Archive | mai 2012

Flamby maison

Mes enfants aiment beaucoup les flamby, mais lorsqu’ils sont faits maison, on a tout à y gagner ! Ils sont bien plus naturels, bien meilleurs aussi, moins chers et l’on peut selon goût déguster nature ou bien avec plus ou moins de caramel. J’ai toujours une petite réserve de caramel maison dans le frigo, c’est très pratique et il est vraiment délicieux. Si simple que vos enfants eux-mêmes peuvent faire leur flamby !

Bonne journée à toutes et tous !

couleurdevie

Pour 5 flamby environ

– 1/2 litre de lait
– 1 cuil. à soupe d’arôme vanille (ou une gousse infusée dans le lait chaud)
– 3 cuil. à soupe de sucre
– 2 g d’agar-agar (soit une cuillère à café rase)
– du caramel liquide, recette maison ici

Dans une casserole, mélanger le lait, le sucre, la vanille et l’agar-agar. Porter à ébullition et laisser cuire 3 minutes en tournant très souvent avec un fouet.
Mettre du caramel dans le fond des moules (facultatif) puis remplir avec le lait chaud.
Laisser refroidir puis mettre au frigo 3 heures environ, démouler et déguster.

jeune cerisier planté l’an dernier

Mots clé de la recette : laitagar-agarvanille

Macarons à la grenadine

J’ai craqué dernièrement pour un livre intitulé « la bible des macarons »…tout un programme…. et depuis,  j’ai trop très souvent le nez plongé dedans !! Alors je teste, je teste un tas de nouveaux parfums…

Le premier de ce livre fut le framboise/balsamique que je vous avais déjà partagé, voici le second, à la grenadine ; très agréables à déguster, très doux, ces macarons à la ganache hyper fondante sont délicieux. Une vraie réussite !

Recette de base des coques à la meringue italienne ici.

Pour la garniture (correspondant à des coques faites avec 2 blancs d’oeufs)

– 100 g de beurre mou

– 40 g de purée de fraises fraîches

– 70 g de sirop de grenadine de bonne qualité (et non 50 g comme dans la recette originale)

Battre le beurre en pommade bien lisse (dans le thermomix avec le fouet pour moi, c’est top) et ajouter petit à petit la purée de fraises et le sirop de grenadine jusqu’à l’obtention d’une crème onctueuse et homogène.

Garnir les macarons et réserver pendant 24 heures au frigo….rien ne vous empêche de craquer quand même avant, comme nous, lol !

Mots clé de la recette : macaronsgrenadine

Yaourt au café viennois

Il y a pas mal de temps que je ne vous avais pas proposé une recette de yaourt, en voici donc une aujourd’hui qui sera suivie de quelques autres.

Un délice ces yaourts au café viennois, faits en un clin d’oeil et le goût est très doux, très agréable.

Pour 9 yaourts 

– 2 cas de sucre en poudre

– 3 sachets de café viennois

– 3 cas de lait en poudre

– 1 yaourt nature au lait entier

– 1 litre de lait entier

Dans un récipient , mélanger le yaourt,  le lait en poudre, le sucre et le contenu des sachets de café viennois. Ajouter le lait progressivement et bien fouetter.

Verser dans les pots et mettre en yaourtière environ 10 h. Les laisser ensuite 3 heures dans le frigo avant dégustation. C’est tout !!

Mots clé : yaourtcafé

Gâteau au chocolat extra (au thermomix)

Il existe une multitude de versions de gâteaux au chocolat et en général, lorsque j’en fais, c’est surtout pour mes enfants qui les aiment beaucoup. Pour ma part, je n’en suis pas trop fan, et ils ont tendance à m’écoeurer rapidement. Pourtant, celui-ci a provoqué l’effet inverse et j’ai adoré. Il est très léger en bouche, c’est un vrai bonheur.

Nous nous sommes vraiment tous régalés. N’hésitez pas à tester cette recette, je pense que vous ne serez pas déçus.

Pour un moule à manqué d’environ 20 centimètres

Pour le gâteau

– 250 g de chocolat noir

– 1 gobelet 1/2 d’eau

– 130 g de sucre en poudre

– 100 g de beurre ramolli

– 30 g de farine

– 2 c. à soupe de crème fraîche

– 4 oeufs

– 1 pincée de sel

Pour le glaçage

– 130 g de chocolat noir

– 2/3 de gobelet d’eau

– 1 noix de beurre

Séparer les blancs d’oeufs des jaunes et réserver. Couper le chocolat en morceaux, les mettre dans le bol du thermomix avec l’eau. Mixer 30 secondes vitesse 8 puis faire fondre pendant 2 minutes à 60°, vitesse 4.

Introduire dans le bol le beurre en morceau, le sucre, les jaunes d’oeufs, la farine et la crème fraîche. Mixer pendant 30 secondes à vitesse 7.

Vous devez obtenir une pommade bien lisse, en ruban.

Beurrer et farine le moule et préchauffer le four à 200°C.

Nettoyer le bol, le remettre sur l’appareil avec le fouet et y mettre les blancs d’oeufs avec le sel. Monter les blancs en neige pendant 3 minutes 30 à vitesse 2,5.

Retirer le fouet. Incorporer délicatement les blancs au mélange chocolaté à l’aide d’une spatule. Verser dans le moule et faire cuire dans le four pendant 30 à 40 minutes. La pointe d’un couteau ne doit pas ressortir complètement sèche.

Pendant la cuisson du gâteau, préparer le glaçage. Rincer le bol et y mettre le chocolat avec l’eau. Mixer 20 secondes à vitesse 8  puis faire fondre pendant 2 minutes à 60°, vitesse 4.

Ajouter le beurre et mixer 5 secondes à vitesse 3 sans chauffer.

Démouler le gâteau sur un plat, attendre quelques minutes qu’il refroidisse puis étaler le glaçage encore tiède à la spatule : verser le glaçage au centre et étaler à la spatule jusqu’au bord du gâteau. Le glaçage retombera progressivement sur les côtés.

Mots clé de la recette : gâteauchocolatthermomix

Poulet aux cacahuètes

C’est sur un « Maxi cuisine » que j’ai déniché cette délicieuse recette. J’aime beaucoup accommoder le poulet avec différentes sauces et celle-ci m’a vraiment séduite avec ses parfums de coco et de coriandre. Avec ces journées (bien trop) fraîches de mai, une sauce bien chaude et nourrissante a été la bienvenue.

Pour 4 personnes

– 4 cuisses de poulet

– 120 g de cacahuètes non salées

– 20 cl de bouillon de volaille

– 1 yaourt nature (maison pour moi)

– 20 cl de lait de coco

– 1 gros citron

– 1 bouquet de coriandre

– 4 c. à soupe de sauce soja

– 2 gousses d’ail

– 2 oignons

– 4 c. à café de sucre en poudre

– 1 c. à café de piment en poudre (doux pour moi)

– sel et poivre du moulin

Mélanger le jus de citron, la sauce soja, 1 c. à soupe d’huile, l’ail et l’oignon hachés et 2 c. à café de sucre. Arroser les cuisses de poulet de cette préparation et laisser mariner 30n minutes.

Cuire les cuisses de poulet environ 35 minutes au four préchauffé à 240°C en les retournant et en les arrosant plusieurs fois de marinade.

Mélanger le bouillon de volaille, le lait de coco, les cacahuètes mixées finement, le piment et reste de sucre. Faire revenir un oignon émincé dans 1 c. à soupe d’huile. Ajouter la sauce cacahuètes et cuire 10 minutes sur feu doux en remuant souvent. Incorporer le yaourt en fouettant, saler et poivrer et ajouter la coriandre ciselée. Servir aussitôt avec les cuisses de poulet éventuellement accompagné de riz basmati.

Cookies olives vertes/Comté pour l’apéritif

Cette recette fort simple trouvée chez  Dany, nous a beaucoup séduits. Je suis une adepte des biscuits apéritif maison et ceux-là m’ont enchantée. J’ai dû freiner ma fille qui, à elle seule, en a dévoré presque la moitié !

Pour 20 à 25 cookies environ

– 180 g de farine

– 90 g de beurre mou

– 90 g de fromage mixé (Comté pour moi)

– 1 œuf

– 1/2 sachet de levure

– 60 g d’olive vertes dénoyautées, je pense qu’on peut ajouter encore 10 ou 20 grammes.

– sel, poivre

Mélanger la farine avec la levure, le fromage mixé, sel et poivre. Ajouter le beurre, bien mélanger, puis ajouter l’oeuf. Mélanger à nouveau de manière à avoir une pâte homogène, ajouter les morceaux d’olives, mélanger encore et former une boule.

Préchauffer le four th. 5 (150°).

Tapisser une plaque à four de papier cuisson et poser des boules de pâtes. Les aplatir légèrement et enfourner pour 25 min.

Servir tièdes ou froids, à l’apéritif.

Mots clé de la recette : comtéolives vertescookies

Nougat glacé au gingembre confit

Il faut chaud, chaud ….je vous propose de vous rafraîchir avec ce délicieux nougat glacé très simple à réaliser, toujours sans sorbetière !

Vous pouvez le préparer plusieurs jours à l’avance si vous le désirez, il suffira de le sortir du congélateur environ 10 à 15 minutes avant de le déguster (pratique pour des invités de dernière minute !). A faire soit en version individuelle dans des moules en silicone ou bien dans un moule à cake ou terrine.

Frissons gourmands garantis ! Bonne journée à toutes et tous !

Pour 8 personnes

  • 500 ml de lait

  • 2 gousses de vanille

  • 6 oeufs

  • 80 g de sucre en poudre

  • 50 g d’amandes mondées

  • 50 g de noisettes mondées

  • 50 g de pistaches décortiquées non salées

  • 150 g de gingembre confit

  • 100 g de miel de fleurs d’acacia ou mille-fleurs

  • 20 cl de crème fraîche entière liquide très froide

  • Pour la déco (éventuellement)

  • 1 kiwi

  • Quelques noisettes

Préparer la crème anglaise : verser le lait dans une casserole, ajouter les gousses de vanille fendues en deux et bien raclées. Porter à frémissement sur feu doux et retirer aussitôt du feu, dès que la crème est nappante.

Pendant ce temps, casser les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Réserver les blancs au frais.

Dans une terrine, fouetter les jaunes avec le sucre en poudre jusqu’au blanchiment. Verser le lait et les gousses de vanille dans la crème obtenue en délayant.

Reverser la crème dans la casserole, porter sur feu doux et faire cuire jusqu’à consistance nappante, sans cesser de mélanger à l’aide d’une cuillère en bois. Ne surtout pas faire bouillir. Laisser complètement refroidir.

Etaler les amandes et les noisettes sur la plaque creuse du four et les faire dorer quelques minutes, juste sous le gril du four (ou quelques minutes à sec dans une poêle à revêtement antiadhésif).

Les concasser grossièrement avec les pistaches. Hacher grossièrement le gingembre confit.

Verser le miel dans une petite casserole et le faire chauffer. Pendant ce temps, monter les blancs d’oeufs en neige ferme.

Dès que le miel mousse et monte dans la casserole, le verser bouillant sur les blancs d’oeufs en continuant à fouetter vivement au batteur électrique.

Lorsque la préparation commence à tiédir, incorporer délicatement la crème anglaise refroidie, en mince filet.

Fouetter la crème fraîche liquide très froide en chantilly bien ferme, puis l’incorporer très délicatement à la préparation, ainsi que les fruits secs et le gingembre.

Tapisser un moule à cake de papier sulfurisé et y verser la préparation. Placer au congélateur 6 heures minimum.

Mots clé pour la recette : nougat glacégingembre confitmielamandesnoisettes

Macarons framboises/balsamique

Me revoilà avec des macarons réalisés il y a quelques temps avec des framboises surgelées. La touche de balsamique est très discrète et apporte une petite note fort agréable. Mes gourmands se sont régalés. 

A la différence des ganaches préparées avec du chocolat, celle-ci, qui n’est autre qu’un coulis de framboise gélifié, est, d’une part, beaucoup moins sucrée, mais également doit être consommée dans les heures qui suivent le garnissage des macarons.

En effet, si vous attendez, ne serait-ce que le lendemain,  la framboise aura déjà bien ramolli les coques. Un délice à déguster illico donc !

Une petite astuce : vous pouvez congeler les coques bien à plat dans une boîte hermétique, les sortir du congélateur, les laisser sécher sur une grille une bonne heure; les garnir de ganache à la framboise  et déguster bien frais une heure après environ !

Recette de base à la meringue italienne  toujours ici

Pour la garniture de 20 macarons environ

– 200 g de coulis de framboises (framboises mixées dans le thermomix pour moi et passées au chinois)

– 40 g de sucre gélifiant à confiture

– 2 feuilles de gélatine (agar-agar pour moi, environ une c. à café rase)

– 1 bonne c. à café de vinaigre balsamique

Verser dans une casserole le coulis de framboises, ajouter le sucre gélifiant et faire mijoter 15 minutes. Ajouter alors l’agar-agar, le vinaigre balsamique et porter à ébullition 1 minute en mélangeant doucement. Si vous utilisez la gélatine, la faire fondre hors du feu.

Verser dans un bol et laisser refroidir. Garnir les macarons avant que le coulis ne soit trop gélifié. Réserver au frigo pour que le coulis finisse de prendre.

A Vous l’honneur !

J’ai énormément de retard pour publier vos réalisations et je vous prie de m’en excuser !

Je voudrais donc aujourd’hui remercier chaleureusement :

DANIELLE, qui a réalisé avec brio ma mascotte fourrée à la crème au beurre pralinée, bravo !

Danielle m’a écrit un long message pour accompagner sa photo dont voici un petit extrait :  » J’ai seulement modifié le décor, selon mon inspiration du moment en « trichant » un peu avec des fleurs et feuilles en sucre, et j’ai changé le parfum du sirop qui m’a servi à imbiber la génoise. J’ai doublé les proportions car le gâteau devait être divisé en 16 parts ! Bref, je n’ai eu que des compliments de mes invités !!! Un grand merci Danielle.

PITCHOUNE, qui a réalisé mes keftas de poulet…ta photo me donne bien envie d’en refaire sous peu ! Merci chère Pitchoune !

CATOUNETTE, qui a réalisé les trois recettes suivantes :

1) mon  millefeuilles de caramel au  riz au lait parfumé

2) ma  panna cotta au chocolat

3)  mes croissants au beurre (j’espère que mes prochains seront aussi beaux que les tiens !)

Du beau travail Catounette ! Bravo à toi et un énorme merci .

Merci à vous trois.

Nappage à la fraise pour tarte (au thermomix)

Les fraises commencent à abonder…à nous les bons desserts colorés et vitaminés !

Aujourd’hui, je vous propose la recette d’un nappage super sympa fait en quelques minutes dans le thermomix.

C’est très simple et c’est tellement bon que l’on en mangerait à la petite cuillère, ce n’est pas trop sucré et ce nappage fait briller votre tarte magnifiquement…..à utiliser sans modération !

– 100 g de fraises bien mûres

– 1 c. à soupe de miel

– 1 pincée de poivre blanc

– 50 g de cassonade

– 1 c. à café de vinaigre ou de jus de citron (jus de citron pour moi)

– 1 c. à café rase de fécule

Laver et équeuter les fraise. Les couper en morceaux et les mettre dans le bol du thermomix avec tous les autres ingrédients.

Mixer une quinzaine de secondes sur turbo afin qu’il ne reste aucun morceau de fraise entier et régler 6 minutes à 95°, vitesse 5.

 Verser ce coulis dans un bol pour le faire refroidir. En napper votre tarte à l’aide d’un pinceau de cuisine. C’est tout !!

J’ai utilisé ce nappage pour des tartelettes aux fraises toutes simples, sans crème pâtissière et avec une pâte sablée que nous adorons, recette ici.

Note : cette pâte sablée est un peu difficile à étendre au rouleau. Je l’abaisse avec la paume de la main, la soulève délicatement avec une grande spatule plate et la laisse un peu épaisse…..un vrai régal, un délicieux goût de beurre frais et une texture hyper sablée vraiment top !