour la bonne cause….et sans Thermomix, lol !!

 

 

 

 

Pour 8 personnes

  • 1 bouteille de vin rouge

  • 1 étoile de badiane (anis étoilé)

  • 1 orange non traitée (le zeste et 1 quartier coupé en dés)

  • 80 g de sucre en poudre (je ne suis pas très « sucre », mais là je pense que vous pouvez aller jusqu’à 100 g sans problème !)

  • 2 bâtons de cannelle

  • 3 clous de girofle

  • 10 grains de poivre noir

  • 1/2 c. à café de gingembre en poudre

Mettre la badiane et le vin dans le bol du thermomix et chauffer 9 min/80°C/sens inverse/vitesse cuillère. Ajouter le zeste et le quartier d’orange coupé en dés, le sucre, les bâtons de cannelle, les clous de girofle, les grains de poivre et le gingembre en poudre. Chauffer 20 min à 90°C/sens inverse/vitesse cuillère.

Filtrer le vin à l’aide d’un chinois et servir chaud, c’est tout !

Bonne Année 2017 et bûche amande framboise en dentelle de chocolat

Avec retard mais de tout mon cœur, je vous souhaite une année 2017 la meilleure possible. Il est certes habituel et presque banal de souhaiter santé, bonheur, paix, amour, mais dans ce monde troublé et incertain, c’est en pesant mes mots que je vous souhaite d’abord la Paix ; et, trésor extrêmement précieux, car c’est quand elle est défaillante, qu’on en considère toute l’importance  : la santé ! Je vous souhaite de passer des moments nombreux et chaleureux avec ceux que vous aimez dans la simplicité….et autour de bons petits plats si possible, ça ne gâche rien !! 

Chaque année, les fêtes de fin d’année sont l’occasion pour moi de tester de nouvelles recettes de bûche et cette année j’ai jeté mon dévolu sur celle-ci dont les étapes s’étalent sur plusieurs jours afin d’être très tranquille le jour J.

Cette bûche nous a enchantés tant par son look (là-dessus je peux m’améliorer énormément, mais bon c’était ma première cage en dentelle de chocolat !!) que surtout par ses parfums et textures. En effet, la mousse à l’amande est toute toute douce, aérienne et fond en bouche pendant que  la framboise donne du pep’s et parfume agréablement, le tout réveillé par le craquant du biscuit sablé et de la cage en chocolat ! A refaire sans hésiter en testant, pourquoi pas une dacquoise amande à la place du sablé.

Ne vous fiez pas à l’apparente difficulté de la réalisation, en fait cette bûche est vraiment très simple à réaliser et vous pouvez étaler vos préparations, ce qui la rend encore plus facile !! Source ici

Cette recette aurait dû être publiée avant les fêtes mais cela m’a été impossible. Alors même si une bûche n’est plus d’actualité vraiment, on peut quand même trouver mille bonnes raisons de se faire plaisir en la réalisant encore !

 

 

 

Pour l’insert framboise

250 g de framboises surgelées
60 g de sucre en poudre
3 feuilles de gélatine (= 6 g)  –   –  5 grammes suffisent !

Pour la mousse à l’amande
3 feuilles de gélatine (= 6 g)
300 g de crème liquide entière
150 g de pâte d’amandes- faite maison pour moi recette ici
300 g de lait
80 g de jaunes d’œufs (= 4 gros œufs)
60 g de sucre en poudre

Pour le biscuit sablé
80 g de beurre pommade
130 g de farine
6 g de levure chimique
50 g de sucre glace
25 g de crème fleurette
les graines d’1/4 de gousse de vanille

Dentelles de chocolat
80 g de chocolat noir

préparer la pâte d’amandes (au thermomix pour moi recette ici), ou bien achetez-la, mais de très bonne qualité au moins 50% d’amandes !

L’insert framboise

Faire tremper les 5 g de gélatine dans de l’eau bien froide pendant 15 min.
Dans une petite casserole, faire chauffer doucement SANS BOUILLIR 250 g de framboises et 60 g de sucre.
Retirer la casserole du feu et ajouter la gélatine essorée .
Mixer longuement et passer au chinois pour ne pas retrouver les grains (ou laissez les si ça ne vous dérange pas).
Remplir l’insert d’un moule à bûchettes à ras bords. Hélas, il aurait fallu un peu plus de framboises pour que mon insert soit à ras bords, ce qui aurait été largement plus esthétique, tant pis !!
Réserver au congélateur pendant une nuit ou plus.

Le biscuit sablé

Dans le bol d’un robot muni de la feuille ou tout simplement à la main, battre le beurre en pommade. Pour moi, c’est au thermomix bien sûr !!
Ajouter le sucre glace, puis la farine tamisée avec la levure pour obtenir une semoule fine.
Ajouter ensuite la crème.
Déposer  la pâte obtenue entre 2 feuilles de papier cuisson, l’étaler au rouleau et découper un rectangle de 1 cm de moins en longueur et en largeur que le moule à bûche, pas trop finement (~ 8 mm d’épaisseur).
Réserver au frais ainsi préparé entre les 2 feuilles pendant 2 h minimum.
Préchauffer le four à 145 °.Enfourner pendant 45 min. Laisser refroidir avant de déplacer.
Vérifier les dimensions, le biscuit peut gonfler un peu, retailler alors délicatement aux bonnes dimensions.
Réserver sur une plaque

La mousse d’amandes

Faire tremper 3 feuilles de gélatine dans de l’eau bien froide.
Dans une casserole, faire chauffer 150 g de pâte d’amande dans 300 g de lait.
Bien mélanger sur feu moyen au fouet, la pâte d’amande va fondre doucement en quelques minutes.
Pendant que le lait chauffe, mélanger les jaunes et le sucre, sans blanchir.
Verser le lait à l’amande sur les jaunes en le filtrant à l’aide d’une passoire pour enlever les éventuels grains, tout en mélangeant.
Reverser dans la casserole et faire chauffer la crème anglaise jusqu’à 84 ° sur feu moyen (si vous n’avez pas de thermomètre, il faut que le mélange nappe la cuillère) en mélangeant sans arrêt.
Hors du feu, ajouter la gélatine essorée.
Bien mélanger et laisser la crème redescendre à 25 ° (ce qui prend environ une heure). Ne pas la mettre au frais pour éviter qu’elle ne fige. Laisser à température ambiante en remuant de temps en temps.

Quand la crème anglaise à l’amande est froide, monter 300 g de crème liquide entière bien froide en chantilly ferme. L’incorporer délicatement à l’aide d’une maryse à la crème anglaise à l’amande refroidie.

Le montage
Chemiser la gouttière d’une feuille de rhodoïde découpée aux dimensions du moule, en la faisant un peu dépasser sur les bords. Verser un gros tiers de la crème dans le moule et laisser prendre 30 min au congélateur.
Démouler alors l’ insert framboise, couper les extrémités avec un bon couteau . Le déposer sur la mousse figée. Verser le reste de mousse jusqu’à 1 cm du bord.
Déposer la plaque de biscuit (côté le plus plat vers l’extérieur). Enfoncer très légèrement.
Conserver la bûche au congélateur jusqu’au matin du jour de la dégustation.

Dentelles en chocolat à faire le jour du service

Démouler la bûche (en passant les bords une seconde sous l’eau chaude, ça se démoule tout seul), retirer le rhodoïde très délicatement et couper les extrémités bien nettes pour laisser apparaître l’insert.
La poser directement sur le plat de service et la conserver au congélateur jusqu’à ce que la dentelle de chocolat soit prête.
Préparer une bande de rhodoïde exactement aux dimensions de la bûche.
Tempérer le chocolat : le faire fondre au bain marie et chauffer jusqu’à atteindre la température de 50; refroidir le chocolat en le plaçant sur un bain glacé et en remuant à la maryse, jusqu’à la température de 28 ° ; remettre rapidement sur le bain marie et chauffer jusqu’à 32 °.
Le verser dans une poche avec une douille ultra fine à décor ou une poche à douille jetable que vous coupez à dimension voulue.
Tracer d’abord un cadre sur tout le tour de la feuille de rhodoïde (pour solidifier l’ensemble) puis tracer des cercles et des tourbillons au feeling, fins pour que ce soit joli, mais pas trop non plus pour que ça ne casse pas au démoulage.
Sortir la bûche du congélateur (elle doit impérativement être congelée pour que le chocolat fige instantanément).
Appliquer la feuille en commençant par aligner un bord et en posant la feuille délicatement (et du premier coup, pas de retour en arrière possible !)

Maintenir quelques minutes le temps que le chocolat soit bien figé.

Retirer ensuite la feuille de rhodoïde très lentement et avec beaucoup de délicatesse !
Réserver au réfrigérateur jusqu’à la dégustation
(il faut à peu près 5/6 h pour que tout revienne bien à température)

Foie gras maison au Thermomix

Je réalise que je ne vous ai jamais encore partagé la recette du foie gras maison fait au Thermomix. Alors aujourd’hui, je m’empresse de vous la communiquer car il est encore tant de le faire pour les fêtes !

J’éveine (ou déveine, je crois qu’on dit les deux) moi-même le foie gras en général, ce qui ne demande que quelques minutes, ensuite la recette est toute simple mais nécessite de bien respecter les étapes…..résultat : un foie gras délicieux qui fait le régal de tous les gourmands ! Vous pouvez l’agrémenter de pain d’épices, de chutney, de confit d’oignon, etc…pour ma part je le préfère la plupart du temps nature avec juste une pointe de fleur de sel et quelques baies rose dessus. (sur les photos, ce sont 2 foies différents, l’un a rendu un tout petit plus de gras que l’autre, les 2 délicieux néanmoins !!)

 

 

 

 

 

 

 

  • un foie gras de canard entre 500 g et 600 g

  • 4 c. à soupe de cognac ou armagnac

  • 2 c. à café de sel fin

  • 2 pincée de poivre 5 baies

  • 800 g d’eau

  • 400 g de glaçons et un grand récipient d’eau froide

Éveiner le foie gras si ce n’est déjà fait. Déposer le foie éveiné dans un saladier, arroser la face de dessus avec 2 c. à soupe de cognac et saupoudrer d’une c. à café de sel et d’une bonne pincée de poivre sur toute la surface. Laisser macérer 45 minutes au frais en recouvrant le récipient d’un film alimentaire.

Retourner le foie sur l’autre face et renouveler l’opération avec le cognac, sel et poivre, faire macérer au frais à nouveau 45 minutes.

Reconstituer le foie à la main et le déposer sur une feuille de film alimentaire spécial cuisson, de 50 cm environ, et rabattre les côtés du film en veillant à bien chasser l’air afin de former un gros saucisson (pour cela ne pas hésiter à bien « malaxer » pour chasser l’air le plus possible). Bien serrer les extrémités du film. Renouveler l’opération avec 4 autres feuilles de ce film alimentaire en serrant bien les extrémités. Faire un nœud bien serré avec les extrémités de la dernière feuille.

Mettre l’eau dans le bol du thermomix, déposer le foie emballé dans le varoma, mettre en place ce dernier et cuire à la vapeur 12 minutes/varoma/vit.2. Au bout de ce temps, tourner délicatement le foie de l’autre côté et remettre à cuire 12 minutes/varoma/vit.2.

Déposer délicatement ensuite le foie dans un grand saladier d’eau froide additionnée des glaçons et laisser ainsi au moins 30 minutes. Le jaune du gras du foie va très vite se former et vous le verrez sous le film transparent !

Déposer le foie ainsi emballé pendant 3 jours minimum dans le frigo, après quoi vous pourrez soit le déguster soit le congeler car ce foie tient très bien au congélateur également.

Régalez-vous !

Nuggets de poulet aux légumes (au Thermomix)

Je vous propose une recette qui a fait l’unanimité à la maison ! Les nuggets, ça plaît à coup sûr aux plus jeunes mais aussi aux adultes.

Franchement pour ma part, je les préfère préparés ainsi avec quelques légumes à l’intérieur. Ils sont très savoureux, légers et moelleux à souhait sous leur panure croustillante ! Je n’ai pas mis de sésame aujourd’hui…la prochaine  fois !

A refaire sans la moindre hésitation ! N’hésitez pas à me faire part de vos remarques, je les lis toujours avec beaucoup d’intérêt !

 

 

 

 

 

Pour 4 personnes

  • 400 g de filets de poulet sans peau détaillés en cubes

  • 1 c. à soupe de jus de citron

  • 60 g d’oignon coupé en deux

  • 1 gousse d’ail

  • 80 g de carottes coupées en tronçons

  • 80 g de courgette coupées en tronçons

  • 30 g d’huile d’olive

  • 1 œuf

  • 60 g de lait

  • 80/100 g de chapelure

  • 1/2 c. à café de Ras-el-hanout

  • 2 pincées de sel

  • 2 pincées de poivre

  • 50 g de farine de blé

  • graines de sésame (facultatif)

Mettre les filets de poulet en cube dans le bol du thermomix et mixer 10 sec/vit 6 . Ajouter le jus de citron et mixer à nouveau 6 sec/vit.4. Transvaser dans un bol et réserver.

Mettre l’oignon, l’ail, les carottes, les courgettes dans le bol du thermomix  puis mixer 6 sec/vit. 6 . Racler les parois du bol à l’aide de la spatule.

Ajouter l’huile d’olive et rissoler 10 min/120°C/sens inverse/vit.1, sans le gobelet doseur. Pendant ce temps, mettre le lait et l’œuf battu dans un récipient, puis mélanger. Mettre la chapelure et les graines de sésame dans un autre récipient, puis mélanger. Réserver.

Ajouter le poulet citronné, le ras-el-hanout, le sel et le poivre dans le bol, puis mélanger 15 sec/sens inverse/vit. 3.

Avec les mains humides, former des quenelles, les rouler dans la farine, puis dans le mélange oeuf/lait, puis dans la chapelure/sésame. Réserver sur une assiette. Dans une grande poêle à frire, faire chauffer l’huile à 160°C environ, et déposer les nuggets. Les retourner pour homogénéiser leur cuisson. Ils doivent être dorés partout.

Servir bien chauds.

Saucisses au chou à la vapeur de Vermouth

Je vous propose aujourd’hui une recette très sympa…un petit plat complet et réconfortant que l’on appréciera en ces jours d’automne très froids. Entièrement réalisé au thermomix avec du Vermouth (ou du Noilly Prat).

A refaire car on s’est régalé !

Variante : Vous pouvez remplacer la saucisse de Morteau par une autre saucisse fumée ou par un saucisson à cuire !

 

 

 

 

Pour 6 personnes

  • 2 gousses d’ail

  • 100 g d’oignon coupé en deux

  • 30 g de beurre

  • 100 g de Vermouth, type Noilly Prat

  • 300 g d’eau

  • 40 g de moutarde à l’ancienne

  • 2 pincées de sel à ajuster en fonction des goûts

  • 2 pincées de poivre à ajuster en fonction des goûts

  • 600 g de pommes de terre, coupées en rondelles

  • 400 g de chou frisé, coupé en chiffonnade

  • 2 saucisses de Morteau ou autres

  • 100 g de crème liquide fleurette

Mettre l’oignon coupé en deux et l’ail dans le bol du thermomix et hacher 5 sec/vitesse 5. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule.

Ajouter le beurre et rissoler 3 min/120°C/vitesse 1, sans le gobelet doseur.

Ajouter le vermouth, l’eau, la moutarde, le sel et le poivre. Insérer le panier cuisson et y peser les pommes de terre en rondelles. Mettre le chou en chiffonnade et les saucisses dans le varoma, mettre en place ce dernier et cuire à la vapeur 35 min/varoma/vitesse 1. Vérifier la cuisson des saucisses en les piquant à la pointe d’un couteau. Elles sont cuites si une « perle » de graisse remonte à la surface. Retirer le varoma et le panier cuisson. Réserver leur contenu au chaud.

Ajouter 20  g de pommes de terre cuite et la crème liquide au contenu du bol, puis mixer 20 sec/vitesse 10. Ajuster l’assaisonnement si nécessaire.

Réchauffer 2 min/100°C/vitesse 2. Transvaser la sauce dans une saucière. Couper les saucisses en rondelles épaisses, puis servir accompagnées de pommes de terre, de chou et de sauce.

 

Crémeux de châtaignes sorbet poire

Il me restait un peu de crème de marrons maison (recette ici) et en feuilletant une vielle revue Régal, je suis tombée sur cette recette que j’ai tout de suite eu envie de tester….et comme le sorbet à la poire est réalisé en 1 minute 30 chrono au Thermomix, j’ai pu faire ce dessert excellent en très peu de temps.

Je vous recommande cette recette qui terminera en beauté un repas même festif. Vous pourrez alors décorer la verrine avec quelques morceaux de fruits frais éparpillés sur la quenelle de sorbet et pourquoi pas un peu de feuille d’or alimentaire pour lui donner un air de fête !

 

 

 

 

– 150 g de crème de marrons

– 15 cl de lait

– 50 g de sucre en poudre

– 1 Jaune d’œuf (gardez le blanc pour réaliser d’autres recettes ou congelez le)

– 10 g de Maïzena

– 1/2 feuille de gélatine

– 95 g de beurre

– du sorbet à la poire (maison pour moi)

Délayer la Maïzena dans le lait froid. Verser dans une casserole. Ajouter la crème de marrons. Chauffer ce mélange à feu doux. Mettre la gélatine à tremper dans un bol d’eau froide.

Dans une jatte, mélanger le jaune d’œuf et le sucre. Verser le lait aux marrons bouillant sur le mélange jaune-sucre tout en fouettant.

Verser dans une casserole. Laisser frémir 1 min. toujours en fouettant. Hors du feu, ajouter la gélatine essorée puis laisser tiédir. Incorporer le beurre froid en petits morceaux tout en mixant la préparation au batteur électrique.

Verser ce crémeux dans des verrines. Placer 2 h au réfrigérateur.

Déposer une quenelle de sorbet à la poire sur chaque verrine et servir bien frais.