Archive | septembre 2014

Pain turc en couronne

 Il y a déjà pas mal de temps que je ne vous avais pas proposé une recette de pain, alors aujourd’hui je vous partage celle-ci avec grand plaisir car ces petits pains sont aussi bons qu’agréables à voir.

J’ai réalisé la pâte, comme d’habitude dans mon thermomix, mais vous trouverez ci-dessous la recette classique pour une réalisation à la main.

Par ailleurs, j’ai vu sur le net beaucoup de variantes pour cette même recette (huile neutre + huile d’olive + beurre par exemple, ou encore rajout d’eau de fleur d’oranger, etc….). N’hésitez pas à me partager vos expériences diverses avec ce pain délicieux, c’est toujours une joie de vous lire !

– 350 g de farine

– 3 c. à soupe  de sucre en poudre

– 1/2 verre d’eau

– 1 pincée de sel

– 20 g de levure du boulanger

– 1 oeuf

– 100 g de margarine (ou beurre)

– 2 c. à soupe de lait

– graines de sésame et 1 blanc d’œuf pour la finition

Diluer la levure en y ajoutant un peu de sucre en poudre dans l’eau tiède et laisser gonfler 10 min.

 Tamiser la farine, y creuser une fontaine et y ajouter le sucre, le sel, la levure, le lait, l’œuf et la margarine.

 Bien pétrir la pâte pendant une dizaine de minutes. La découper en petites boules de la taille d’une orange. Laisser lever 1h30 sous un linge propre (j’ai zappé cette étape par manque de temps).

Diviser en deux chacune des boules, former des boudins d’une longueur de 20 cm environs, les enrouler l’un sur l’autre, rattacher les extrémités et laisser lever au moins 30 minutes.

 Badigeonner de blanc d’œuf et garnir généreusement de graines de sésame au-dessus.

Cuire dans un four préchauffé à 180° pendant 20 à 25 minutes.

Mots clé : pain, levure du boulanger, graines de sésame

Tarte douceur aux nectarines

Voici un dessert qui a été fort apprécié. Très simple à réaliser, cette tarte mêle le délicat goût de l’amande à celui de la nectarine et c’est vraiment délicieux. Recette piochée dans Maxi.

J’ai juste rajouté une cuillerée à café de sucre en poudre et 30 g de poudre d’amandes (à soustraire de la quantité de farine) à la pâte brisée. J’ai également badigeonné les nectarines de gelée de pommes maison (recette ici) tiède diluée dans à peine un peu d’eau après la sortie du four (la gelée de coing serait pas mal aussi, recette ici).

Pour 6 personnes

– une pâte brisée

– 4 nectarines

– 50 g de poudre d’amandes

– 2 œufs battus

– 100 g de beurre

– 50 g de sucre en poudre

– 1 c. à soupe de Maïzena

– 1 c. à soupe de pistaches hachées

– 1 c. à soupe d’amandes hachées

Préchauffer le four à 200° C.

Faire fondre le beurre au micro-onde ou bain-marie. Laisser refroidir.

Laver, dénoyauter et couper les nectarines en lamelles épaisses.

Dans une jatte, mélanger le sucre avec le beurre fondu. Ajouter les œufs battus, la poudre d’amandes et la Maïzena. Bien mélanger pour avoir une crème homogène.

Étaler la pâte, la mettre dans un moule et piquer le fond avec une fourchette.

Répartir la crème aux amandes sur le fond de tarte et y enfoncer les lamelles de nectarines. Parsemer de pistaches et amandes hachées.

Enfourner pour environ 35 à 40 minutes (j’ai mis sur la grille du bas). Démouler et laisser refroidir.

Parfait glacé au caramel au beurre salé, cœur de gavottes

L’été semble avoir commencé début septembre cette année et j’avais gardé cette recette en réserve pour vous la partager aux beaux jours, donc c’est le moment ou jamais.

Encore un parfait glacé me direz-vous, eh oui, je ne m’en lasse pas….ils sont tous tellement délicieux !

Recette trouvée ici. Je pense que ce parfait peut être tout aussi savoureux sans les gavottes, mais celles-ci apportent du croustillant et contrastent bien avec la texture onctueuse du parfait.

Par ailleurs, j’ai utilisé du caramel au beurre salé fait maison, c’est une gourmandise à laquelle je ne résiste pas (vous trouverez le lien de la recette ci-dessous).

Bonne journée à toutes et tous.

Pour 8 personnes environ

– 40 cl de crème fleurette très froide

– 3 jaunes d’œufs

– 30 g de vergeoise blonde

– 120 g (mis 20 g de plus, soit 140 g) de sauce caramel au beurre salé (vous trouverez ma recette ici, ce caramel est à tomber !)

–  100 g de gavottes au chocolat noir (les gavottes sont des crêpes dentelles que vous trouverez en grande surface)

Fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre dans un cul de poule au bain marie, lorsque le mélange est bien mousseux et ressemble à un sabayon, sortir le cul de poule du bain marie, et ajouter la sauce au caramel et beurre salé en fouettant encore. Laissez tiédir.

Émietter grossièrement les gavottes au chocolat noir (il doit rester des morceaux identifiables), puis fouetter la crème en chantilly ferme. L’ajouter au mélange oeufs/sauce caramel et en verser la moitié dans des moules en silicone de la forme choisie.

Mettre par-dessus les miettes de gavottes et remplir avec le reste de crème, filmer et laisser au congélateur au moins 12 h. Sortir les parfaits 5 bonnes minutes avant la dégustation. Vous pourrez les servir accompagnés d’un peu de coulis de caramel au beurre salé !

mots clé : glace, parfait, chantilly, caramel, fleur de sel, beurre salé, gavottes, crêpe dentelle

Tartelettes aux mûres à la crème de mascarpone

C’est encore la saison des mûres, d’ailleurs je suis en pleine confection de la traditionnelle gelée annuelle (j’ai un mûrier à la maison qui donne de très beaux fruits), aussi je vous propose aujourd’hui une recette qui a fait l’unanimité à la maison et que je referai encore avant la fin de la saison.

Ces tartelettes sont vraiment extra, pas lourdes, savoureuses. Une recette qui vient de Marmiton mais à laquelle j’ai apporté quelques modifications : j’ai remplacé le porto par de l’amaretto maison (recette ici)et j’ai introduit de la poudre d’amande et un soupçon de sucre dans la pâte brisée pour la rendre un peu sablée, ce qui a donné un super croustillant et dont le goût s’accorde à merveille avec l’amaretto et la mûre.

 

 

 

 

Pour 8  tartelettes

1 pâte brisée =  100 g beurre, 60 g de poudre amande, 200 g farine , 70 grammes d’eau, 2 c. à café de sucre (ou pâte brisée normale)

Pour la garniture

– 500 g de mascarpone (environ)
– 4 à 5 cuillères a soupe de sucre en poudre
– 1 gousse de vanille ou un peu d’extrait de vanille liquide
– 10 cl de crème fleurette (j’ai mis de l’épaisse)
– 500 g de mûres (ou autres fruits : framboises, fraises etc…)
– 2 cuillères a soupe de gelée de mures (faite maison pour moi, clic ici pour la recette)
– 2 cuillères a soupe d’amaretto (facultatif mais drôlement bon, je vous conseille !!) ; du porto dans la recette originale.

Cuire la pâte brisée à blanc dans un four à 180°C (thermostat 6) pendant 20 min. Laisser refroidir.

Dans un saladier, mélanger le mascarpone, le sucre, la vanille, l’amaretto et la crème fraîche. J’ai fouetté quelques secondes avec un fouet manuel pour obtenir une crème qui se tient bien.

Étaler cette préparation sur la pâte brisée froide.

Placer les mûres sur la crème.

Faire fondre la gelée de mûres avec un peu d’amaretto ou un peu d’eau et à l’aide d’un pinceau, napper les mûres.

La tarte peut se manger tout de suite, ou dans les 5 heures qui suivent pour que la pâte reste bien croustillante.

 mots clé : mûres, mascarpone, porto, amaretto, gelée de mûres

Nougat glacé aux pêches et coulis de framboises parfumé à l’amande

C’est une collègue qui m’a fait découvrir cette recette piochée dans un magazine féminin.

Comme j’adore faire les parfaits et nougats glacés et que nous entrons enfin, après deux mois de fraîcheur et d’été très pluvieux, dans une période de chaleur estivale, je me fais un  plaisir de vous proposer cette délicieuse recette qui en régalera plus d’un !! Le coulis de framboises aux saveurs d’amande s’accorde à merveille, apporte une belle couleur dans l’assiette et régale vraiment le palais…surtout ne zappez pas ce coulis pour accompagner le nougat glacé !

Merci à toi Christiane pour ce beau partage !

Pour 6 à 8 personnes

– 3 blancs d’œufs

– 20 cl de crème fleurette bien froide

– 2 + 1 c. à soupe de miel liquide

– 140 g de sucre en poudre

– 120 g d’amandes effilées

– 80 g de pistaches émondées non salées

– 25 g de beurre

– 3 + 1 pêches jaunes

Pour le coulis

– 200 g de framboises (surgelées pour moi)

– 5 cl de sirop d’orgeat

– 50 g de sucre en poudre (remplacé par un peu de sucre de canne liquide pour moi)

Préchauffer le gril du four. Mélanger les amandes, les pistaches et 20 g de sucre et faire griller sur une plaque de four, puis hacher le tout grossièrement.

Monter la crème fleurette bien froide en chantilly ferme (l’astuce pour qu’elle monte très vite, c’est de mettre le bol bien avant dans le frigo pour qu’il soit bien froid et je mets aussi les fouet du batteur carrément dans le congélateur pendant 30 minutes avant). Réserver au froid une fois faite.

Peler et taillez 3 pêches en dès puis les faire dorer quelques minutes dans une poêle avec le beurre et 20 g de sucre prélevé sur les 140 g.

Mettre le reste de sucre dans une casserole avec 2 c. à soupe d’eau et 2 grosses c. à soupe de miel. Laisser épaissir plusieurs minutes en surveillant.

Pendant ce temps, monter les blancs d’oeufs en neige très ferme et verser ce sirop de sucre tout en continuant de battre jusqu’au complet refroidissement.

Mélanger délicatement cette préparation avec la chantilly, les fruits secs et les dés de pêche.

Verser le tout dans une terrine ou comme moi dans des moules en silicone pour un démoulage parfait et une présentation à l’assiette. Mettre au congélateur 8 heures minimum.

Faire le coulis : mixer dans un robot les framboises, le sucre 5 cl d’eau (pas mis car elles étaient surgelées) et le sirop d’orgeat. Filtrer à travers un chinois puis réserver au frais.

Éplucher et couper la dernière pêche en quartiers et les faire caraméliser dans une poêle avec la dernière c. à soupe de miel.

Démouler le nougat glacé et servir avec les quartiers de pêche et accompagné de coulis de framboises. Prévoyez de sortir le nougat du congélateur 5 minutes avant la dégustation.