Archive | janvier 2013

Délice au chocolat de Pierre Hermé

N’ayant pas le temps de cuisiner en ce moment, il fallait que je trouve une recette à la fois rapide à faire, simple mais bien gourmande…et j’ai trouvé mon bonheur. De toute façon, dès que j’essaye une recette de Pierre Hermé, j’ai la certitude que ce sera une réussite et un vrai plaisir pour le palais, une valeur sûre !

Je vous incite vivement à essayer ce gâteau merveilleusement bon, moelleux à souhait, fondant même … un régal qui porte bien son nom de « délice » avec son petit goût d’amandes (et je suis très difficile en matière de gâteau au chocolat) !! Certes pas très light, mais les journées hivernales nous donnent moins de complexes à céder à la tentation gourmande !

Vous pouvez faire ce gâteau la veille, il n’en sera que meilleur dégusté le lendemain. A refaire absolument !

Pour 8 personnes

– 4 oeufs
– 150 gr de sucre
– 150 gr de beurre
– 200 gr de chocolat
– 2 cuillères à soupe de farine
– 100 gr d’amandes en poudre

Préchauffer le four à 220°C .

Fouetter le sucre avec les jaunes d’oeufs jusqu’à ce que le mélange soit mousseux.

Faire fondre le beurre ainsi que le chocolat séparément et au bain-marie.

Incorporer le chocolat fondu au mélange sucre-oeufs. Bien mélanger. Incorporer la farine, la poudre d’amandes et le beurre fondu. Bien mélanger au fouet.

Battre les blancs d’oeufs en neige ferme avec une pincée de sel et les incorporer délicatement à la pâte à l’aide d’une spatule.

Verser dans un moule beurré  (à manqué de 20 cm pour moi) et cuire au four pendant 15 à 20 minutes.
Le gâteau est cuit lorsque la pointe d’un couteau en ressort encore légèrement humide.

Laisser complètement refroidir avant de le démouler. Saupoudrer la surface du gâteau avec du cacao en poudre non sucré.

Mots clé : chocolat noirpoudre d’amandesgâteau

Petits cakes jambon, mozzarella, Vache qui rit

Vite faits, ludiques, ces petits cakes plairont à coup sûr aux petits comme aux grands !

Comme en témoignent les asters d’automne en fleurs, c’est une recette faite il y a quelques mois. Je n’ai toujours pas le temps en ce moment d’innover. Mais j’espère bien quand même faire au moins quelques nouveaux macarons prochainement.

Je vous souhaite une bonne soirée et, par avance, un excellent week-end.

Pour 8 personnes

– 150 g de farine

– 1 sachet de levure chimique

– 3 oeufs

– 150 g de dès de jambon

– 8 Vache qui rit

– 13 cl de lait

– 8 cl d’huile de tournesol

– 100 g de mozzarella

– sel et poivre

Préchauffer le four chaleur tournante à 180°C.

Mélanger les oeufs et la farine. Ajouter peu à peu l’huile puis le lait chauffé. Ajouter la mozzarella, mélanger, saler et poivrer. Verser la moitié de la préparation dans des moules antiadhésifs beurrés et farinés s’ils ne sont pas en silicone.

Répartir dessus les dès de jambon et les Vache qui rit. Recouvrir du reste de pâte et glisser au four environ 20 minutes. Démouler tiède.

Mots clé : cakemozzarellajambonvache qui rit

Macarons au Champagne..oui mais…

 Je n’ai pas bien le temps en ce moment de mijoter de nouveaux petits plats, alors pour vous faire patienter,  je me contenterai aujourd’hui de venir « trinquer »  avec vous à la nouvelle année, bien entamée certes à présent,  avec une coupe de …..macarons au Champagne !

Ce sont les derniers que j’ai testés, mais deux choses m’ont déçue. D’abord, l’emploi du colorant scintillant doré que j’avais gagné n’a pas du tout tenu ses promesses une fois ajouté à la préparation. Alors j’ai dû peindre les coques une fois cuites, mais j’ai mis un tout petit trop d’eau et le rendu final n’est vraiment pas terrible.

D’autre part, j’ai essayé cette crème au Champagne qui n’était pas assez prononcée de goût et détrempaient trop  les coques si celles-ci étaient garnies plus de trois heures avant dégustation !

Donc, au final, réalisation décevante mais néanmoins nous les avons tous finis en un clin d’oeil….ben oui, tout de même !!

Donc, comme toute recette qui me déçoit tant soit peu, je ne vous la partage pas….mais comme je déteste rester sur un échec, il me tarde déjà d’en tester de nouveaux…ça tombe bien car j’ai un adorable petit livre tout nouveau tout beau, de recettes de macarons qui ne demandent qu’à être croqués !! En attendant, vous pouvez aller dans ma rubrique « macarons », de nombreuses recettes vous y attendent !

A très bientôt.

Bûche blanche à la crème de marrons

J’arrive un peu tard pour vous proposer une recette de bûche, mais la gourmandise est de tous les jours. Pourquoi ne pas la faire aussi version gâteau fourré.. toujours est-il qu’on s’est vraiment régalé !! un délice cette bûche toute simple, assez légère et pas trop sucrée, comme j’aime. La crème de marron est faite maison et moins sucrée que celle du commerce. Les brisures de marrons glacés sont également issues de marrons glacés faits maison.

J’ai fait cette bûche la veille et le décor de chantilly le jour-même. A refaire absolument. Désolée pour les photos vraiment pas terribles prises à la va-vite par jour très sombre.

Pour 5 personnes (pour ma part, j’ai augmenté de moitié les proportions du biscuit, mais je vous donne la recette initiale)

Pour la génoise

– 4 petits oeufs ou 3 gros

– 100 g de sucre en poudre

– 70 g de farine

– 20 g de cacao non sucré en poudre

Pour la crème

– 250 g de crème de marrons

– 100 g de brisures de marrons glacés

– 100 g de mascarpone

– 20 cl de crème fleurette très froide (pour le décor)

– 1 petit verre de cognac

Préchauffer le four à 200°C.

Préparer la génoise : Séparer les blancs d’oeufs des jaunes. Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Ajouter la farine et le cacao. Bien mélanger.

Fouetter les blancs d’oeufs en neige ferme et les incorporer délicatement à la préparation.

Sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé beurré, étaler un rectangle de pâte de 20 cm X 30cm. Enfourner pour 8 minutes. Laisser reposer 5 minutes hors du four avant de rouler la génoise avec le papier. Laisser refroidir.

Préparer la crème : Fouetter la crème de marrons avec le mascarpone et le cognac. Dérouler le biscuit et le recouvrir de crème uniformément. Répartir les brisures de marrons glacés. Rouler la bûche sans le papier.

Lui donner une belle forme et l’enrouler dans un film alimentaire. Réserver au frais au minimum 2 heures.

Avant le repas, fouetter la crème fleurette en chantilly très ferme et en napper la bûche. Décorer selon votre goût. Pour ma part, simplissime,  juste quelques billes décoratives chocolat et argentées et un peu de pâte à sucre (la recette suivra, c’est la 1ère fois que je la faisais !).