Archive | août 2012

Velouté de carottes à l’orientale, sticks au piment doux

Je ne sais pas chez vous, mais ici, dans la région stéphanoise, la fraîcheur, les orages et le temps pluvieux de ces jours-ci m’incitent à me replonger dans la confection de petits veloutés de légumes bien réconfortants.

Donc, je vous en propose un aujourd’hui qui a fait notre régal. Il est très doux, délicatement parfumé, épicé juste ce qu’il faut et ces petits sticks croustillants viennent compléter le tout avec bonheur. A refaire sans hésiter !

Pour 4 personnes

– 500 g de carottes

– 1 oignon

– 1 orange non traitée

– 1 c. à café de cumin en poudre

– 6 brins de coriandre

– 2 c. à soupe d’huile d’olive

– 2 pincée de piment de Cayenne

– 1 c. à café d’eau de fleur d’oranger

– 2 pincées de sucre en poudre

– sel et poivre

Pour accompagner

– 1 feuille de brick (je dirais d’en prévoir éventuellement deux, c’est trop bon !!)

– 5 g de beurre (par feuille)

– piment doux (ou paprika)

Peler les carottes, les râper finement au robot. Peler l’oignon, le hacher. Prélever un ruban de zeste d’orange avec un éplucheur.

Chauffer l’huile dans une casserole, ajouter l’oignon haché. Le faire fondre pendant 2 minutes. Ajouter les carottes et les faire revenir 5 minutes. Verser 65 cl d’eau. Ajouter le zeste d’orange, le cumin et les brins de coriandre liés en bouquet. A ébullition, couvrir et laisser cuire 15 minutes.

Pendant ce temps, préparer les sticks : enduire de beurre fondu la (ou les)  feuilles de brick tout juste sortie du frigo. La saupoudrer de piment doux puis la couper en longues bandes étroites pour former des sticks. Les passer au four à 180°C pendant 5 minutes.

Lorsque les carottes sont cuites, retirer le zeste d’orange et la coriandre. Mixer pour obtenir un velouté fin.

Saler, poivrer, et assaisonner de piment. Ajouter alors le sucre et le jus d’orange. Réchauffer à feu doux jusqu’aux premiers bouillons. Hors du feu, parfumer avec l’eau de fleur d’oranger.

Servir chaud accompagné des sticks au piment doux.

Mots clé de la recette : veloutécarottescumincoriandrefeuille de brick

Quiche extra aux courgettes

C’est la saison, profitons-en pour la décliner encore et encore, la courgette ! Cette recette nous a enchantés ! Accompagnée d’une bonne salade verte, cette quiche aux parfums de thym et de basilic, constitue un repas complet et si savoureux ! Nous l’avons dégustée chaude, mais vous pouvez également la déguster froide accompagnée d’un coulis de tomates aromatisé au basilic.

Pour 6 personnes

– 1 rouleau de pâte feuilletée

– 800 g de courgette

– 1 oignon

– 4 oeufs

– 30 cl de crème fraîche liquide

– 80 g de parmesan

– 80 g de gruyère râpé

– 2 c. à café de thym

– 2 c. à café de basilic

– huile d’olive

– sel et poivre du moulin

Laver et essuyer les courgettes, les couper en rondelles d’un centimètre. Éplucher l’oignon et l’émincer. Préchauffer le four à 200°C.
Dans une sauteuse, dorer l’oignon dans 4 c. à soupe d’huile, puis ajouter les courgettes, saler, poivrer, saupoudrer de thym et laisser étuver 10 mn à couvert. Puis y mélanger le basilic haché. Dans un bol, battre les oeufs et la crème, bien poivrer. Garnir un moule de la pâte déroulée et parsemer le fond d’un tiers environ du mélange des 2 fromages.

Répartir la moitié des courgettes, saupoudrer à nouveau de fromages, arroser d’un peu de sauce à la crème, recouvrir du reste de courgettes puis du reste des fromages et enfin arroser de crème.

Enfourner pour 40 minutes.

Mots clé de la recette : quichecourgetteparmesan

Petites mousses de mûres

C’est la saison des mûres et ce petit fruit fait mon bonheur chaque année car j’adore faire la gelée de mûres. Je l’aime aussi beaucoup en coulis pour accompagner une panna cotta par exemple ou une pavlova.

Aujourd’hui c’est en mousse que je vous le propose. Ce dessert est divin ! il peut se préparer la veille, ce qui est bien pratique. Cette mousse peut servir pour faire un bavarois car la manière de faire et les ingrédients sont très semblables. Nous nous sommes vraiment régalés avec ce dessert de belle couleur, fondant et bien fruité ! Je vous incite à le tester tant qu’il reste encore de belles mûres !

Je vous souhaite un excellent week-end.

Pour 6 personnes

– 450 g de mûres

– 200 g de fromage blanc

– 125 g de sucre glace

– 15 cl de crème fleurette

– 6 feuilles de gélatine (soit 12 g)

– 2 c. à soupe de jus de citron

Faire tremper la gélatine dans de l’eau bien froide. Rincer les mûres à l’eau légèrement vinaigrée, les égoutter et les sécher. En réserver 6 belles pour la décoration, mixer finement les autres.

Passer au tamis ce coulis afin d’en ôter tous les pépins, bien presser avec le dos d’une cuillère pour en extraire le maximum de jus.

Prélever 6 cuillères dans ce coulis de mûres, y ajouter le jus de citron, verser dans une petite casserole et faire bien chauffer. Hors du feu, y plonger la gélatine essorée, remuer pour la faire fondre complètement.

Mélanger le reste de coulis avec cette gélatine fondue ainsi que le sucre glace et le fromage blanc.

Monter la crème en chantilly bien ferme et l’incorporer à la préparation, bien mélanger le tout afin que ce soit homogène. Verser dans des moules en silicones (parfaits pour le démoulage) et faire prendre dans le frigo pendant au moins 3 heures.

Démouler les mousses dans des assiettes, décorer avec les mûres restantes et quelques feuilles de menthe.

Ma participation au jeu concours « les verrines salées ou sucrées de l’été »

J’ai décidé de participer au très sympathique  jeu concours organisé par « Feeling Cooking » sur le thème des verrines estivales. Je vous présente donc les deux versions que j’ai choisies et que je vous avais déjà proposées. Toutes deux avaient remporté un franc auprès de mes gourmands.

Tout d’abord la salée : Verrine de tiramisu salé aux saveurs estivales

Voici une verrine pleine de fraîcheur et de saveurs que vous pourrez présenter à l’apéritif ou en entrée. Elle est composée d’un mélange biscuité au pesto, d’un gélifié léger de tomate/poivron, d’une mousse mascarpone/citron/basilic et le tout surmonté de radis bien frais.

Pour 6 verrines

Pour le biscuit

– 6 biscottes

– 1 belle cuillère à soupe de pesto (fait maison pour moi)

Pour le gélifié

– 3 tomates

– 1 poivron rouge (un orange pour moi)

– 1/2 c. à café rase d’agar-agar (ou 2 grammes de gélatine)

– une pincée de sel

Pour la mousse

– 200 g de mascarpone

– 2 oeufs bien frais

– 1/2 citron

– 30 g de parmesan

– 1 c. à soupe de basilic ciselé

Décor

– une douzaine de radis

– basilic

Dans un mixer, réduire les biscottes en poudre, ajouter le pesto et mélanger afin d’obtenir une pâte homogène. Si besoin, ajouter un filet d’huile d’olive ou au contraire un peu de biscotte. Répartir cette pâte dans le fond des verrines en tassant un peu et en égalant la surface.

Couper le poivron en deux, retirer la queue et les graines. Le couper en 8 morceaux. Les poser sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, peau vers le haut. Enfourner au four position grill (220°C) pendant environ 10 à 15 minutes. Quand la peau commence à cloquer et noircir un peu, placer le poivron dans un sachet congélation pendant 10 minutes au congélateur. Retirer alors la peau….ça va tout seul en un seul geste !!

Porter à ébullition un peu d’eau et y plonger les tomates 1 minutes. Retirer la peau et les pépins. Placer la chair des tomates et du poivron dans un mixer et réduire le tout en un coulis très fin.

Verser ce coulis dans une petite casserole, porter à ébullition, ajouter l’agar-agar et faire cuire 1 minute en remuant. Laisser tiédir et commencer à gélifier. Verser dans les verrines et placer au frais une heure.

Séparer les blancs des jaunes d’oeufs. Battre les jaunes avec une petite pincée de sel, ajouter le mascarpone, le parmesan, le basilic ainsi que le jus de citron et son zeste. Poivrer. Monter les blancs en neige ferme et les incorporer délicatement à la préparation.

Verser cette mousse dans les verrines et placer au frais pendant 2 heures. Décorer de rondelles de radis et de basilic ciselé et servir.

Et la version sucrée Verrine d’abricots poêlés au miel à la mousse de pain d’épices

Cette verrine est composée d’une compotée d’abricots surmontée d’une mousse très fine, aérienne et délicatement parfumée au pain d’épices sur laquelle viennent se poser des abricots poêlés et glacés au miel…le tout dégusté très frais.

Pour 6 personnes

– 1 kg d’abricots

– 200 ml de lait

– 3 tranches de pain d’épices (maison pour moi, recette ici)

– 2 oeufs

– 200 g + 80 g de sucre en poudre

– 200 ml de crème fleurette très froide

– 4 g de gélatine en feuilles

– 1 c. à soupe de beurre

– 4 c. à soupe de miel

Dans une poêle, faire compoter la moitié des abricots coupés en morceaux avec les 200 g de sucre. Faire compoter sur feu doux pendant 30 minutes. Laisser refroidir et répartir 2 grosses cuillères à soupe dans le fond de chaque verrine.

Faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide. Porter le lait à ébullition puis ajouter le pain d’épices émietté. Mélanger.

Dans un saladier, battre les jaunes d’oeufs avec les 80 g de sucre jusqu’à blanchissement. Ajouter le lait au pain d’épices et faire épaissir sur feu doux sans cesser de remuer, sans faire bouillir. Hors du feu, ajouter la gélatine essorée. Bien mélanger pour la faire fondre. Laisser tiédir en remuant de temps en temps.

Monter la crème fraîche en chantilly bien ferme. Réserver.

Monter les blancs d’oeufs en neige ferme.

Ajouter la chantilly et les blancs d’oeufs en neige dans la préparation au pain d’épices. Bien mélanger très délicatement. Réserver au frigo pendant 30 minutes.

Répartir la mousse de pain d’épices sur la compote d’abricots dans chaque verrine et laisser reposer 2 heures au frigo.

Pendant ce temps, couper le restant des abricots en quatre et les faire dorer dans le beurre pendant 3 minutes. Les arroser de miel et une fois refroidis, les placer sur les mousses (au bout des 2 heures).

Décorer comme bon vous semble. Un brin de menthe fraîche et une coque de macaron maison pour moi. J’avais fait des volutes en chocolat blanc. Le temps d’installer la verrine pour la photo, de cadrer….et hop, ma volute a piqué du nez direct sous le soleil torride !

Clafoutis aux abricots, miel et pistaches

Je profite de la saison des abricots pour les décliner dans les desserts. Je vous propose ce clafoutis qui a fait notre régal dégusté bien frais en ces jours de fortes chaleurs.

Pour 6 personnes

– 750 g d’abricots

– 4 oeufs

– 100 g de farine

– 80 ou 100 g de pistaches crues décortiquées et non salées (80 g suffisent à mon goût)

– 80 g de miel

– 10 cl de crème fraîche

– 20 cl de lait

– 50 g de beurre

– 50 g de sucre

– 1 sachet de sucre vanillé

– 1 c. à soupe d’eau de fleur d’oranger

Préchauffer le four à 180°C.
Dans un saladier, battre les oeufs avec le miel et les sucres. Ajouter la farine, le lait et la crème. Bien battre au fouet manuel afin qu’il n’y ait aucun grumeau.

Incorporer 30 g de beurre fondu et l’eau de fleur d’oranger.

Laver les abricots, les essuyer et les dénoyauter. Les placer dans un plat en terre beurré et y parsemer la moitié des pistaches hachées. Recouvrir de pâte puis répartir le reste des pistaches hachées.

Faire cuire environ 45 minutes. Poudrer de sucre (oups, ça j’ai oublié). Servir tiède ou froid (je préfère bien froid).

Tatin de pêches aux amandes

Je vous propose encore une recette pour garder la pêche tout l’été !! Pour les plus gourmands, vous pouvez accompagner cette tarte, pourquoi pas, d’une boule de glace à la vanille ou à l’amande. Un délice…

Pour la pâte

– 200 g de farine
– 100 g de sucre en poudre
– 75 g d’amandes en poudre
– 50g de beurre
– 1 œuf
– 2 cuillères à soupe d’eau

Pour la garniture 

– 8 pêches
– 75 g d’amandes effilées
– du caramel liquide pour napper (recette du caramel maison ici)

Pour la pâte 

Mélanger tous les ingrédients de la pâte et pétrir à la main ou au robot.

Pour la garniture

Verser du caramel à nappage dans le fond d’un moule à manqué afin qu’il recouvre toute la surface.

Saupoudrer de la moitié des amandes effilées.

Couper les pêches en quartiers, les placer sur le caramel et les amandes effilées.

Saupoudrer du reste d’amandes effilées.

Etaler la pâte et recouvrir la garniture avec.

Piquer la pâte et enfournez à 180°C (thermostat 6) pendant 20 minutes.

Démouler dès la sortie du four, tant que le caramel est chaud, pour que les pêches n’accrochent pas au fond du plat. Faire cette manipulation d’un geste rapide.

Feuilletés de pêche aux amarettis (et recette des amarettis)

La pêche est mon fruit estival préféré car j’aime beaucoup le décliner dans des desserts, il se prête à mille préparations gourmandes.

Ce feuilleté est fait en un clin d’oeil, très simple, pour un résultat vraiment top ! je n’ai jamais acheté d’amarettis dans le commerce, je n’en connais pas le goût, mais ceux que je fais maison ont une saveur assez prononcée d’amande grâce  à la présence d’extrait d’amandes amères que j’adore. Dans ce feuilleté, le parfum de la pêche s’accorde à merveille au bon goût d’amande des amarettis. La fine pâte feuilletée croustille énormément et la pêche fond dans la bouche…un dessert tout en légèreté et bien parfumé à refaire encore et encore !

Bon 15 août à toutes et tous et bonne fête à toutes les Marie ! 

Pour 6 personnes

– 4 carrés ou triangles (moi, j’ai partagé un rouleau de pâte en 4 triangles)

– 6 belle pêches

– 100 g d’amarettis croquants

– 4 c. à café de vergeoise

– 2 c. à café rases de semoule très fine

– un peu de sucre glace pour le décor

Poser les carrés ou triangles de la pâte sur une plaque du four, avec leur papier dessous. Mêler la vergeoise avec semoule et étaler sur les carrés. Préchauffer le four à 200°C.

Couper les pêches non pelées (mais lavées et essuyées) en tranches assez épaisses, les ranger bien serrées sur les carrés. Concasser les amarettis (j’ai mixé les miens en chapelure grossière dans le thermomix), verser sur les pêches et dans les creux.

Enfourner 15 à 20 minutes. Transférer sur un plat de service. Laisser tiédir, saupoudrer de sucre glace.

Je vous glisse ici ma recette des amarettis maison. En fait, chacun a un peu la sienne, je n’en ai trouvé aucune de vraiment identique. Il faut donc en tester plusieurs avant de choisir la bonne. Pour l’instant j’aime beaucoup celle-ci :

– 1 gros blanc d’oeuf

– 150 g de poudre d’amande

– 150 g de sucre glace

– 1/2 c. à café d’extrait d’amandes amères

Mélanger sucre glace et poudre d’amande ainsi que l’amande amère. Rajouter progressivement le blanc d’oeuf de façon à obtenir une pâte homogène assez épaisse.

Former des petits tas de pâte, en faire des boules, les rouler dans du sucre glace et les placer sur une plaque de cuisson (aplatir légèrement éventuellement). Recouvrir d’un papier sulférisé. Cuire à four th.5 (150°) pendant 15 bonnes minutes, laisser refroidir. Vous pouvez les conserver dans une boîte hermétique, meilleurs encore le lendemain !

Pancakes aux myrtilles, glace à la vanille

La saison des myrtilles touche à sa fin, je suis arrivée un peu trop tard hélas cette année, tant pis….les 400 g cueillis ont été vite transformés en un délicieux dessert gourmand en chaud-froid.

Rien que d’écrire la recette, j’en ai encore l’eau à la bouche ! Vous pouvez utiliser bien sûr des myrtilles surgelées. Un dessert vraiment très simple qui régalera à coup sûr petits et grands ! J’ai fait la pâte en une minute top chrono dans le thermomix.

Je vous souhaite un bon week-end ensoleillé !

Pour 3/ 4 personnes

Pour la pâte

– 170 g de farine

– 2 gobelets de lait (soit environ 180 grammes)

– 1 oeuf

– 1 c. à soupe d’huile

– 1 c. à soupe de levure chimique

– 1 pincée de sel

– 1 c. à soupe de sucre

Pour la garniture

– 150 g/200 g de myrtilles

– 4 grosses boules de glace à la vanille

Mettre tous les ingrédients de la pâte dans le bol du thermomix et mixer une minute à vitesse 9…c’est tout !!!

Verser une petite louche de pâte dans des poêles à blinis sans trop chercher à l’étaler. Éparpiller par-dessus une poignée de myrtilles et faites cuire 2 à 3 mn. Puis retourner le pancake à l’aide d’une spatule afin de faire dorer l’autre face. Les pancakes doivent être moelleux à l’intérieur.

Faire attention à ce que la chaleur soit bien répartie pour éviter que les pancakes ne brûlent avant d’être cuits.

A défaut de petites poêles à blinis, faire chauffer une grande poêle huilée, y verser trois ou  quatre petites louches de pâte et faire cuire de la même manière.

Servir ces pancakes encore chauds ou tièdes par deux ou même trois pour les plus gourmands et placer une boule de glace à la vanille sur le dessus. Déguster aussitôt.

Mots clés de la recette : pancakemyrtillesglace vanille

Poêlée de pêches au thym, à l’huile d’olive et à la gelée d’orgeat

Des problèmes de santé m’empêchent actuellement (et sans doute pour quelques semaines encore) de bouger, jardiner, marcher, etc.., comme je le voudrais hélas, mais je peux encore cuisiner, même si ça me fatigue vite (mais j’ai des recettes en retard de publication à vous partager)….alors je peux dire que j’ai quand même  la pêche, oui, mais uniquement dans mon assiette !!! c’est déjà ça !

Aujourd’hui il s’agit d’un dessert qui m’a énormément plu car très vite préparé, simple et assez original, quasiment pas sucré, très savoureux et léger…parfait pour terminer un repas estival ! A déguster frais ou pourquoi pas tiède.

Pour 4 personnes

– 5 pêches

– 1 branche de thym (soit 1,5 c. à café de thym émietté)

– 7,5 cl de sirop d’orgeat

– 7,5 cl d’eau

– 3 feuilles de gélatine (soit 6 grammes)

– huile d’olive légère et fruitée

Faire ramollir la gélatine dans de l’eau froide pendant au moins 10 à 15 minutes.

Mélanger l’eau et le sirop d’orgeat et chauffer à feu doux dans une casserole. Hors du feu, ajouter la gélatine ramollie et essorée. La faire complètement fondre et verser dans des petits moules en silicone par exemple ou dans un petite boîte plate en plastique. Réserver une heure au frigo, jusqu’à ce que la gelée soit bien prise.

Peler les pêches et les couper en huit morceaux. Faire chauffer 3 c. à soupe d’huile d’olive dans une poêle avec le thym émietté. Y faire revenir les quartiers de pêche 5 à 10 minutes environ en remuant souvent. Mettre les fruits dans une petite soupière ou bien dans des assiettes individuelles. Laisser refroidir.

Démouler la gelée d’orgeat et la couper en petits dès. J’ai fait ainsi une fois et une autre, je l’ai coupée en demi-sphères. Juste avant de servir, ajouter les dès de gelée sur les pêches.

Note : je pense que l’on peut déguster les pêches tièdes en mettant la gelée bien froide dessus et en dégustant aussitôt.

Gratin fondant courgettes/ricotta aux pommes de terre

Les courgettes donnent pas mal dans les jardins en ce moment et j’adore ce légume car il se prête à mille déclinaisons plus gourmandes les unes que les autres. La recette que je vous partage aujourd’hui est extraite d’une de mes revues achetées au fameux vide-grenier dont je vous ai parlé…et ça va continuer !!

Même les plus récalcitrants aux courgettes trouveraient ce gratin extra, j’en suis persuadée ! Sous des écailles de pommes de terre moelleuses se cache un mélange extra fondant de courgette, de pomme de terre, mêlées à de la ricotta, des oeufs, du parmesan, des herbes fraîches et de l’ail pour bien parfumer..un régal que je vais devoir refaire très vite pour d’autres convives. N’hésitez pas à tester !

Pour 6 personnes

– 600 g de pommes de terre

– 4 courgettes

– 3 oeufs

– 250 g de ricotta

– 2 c. à soupe de parmesan

– 1 c. à café de thym

– 2 gousses d’ail

– 3 c. à soupe de ciboulette ciselée

– 1 c. à soupe de basilic ciselé

– huile d’olive

– sel et poivre

Peler les pommes de terre. En couper deux ou trois selon taille, en très fines lamelles à l’aide d’une mandoline et les réserver. Couper le reste en morceaux et les cuire soit à l’eau bouillante soit à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres. Les égoutter.

Couper les courgettes en rondelles et les mettre dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Les cuire 20 minutes à couvert avec le thym émietté et l’ail épluché et coupé en petits bouts.

Passer au moulin à légumes les pommes de terre cuites et les courgettes. Ajouter les oeufs un à un, la ricotta, le parmesan, les herbes ciselées, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive. Saler et poivrer. Bien mélanger.

Verser dans un plat à four huilé. Répartir uniformément et recouvrir des fines tranches de pommes de terre crues réservées.

Cuire pendant 30 minutes au four préchauffé à 210°C. Déguster chaud.

Mots clé de la recette : courgettepomme de terregratinricottaparmesan

Pêches rôties au miel à la crème d’amandes

Dimanche dernier, je suis revenue d’un vide-grenier avec une cagette pleine de revues culinaires pas toutes jeunes certes, mais bon…j’ai acheté tout le lot pour 1 euro !!… de quoi prévoir encore quelques belles assiettes gourmandes dans les semaines à venir. Mais franchement, il me faudrait au moins trois vies pour arriver à concocter tous les plats que je voudrais…il y a beaucoup de revues et de livres de cuisine dans la maison à présent, pourtant je sais que je craquerai encore et encore si l’occasion se présente !

Je vous propose aujourd’hui un dessert bien gourmand (extrait de l’unes de ces revues) aux délicates saveurs de pêche, miel et amande mêlées, aux textures fondantes…un vrai délice pour terminer un repas estival !

Bonne journée à toutes et tous !

Pour 6 personnes

– 60 g d’amandes effilées

– 100 g de poudre d’amandes

– 6 pêches jaunes ou blanches

– 50 g de beurre

– 5 cl de miel liquide

– 25 cl de lait

– 70 g de sucre en poudre

– 3 jaunes d’oeufs

– 20 g de maïzena

Préchauffer le four sur th 6. Peler les pêches, les dénoyauter et les couper en deux. Enduire un plat à gratin avec 20 g de beurre.

Piquez la moitié des amandes effilées sur le pourtour des pêches (ou les parsemer simplement), puis les ranger dans un plat et arroser de miel. Parsemer avec le reste de beurre en parcelles.

Enfourner et laisser cuire 20 bonnes minutes en arrosant souvent de jus de cuisson. Sortir les pêches du four et laisser refroidir.

Faire chauffer le lait additionné de la poudre d’amandes. Dans un bol, fouetter les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Incorporer la Maïzena.

Délayer avec un peu de lait chaud, reverser dans la casserole de lait et faire épaissir sur feu moyen dans cesser de remuer.

Transvaser dans un saladier, incorporer le jus de cuisson des pêches et laisser complètement refroidir en remuant de temps en temps (moi, j’ai filmé au contact).

Faire griller à sec le reste des amandes effilées. Disposer les pêches sur les assiettes et les garnir de crème, décorer avec des amandes.