Archive | mars 2011

Tartelettes aux épinards et à la feta

Voici des tartelettes qui ont remporté tous les suffrages autour de la table. Elles sont vite prêtes, faciles à faire et tellement bonnes !! A refaire.

Bonne journée à vous toutes et tous !


Pour 4 personnes

– 1 pâte feuilletée à dérouler

– 200 g d’épinards en branches surgelées

– 100 g de feta

– 2 oeufs

– 10 cl de lait

– 20 g de beurre

– 2 pincées de noix de muscade râpée

– sel et poivre

Beurrer huit moules à tartelettes (pas besoin si silicone). Les garnir de pâte feuilletée et les réfrigérer 20 minutes.

Décongeler les épinards et les faire revenir 5 bonnes minutes dans 10 g de beurre noisette (légèrement bruni) fondu. Laisser refroidir.

Préchauffer le four à 190°C.

Débiter la feta en petits dés et les placer avec les épinards, sur les fonds de pâte.

Ajouter par-dessus les oeufs battus avec le lait, la muscade, le sel et le poivre.

Enfourner pour 25/30 minutes environ. Servir chaud.

Moelleux aux fruits confits

Je vous propose à nouveau une recette extraite de mon livre sur les moelleux. Faits en cinq minutes top chrono, ils sont délicieux et sont parfaits pour un p’tit dèj ou un goûter sain, énergétique et peu gras….pourtant ils sont moelleux à souhait !


Pour 6 à 8 moelleux (j’en ai obtenu 7 dans des moules à muffins en silicone)

– 3 c. à soupe de fruits confits coupés en petits dés

– 180 g de farine

– 1 oeuf

– 120 g de cassonade

– 1 yaourt nature (maison pour moi)

– 50 g de beurre fondu

– 1/2 sachet de levure chimique

– quelques gouttes d’extrait de vanille

– 2 bonnes c. à café de rhum (pas dans la recette originale)

Préchauffer le four à 180°C.

Dans un saladier, fouetter l’oeuf avec la cassonade et le beurre fondu. Une fois bien battu, ajouter le yaourt nature, la vanille et le rhum (ou du kirsch).

Bien mélanger avant d’incorporer la farine avec la levure. Mélanger à nouveau. Ajouter enfin les dés de fruits confits.

Répartir la préparation dans les moules en les remplissant aux 3/4. Faire cuire au four 20 minutes.

Laisser tiédir avant de démouler les moelleux sur une grille pour les laisser refroidir.

Croquettes de pommes de terre aux herbes

Encore une vieille fiche que je ressors de mes classeurs…une recette simple et savoureuse. Elle a fait le bonheur des plus jeunes et des grands, d’ailleurs elles ont disparu en un clin d’œil !! L’extérieur est croustillant et l’intérieur très moelleux, le poireau et le parmesan apportent une touche fondante et parfumée.

Vous pouvez déposer sur les croquettes un peu de saumon fumé coupé en lanière ou un peu de jambon cru, et accompagner le tout d’une bonne salade verte.

Par ailleurs, je vous donne rendez-vous, si vous le voulez, sur ma page « Jardin_4 » ICI (ou clic au-dessus de la bannière du blog) pour une petite balade printanière en images, au bord d’un étang !

Pour environ 10/12 croquettes

– 500 g de pommes de terre

– 2 oeuf + 1 oeuf pour paner

– 150 g de blanc de poireaux nettoyés

– 50 g + 30 g de parmesan râpé

– 6 tranches de pain de mie

– 1 beau bouquet d’herbes fraîches (persil, ciboulette, thym…)

– noix de muscade râpée

– sel, poivre, huile d’olive

Peler, morceler et cuire les pommes de terre à l’eau bouillante (à la vapeur pour moi). Égoutter, laisser tiédir.

Ciseler fin les poireaux et les faire fondre 10 à 15 minutes à feu moyen/doux avec une c. à soupe d’huile d’olive dans une poêle.

Durant ce temps, verser dans le saladier 50 g de parmesan et une grosse pincée de muscade.

Dans un saladier, ajouter les pommes de terre, les poireaux, 2 oeufs et du poivre. Ecraser et mélanger parfaitement le tout à la fourchette.

Ôter la croûte du pain de mie et la mixer avec 30 g de parmesan et les herbes. Ajouter 2 c. à soupe de ce hachis dans le saladier des pommes de terre et verser le reste dans une assiette.

Casser le dernier oeuf dans une assiette. Saler, poivrer le battre en omelette.

Former des croquettes avec les mains et les rouler dans l’oeuf battu puis dans le pain de mie aux herbes. Les poser dans une poêle généreusement huilée.

Cuire à feu moyen le temps de les dorer recto-verso. Déguster chaud ou éventuellement tiède.

Et n’oubliez pas de m’adresser les photos des plats de mon blog que vous testez, afin que je les publie dans la rubrique « A vous l’honneur ».

Flans de petits pois aux lardons et aux échalotes

Voici une recette retrouvée sur une vieille fiche qui dormait dans mes classeurs. Ces petits flans que vous pouvez servir en entrée chaude fera le régal de vos convives, c’est certain. Ils ont fait l’unanimité à la maison, c’est vraiment délicieux et même raffiné.

La texture est douce, moelleuse et j’ai particulièrement craqué pour ces petits échalotes confites (cassonade + balsamique) qui se mêlent parfaitement aux autres saveurs. N’hésitez pas à essayer.

Avec les quantités ci-dessous, j’ai obtenu 8 flans que j’ai réalisés dans des moules à muffins en silicone. Le démoulage a été parfait.


Pour 6 personnes

– 800 g de petits pois surgelés (si vous les utilisez frais, comptez 1,5 kg à écosser)

– 200 g de petits lardons nature

– 12 échalotes

– 200 ml de crème fraîche

– 1 oeuf + 2 jaunes

– 50 g de beurre

– 1 c. à soupe de cassonade

– 1 c. à soupe de vinaigre balsamique

– sel et poivre

Faire cuire les petits pois 20 minutes à l’eau bouillante salée (il faut qu’ils soient tendres)

Pendant ce temps, chauffer une poêle antiadhésive et faire dorer les lardons à feu doux sans ajouter de matière grasse. Les réserver.

Peler et émincer les échalotes. Dans la même poêle, chauffer 25 g de beurre et y faire fondre les échalotes pendant 10 minutes. Ajouter alors la cassonade et le vinaigre. Poursuivre la cuisson pendant 5 minutes en remuant souvent.

Faire bouillir et réduire la crème pendant 5 bonnes minutes.

Préchauffer le four th. 180°C.

Egoutter les petits pois et les passer au moulin à légumes grille fine. Incorporer le reste de beurre, la crème réduite, puis l’oeuf entier + les jaunes. Saler et poivrer.

Répartir la moitié de la purée de petits pois dans des ramequins beurrés (moules muffins silicone pour moi). Répartir les échalotes dessus.

Mélanger le reste de la purée avec la moitié des lardons et en recouvrir les échalotes.

Ranger les ramequins dans un plat à four, puis verser un fond d’eau frémissante. Placer au four et faire cuire au bain-marie pendant 20 minutes.

Démouler et garnir les flans du reste des lardons réchauffés. Servir bien chaud.

Trois variantes autour d’une crème au lait de soja (chocolat, vanille, café)

J’aime bien, de temps en temps, utiliser du lait de soja nature et bio, entre-autres pour faire les crêpes. Après une rapide recherche sur le net, j’ai trouvé la recette de la crème au chocolat au lait de soja qui s’est révélée EXCELLENTE. Du coup, j’ai voulu la décliner aussi au café et à la vanille. Ce délicieux dessert sain et léger ne nécessite que cinq minutes de réalisation…à déguster sans modération.

J’ai réduit la quantité de sucre de 15 g par rapport à la recette originale, à vous de les rajouter ou non selon votre goût.

Crème au chocolat


– 85 g de sucre en poudre
– 45 g cacao en poudre non sucré
– 500 ml lait de soja
– 25 g de maïzena

Mélanger le sucre, le cacao et un quart du lait dans une casserole à fond épais. Chauffer pour bien dissoudre le sucre et le cacao.

Ajouter  le lait en gardant cependant un petit demi verre de côté. Porter presque à ébullition puis ôter du feu.

Dissoudre la maïzena dans le lait qui reste et l’incorporer dans le mélange chocolat. Remettre la casserole sur le feu et chauffez en remuant sans cesse.

Quand le mélange commence à s’épaissir remuer plus rapidement en faisant de petits cercles. Oter du feu et versez tout de suite dans quatre ramequins. Mettre au frais quelques heures.

Crème à la vanille


– 85 g de sucre en poudre

– 1 gousse de vanille

– 1 c. à café d’extrait de vanille

– 500 ml de lait de soja

– 30 g de maïzena

Mélanger le sucre, la lait et la gousse de vanille grattée et faire chauffer l’ensemble pour que le sucre fonde.

Ajouter  le lait en gardant cependant un petit demi verre de côté. Porter presque à ébullition puis ôter du feu.

Dissoudre la maïzena dans le lait qui reste et l’incorporer dans le mélange vanillé. Remettre la casserole sur le feu et chauffez en remuant sans cesse.

Quand le mélange commence à s’épaissir remuer plus rapidement en faisant de petits cercles. Oter du feu et versez tout de suite dans quatre ramequins. Mettre au frais quelques heures.

Crème au café


– 90 g de sucre en poudre

– 2 bonnes c. à soupe de café lyophilisé

– 500 ml de lait de soja

– 25 g de maïzena

Procéder de la même manière que précédemment en remplaçant la vanille par le café.

Sauté de porc à la bière et au paprika

J’aime bien cuisiner les viandes à la bière blonde et ce petit sauté a été fort apprécié par tous mes gourmands. C’est un plat vraiment très bon, simple et sans souci que j’ai servi avec quelques pommes de terre vapeur. A refaire sans hésiter.


Pour 5/6 personnes

– 1 kg de sauté de porc (morceaux découpés en gros cubes)

– 2 grosses tomates ou une boîte de tomates pelées en conserve éventuellement

– 2 oignons

– 40 cl de bière blonde

– 1 bouquet garni

– 2 c. à soupe de paprika doux

– 1/2 c. à café de piment doux (facultatif)

– huile d’olive

– sel et poivre

Peler et émincer les oignons. Ébouillanter les tomates, les peler et les hacher grossièrement.
Dans une sauteuse, faire chauffer 2 c. à soupe d’huile d’olive, puis faire dorer les cubes de porc quelques minutes sur toutes les faces.
Ajouter les oignons et le paprika, saler et poivrer, mélanger et laisser suer 5 mn.
Mouiller avec la bière, ajouter le bouquet garni, le piment doux. Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 50 bonnes minutes, en ajoutant les tomates au bout de 20 minutes.
Au terme de la cuisson, enlever le bouquet garni, prélever les morceaux de viande et les réserver.
Faire réduire la sauce sur feu doux jusqu’à ce qu’elle soit légèrement sirupeuse. Rectifier l’assaisonnement.
Remettre la viande, servir bien chaud.

Crème brûlée au cointreau et au chocolat blanc

Voila un dessert tout simplement  irrésistible ! Nous aimons beaucoup les crèmes brûlées…d’accord, c’est  assez riche, mais qu’est-ce-que c’est bon ! Celle-ci est infiniment fondante et très gourmande.


Pour 6 crèmes environ

– 35 cl de crème fraîche liquide

– 120 g de chocolat blanc

– 6 jaunes d’oeufs

– 5 cl de cointreau

– 60 g de cassonade (pour caraméliser)

Dans une casserole, faire chauffer la crème à feu doux.

Pendant ce temps, hacher grossièrement le chocolat blanc et le mettre dans un saladier. Verser dessus la crème chaude en mélangeant bien afin de dissoudre l’ensemble puis incorporer les jaunes d’oeufs et enfin le cointreau.

Mettre cette crème au frigo pendant 2 heures.

Préchauffer le four à 95°C.

Répartir la préparations dans des ramequins en terre cuite puis les disposer bien à plat dans le four. Laisser cuire pendant une heure environ (tout dépend aussi de la taille des ramequins). Elles doivent être juste prises.

Une fois cuites et légèrement refroidies, réserver au frigo (souvent, je les fais la veille).

Au moment de servir, saupoudrer les crèmes de cassonade puis les caraméliser à l’aide d’un chalumeau. Servir immédiatement.

Petites brioches aux cranberries et au sirop d’érable

J’aime énormément faire les brioches et ça tombe bien, les enfants en redemandent souvent. Pour la première fois, j’ai acheté des cranberries séchées et je les ai tout naturellement incluses dans ma pâte à brioche que j’ai sucrée avec du sirop d’érable. Résultat, de délicieuses brioches bien gonflées, à la mie filante où se cachent plein de petites cranberries…idéal pour le p’tit dèj ou le goûter.

J’ai repris ma base de pâte que je fais en quelques minutes dans le thermomix.


Pour environ 6 brioches (moules à muffins en silicone pour moi)

– 220 g de farine

– 2 petits oeufs

– 7 g de levure du boulanger

– 2 c. à soupe de sirop d’érable

– 70 g de beurre mou

– 40 g de lait

– 50 g de cranberries séchées

– 1 pincée de sel

Faire fondre la levure dans le lait tiède. Ajouter le beurre en petits morceaux. Bien mélanger. Rajouter les oeufs, le sirop d’érable, le sel et la farine et mêler tous les ingrédients jusqu’à ce que la pâte devienne lisse et homogène (ne pas hésiter à mélanger pendant plusieurs minutes). Ajouter en dernier les cranberries, bien mélanger à nouveau.

Dans le thermomix : mettre dans le bol, la levure et le lait. Régler 20 secondes à 45°, vitesse 4. A l’arrêt de la minuterie, ajouter tous les autres ingrédients sauf les cranberries. Programmer 5 minutes sur vitesse épi. A la fin du programme, ajouter les cranberrie et mixer une minute sur vitesse 1.

Mettre la pâte dans les petits moules. Laisser doubler de volume et ensuite cuire environ 20 minutes à four th. 175°. Les brioches sont cuites quand est elles sont bien dorées partout. Laisser tiédir avant de démouler.

Avant de les enfourner, vous pouvez aussi passer un peu de lait sur chaque brioche à l’aide d’un pinceau de cuisine.

Si cela peut vous intéresser, vous retrouvez :

– la brioche aux pralines ici

– la brioche légère au yaourt ici

– la couronne briochée ici

– la brioche suédoise tressée au Nutella ici

– les pêches briochées ici

Macarons à la violette (pour fêter l’arrivée du printemps)

Depuis quelques années déjà, Pierre Hermé a lancé le jour du macaron le 20 Mars pour fêter l’arrivée du Printemps.

Alors j’en profite pour vous proposer aujourd’hui mes macarons à la violette….je n’avais pas encore de violette dans le jardin pour agrémenter les photos, mais cela ne saurait tarder, la nature prend déjà de très belles couleurs !

La saveur de ces macarons est très tendre, toute douce. C’est la première fois que j’utilisais du sirop de violette et son goût est très délicat, un délice !

Je vous souhaite un excellent dimanche !

Recette des coques ici

Ganache à la violette :

– 60 g de crème fleurette

– 140 g de chocolat blanc haché grossièrement

– 3 c. à soupe de sirop de violette

Faire chauffer la crème liquide, puis y faire fondre le chocolat blanc haché. Ajouter le sirop de violette et bien mélanger afin d’obtenir une crème toute lisse. Laisser ensuite refroidir et durcir avant d’en déposer une petite noix sur les coques.

Allez, une petite photo de ma fournée d’hier …c’est le printemps !!!! (la recette suivra prochainement)

A vous l’honneur !

C’est à nouveau une réalisation de Mme Dudu que j’ai la joie de vous présenter aujourd’hui avec les muffins à l’amaretto. Un grand merci à toi pour ta fidélité et bravo pour tes réalisations gourmandes !

Si vous aussi, vous voulez m’adresser vos réalisations, n’hésitez pas à m’envoyer vos photos à l’adresse suivante : couleurdevie@gmail.com

Moelleux au crabe et aux graines de sésame

Je vous propose  à nouveau aujourd’hui un moelleux salé. Celui-ci entre aussi dans la catégorie « vite fait, facile et délicieux » !! Nous avons tous beaucoup apprécié cette alliance du crabe avec les graines de sésame. Ce moelleux-là pourrait, je pense, être servi aussi en version mini à l’apéro.


Pour environ 6 moelleux (moules à muffins en silicone pour moi)

– 150 g de chair de crabe

– 80 g de gruyère râpé

– 2 c. à soupe de graines de sésame

– 150 g de farine

– 2 oeufs

– 10 cl d’huile

– 1 c. à soupe de persil haché

– 1/2 sachet de levure chimique

– sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C.

Émietter la chair de crabe à l’aide d’une fourchette.

Fouetter les oeufs dans un saladier avec l’huile. Incorporer la farine et la levure. Bien mélanger.

Incorporer ensuite la chair de crabe, les graines de sésame, le persil, le gruyère, le sel et le poivre. Bien mélanger.

Répartir la préparation dans les moules à muffins et faire cuire 15 à 20 minutes.

Moelleux à la moutarde et au curry

Voici un moelleux agréablement parfumé qui sera parfait en repas pris sur le pouce accompagné d’une bonne salade ou même en apéro version mini-moelleux. Toujours très simples et rapides à préparer, les moelleux sont aussi une solution lorsqu’on n’a pas trop de temps devant soi pour cuisiner.


Pour 6 moelleux environ (moules à muffins en silicone pour moi)

– 3 c. à café bien pleines de moutarde

– 3 belles pincées de curry en poudre

– 1 oignon

– 150 g de farine

– 2 oeufs

– 40 g d’emmental râpé

– 10 cl d’huile

– 1/2 sachet de levure chimique

– sel et poivre

Préchauffer le four à 180°C.

Peler et hacher l’oignon. Le faire revenir dans une poêle avec une noisette de beurre pendant plusieurs minutes.

Fouetter les oeufs dans un saladier avec l’huile et la moutarde. Ajouter la farine et la levure.Incorporer le fromage râpé et l’oignon revenu. Relever avec le sel, le poivre et le curry. Bien mélanger l’ensemble.

Répartir la préparation dans les moules et enfourner pour 15 minutes.

Vous pouvez déguster à votre convenance ces moelleux chauds, tièdes ou même froids.

Bun’s maison à la mexicaine

Mes derniers bun’s (qui étaient aussi les premiers !) ayant eu beaucoup de succès à la maison,  j’ai voulu en refaire, à la mexicaine cette fois….nous les avons énormément appréciés et ils ont été engloutis en un rien de temps. De plus, accompagnés d’une bonne salade, ils peuvent constituer un repas complet. Bien sûr, selon vos goûts, vous pouvez décliner la garniture à loisir.


Pour 8 bun’s de belle taille

Pour la pâte briochée

– 400 gr de  farine

– 1 oeuf

– 210 ml de lait tiède

– 2 c.à café de levure du boulanger

– 1,5 c. à café de sel

– 70 gr de beurre mou en morceaux

Pour la garniture

–  350 g de viande de boeuf hachée environ

– 1 oignon

– 1/2 poivron (ou un poivron s’il est en boîte)

– 1 boîte de maïs en conserve (environ 280/300 g)

– une boîte de 400 ml de coulis de tomate (j’ai mis 400 ml de pulpe de tomate)

– une tomate

– piment de Cayenne ou du Tabasco

– sel et poivre

Préparer la garniture : Dans une poêle faire revenir quelques minutes l’oignon ainsi que le poivron préalablement émincés dans un peu d’huile d’olive. Il faut qu’ils soient assez tendres.
Ajouter la viande hachée et mélanger soigneusement. Lorsque la viande est cuite ajouter le maïs égoutté puis le coulis de tomate. Assaisonner et laisser mijoter quelques minutes. Ajouter enfin la tomate épépinée et couper en petits dés.
Retirer du feu et réserver.

Préparer la pâte : Dans le bol du thermomix, mettre le lait et la levure et programmer 45 secondes, vitesse 4 à 50°C.  A la sonnerie, ajouter tous les autres ingrédients et mettre sur fonction pétrissage pendant environ 4 minutes.

Sortir la pâte et la poser sur un plan de travail fariné. Laisser gonfler environ 30 minutes.

Dégazer la pâte et la partager en 8 parts égales. Étaler chaque pâton en cercle d’une dizaine de centimètres de diamètre, et déposer au centre de chacun d’eux une grosse cuillère à soupe de garniture.

Replier la pâte sur la garniture en soudant parfaitement les bords (les pincer du bout des doigts) et les mettre sur une plaque garnie de papier cuisson, soudure au-dessous.

Laisser lever et doubler de volume.

Préchauffer le four à 180°C . Badigeonner les bun’s de lait à l’aide d’un pinceau et enfourner pour 25 minutes environ. Il faut qu’ils soient dorés.

Soupe catalane au chorizo

Voici un velouté haut en couleurs et en saveurs comme je les aime tant. La texture est très veloutée, la quenelle de chantilly à l’ail apporte un brin de pimpante douceur, les rondelles de chorizo grillées cachées dans le fond de l’assiette s’accordent à merveille avec la saveur du poivron et enfin les fines lanières  de poivron cru en déco donnent une note craquante très agréable. Bref, une entrée en matière qui a tout pour séduire ! (source : un vieux maxi cuisine)


Pour 4 à 5 personnes

– 400 g de carottes

– 500 g de pommes de terre

– 2 poivrons rouges

– 1 gousse d’ail

– 5 cm de chorizo

– 1 litre de bouillon de volaille (et non 50 cl dans la recette initiale car beaucoup trop épais à mon goût)

– 150 ml de crème fleurette

– 2 brins de romarin

– 2 c. à soupe d’huile d’olive

– sel et poivre

Couper et épépiner les poivrons puis les émincer en lanières. Peler et hacher finement l’ail. Peler les carottes et les pommes de terre et les couper en morceaux.

Faire revenir les carottes, les pommes de terre, les 3/4 de l’ail haché et un poivron et demi émincé (garder l’autre moitié pour la déco) pendant 5 minutes dans une cocotte avec l’huile d’olive en remuant souvent.

Ajouter le bouillon et un brin de romarin. Saler, poivrer, porter à ébullition et laisser cuire 30 minutes.

Retirer la peau du chorizo et le couper en rondelles fines. Les faire dorer à la poêle sans matière grasse puis les réserver.

Fouetter la crème bien froide en chantilly ferme. La saler, la poivrer et y ajouter le reste de l’ail.

Mixer très finement la soupe en prenant soir de retirer avant le brin de romarin.

Répartir dans chaque assiette les rondelles de chorizo réservées. Compléter avec la soupe et disposer dessus une quenelle de chantilly à l’ail, quelques très fines lanières de poivron cru (je les ai faites au rasoir) et éventuellement quelques brins de romarin pour la décoration.

Je vous rappelle que vous pouvez toujours m’envoyer les photos des recettes que vous avez piochées sur mon blog et que vous avez réalisées, je me ferai un plaisir de les mettre à l’honneur !

Pain au levain maison et recette du levain

Depuis plus de 10 ans, je fais mon pain quasiment chaque jour et c’est un réel bonheur, mais il faut varier les plaisirs et pour cela, je suis toujours en quête de nouvelles recettes. J’ai voulu essayer de faire mon levain pour pouvoir l’inclure au pain afin de retrouver le goût inimitable du bon pain au levain. Je n’ai pas été déçue car texture et saveur étaient au rendez-vous ! Depuis, j’en ai refait plusieurs fois. C’est sur le blog de Michèle que j’ai puisé ces recettes… ne manquez pas d’aller lui rendre une petite visite.

Le levain nécessite trois jours de préparation….ne prenez pas peur, seules deux petites minutes quotidiennes sont nécessaires ! Le quatrième jour, on peut l’utiliser et conserver le reste au frigo dans un récipient fermé. J’ai pu faire trois gros pains avec les quantités données ci-dessous. Il est vraiment extra avec ce délicieux goût caractéristique du levain et il se conserve fort bien.


Pour le levain :

1er jour :  mélanger dans un petit saladier 50 g d’eau et 50 g de farine T150 (farine complète). Couvrir d’un film plastique et  laisser 24 h à température ambiante et à l’abri des courants d’air.

2ème jour : mélanger 100 g d’eau avec 100 g de farine T65 et 20 g de sucre en poudre. Ajouter le mélange à la préparation de la veille. Bien mélanger et  couvrir. Attendre encore 24 h.

3ème jour :  mélanger 200 g d’eau avec 200 g de farine T65. Rajouter au précédent mélange. Couvrir. Attention le récipient doit être suffisamment grand pour que le levain puisse « s’épanouir ».

4ème jour : Le levain est prêt à travailler. Prélever la quantité nécessaire au pain du jour et  placer le reste dans un pot fermé hermétiquement au réfrigérateur.

A présent, passons à la recette du pain au levain !


Pour un GROS pain

– 340 g d’eau

– 2 c. à café de sel

– 200 g de levain (recette ci-dessus)

– 20 g de levure fraîche du boulanger

– 600 g de farine (vous pouvez aussi faire 500 g de farine « normale » et 100 g de farine complète)

Version MAP :Mettre dans la cuve de la MAP l’eau, le sel, le levain. Déposer la (ou les)  farine, faire un puits et y enfouir la levure. Mettre en route le programme « pâte »  et le laisser se dérouler jusqu’au bout (1 h 30).

Version thermomix : Mettre l’eau la levure fraîche dans le bol du TM, régler 1 minute sur 50°, vit. 1. A la sonnerie, ajouter tous les autres ingrédients, faire deux pressions sur turbo et programmer 4 minutes vitesse épi.

Donner ensuite la forme que vous voulez à la pâte. Pour ma part, je l’ai déposée dans un grand moule. Laisser doubler de volume. Fariner un peu le dessus avant d’enfourner.

Préchauffer le four à  210°C. Faire cuire environ 30 /35 minutes.


Baghrirs (crêpes aux mille trous)

Je ne connaissais pas du tout cette spécialité Marocaine, jusqu’à récemment où Myriam, fidèle abonnée, m’a fait découvrir cette recette lors d’un sympathique mail qu’elle m’a adressé.

Un grand merci à toi chère Myriam, car ces crêpes ont enchanté toute la famille, nous avons adoré !!! Elles sont ultra simples à faire, une texture originale, légère et très moelleuse. Dégustées avec le petit mélange miel/beurre, c’est extra !! C’est sûr, je ne tarderai pas à en refaire.


Pour une belle assiette de baghrirs :

– 250 g de semoule fine ou encore mieux, extra-fine

– 50 g de farine

– 1 c. à café de sel

– 1 sachet de levure chimique

– 20 g de levure du boulanger

– 50 cl d’eau tiède

– 1 c. à café de sucre en poudre

Dans un récipient, mélanger la semoule, la farine, le sel et la levure chimique.

Par ailleurs, dans un petit bol, émietter la levure du boulanger et ajouter quelques cuillerées à soupe d’eau tiède  ainsi que la cuillerée de sucre semoule. Couvrir et laisser buller la levure ( elle devra gonfler et mousser ) pendant 15 minutes suivant la chaleur de la pièce.

Dans un mixeur, mettre le mélange farine/semoule/sel/levure chimique avec l’eau tiède et la levure qui aura  » bullé « . Mixer le tout environ 3  minutes.

Vérifier la texture de la pâte qui doit être légèrement plus épaisse qu’une pâte à crêpes française. La pâte à baghrirs doit être onctueuse et veloutée comme une crème.

Verser dans un large récipient. Couvrir d’un torchon propre et laisser reposer la pâte à baghrirs pendant 2h dans un endroit tiède, à l’abri des courants d’air.

Juste avant cuisson, remuer le liquide avec une louche.

Faire chauffer une poêle type crêpière ou petite poêle bien lisse et verser une petite louche de pâte à baghrir dans la poêle. Les petits trous se formeront au fur et à mesure de la cuisson.

Ces crêpes ne se cuisent que d’un côté, surtout, ne pas les retourner. Entre chaque cuisson de baghrir, remuer un peu la pâte à la louche. A déguster bien chaud avec l’accompagnement de votre choix.

Accompagnement : Confiture, huile d’olive de bonne qualité…pour ma part, j’ai choisi miel/beurre le top !! Il suffit de faire fondre tout doucement la même quantité de beurre et de miel et de verser sur la crêpe encore chaude.



Muffins à l’amaretto

Je vous propose aujourd’hui ces muffins, toujours aussi simples à réaliser…et toujours aussi délicieux ! L’amaretto donne un petit goût extra et se marie fort bien avec le chocolat et la vanille. Pour ma part, c’est de l’amaretto fait maison, dont vous trouverez la recette ici.


Pour 12 muffins environ

– 1 gousse de vanille

– 85 g de chocolat à 70%

– 220 g de beurre

– 160 g de farine

– 1 bonne c. à café de levure chimique

– 160 g de sucre en poudre

– 1 pincée de sel

– 5 oeufs

– 9 c. à soupe d’amaretto

– 250 g de sucre glace (pour le glaçage)

Casser le chocolat en morceaux et le faire fondre au bain-marie avec 150 g de beurre sans cesser de remuer. Mélanger la farine et la levure par ailleurs, réserver.

Bien mélanger le sucre en poudre, le sel, les oeufs, la gousse de vanille grattée de sorte que le mélange blanchisse. Incorporer le mélange à base de farine, ajouter le chocolat et le beurre fondus et bien mélanger le tout.

Répartir la préparation dans les moules à muffins (beurrés s’ils ne sont pas en silicone) et cuire au four préchauffé à 180°C , pendant 20 minutes. Laisser tiédir 5 minutes avant de démouler.

Répartir 4 c. à soupe d’amaretto sur les muffins.

Délayer le sucre glace dans l’amaretto restant  et en napper les muffins.

Suite aux évènements terribles du Japon, j’ai une pensée particulière aujourd’hui pour les victimes, pour tous les habitants du Japon et leurs proches qui vivent à l’étranger. Qu’ils puissent garder courage et espérance dans cette épouvantable épreuve.


Biscuits fondants au rhum et aux épices

Ces biscuits irrésistibles sont une recette de Martha Stewart, premiers d’un bonne série pour moi. Très simples à faire et rapides, ils sont un enchantement de saveurs subtiles et chaudes et sont particulièrement sablés et fondants. Un petit délice qui en appelle un autre dès que l’on y goûte.


Pour environ 12 biscuits

– 125 g de farine

– 1 c. à soupe de Maïzena

– 1/2 c. à café de cannelle (1/4 pour moi)

– 1/2 c. à café de noix de muscade en poudre (1/4 pour moi)

– 1/2 c. à café de vanille en poudre (ou 1 c. à café d’extrait de vanille)

– 1 clou de girofle réduit en poudre

– 1 pincée de fleur de sel

– 90 g de beurre à température ambiante

– 20 g de sucre glace + 40 g pour saupoudrer

– 3 cl de rhum brun

Mélanger les ingrédients secs ensemble : farine, Maïzena, épices et fleur de sel.

Mélanger au robot à vitesse moyenne le beurre et les 20 g de sucre glace jusqu’à ce que l’ensemble blanchisse. Ajouter le rhum et la vanille.

Incorporer  peu à peu le mélange sec et bien mélanger.Rouler la pâte en un boudin de 3 cm de diamètre et réserver au congélateur pendant une bonne heure.

Préchauffer le four à 180°C.

Détailler la pâte en tranches d’1/2 centimètre d’épaisseur et les poser sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé en les espaçant un peu.

Faire cuire 15 minutes jusqu’à ce que les biscuits dorent un petit peu.

Retirer du four et les laisser tiédir sur grille 10 min avant de les saupoudrer abondamment de sucre glace sur chaque face.

Vous pouvez conserver ces biscuits dans une boîte hermétique.


Filets de cabillaud à la sauce sublime (au thermomix)

Après s’être adonnés à la gourmandise avec moultes sortes de beignets carnavalesques, un petit plat peu calorique mais savoureux est le bienvenu dans nos assiettes.

Cette recette est entièrement réalisée au thermomix, mais vous pouvez l’adapter de manière traditionnelle avec une cuisson vapeur et un bon mixer.

Je l’ai réalisé avec du cabillaud surgelé (décongelé au préalable), mais vous pouvez utiliser (et ce doit être bien meilleur encore) du saumon ou des filets de  truite saumonée. D’autant que la couleur rose du saumon doit être…sublime..avec la couleur verte de la sauce ! Toujours est-il que ce plat léger et diététique est délicieux.


Pour 4 personnes

– 500 g de filets de truite saumonée (ou saumon ou cabillaud comme moi)

– 150 g de feuilles de salade (uniquement les feuilles vertes d’une laitue ou d’une scarole)

– 250 g de courgettes

– 1 belle branche de persil

– 10 feuilles de basilic

– 200 g de crème fraîche (entière pour moi)

– 1 c. à soupe de jus de citron

– 250 g de riz

– 1 c. à soupe d’huile d’olive

– sel et poivre du moulin

Mettre les filets de poisson dans le Varoma et verser l’huile d’olive dessus.

Couper les courgettes en rondelles et les placer sur le plateau à vapeur. Disposer dessus les feuilles de salade coupées en deux.

Verser 900 ml d’eau dans le bol du thermomix. Mettre le riz dans le panier de cuisson et le placer dans le bol. Fermer le bol et poser le Varoma. Régler 30 mn à température Varoma, vitesse 1.

A la fin de la cuisson, disposer les filets sur un plat chaud (recouvrez de papier alu pour maintenir au chaud). Retirer le panier avec le riz, réserver bien au chaud.

Rincer le bol et y mettre la salade cuite, le basilic, le persil, le jus de citron, la crème fraîche, le sel et le poivre. Régler 20 secondes à vitesse 6, puis 40 secondes à vitesse turbo. Goûter et rajouter poivre et sel si besoin. Si la sauce n’est pas assez chaude, vous pouvez toujours programmer quelques secondes à 50° ou 60°C, vitesse 3.

Verser la sauce sur les filets de poisson, placer le riz et les courgettes autour. Servir aussitôt.

Ganses à la fleur d’oranger, crème au citron

Allez, c’est parti…joyeux défilés, gens déguisés, pétards et musique, le Carnaval va battre son plein aujourd’hui !

Je vous propose une petite pause pour déguster ces délicieuses ganses parfumées accompagnées de leur crème au citron si onctueuse….allez, on enlève les masques et on se régale !


– 250 g de farine

– 1/4 sachet de levure chimique

– 1 pincée de sel

– 30 g de sucre en poudre

– 2 bonnes cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger

– 2 oeufs

– 60 g de beurre fondu

– sucre glace pour le décor

– Huile de friture neutre ou si vous préférez, pour cette recette, huile d’olive.

– une crème au citron pour accompagner, recette ici.

Verser dans un saladier la farine, la levure, le sucre et le sel. Ajouter la fleur d’oranger, les oeufs et le beurre fondu. Bien pétrir afin d’obtenir une pâte homogène et lisse.

Faire une boule, couvrir d’un torchon et laisser reposer à température ambiante pendant 1 heure.

Fariner un plan de travail et étaler la pâte sur 3 mm d’épaisseur environ. Y découper des rubans de 2 x 15 cm à l’aide d’une roulette crantée et les nouer.

Chauffer l’huile à 180° et y faire dorer les beignets (attention, ça cuit vite). Les égoutter sur du papier absorbant.

Les saupoudrer de sucre glace et les servir avec de la crème citron bien froide.

Lemon curd au thermomix (crème au citron)

Cette crème entièrement réalisée au thermomix (mais à essayer sans ce robot !) peut se prêter à multiples usages : tartinée sur des toasts, pour garnir génoise et mille-feuilles, pour la garniture d’une tarte au citron,  pour déposer sur des petits sablés, etc… Elle est exquise, fond en bouche et le dosage jus de citron-sucre bien équilibré. Personnellement,  je suis tentée de manger tout le pot à la petite cuillère !!


– 150 g de sucre en poudre

– 60 g de beurre

– 2 oeufs entiers

– 1 jaune d’oeuf

– le jus et le zeste de 3 beaux citrons

Introduire dans le bol du thermomix le sucre, le zeste et le jus de citron et le beurre. Régler 2 minutes à 60° vitesse 4. Ajouter les oeufs + le jaune et régler 1minute 30 à 80° vitesse 5.

A l’arrêt de la minuterie, verser dans un saladier. Attendre le complet refroidissement avant l’utilisation.

Raviolis à la ricotta, coulis de framboises

Demain, ça va chauffer dans les friteuses !! Je vous propose donc aujourd’hui une recette gourmande que nous avons dégustée avec grand plaisir. Ces beignets en forme de raviolis sont fourrés de ricotta mêlée à des zestes d’orange confits et frais et le tout accompagné d’un bon coulis de framboises.

Pour fourrer ces raviolis, vous pouvez remplacer la ricotta  par  du broccio de brebis corse, de la brousse de vache ou encore du chèvre frais.


Pour 25 raviolis environ

Pour la pâte :

– 250 g de farine

– 50 g de poudre d’amandes

– 1 c. à café de levure chimique

– 1 pincée de sel

– 2 c. à soupe de sucre

– 2 oeufs

– 80 g de beurre mou

Pour la farce

– 60 g de zestes d’orange confits

– 250 g de ricotta

– 25 g de sucre en poudre

– 1 petite orange

– 1 pincée de muscade

Pour le décor

– 200 g de coulis de framboises (fait maison avec des framboises surgelées pour moi)

– sucre glace

Préparer la pâte : mélanger tous les ingrédients de la pâte et la travailler jusqu’à ce qu’elle soit parfaitement lisse et homogène. L’emballer dans un film alimentaire et la laisser reposer une heure à température ambiante.

L’étaler ensuite sur 3 mm d’épaisseur sur un plan de travail fariné. Couper des carrés de 5 cm de côtés.

Préparer la farce : Hacher les zestes d’orange confits et les mélanger avec la ricotta, le sucre, le zeste d’orange râpé et la muscade.

Verser une cuillère de cette farce sur la moitié des carrés de pâte en laissant un peu d’espace sur les bords. Humecter les bords, puis couvrir d’un autre carré.

Refermer hermétiquement tout en appuyant délicatement sur le tour pour bien souder.

Chauffer l’huile de friture 180°C et y faire dorer les raviolis…attention de bien surveiller, il ne faut pas que les beignets brunissent trop vite (ils cuisent vite !). Les retourner pour qu’ils dorent des deux côtés.

Les égoutter sur du papier absorbant et les servir avec du coulis de framboises.

Un rappel : vous trouverez d’autres recettes de beignets :

– encore à la ricotta, délicieux ...ici

– les bugnes lyonnaises ...ici

– les oreillettes languedociennes …ici

– les merveilles … ici

– les beignets aux pommes classiques et si bons… ici

– les ficelles choco-vanille….ici

Beignets ficelle choco-vanille

J’aime beaucoup faire les beignets (je me limite malgré tout car j’évite de faire trop souvent des fritures)…mais bon, Mardi Gras arrive à grands pas  alors tout « beigne » !!

Cette recette est extraite de « Cuisine Actuelle » et a eu un succès fou à la maison….c’est tout juste si les enfants m’ont laissée le temps de faire les photos. Ils sont tout rigolos et bien bons ces petits beignets ficelles et la crème anglaise les accompagne à merveille.

Un peu d’étymologie : le mot beignet, diminutif de beigne, vient de bigne qui signifie enflure, bosse, mais aussi coup sur la tête ! C’est une allusion à la pâte qui se boursoufle dans l’huile chaude. A l’origine simple morceau de pâte à pain cuit dans l’huile, les recettes se sont diversifiées selon les époques et les pays.

Bon dimanche à tous et à demain pour une nouvelle recette de beignets !


Pour 4 personnes

– 240 g de farine

– 1 c. à café de levure chimique

– 2 sachets de sucre vanillé

– 2 oeufs

– 80 g de crème fraîche liquide

– 50 g de beurre mou

– 2 c. à café de cacao non sucré en poudre

Pour le décor

– de la crème anglaise (faite dans le thermomix pour moi, recette ici)

– du sucre glace

Mêler la farine, la levure, le sucre et une pincée de sel. Casser les oeufs au centre et verser la crème. Faire une pâte bien homogène et l’étaler sur 1 centimètre d’épaisseur sur un plan fariné.

Écraser le beurre mou en y incorporant le cacao. En tartiner la moitié sur la pâte et la rouler sur elle-même. Envelopper de film alimentaire et réfrigérer 30 minutes.

Etaler à nouveau la pâte, la garnir avec le reste de beurre et rouler. Laisser reposer 30 minutes à nouveau au frigo.

Chauffer l’huile à 180°C. Etaler une dernière fois la pâte et la couper en fins rubans. Les jeter dans l’huile chaude et remuer avec une écumoire. Les sortir dès qu’ils ont pris une coloration blonde (attention, c’est vite cuit). Egoutter sur du papier absorbant.

Répartir dans les assiettes garnies de crème anglaise et poudrer de sucre glace. Déguster aussitôt.

Pâte à pizza rapide (au thermomix)

Je n’achète quasiment jamais de pizza, je préfère largement les faire et varier les garnitures. Cette recette de pâte est une recette thermomix et cela fait de très nombreuses années que je n’utilise qu’elle. Elle est parfaite à mon avis, croustillante et moelleuse à la fois et faite en 2 minutes top chrono dans le thermomix. Avec la quantité donnée, je fais une grande plaque de cuisson.


– 1 gobelet d’eau (90g)

– 1 gobelet de lait (90g)

– 10g de levure du boulanger

– 1 grosse c. à soupe d’huile d’olive

– 1/2 c. à café de sel

– 350 g de farine

Mettre le lait, l’eau et la levure dans le bol et régler 1 mn à 40°,  vitesse 3. A l’arrêt de la minuterie, ajouter la farine, le sel et l’huile. Mixer 2 pressions à vitesse turbo et 1 minute sur épi. Etendre la pâte de la dimension de la plaque et laisser lever un peu.

Garnir avec la préparation de votre choix. Cuire environ 25 mn à 210°C.

Note : Je ne farine jamais mon plan de travail (feuille siliconée), la pâte est très souple et ne colle pas du tout !

Souvent, avant de disposer la garniture, je passe avec un pinceau de cuisine, un peu d’huile d’olive sur toute la surface de la pâte.

 

A vous l’honneur….c’est parti !

Je vous proposais il y a quelques temps une nouvelle rubrique « A vous l’honneur ». Il suffit de faire une ou plusieurs recettes choisies sur mon blog, adaptée par vos soins ou non et de me faire parvenir les photos de vos réalisations.  Je me ferai une joie de les publier, avec le lien vers votre blog si vous en possédez un.

C’est Mme DUDU qui est la première …. Un grand merci à toi !! Voici la photo de ses moelleux aux petits suisses, elle a eu la bonne idée d’y ajouter des pépites de chocolat pour certains et un arôme citron pour d’autres…super !

Parmentier de foies de volaille au vinaigre balsamique

Voici une recette piochée dans la revue « Gourmand ». J’aime bien les foies de volaille et cette manière de les accommoder m’a énormément plue. C’est un plat très  sympa, simple et vite prêt. J’ai choisi de le faire dans des cercles individuels, mais vous pouvez sans problème le faire dans un plat classique à gratin.

Pour 4 personnes

– 300 g de foies de volaille

– 4 échalotes

– 500 g de pommes de terre

– 30 g + 30 g de beurre

– 2 c. à soupe de crème fraîche

– 2 biscottes (ou un peu de chapelure)

– 10 cl de vinaigre balsamique

– sel et poivre

Eplucher les pommes de terre et les cuire dans de l’eau bouillante salée ou à la vapeur (vapeur pour moi), jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres.

Hacher grossièrement les échalotes et les faire fondre dans une poêle avec 30 g de beurre. Ajouter les foies de volaille coupés en morceaux. Les faire dorer.

Incorporer alors le vinaigre balsamique et cuire 6 à 8 minutes sur feu moyen. Saler et poivrer.

Préchauffer le four th 7 (210°C).

Egoutter les pommes de terre. Dans un saladier, les écraser à la fourchette. Y ajouter les 30 g de beurre et la crème fraîche. Bien malaxer.

Mettre les foies dans un plat à gratin et les recouvrir avec les pommes de terre puis parsemer des biscottes finement écrasées et arroser d’un peu de beurre fondu.

Enfourner pour 10 à 15 minutes. Servir bien chaud.

Carrés à la farine de pois chiches

Cette recette de pain est extraite de mon livre « Craquez pour le pain maison ». C’est vrai, depuis que j’ai découvert cette collection, je craque, je craque sans arrêt….!

Je ne sais pas si vous connaissez la farine de pois chiches. Elle est jaune pâle et très finement moulue. Pour moi, c’est une découverte et c’est pour faire cette recette que j’en ai achetée, me demandant ce que ça pouvait bien donner.

Eh bien, franchement, je n’ai pas été déçue du tout et ces petits pains carrés, qu’ils soient natures, agrémentés de chorizo/pignons ou de graines, se sont révélés excellents. De plus, et ce n’est pas négligeable, la farine de pois chiches est riche en vitamines (B1, B6) et minéraux (fer, zinc, magnésium, manganèse, cuivre, phosphore..).

Vous trouverez cette farine dans les grandes surfaces au rayon « produits du monde » (j’en ai vu aussi au rayon farine de Leader Price).

Bonne journée à vous tous !


Pour 16 carrés (pâte faite dans le thermomix pour moi)

– 400 g de farine T 65

– 100 g de farine de pois chichees

– 280 cl d’eau

1 1/2 c. à café de sel

– 1 c. à café de levure du boulanger

– 2 c. à café rases de sucre en poudre

Pour décorer

– 4 rondelles de chorizo détaillées en petits morceaux

– 30 g de pignons de pin

– 30 g de mélange de graines (pavot, sésame pour moi)

Version MAP : Dans la cuve de la machine à pain, verser l’eau. Ajouter le sel, le sucre et les farines tamisées. Faire un puits et y mettre la levure. Lancer le programme « pâte ».

A la fin du programme, la pâte doit avoir doublé de volume.

Version Thermomix : Mettre l’eau et la levure dans le bol et régler 55 secondes à 50°, vitesse 4. Ajouter alors les farine, le sucre et le sel. Pétrir 4 minutes sur fonction épi. Enlever la pâte et la laisser gonfler 30 mn environ sur un plan de travail fariné recouvert d’un linge.

——————————–

A présent, poser la pâte sur un plan de travail fariné  et l’aplatir au rouleau en un carré de 28 centimètres de côtés. La couper en 16 carrés de 7 cm de côtés. Les décoller délicatement et les placer, sans trop les serrer, sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laisser gonfler la pâte pendant une heure.

Préchauffer le four à 210°C (th. 7).

Ensuite ôter le centre de chaque carré à l’aide d’un emporte-pièce (vide-pomme pour moi).

Badigeonner les carrés d’eau à l’aide d’un pinceau de cuisine puis répartir les morceaux de chorizo , les pignons de pin et le mélange de graines.

Enfourner et faire cuire 15 minutes.

Note : on peut servir ces carrés en accompagnement d’un tajine, de côtelettes d’agneau ou avec un caviar d’aubergine, houmous, etc…