Résultats de recherche pour : pâte feuilletée au thermomix

Pâte feuilletée express au thermomix

Quel bonheur de réaliser soi-même une bonne pâte feuilletée pur beurre ! Farine, beurre, sel et eau, il n’en faut pas plus pour obtenir une pâte naturelle, au goût extra et au feuilletage vraiment léger et hyper croustillant…un résultat bluffant !

De plus, on peut toujours en avoir d’avance prête à l’emploi dans le congélateur, ce qui est fort appréciable. Cette pâte est entièrement réalisée dans le thermomix sans le moindre effort et vous pouvez l’utiliser pour toutes vos préparations (vol au vent, feuilletés apéritifs, tartes, galette des rois, etc….).

Pour 490 g de pâte

– 200 g de beurre préalablement congelé en petits morceaux (1 à 2 cm). Vous pouvez toujours en avoir dans une boîte hermétique dans votre congélateur

– 200 g de farine (et un peu pour le plan de travail)

– 90 g d’eau très froide (pour ma part, je la mets déjà au frigo dès la veille)

– 1/2 c. à café de sel

Mettre le beurre, la farine, l’eau froid et le sel dans le bol du thermomix et mélanger 20 sec/vitesse 6. Retirer la pâte , former une boule et aplatir en un carré approximatif. Envelopper la pâte de film alimentaire et réfrigérer 20 minutes.

Déballer la pâte et la poser sur un plan de travail légèrement fariné. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, l’abaisser en un rectangle d’environ 60 cm x 20 cm. Plier la pâte en trois et la faire pivoter d’un quart de tour de manière à avoir le pli sur la gauche. Répéter l’opération complète 2 fois, puis réfrigérer à nouveau au moins 20 minutes avant utilisation (ou si vous êtes très pressé, 5 minutes dans le congélateur).

Préchauffer le four à 200°C. Tapisser une plaque de four de papier cuisson et réserver.

Abaisser la pâte en un rectangle de 5 mm d’épaisseur et couper selon la forme désirée. Enfourner 20 minutes (ou plus ou moins selon la préparation).

Pâte feuilletée express escargot au thermomix et recette des roulés feuilletés jambon/fromage

Faire une pâte feuilletée maison est une opération qui nécessite pas mal de temps entre chaque tour.

Je viens de découvrir cette recette réalisée dans le thermomix en quelques secondes, je vous avoue que j’étais très dubitative quant au résultat, mais au final, elle a vraiment tenu ses promesses et nous a assez bluffés ! j’ai trouvé cette belle recette Chez Michèle.

Je l’ai tout de suite utilisée pour réaliser les roulés au jambon et fromage de mon aminaute Pitchoune.

Pour la pâte feuilletée

– 150 g de farine

– 150 g de beurre

– 1 pincée de sel

– 75 g d’eau très froide

Couper le beurre en dés et le mettre au congélateur le temps qu’il soit bien dur (je l’ai laissé au moins 24 heures).

Mettre dans le bol du thermomix, la farine, le sel, le beurre congelé et l’eau.

Mettre l’appareil en route pendant 15 secondes en vitesse 6.

Fariner le plan de travail et étaler la pâte au rouleau en un grand rectangle.

Rouler la pâte en boudin bien serré.

Replier ensuite ce boudin comme un escargot.

Couvrir et mettre au frais, le temps que la pâte soit bien ferme.

Déposer l’escargot debout sur le plan de travail et l’aplatir avec la main.

Étaler ensuite la pâte au rouleau à pâtisserie suivant l’usage que vous voulez en faire.

Déposer la pâte sur la plaque ou dans un moule et remettre au frais avant de faire cuire.

Pour les roulés jambon/fromage

– 1 pâte feuilletée

– 1 béchamel bien épaisse (pour moi faite dans le thermomix avec 55 g de farine, 40 g de beurre et 5 gobelets de lait, sel, poivre, muscade)

– 150 g de dés ou allumettes de jambon

– une grosse poignée de fromage râpé

– sel, poivre, muscade

Préparer la béchamel plusieurs heures en avance afin qu’elle soit bien froide et épaisse.

Incorporer dans la béchamel les allumettes de jambon et le gruyère râpé. Bien mélanger le tout.

Découper des rectangles de pâte feuilletée.

Préchauffer le four à 180°.

Laisser quelques centimètres sur le côté et déposer le mélange béchamel-fromage-jambon.  Mettre un peu de gruyère râpé aux extrémités en le faisant dépasser. Rouler délicatement afin de d’obtenir un feuilleté de forme cylindrique. Déposer les roulés sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Badigeonner avec un jaune d’oeuf battu.

Faire cuire à 185° environ 20 mn dans le bas du four. Surveiller la cuisson, le coeur doit être chaud et les feuilletés dorés.

Tarte aux prunes

Voici une tarte qui nous a régalés ! Elle est très fine, parfumée tout en délicatesse avec sa pointe de cognac et un peu de gelée de groseille (à remplacer à votre convenance par la confiture de prunes ou d’abricots). Elle a été dévorée en un éclair ! J’ai fait la pâte feuilletée au thermomix en quelques secondes, je consacrerai bientôt un article à la recette de cette pâte express.

Variante : vous pouvez éventuellement remplacer les prunes par des nectarines pour cette recette.


– 450 g environ de pâte feuilletée

– une douzaine de prunes (à vrai dire je n’ai ni compté ni pesé)

– 1 c. à soupe de cognac

– 1 grosse c. à soupe de gelée de groseille pour moi (à remplacer à votre convenance)

– 1 c. à soupe de sucre en poudre

Dénoyauter les prunes et les couper en fines tranches. Préchauffer le four à 200°C.

Etaler la pâte feuilletée  sur un plan de travail fariné en un rectangle d’environ 20 x 30 cm épais de 4 mm. Disposer cette pâte sur une plaque à pâtisserie graissée.

Mettre la confiture dans une petite casserole avec 1 c. à soupe d’eau. Remuer sur feu doux jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Laisser tiédir.

La répartir sur la pâte en laissant une bordure de 2 cm. Disposer les tranches de prunes dessus sans empiéter sur la bordure.

Badigeonner les fruits de cognac et saupoudrer de sucre.

Faire cuire 30 minutes. La pâte doit être dorée.

Chaussons fourrés au thon

En version petit format, ces chaussons seront très appréciés à l’heure de l’apéro et en version gros chaussons, ils seront parfaits avec une bonne salade composée pour un repas léger et équilibrés.

Vite faite et simple, cette recette est sympa à déguster en toute occasion. Je vous donne ici la version Thermomix bien sûr, mais vous pouvez la faire sans lui très facilement.

Et comme le témoignent les roses sur les photos, j’ai énormément de retard dans mes publications….!! ☺

 

 

 

 

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée toute prête (ou pâte maison faite avec 300 g de farine)

  • 1 oignon coupé en deux

  • 15 g d’huile d’olive

  • 1 tomate pelée, épépinée et coupée en quartiers (perso, je ne l’ai pas pelée ni épépinée)

  • 140 g de thon en boîte au nature, égoutté et émietté

  • 1 c. à café de concentré de tomate

  • 1 pincée de sel et 1 de poivre à ajuster selon les goûts

  • 2 branches de thym effeuillées

Découper dans la pâte feuilletée, à l’aide d’un emporte-pièce, des ronds de 8 cm de diamètre pour les petits chaussons et plus pour des gros. Réserver.

Mettre l’oignon dans le bol du thermomix et hacher 5 sec/vit.5. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule. Ajouter l’huile d’olive et rissoler 5 min/varoma/vit. 1.

Ajouter le concentré de tomate et mixer 3 sec/vit. 4. Racler les parois du bol à l’aide de la spatule.

Ajouter le thon, le concentré de tomate, le sel, le poivre et les feuilles de thym, puis mélanger 5 sec/sens inverse/vit. 3.

Déposer une c. à café (pour les petits chaussons et 1 c. à soupe pour les gros) de garniture au centre des disques de pâte feuilletée réservés. Humecter les bords du bout des doigts ou avec un pinceau de cuisine afin de souder. Badigeonner la pâte de lait ou oeuf battu pour dorer (facultatif, je ne l’avais pas fait) et enfourner 15 minutes dans un four préchauffé à 190°C. Ils faut que les chaussons soient bien dorés. Servir chaud ou tiède.

Tarte fine aux deux boudins

Je vous propose aujourd’hui une recette fort simple mais franchement délicieuse et qui permet de varier un peu la manière d’accommoder boudin blanc et boudin noir, qui, réunis sur un lit d’oignons, d’échalotes et de pommes, sont un vrai régal !

J’ai pioché cette recette dans une vieille revue « Cuisine et vins de France ».

Pour 6 personnes

– 1 rouleau de pâte feuilletée (si vous possédez le thermomix, faites-la maison !)

– 300 g de boudin noir

– 3 boudins blancs

– 5 petites pommes acidulées

– environ 300 g d’oignons et échalotes émincés

– 25 g de beurre salé (ou doux + un peu de sel)

– 5 brins de ciboulettes

– sel et poivre du moulin

Éplucher les pommes, les couper en quartiers, éliminez les pépins et le coeur. Les détailler en morceaux. Faire fondre le beurre dans une cocotte et mettre les pommes à revenir à feu tout doux, saler et poivrer. Laisser compoter en remuant régulièrement. Les pommes sont cuites dès qu’elles s’écrasent bien à la fourchette (15 min environ).

Émincer les oignons et les échalotes et les faire revenir dans une poêle avec un peu de beurre jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Réserver.

Préchauffer le four à 210°C. Couper les boudins en tranches régulières. Dérouler la pâte sur une plaque à four. La recouvrir avec la fondue d’oignons puis par-dessus cette dernière, étaler les pommes écrasées à la fourchettes en vous arrêtant à 1 cm du bord. Ranger les tranches de boudin sur les pommes en alternant les couleurs.

Saler et poivrer et enfourner pour 25 min jusqu’à ce que la pâte soit bien croustillante. Parsemer de ciboulette ciselée et déguster aussitôt.

 

Bouchées de tomates et pesto de feta

Voici une recette très sympa qui pourra être très appréciée lors d’un apéritif dînatoire par exemple ou en entrée tout simplement. J’ai utilisé une pâte feuilletée maison faite au thermomix (recette ici)…..et si vous utilisez les tomates cerises de votre jardin, ce sera top !

Pour 12 bouchées

– 350 g de pâte feuilletée

– 25 g de parmesan

Pour le pesto de feta

– 20 g de persil plat

– 2 c. à soupe de pignons

– 100 g de feta

– 1 gousse d’ail

– 4 c. à soupe d’huile d’olive

– 12 tomates cerises

– quelques olives noires dénoyautées

Étaler la pâte feuilletée sur un plan de travail légèrement fariné. Râper le parmesan et en parsemer la pâte. Découper 12 disques de 6 cm de diamètre avec un emporte-pièce et laisser 20 minutes au frigo.

Préchauffer le four à 200°C. Piquer la pâte à la fourchette, enfourner et laisser cuire de 15 à 20 minutes à blanc, jusqu’à ce que la pâte soit dorée. Sortir du four et laisser refroidir.

Pendant ce temps, préparer le pesto de feta : Sélectionner les plus belles feuille de persil, en conserver 12 et hacher le reste au robot avec les pignons. Émietter la feta dans le bol du robot, peler et écraser l’ail, puis l’ajouter à la préparation avec l’huile et mixer à nouveau pour obtenir une pâte épaisse.

Couper les tomates en deux. Au moment de servir, poser une cuillère de pesto de feta et deux demi-tomates sur chaque bouchée. Décorer avec 1 feuille de persil et servir avec des olives noires.

Feuilletés de pêche aux amarettis (et recette des amarettis)

La pêche est mon fruit estival préféré car j’aime beaucoup le décliner dans des desserts, il se prête à mille préparations gourmandes.

Ce feuilleté est fait en un clin d’oeil, très simple, pour un résultat vraiment top ! je n’ai jamais acheté d’amarettis dans le commerce, je n’en connais pas le goût, mais ceux que je fais maison ont une saveur assez prononcée d’amande grâce  à la présence d’extrait d’amandes amères que j’adore. Dans ce feuilleté, le parfum de la pêche s’accorde à merveille au bon goût d’amande des amarettis. La fine pâte feuilletée croustille énormément et la pêche fond dans la bouche…un dessert tout en légèreté et bien parfumé à refaire encore et encore !

Bon 15 août à toutes et tous et bonne fête à toutes les Marie ! 

Pour 6 personnes

– 4 carrés ou triangles (moi, j’ai partagé un rouleau de pâte en 4 triangles)

– 6 belle pêches

– 100 g d’amarettis croquants

– 4 c. à café de vergeoise

– 2 c. à café rases de semoule très fine

– un peu de sucre glace pour le décor

Poser les carrés ou triangles de la pâte sur une plaque du four, avec leur papier dessous. Mêler la vergeoise avec semoule et étaler sur les carrés. Préchauffer le four à 200°C.

Couper les pêches non pelées (mais lavées et essuyées) en tranches assez épaisses, les ranger bien serrées sur les carrés. Concasser les amarettis (j’ai mixé les miens en chapelure grossière dans le thermomix), verser sur les pêches et dans les creux.

Enfourner 15 à 20 minutes. Transférer sur un plat de service. Laisser tiédir, saupoudrer de sucre glace.

Je vous glisse ici ma recette des amarettis maison. En fait, chacun a un peu la sienne, je n’en ai trouvé aucune de vraiment identique. Il faut donc en tester plusieurs avant de choisir la bonne. Pour l’instant j’aime beaucoup celle-ci :

– 1 gros blanc d’oeuf

– 150 g de poudre d’amande

– 150 g de sucre glace

– 1/2 c. à café d’extrait d’amandes amères

Mélanger sucre glace et poudre d’amande ainsi que l’amande amère. Rajouter progressivement le blanc d’oeuf de façon à obtenir une pâte homogène assez épaisse.

Former des petits tas de pâte, en faire des boules, les rouler dans du sucre glace et les placer sur une plaque de cuisson (aplatir légèrement éventuellement). Recouvrir d’un papier sulférisé. Cuire à four th.5 (150°) pendant 15 bonnes minutes, laisser refroidir. Vous pouvez les conserver dans une boîte hermétique, meilleurs encore le lendemain !

Galette des rois à la frangipane selon Pierre Hermé

L’Épiphanie est peut-être passée, mais ce n’est pas une raison pour se priver de continuer a faire de bonnes galettes !! Vous trouverez sur ce blog la recette de la frangipane que je fais toujours en quelques secondes dans le thermomix et qui est vraiment un régal.

Je vous propose aujourd’hui la version de la frangipane selon Pierre Hermé. Elle est également délicieuse avec ses parfums d’amandes, de rhum et de vanille. Elle contient 50 g de beurre de moins que ma version classique. Elle est certes un tout petit plus longue à préparer mais elle vaut vraiment le détour…alors, qui aura la fève ??

– 2 pâtes feuilletées

– 1 fève

Pour la crème d’amandes

– 65 g de beurre mou

– 85 g de sucre glace

– 100 g d’amandes en poudre

– 5 g de maïzena (1 c. à café)

– 1 c. à café de rhum

– 1 oeuf

– la crème pâtissière de la recette ci-dessous

Pour la crème pâtissière

-125 ml de lait

– 10 g de maïzena

– 30 g de sucre

– 1 jaune d’oeuf

– 12 g de beurre mou

– 1 gousse de vanille

Pour la finition

-1 jaune d’oeuf + un peu de lait

Pour la crème pâtissière : Dans une casserole à fond épais, mélanger la maïzena avec la moitié du sucre puis verser le lait en tournant avec un fouet.

Fendre la gousse de vanille et gratter l’intérieur avec un petit couteau. Mettre la gousse et les graines dans la casserole et porter à ébullition tout en mélangeant sans cesse.

Dans une seconde casserole, fouetter le jaune d’oeuf avec le sucre restant. Y verser en mince filet le contenu de la première casserole en continuant de mélanger avec le fouet.

Porter la crème à ébullition et la retirer du feu aussitôt après le premier bouillon. Enlever la gousse de vanille puis plonger la casserole de crème dans un récipient rempli de glaçons (facultatif).

Lorsque la crème a refroidi et atteint environ 50°C, incorporer le beurre en tournant vivement avec le fouet et réserver au frais.

Pour la crème d’amandes : Mélanger le sucre glace, la poudre d’amande et la maïzena et les tamiser.

Mettre le beurre dans un saladier et le travailler avec une spatule afin qu’il s’assouplisse. (pour ce qui me concerne j’ai fait cette crème d’amandes dans le thermomix).

Ajouter ensuite le mélange précédent puis l’oeuf sans cesser de tourner avec la spatule. Verser ensuite le rhum et la crème pâtissière.

Préchauffer le four à 180°C (th. 6).

Poser le premier disque de pâte feuilletée sur une feuille de papier sulfurisée ou en silicone.

Répartir la crème d’amande  en faisant attention à laisser 2 cm sur le bord de la pâte pour la « soudure ». Ajouter la fève.

A l’aide d’un pinceau, mouiller tout le tour de la pâte puis poser le deuxième disque de pâte en appuyant légèrement sur les bords pour bien sceller les 2 pâtes. A l’aide d’un pinceau, étaler le jaune d’oeuf mélangé à un peu de lait sur le dessus de la galette.

Vous pouvez faire des motifs sur la galette à l’aide d’un couteau en faisant attention de ne pas couper la pâte.

Faire cuire environ 35 mn à 185°C (th. 6).

Si vous le désirez, vous pouvez toujours voter pour mon blog (chaque jour jusqu’au 31 janvier) sur le site AFtouch  cuisine (taper « couleurdevie »). Un grand merci par avance à vous tous et toutes !!

Vous êtes plutôt couronne des rois briochée ?…alors c’est par-ici pour la recette !

Mots clé  : galettefrangipaneHermépoudre amandes

 

Tatin aux coings, pommes et verveine

La récolte de fruits d’automne est abondante cette année et c’est tant mieux.  Chez moi, il y a des pommes dans tous les coin(g)s et tous ces coings à cuisiner…c’est pour ma pomme !!

Je vous propose donc aujourd’hui une tarte très agréable à déguster chaude ou tiède (ou même froide) avec une pointe de crème fraîche si vous le désirez. La verveine est facultative mais apporte une petite note subtile agréable. Recette trouvée sur le blog « A boire et à manger« .


une pâte brisée ou feuilletée de 200 g environ : pâte brisée pour moi faite en une minute dans le thermomix avec :

– 230 g de farine

– 70 g de beurre

– 20 g d’huile

– 3/4 de gobelet d’eau (soit 60 g environ)

– 1 c. à café de sucre

– 1 pincée de sel

Pour la garniture

– 2 jolis coings

– 4 pommes

– 12 ou 15 feuilles de verveine (facultatif)

– 50 g de beurre

– 150 g de sucre

Faire un sirop avec 750 ml  d’eau, 150 g de sucre et la verveine.

Laver, éplucher et couper les coings en 4 et faite des tranches de 4 mm environ . Les faire cuire 30 minutes dans le sirop.

Eplucher les pommes, les couper en 4 puis en 3 morceaux. Les rajouter aux coings à mi-cuisson.

Préchauffer le four à 200° C.

Récupérer délicatement les coings, la verveine et les pommes à l’écumoire. Faire réduire le sirop jusqu’à l’obtention d’une consistance de caramel « souple ». Rajouter alors le beurre.  Bien mélanger et déposer dans le fond d’un moule à tarte ou à manqué. Déposer les fruits par-dessus (jeter les feuilles de verveine).

Etaler la pâte de la dimension un peu supérieure à celle du moule pour pouvoir enfoncer la pâte sur tout le pourtour. Déposer cette pâte sur les fruits et la faire descendre sur les côtés, comme pour toutes les tatins.

Enfourner et laisser cuire 30 minutes. Retourner et servir chaud ou tiède.

Baguettes feuilletées « tourbillon »

Dés que j’ai vu cette recette chez Maiwenn du blog « la main à la pâte », j’ai été séduite au quart de tour !  Je n’ai pas de machine à pain, c’est mon robot thermomix, qui chaque jour, pétrit la pâte.

Non seulement cette baguette présente bien, mais en plus et surtout, elle est absolument divine ! on a l’impression de manger quelque chose entre pain brioché, croissant, baguette viennoise….un peu de tout cela à la fois ! Elle est plus riche que le pain « normal » par la présence de beurre et d’oeuf et au dire de tous mes gourmands, il est presque dommage de l’accompagner, car à elle toute seule c’est un vrai régal, surtout dégustée à la sortie du four !

Cette baguette comporte néanmoins un énorme défaut….lorsqu’on commence à y goûter, on ne peut plus s’arrêter !! Un grand merci Maiween d’avoir partagé cette recette.

Pour deux grandes baguettes

– 550 gr de farine

– 200 gr de lait

–  65 ml d’eau

– 1 oeuf

– 35 g de beurre ou de margarine

– 1 c. à café de sel

– 1 c. à soupe de sucre

– 1 c. à c  de levure Saf (15 g de levure fraîche du boulanger pour moi)

– 60 g de beurre fondu pour le feuilletage

– Graines de sésames, lin ou pavot pour le décor (facultatif)

Si vous possédez le thermomix : mettre la levure émiettée, l’eau et lait dans le bol. Programmer 2 minutes à 37°, vitesse 1.5. Rajouter tous les autres ingrédients sauf le beurre pour le feuilletage. Pétrir sur fonction épi pendant 10 minutes au moins.

Si vous possédez une machine à pain : mettre le lait, l’eau, le beurre mou et l’oeuf dans la cuve de la MAP.  Rajouter ensuite le sel, le sucre et la farine, puis pour finir par la levure. Lancer le programme « pâte » . Une fois que la boule de pâte est formée, elle se décolle des parois, elle ne doit pas être collante.

Mettre la pâte dans un récipient et la laisser gonfler environ 30 minutes. Dégazer ensuite la pâte et l’abaisser à l’aide d’un rouleau en un large rectangle, Badigeonner toute sa surface de beurre fondu à l’aide d’un pinceau. Refermer le rectangle en ramenant les bords vers le milieu et en pliant encore à la manière d’un portefeuille.

 

Filmer et mettre au frigo 15 minutes, le temps de figer légèrement le beurre. Étaler ensuite de nouveau le pâton en deux rectangles et badigeonner du beurre fondu restant. Rouler chaque rectangle à la manière d’un roulé farci.

 

Déposer sur une plaque huilée, badigeonner la baguette de lait  et faire des entailles assez longues à l’aide d’une lame. A ce stade, vous devez voir l’intérieur feuilleté semblable à une sorte de « tourbillon ».

Parsemer de graines de sésames, de pavot ou de lin (ou laisser nature, au choix). Laisser les baguettes lever encore et doubler de volume avant d’enfourner 25-30 minutes à 180°C, avec un récipient rempli d’eau dans le four afin de rendre la croûte plus croustillante.

Puits d’amour à la pistache

Il me reste de la pâte à pistaches dans le frigo, et j’essaie de trouver des préparations auxquelles l’inclure. Alors j’en ai tout simplement rajouté dans la crème pâtissière de ces puits d’amour. Mais la recette originale des puits d’amour se compose de crème pâtissière simple caramélisée sur le dessus ; ce sera la prochaine version pour moi.

J’ai réalisé la crème dans le thermomix, mais vous pouvez la faire de manière classique (œuf + jaune+sucre à battre, puis rajouter la farine et la vanille éventuellement, mélanger puis rajouter le lait bouillant doucement et remettre le tout sur le feu à épaissir en tournant).

puits d'amour à la pistache

Pour 6 puits d’amour

– 200 g de pâte feuilletée

– 350 g de crème pâtissière environ (1 œuf entier + 1 jaune + 250 g de lait + 40 g de sucre en poudre + 15 g de farine + 3 ou 4 c. à café de pâte à pistaches)

– un peu de sucre glace

– quelques framboises

– 1 jaune d’œuf ou un peu de lait pour dorer (facultatif)

Commencer par préparer la crème pâtissière. Au Thermomix, mettre tous les ingrédients (sauf la pâte à pistaches) dans le bol et régler 4 minutes 30 à 90° vitesse 4. A l’arrêt de la minuterie, rajouter la pâte à pistaches et mixer 6 secondes à vitesse 9. Verser dans un saladier et laisser refroidir, puis mettre au frigo.

Etaler la pâte feuilletée sur environ 3 millimètres d’épaisseur. Découper 6 cercles de pâte à l’aide d’un emporte-pièce de 9 cm de diamètre et les déposer sur une plaque de four graissée ou garnie de papier sulférisée.

A l’aide d’un emporte pièce de 6 cm de diamètre, découper encore 6 cercles dont vous éviderez le milieu à l’aide d’un petit emporte-pièce de sorte à former un anneau avec ce cercle. Déposer chacun de ces anneaux ainsi formés sur chacun des cercles déjà sur la plaque. Presser légèrement pour faire adhérer.

Badigeonner chaque anneau au jaune d’œuf ou au lait (facultatif).

Faire cuire à four th. 210° pendant 20/25 minutes. Laisser refroidir sur une grille et ensuite évider le centre à l’aide d’une lame de couteau et d’une petite cuillère. Attention de ne pas abîmer le socle.

Garnir le centre de chaque puit avec la crème pâtissière bien froide et décorer de sucre glace et de framboises. Servir aussitôt.

dscf7089

Croissants au beurre maison extras

C’est la deuxième fois que je fais des croissants, la première recette ayant été très décevante. J’ai voulu en essayer une autre que j’ai trouvée ici et là je peux dire que je ne chercherai jamais plus une autre recette , c’est LA recette, celle qui donne un résultat digne d’une bonne boulangerie. Les croissants sont bien gonflés, la texture fine et bien feuilletée, croustillante au bon goût de beurre sans être cependant trop gras..bref, on les a mangés tièdes, c’était à tomber par terre !!! si vous essayez, je vous recommande de bien respecter les étapes et les temps de pauses.

DSCF6627

DSCF6633

Pour une quinzaine de croissants

– 500 g de farine

– 300 g de lait

– 60 g de sucre en poudre

– 2 c. à café rases de sel

– 40 g de levure du boulanger

– 200 g de beurre

– 1 jaune d’œuf pour dorer (facultatif)

En machine à pain ou dans un robot (moi, j’ai utilisé le thermomix) mettre à pétrir la farine, le sucre, le sel, le lait et la levure. Pour le thermomix, j’ai d’abord mis le lait et la levure 53 secondes à 50°, vitesse 3 et j’ai ensuite rajoué tous les ingrédients sauf le beurre. Pétrir pendant 10 minutes. Sortir le pâton, le mettre dans un saladier et recouvrir d’un torchon humide, placer au frigo pendant 30 minutes.
Chasser l’air, remettre en boule dans le saladier, de nouveau au frigo avec le torchon humide pendant 1h .
Etaler le beurre en carré de 5mm d’épaisseur, procéder avec 2 feuilles de papier sulfurisé et un rouleau à pâtisserie pour aplatir.
Fariner le plan de travail et étaler la pâte en un grand carré de 1 cm d’épaisseur. Etaler le beurre au centre et replier les bords . Avec le rouleau, étaler alors la pâte en en grand rectangle et replier la pâte en trois (le haut du rectangle vient se rabattre vers le milieu le le bas vient se rabattre sur ce dernier). Pour les explications en photos, vous pouvez toujours voir sur le blog cité plus haut.

Mettre à reposer 20 minutes au frigo.
Faire 1/4 de tour vers la droite (pli à droite avant d’étaler la pâte). Recommencer l’opération : Etaler en un rectangle de d’1/2 cm d’épaisseur. Plier en 3. Mettre 20 minutes au frigo. Faire 1/4 de tour vers la droite. Recommencer une dernière fois l’opération. 20 minutes au frigo de nouveau.

Etaler la pâte sur 4mm d’épaisseur en essayant de former un rectangle de 30 cm de large au moins. Couper dans le sens de la longueur pour obtenir 2 bandes de 15 cm de large.

Découper des triangles (base de 12cm environ). Rouler les croissants sur eux-mêmes. Les mettre sur du papier cuisson sur les plaques du four. Laisser reposer au moins 1h à température ambiante (moi, j’ai laissé une heure et quart, une heure et demi). Au bout de ce temps, les dorer au jaune d’œuf ou éventuellement avec un peu de lait.

Faire cuir à four th. 200° pendant environ 15 à 18 minutes.

DSCF6636

DSCF6640



Galette à la frangipane

Un grand classique du mois de Janvier que je réalise toujours au thermomix….simple, rapide et quel régal ! A la main, il suffit de mêler les ingrédients de sorte à obtenir une crème bien homogène en la fouettant très énergiquement.

galette à la frangipane, galette des rois

– 2 rouleaux de pâte feuilletée toute prête (bientôt, je vous donnerai la recette de celle maison)

– 120 g de beurre mou

– 120 g de sucre en poudre

– 120 g de poudre d’amandes

– 2 oeufs

– un peu de rhum

– quelques gouttes d’extrait d’amandes amères

– 1 jaune d’oeuf pour dorer

– 1 fève (pour le jour des rois)

Dans le bol du thermomix, mettre tous les ingrédients et mixer à vitesse 5 pendant environ 40 secondes. Vérifier alors que tous les ingrédients forment une pâte bien homogène (que tout le beurre soit bien incorporé) et goûter pour vérifier s’il ne faut pas rajouter quelques gouttes d’amandes amères pour corser le goût. Remixer quelques secondes.

Étaler la pâte feuilletée bien froide en cercle sur du papier sulfurisé sur la plaque de cuisson. Étaler uniformément la crème frangipane en laissant environ 2 cm sur les bords. A l’aide d’un pinceau de cuisine, humecter avec de l’eau tout le contour de la pâte feuilletée sur les bords et placer votre fève. Poser par-dessus l’autre rond de pâte feuilletée bien froide également, et les souder l’un à l’autre en roulottant tout le tour ou en faisant des petites marques avec les dents d’une fourchette.

Badigeonner la surface de la galette avec le jaune d’oeuf à l’aide d’un pinceau et tracer des croisillons .

Enfourner à four th. 230°C pendant 10 minutes, puis baisser à 180°C jusqu’à ce que la galette soit bien dorée partout.

dscf5669

Millefeuilles

Voilà un gâteau que je n’avais jamais fait. C’est en feuilletant avant-hier un prospectus de grande surface, en voyant des millefeuilles, que je me suis dit « et pourquoi pas un millefeuille maison avant la fin de la semaine »?! La recette de la crème pâtissière est celle inspirée de mon livre thermomix, légèrement modifiée.

C’est aujourd’hui chose faite et j’avoue que les compliments ont fusé de toutes parts au dessert ce soir! Les ingrédients sont des plus simples (pâte feuilletée et crème pâtissière à la vanille). Je vous donne les proportions pour un gâteau rectangulaire d’environ 19 x 28 cm.



– 2 rouleaux de pâte feuilletée toute prête

– du fondant blanc du commerce ou  maison (recette ici)

Pour la crème pâtissière (que j’ai réalisée au thermomix), vous pouvez la faire la veille

– 2 oeufs + 1 jaune (vous pourrez garder le blanc pour le glaçage)

– 600 ml de lait

– 80 g de sucre en poudre (je ne la sucre pas énormément, ne pas oublier qu’il y a aussi le glaçage)

– 5O g de farine

– 1 grosse cuillère à soupe d’extrait de vanille

– 20 g de beurre

Pour celles qui ont le thermomix, mettre tous les ingrédients sauf le beurre dans le bol du thermomix et régler 7 minutes/90°/vitesse 4. A l’arrêt de la minuterie, rajouter le beurre et mixer 8 secondes à vitesse 9.

Pour la version classique, battre les oeufs + le jaune avec le sucre à l’aide d’un fouet jusqu’à ce que cela devienne mousseux, rajouter la vanille et la farine, continuer à battre. Verser peu à peu en continuant à tourner, le lait bouillant (il ne doit pas y avoir de grumeaux). Remettre sur feu doux sans cesser de tourner jusqu’à ce que ça épaississe. Laisser refroidir et mettre au frigo.

Dérouler les 2 pâtes feuilletées et découper un rectangle d’environ 19 x 28 cm. Avec les chutes de pâte, étaler sur un plan de travail, un rectangle de la même dimension que les 2 précédents. Il peut même vous en rester un peu en plus pour une petite tartelette.

C’est la cuisson de ces pâtes que je craignais un peu car il ne faut pas qu’elles montent trop et fassent des bosses. Donc, voilà ce que j’ai improvisé, ça vaut ce que ça vaut, mais j’ai été contente du résultat.

Sur une grille du four, j’ai installé dans l’ordre : une plaque de silicone, un rectangle de pâte, un papier cuisson de la grandeur et un autre rectangle de pâte.

Sur la plaque du four graissée, j’ai installé ensuite le troisième rectangle + papier cuisson + plein de petits haricots secs dessus pour faire poids. Vous suivez ???

Puis, j’ai enfourné à chaleur tournante 25 minutes à 180-185°. Comme le dessous de 2 des rectangles n’étaient pas assez cuits par rapport au dessus, j’ai simplement mis les faces pas assez cuites en haut du four quelques minutes en augmentant les degrés légèrement jusqu’à ce qu’elles prennent une belle couleur. J’espère que vous vous y retrouvez dans cette drôle de cuisson !

Le résultat fut très satisfaisant et j’ai obtenu des rectangles non bosselés, assez plats mais très bien feuilletés.. Mais, vous aurez sans doute de meilleures idées que moi pour arriver à ce résultat…tous les conseils et idées sont les bienvenus, n’hésitez pas à me laisser un petit mot toujours bienvenu !!!!

Préparer le glaçage recette ici. Badigeonner généreusement un des 3 rectangles. Dans un bol mélanger un peu de glaçage avec quelques gouttes d’extrait de café ou un peu de cacao amer en poudre et procéder au décor (comme les pros !!!!) voir vidéo que j’ai trouvée sur le net ici.

Procéder ensuite au montage du gâteau : un rectangle feuilleté

une couche de crème

un rectangle feuilleté

une couche de crème

le rectangle décoré.

Une fois bien froid, avec un couteau à scies, couper des petits rectangles si vous le désirez.

Mettre au frigo jusqu’à la dégustation.

tourte au jambon et aux champignons

Ce plat familial constitue un repas complet pour le soir, parfait avec une salade de tomates ou verte. Par rapport à la recette d’origine, j’ai apporté quelques petites modifications (un peu plus d’oignons, pas de lardon, 1 tranche de moins de jambon, pas de sel car le jambon se charge d’en apporter suffisamment). Résultat… une grosse tourte dévorée en un instant par ma petite tribus.

Pour la béchamel :

– 50 g de beurre

– 2 c à soupe bombées de farine

– 250 g de lait

– 60 g de gruyère râpé.

Au thermomix, mettre tous les ingrédients dans le bol, sauf le gruyère 6 minutes à 85° vitesse 5. A l’arrêt de la minuterie, incorporer le gruyère et mixer qques secondes. Sans thermomix, faire une béchamel classique.

Garniture :

– 2 rouleaux de pâte feuilletée

– 200g d’oignon (100g dans la recette originale)

– 7 tranches de jambon blanc (8 tr. dans la recette originale)

– 300g de champignons de paris

– dans la recette originale : 100 g de lardons fumés.

– 1 jaune d’oeuf pour dorer la pâte

émincer les oignons et les champignons et les faire revenir ensemble dans un peu de beurre ou d’huile jusqu’à ce qu’ils deviennent un peu fondants, rajouter les lardons si vous le souhaitez et faire revenir encore un peu. Couper les tranches de jambon en fines lanières, les mélanger au champignons-oignons. Rajouter la béchamel à ce mélange.

Chemiser un moule à manqué avec la première pâte feuilletée et mouiller au pinceau les bords avec de l’eau, garnir du mélange et déposer dessus la deuxième pâte feuilletée en faisant adhérer les bords. Dorer avec le jaune d’oeuf mélangé à 2c. de lait. Faire un tout petit trou au milieu pour laisser passer la vapeur.

Cuire à four chaud (200°) pendant environ 30 minutes, elle doit être bien dorée partout.