Archive | novembre 2012

Macarons anis et orange

Aujourd’hui, j’ai envie de vous apporter un peu de couleur pour égayer cette journée automnale bien grise…on nous promet même déjà la neige !

J’avais fait ces macarons il y a quelques mois et j’avais trouvé l’alliance orange/anis intéressante et un brin originale. Cette ganache est toute douce, délicatement parfumée et vraiment délicieuse. 

N’hésitez pas à consulter la rubrique « macarons » pour retrouver bien d’autres parfums !

Recette de base des coques à la meringue italienne ici

Pour la garniture

– 1 orange non traitée

– 1 oeuf

– 1/2 c. à café d’anis étoilé en poudre

– 30 g de sucre

– 100 g de beurre

Presser le jus de l’orange et prélever le zeste. Dans un saladier, verser le jus d’orange, ajouter l’oeuf, le zeste de l’orange, l’anis et le sucre.

A l’aide d’un fouet manuel, mélanger au bain-marie sans arrêter jusqu’à épaississement de la crème. Laisser refroidir à température ambiante.

Fouetter le beurre tempéré en pommade avec un batteur électrique et ajouter petit à petit la crème à l’anis et orange, jusqu’à l’obtention d’une crème onctueuse. Dès que la crème a une consistance qui se tient, mettre dans une poche à douille et garnir les macarons. Garder dans le réfrigérateur avant dégustation.

Mots clé : macaronsanisorange

Mousse extra à la clémentine Corse

J’ai quelques clémentines bio qui me viennent tout droit de Corse, alors pour la décliner de manière très légère et gourmande, je vous propose cette mousse trouvée ici.

C’est un pur régal et quelle légèreté, elle fond en bouche tel un nuage, quel parfum délicat aussi !..un dessert très peu sucré et d’une grande finesse !

Une recette que je retiens tout particulièrement pour conclure un repas un peu riche et/ou festif. Vous dégusterez ces mousses bien fraîches, et, pourquoi pas, accompagnées d’un macaron à la clémentine corse ou d’un chocolat fourré également à la clémentine.…le top ! A refaire absolument.

Pour 5 ou 6 personnes

– 5 clémentines Corses (si elles sont vraiment toutes petites, rajoutez-en une voire deux)

– 3 petits-suisses

– 2 blancs d’oeuf

– 2 bonnes c. à soupe de sucre en poudre

– 3 c. à soupe de lait

– 4 g de gélatine en feuille

Peler les clémentines et enlever les petites peaux et les fils blancs. Les passer au mixeur pour obtenir du jus.

Pour avoir un jus sans grumeaux, passer la préparation à travers un tamis. Réserver.

Dans un saladier, verser les petits suisses et le sucre. Bien mélanger le tout. Dans une casserole, verser le lait et faire chauffer à feu doux. Pendant ce temps, faire ramollir la gélatine dans de l’eau bien froide.

Au bout de 3 minutes,  essorer délicatement la gélatine. L’ajouter dans la casserole de lait pour bien la dissoudre. Quand la gélatine est bien fondue, enlever la casserole du feu et verser son contenu dans le mélange sucre/petits suisses. Mélanger.  Ajouter le jus des clémentines et mélanger parfaitement à nouveau.

Monter les blancs en neige bien ferme.  Les incorporer  à la préparation à la clémentine. Si toutefois, il reste des bouts de blancs en neige récalcitrants, donner un petit coup de fouet manuel très délicatement afin de rendre la préparation la plus lisse possible (j’ai pris ce risque, et ça a fonctionné).

Verser la mousse dans de jolies coupes et les placer au réfrigérateur une bonne demi-journée.

Au moment de servir, décorer de quelques copeaux de chocolat.

Mots clé : mousseclémentinecorsegélatine

Crème de chou-fleur au parmesan et aux 4 baies

Pendant les mois d’automne et d’hiver, j’adore déguster de bons potages, soupes et autres veloutés chaque soir. Je suis donc toujours à la recherche de recettes pour varier les plaisirs.

Je vous propose donc aujourd’hui une crème qui a fait notre régal (source : un vieux Cuisine Actuelle). Même mon mari qui n’est pas trop fan de chou-fleur, a énormément aimé !

Cette crème est déjà belle par sa couleur blanc nacré, tellement douce et veloutée en bouche, parfumée grâce au parmesan et le tout relevé juste ce qu’il faut par les 4 baies….un régal ! 

Pour 6 personnes

– un chou-fleur (entre 800 g et 1 kg), 1 kg pour moi

– 2 tablettes de bouillon de volaille

– 20 cl de crème fraîche épaisse

– 70 g de parmesan râpé

– 1 moulin de mélange de baies

– 1 branche de thym

– sel

Rincez le chou-fleur et le diviser en petits bouquets. Les mettre dans une casserole, ajouter le thym et le bouillon de volaille. Verser de l’eau juste à hauteur et laisser cuire environ 20 bonnes minutes (il faut que le chou-fleur soit tendre).

Enlever la branche de thym. Mixer le chou-fleur avec une louche de bouillon de cuisson, puis le délayer progressivement avec d’autres louches de bouillon jusqu’à l’obtention d’une texture assez fluide mais encore relativement épaisse. Pour ma part, il m’est resté du bouillon.

Incorporer alors la crème épaisse et le parmesan. Faire réchauffer deux minutes sans laisser bouillir.

Répartir la crème dans des assiettes creuses, donner deux à trois tours de moulin de baies et décorer de cerfeuil ou de persil.

Mots clé : veloutécrèmechou-fleurparmesan

Pavés extra-fondants au chocolat, marrons et rhum

 Je suis dans ma période de confection de crème de marrons et marrons glacés et comme j’aime beaucoup faire des variantes de desserts à base de crème de marrons, en voici encore une !

Vite faits, très simples et sans cuisson, ces petits pavés sont extrêmement fondants et terriblement bons. Ils peuvent être présentés lors d’un repas festif accompagnés, pourquoi pas, d’une petite crème anglaise ou natures, ou encore mieux d’un bon café.

Ne découpez pas de trop gros carrés car ces pavés sont riches et caloriques……ben, oui, c’est sûr, c’est pas du light tout ça, mais qu’est ce que c’est bon !!!!! A faire de préférence la veille.

Note : si vous utilisez de la crème de marrons du commerce, n’hésitez pas à me donner votre verdict, car celle que je fais est généralement un peu moins sucrée et un peu plus épaisse que celle achetée.

Pour 6 à 8 personnes

– 200 g de chocolat noir à pâtisser de bonne qualité (à 70 % de préférence)

– 200 g de crème de marrons

– 200 g de beurre mou

– 2 c. à soupe de rhum

– un peu de sucre glace

Cassez le chocolat en morceaux et et le faire fondre doucement au bain-marie. Détailler le beurre en parcelles et l’incorporer au chocolat fondu en mélangeant doucement jusqu’à ce que le beurre soit complètement fondu.

Hors du feu, ajouter la crème de marrons et le rhum en mélangeant avec un fouet manuel jusqu’à l’obtention d’une pâte très lisse. Laisser refroidir un peu.

Tapisser de film alimentaire un moule à tarte carré en le remontant bien sur le pourtour et y étaler la pâte. Pour obtenir des carrés pas trop plats, j’ai utilisé la moitié de mon moule carré en coinçant la pâte et en la maintenant avec une boîte bien rigide.

Placer au réfrigérateur au moins pendant 5 heures, une nuit c’est beaucoup mieux.

Enlever la pâte du film alimentaire et découper des carrés. Saupoudrer d’un voile de sucre glace et servir bien frais.

Mots-clé : chocolat noircrème de marronsrhum

Sablés chocolat et fleur de sel de Pierre Hermé

Quand on lit Pierre Hermé, on ne peut s’attendre qu’à du bonheur gustatif. C’est bien le cas avec ces sablés addictifs, proches des cookies, dont le mariage du chocolat extra-noir et de la fleur de sel est des plus réussi ! Vous les connaissez peut-être déjà car cette recette est bien présente sur la toile, mais dans la négative, essayez-la vite, vous allez adorer….Mon fils aîné, fan de chocolat, a eu un mal fou à s’arrêter lorsqu’il les a goûtés et veut même apprendre à les faire pour offrir à ses amis…c’est pour dire !

 La pâte peut être réalisée plusieurs jours à l’avance et se conserver au réfrigérateur ou au congélateur.

Je vous souhaite un excellent week-end et merci pour tous vos petits mots que j’ai toujours un immense plaisir à lire.

– 180 g de farine
– 30 g de cacao en poudre non sucré
– 5 g de bicarbonate de soude alimentaire
– 155 g de chocolat à 70%
– 155 g de beurre pommade
– 120 g de cassonade
– 50 g de sucre en poudre
– 3 g de fleur de sel
– 2 g d’extrait de vanille liquide

Mélanger et tamiser la farine, le cacao et le bicarbonate dans un bol. Couper le chocolat en petits morceaux.
Avec une cuillère en bois ou avec la feuille du robot, malaxer le beurre puis incorporer la cassonade, le sucre, la fleur de sel, et l’extrait de vanille. Ajouter le mélange farine/cacao/bicarbonate et les morceaux de chocolat. Mélanger rapidement comme pour une pâte sablée.
Rouler la pâte en un boudin de 3 à 4 cm de diamètre. L’ envelopper de film étirable et garder 2 heures au réfrigérateur.
Préchauffer le four à 170°C. Sortir le boudin de pâte du réfrigérateur. Retirer le film, découper des rondelles de 1 cm d’épaisseur.

Disposer sur une plaque recouverte d’une feuille de papier sulfurisé et enfourner pour 12 minutes. Les sablés seront mous à la sortie du four, mais raffermiront en refroidissant.

Bien laisser refroidir avant de les enlever de la plaque.

Mots clé : sabléschocolat noirfleur de sel

A vous l’honneur et 1001 fontaines pour la bonne cause !

Tout d’abord je remercie beaucoup Andrée qui a eu la gentillesse de tester mes crèmes au chocolat au thermomix. Voici sa réalisation :

Bravo et merci encore Andrée !!

Et puis, je profite de ce billet pour participer au petit geste proposé par Michèle.

Source-d-eau--Badge_01_125.png

C’est tout simple, gratuit et c’est pour une belle cause…. cliquez sur le badge pour tout savoir sur cette action humanitaire. Pour participer, il suffit d’insérer ce logo sur votre blog, c’est tout !

Moelleux au chocolat coeur coulant au café

C’est en général pour mes fils que je fais des moelleux au coeur coulant, car ils en sont très friands. Ma fille, quant à elle, me demande plutôt des brioches et je ne tarderai pas d’ailleurs à en publier de nouvelles variantes.

Aujourd’hui je vous propose l’alliance du chocolat et du café, classique certes, mais toujours aussi réussie….on ne peut résister à ce coeur de café !

Pour le moelleux

– 140 g de chocolat bien noir

– 110 g de beurre

– 3 c. à soupe de crème fleurette

– 1 c. à soupe de farine

– 1 c. à soupe de Maïzena

– 50 g de sucre roux

– 2 oeufs

Pour le coeur coulant

– 1/2 tasse de café expresso

– 50 g de chocolat noir

– 1 c. à soupe de crème fleurette

Commencer par faire le coeur : faire fondre au bain-marie le chocolat, le café et la crème. Mouler dans des demi-sphères en silicone et placer dans le congélateur pendant 2 heures environ.

Préparer les moelleux : Mélanger les oeufs et le sucre roux, battre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine tamisée et la Maïzena, continuer de battre.

Faire fondre le chocolat, le beurre et la crème fleurette au bain-marie.

Incorporer le chocolat au mélange oeuf-sucre-farine jusqu’à obtenir une pâte bien lisse.

Préchauffer le four à 200°C. Beurrer et fariner 4 cercles puis les disposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Les remplir de pâte au 2/3. Disposer un coeur de café congelé (2 demi-sphères) au centre en appuyant légèrement.

Enfourner et laisser cuire pendant 10 à  12 minutes. Laisser reposer quelques petites minutes et démouler délicatement.

Mots clé : moelleuxcoeur coulantcaféchocolat

Quiche revisitée façon boeuf-carottes

Une tarte bien sympa, vite faite et délicieuse, à déguster avec une bonne salade verte par exemple.

Dans cette recette, vous pourrez remplacer  la moutarde ancienne par une bonne pincée de cumin qui s’accordera parfaitement avec les carottes.

Je vous souhaite un bon week-end.

– 2 steaks hachés

– 1 pâte brisée ( faite dans le thermomix pour moi)

– 200 ml de crème liquide

– 30 g de fromage râpé

– 3 oeufs

– 1 c. à soupe de moutarde à l’ancienne

– 1 belle carotte

– 1/2 poireau

– 2 c. à café de fond de veau

– un peu de ciboulette ciselée

Préchauffer le four à 220°C.

Étaler la pâte brisée et la déposer dans un moule beurré s’il n’est pas en silicone.

Peler et râper la carotte, couper finement le poireau. Émietter les steaks hachés. Dans un poêle chaude sans matière grasse, faire revenir les légumes et la viande environ 5 bonnes minutes.

Dans un saladier, battre la crème avec les oeufs. Ajouter la moutarde et le fond de veau. Mélanger cette préparation aux légumes/viandes revenus, ajouter le fromage.

Verser cette préparation sur la pâte brisée et enfourner pour 25 minutes. Saupoudrer de ciboulette ciselée avant de servir.

Mots clé : quichepoireaucarottesboeuf

Ma participation au jeu-concours sur le thème de la pomme

 Je viens de découvrir ce très sympathique jeu-concours sur le blog de Nicole, sur le thème de la pomme, en partenariat avec DURALEX.

Duralex___Logo_RVB

On peut présenter une recette salée ou sucrée.

Donc, pour l’occasion, je remets à l’honneur une recette d’un dessert qui nous avait extrêmement séduits et qui avait remporté tous les suffrages auprès de mes gourmands.

C’est un vrai régal d’abord pour les yeux avec le rouge brillant de la pomme et le rose tout doux de la crème aux pralines et ensuite pour le palais : moelleux de la pomme au parfum  grenadine, croustillant de la pâte feuilletée légèrement caramélisée et légèreté de l’aérienne chantilly aux pralines !

k0431990

Petite tatin rouge à la crème de pralines roses

Pour 4 personnes

– 1 rouleau de pâte feuilletée

– 2 belles pommes

– 100 g de sucre en poudre

– 30 ml de sirop de grenadine bien rouge

– quelques gouttes de colorant rouge si le sirop de grenadine ne l’est pas assez

– 20 g de sucre glace

– 10 pralines roses concassées+ 4 moitiés de pralines  pour la déco

– 150 g de crème fleurette bien froide

Préchauffer le four à 180°  C à chaleur tournante.

Mettre le sucre en poudre dans une casserole avec 40 ml d’eau et faire bouillir 4 bonnes minutes. Ajouter le sirop de grenadine, bien mélanger. Répartir ce sirop dans 4 ramequins assez grands pour accueillir les pommes.

Peler, évider les pommes et les couper en deux. Poser les demi-pommes, côté bombé en dessous sur le sirop et enfourner 30 minutes à chaleur tournante.

Etaler rapidement la pâte feuilletée sur une tôle du four recouverte de papier sulfurisé et l’enfourner en même temps que les pommes. Au bout de 15 minutes, sortir la pâte du four, la recouvrir d’une feuille de papier sulfurisé ainsi que d’une tôle à pâtisserie.

Appuyer très fort et enfourner tel quel pendant 5 minutes. Sortir la pâte du four (les pommes sont en train de cuire encore), enlever la tôle et le papier sulfurisé et découper 4 cercles de la taille des ramequins. Saupoudrer de sucre glace à travers une passoire.

Sortir les pommes du four au bout des 30 minutes, monter le four à 230° C . Enfourner les disques de pâte feuilletée afin de les faire dorer.

Monter la crème liquide en chantilly ferme, y incorporer les pralines concassées, bien mélanger.

Disposer un disque de pâte feuilletée par assiette, mettre une demi-pomme rouge dessus et surmonter d’une quenelle de crème à la praline. Décorer d’une demi-praline.

Petits moelleux coeur coulant à la crème de marrons…une tuerie !

Eh oui, une vraie tuerie, ces petits moelleux, et je n’ai pas l’habitude d’employer souvent ce mot, alors c’est tout dire !!!

C’est une recette issue d’un livre sur les moelleux que m’avait offert un de mes fils (encore merci Tiénou!), et après l’avoir faite plusieurs fois (et ce n’est pas fini….), j’ai le plaisir aujourd’hui de vous la partager. Je fais beaucoup de crème de marrons maison en ce moment et tous les prétextes sont bons pour l’utiliser.

Si vous testez ces moelleux, vous serez sans doute aussi séduits que nous, on en raffole !! Contrairement au moelleux coeur coulant que je fais d’habitude, où il est impératif de congeler au préalable la ganache servant de coeur coulant du gâteau, ici, c’est bien une seule et même pâte pour tout le moelleux. Donc, c’est vite fait et de plus, pour celles d’entre vous qui ont le thermomix, vous pouvez faire comme moi, en insérant le fouet, vous obtenez une pâte superbe et légère en quelques petites minutes.

J’ai augmenté la cuisson de 5 minutes par rapport à celle indiquée sur mon livre, on obtient ainsi un coeur coulant à souhait, ni trop ni trop peu, et le démoulage n’est pas périlleux.

Bon week-end à vous et merci pour votre fidélité !

Pour 6 ou 7 moelleux (moules à muffins en silicone pour moi)

– 220 g de crème de marrons (maison pour moi)

– 50 g de farine

– 3 oeufs entiers + 3 jaunes d’oeufs (gardez précieusement les blancs pour faire meringue, financiers, macarons, etc…..)

– 50 g de sucre en poudre

– 150 g de beurre ramolli

– 1 belle pincée de levure chimique

Fouetter le beurre mou avec la crème de marrons (dans le thermomix avec le fouet, ça donne un résultat top). Ajouter le sucre, puis les oeufs entiers et les jaunes d’oeufs. Fouetter l’ensemble longuement de façon à obtenir une pâte lisse et homogène. Incorporer la farine et la levure. Bien mélanger encore quelques secondes.

Répartir la préparation dans vos moules en silicone et réserver 30 minutes au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 180°C. Faire cuire 15 minutes (au lieu de 10 mn mentionnées sur le livre). Servir tiède, c’est encore meilleur !!

Vous trouverez sur mon blog plusieurs recettes à base de crème de marrons dans la rubrique « petits gâteaux et muffins » et vous trouverez ci-dessous le lien de l’Ardéchois, un gâteau sublime qui peut conclure un repas de fête :

https://couleurdevie.wordpress.com/2011/11/21/lardechois/

Mot-clé de la recette : crème de marrons