Fondants chocolat-spéculoos de Christophe Felder

Je tiens à remercier tous mes fidèles abonnés dont le nombre ne cesse d’augmenter, merci aussi pour tous vos commentaires qui me touchent énormément et m’encouragent,  et c’est justement pour cette raison que je ne vais pas délaisser mon blog, même si en ce moment la tentation en est grande !

De très douloureux et graves problèmes familiaux ne me laissent plus vraiment la possibilité ni l’envie de faire les choses que j’aime….même celle de concocter de bons petits plats, c’est pour dire !!….  Mais j’ai l’immense chance (et le mot est faible) d’être entourée de vrais ami(e)s en or grâce auxquels je vais aller de l’avant malgré tout ; l’un d’entre eux m’a dit récemment « surtout ne lâche pas la cuisine ni ton blog » !

Alors je serai sans doute  moins régulière dans mes publications et dans  les visites que je peux vous rendre sur vos blogs, mais je ne lâcherai rien, du moins je l’espère de tout coeur !!

Je vous propose  aujourd’hui une recette de petits fondants chocolat/spéculoos dont j’ai pu voir la recette sur un grand nombre de blogs. Ils sont signés Christophe Felder, donc on fonce les yeux fermés et on se laisse aller à la pure gourmandise…..!

– 125 g de beurre mou

– 110 g de sucre en poudre (à mon avis 90 g ou 100 g suffisent, je n’aime pas trop sucré)

– 10 spéculoos

– 35 g de farine

– 125 g de chocolat noir à pâtisser  à 70%

– 2 oeufs moyens

Dans un saladier, travailler le beurre mou et le sucre avec un fouet électrique, jusqu’à obtention d’un mélange crémeux.

Briser les spéculoos un peu grossièrement à l’aide d’un rouleau sur du papier cuisson, en déposer quelques brisures au fond des petits moules individuels (en silicone pour moi) . Mélanger le reste avec la farine.

Faire fondre le chocolat au bain-marie. Hors du feu, verser le chocolat sur le mélange beurre sucre, puis ajouter œufs. Bien fouetter. Rajouter la farine/spéculoos et remuer délicatement avec une cuillère en bois.

Garnir de pâte aux trois quart et les placer 1 heure au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 200°C.

Déposer les moules sur la grille du fout et enfourner 10 à 15 minutes selon le moelleux souhaité. J’ai laissé 15 minutes pour pouvoir les démouler et encore j’ai eu un peu de mal car l’ensemble reste très fragile. Si vous souhaitez davantage de moelleux à l’intérieur, se rapprochant un peu du coeur légèrement coulant, il vaut mieux prévoir manger le gâteau dans son ramequin. Laisser tiédir à température ambiante puis déguster.

mots clé : fondantchocolatspéculoos


22 réflexions sur “Fondants chocolat-spéculoos de Christophe Felder

  1. Toujours avec tes doigts de fée mam’, ça a été un dessert délicieux !
    Merci maman et merci Christophe Felder ! Et comme je les avais ramenés à la résidence étudiante, j’en ai fait profiter à mon voisin de Californie et celle du Rwanda. Ils ont beaucoup apprécié le fondant à l’intérieur ! 🙂
    Tiens le coup, on reparle ce week-end…

  2. Merci encore pour cette bonne recette que je vais vite réaliser .
    Courage Françoise, je suis de tout coeur avec toi.
    Maimie Jo

  3. Bonsoir Françoise je t souhaite plein de courage si tu veux je te donne mon adresse é-mail si je peus t’aider pierronnet.murielle@hotmail.fr je t’embrasse et continue a ns faire languire avec tes merveilleuse recettes biz et esite pas je suis là de tt coeur a bientot

  4. courage la vie est là même si cela te semble trés compliqué il y du monde derriere toi courage et que tout s’arrange au mieux pour toi car aprés la pluie le soleil revient affectueusement chantal

  5. Je suis de tout cœur avec toi Françoise. Chez nous aussi depuis 2 mois de graves problèmes familiaux nous pourrissent la vie. Et je suis bien d’accord avec tes amis : Ne lâche pas ton blog. Mois c’est ce qui me permets d’oublier un peu. Gros bisous

  6. Courage Françoise, même si la vie ne fait pas de cadeau, il faut continuer à avancer.
    Je pense bien à toi et t’embrasse.

  7. Cette année 2013 est synonyme de soucis pour un bon nombre d’entre nous. Continue ta cuisine et fais ce qui te plaît, ça permet d’oublier un peu ses problèmes. Merci Françoise et accroche-toi. Gros bisous

  8. tes recettes sont toujours un plaisir pour les yeux.
    et pour les problèmes je te souhaite beaucoup de courage et que tout s’arrangera.
    🙂

  9. La vie est semée d’embûches, dont on se passerait, mais elle nous rend plus forte, Tant que la santé est là, on peut se battre, courage ma belle, et bravo pour tes belles recettes, ce coulant m’a l’air délicieux.
    Bisous Andrée

  10. Heureusement que tu as des enfants extraordinaires qui te soutiennent, sois forte pour eux comme tu en as l’habitude ! Courage. Reviens nous vite avec de belles recettes.

  11. Ma chère Françoise,merci d’abord pour cette recette qui est comme toujours un petit bonheur.Je partage tes peines et tes soucis parce qu’aujourd’hui les miens sont à peu près identiques aux tiens je pense.Tu as raison de ne pas abandonner ton blog,il te donnera la force de continuer et comme tu le dis,tu as des amis qui t’aiment et t’apprécient.Bien à toi Françoise,bisous!

  12. oh une bien belle recette comme je le aime de toi ; la vie est ainsi Frnçoise avec des hauts et des bas , il faut tenir la barre , la tempête et la tourmente nous attendent à tour de rôle , c’est dur mais il faut affronter , il y a toujours le soleil derrière les nuages …. je suis de tout coeur avec toi , courage
    ton blog reste une soupape , penses- y ; les amitiés sont certes virtuelles mais sincères …bisou
    anick

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s