Macarons au chocolat et rappel de la recette de base pour les coques à la meringue italienne

Allez, entre deux recettes salées, je ne résiste pas à vous glisser à nouveau quelques petites douceurs toutes rondes….des macarons bien sûr ! J’ai réalisé il y a quelques temps que je n’avais jamais testé ceux au chocolat, tout simplement !!

Un régal …lorsqu’on y goûte, un macaron en appelle un autre, puis un autre, puis si on ne se retient pas…oups, c’est de la vraie gourmandise ! La ganache est extrêmement fondante..

Si vous le voulez bien, je fais ci-dessous un rappel complet de la recette des coques à la meringue italienne et des règles de base qui m’ont permis de progresser (mais je dois encore m’améliorer..). N’hésitez pas à vous lancer, la satisfaction de les faire soi-même est immense…attention, risque d’addiction important !!!!

Et surtout, ne vous découragez pas au début si le résultat n’est pas à la hauteur de vos espérances, ces petites choses irrésistibles sont parfois capricieuses… vous réussirez certainement la fois d’après ! Et puis, si les coques ne sont pas top, vous pouvez toujours les recycler dans des desserts, les recettes sont nombreuses.


10 Règles de base qui m’ont permis d’optimiser la réussite :

1) Les blancs d’oeufs doivent être séparés des jaunes AU MOINS 3 jours avant.

2) Les blancs doivent être laissés à température ambiante dans une boîte hermétique depuis la veille.

3) Les blancs montés en neige doivent être serrés avec le sucre en poudre en trois fois en battant bien entre chaque ajout afin de bien les structurer.

4) La meringue (blancs montés + sirop de sucre à 118°C) doit former un bec d’oiseau au bout des fouets et donc être ferme.

5) Attention à l’ajout de colorant. Pour ma part, je l’ajoute désormais dans le mélange sucre glace/poudre d’amandes/blanc et non dans la meringue car il m’est arrivé que le colorant la liquéfie lamentablement. En effet, ma meringue formait un bec d’oiseau parfait et s’est instantanément ramollie avec l’ajout de certains colorants !!!!

6) Le macaronage doit durer environ deux à trois minutes à l’aide d’une maryse ou d’une corne à pâtisserie. Le mélange doit être brillant et former comme un ruban en retombant.

7) Il faut bien connaître son four et adapter sa cuisson en fonction. Cela peut nécessiter plusieurs essais. Pour ma part, c’est 16 minutes à 150°C.

8 ) Ne pas faire de cuisson vapeur pour d’autres préparations en même temps dans la cuisine. Les macarons n’aiment pas une ambiance humide.

9) La poudre d’amandes et le sucre glace doivent être mixés finement. Pour ma part, je fais mon propre sucre glace dans le thermomix. Je mixe à nouveau ensuite sucre + poudre amandes ensemble pour que ce soit bien fin. Bien les tamiser ensuite.

10) Peser avec précision tous les ingrédients.

Note : parfois, le dressage peut poser problème pour avoir des macarons parfaitement ronds (il faut un peu d’entraînement)…je viens de découvrir en grande surface une merveille de petit tapis en silicone spécial macarons avec les gabarits préformés. Parfait pour avoir des macarons bien ronds et de même taille !

Recette des coques avec la méthode de la meringue italienne : Pour colorer celles-ci, j’ai rajouté dans la préparation 15 g de cacao (tamisé avec poudre d’amandes et sucre glace), et 2 gouttes de colorant rouge

Pour environ 50 macarons (plus ou moins selon la taille)

– 200 g de sucre glace

– 200 g de sucre en poudre + 35 g pour serrer les blancs en neige

– 200 g de poudre d’amandes

– 2 x 70 g de blancs d’oeufs (soit l’équivalent de 4 oeufs environ)

– 40 ml d’eau

– du colorant alimentaire (facultatif et au choix)

Verser la poudre d’amandes et le sucre glace dans un saladier et les mélanger. Tamiser ensuite ce mélange dans un tamis fin au-dessus d’une grand saladie. Réserver.

Dans une casserole à fond épais, mélanger le sucre et l’eau, puis faire chauffer. Plonger le thermomètre dans le sirop pour contrôler sa température, elle doit atteindre 118°C.

Pendant ce temps,monter 70 g de blancs d’oeufs en neige ferme en incorporant par trois fois les 35 g de sucre en poudre en battant bien entre chaque ajout. Surveiller le thermomètre, quand il indique 114°C ,faire tourner le batteur à pleine vitesse.

Dés que le thermomètre indique 118°C, retirer la casserole du feu, baisser la vitesse du batteur(vitesse moyenne),et verser petit à petit le sucre cuit sur les blancs montés, en prenant soin de le faire couler sur les bords du bol afin d’éviter toute projection de sucre.

Quand tout le sirop est versé, faire tourner de nouveau le batteur à pleine vitesse pour refroidir la meringue italienne (environ 40°C). Arrêter le batteur quand la meringue est bien lisse, brillante et assez consistante, dite au « bec d’oiseau », car elle forme un léger bec au bout du fouet.

Pendant ce temps, verser les 70 g de blancs d’oeufs restants sur le mélange amandes/sucre glace, et mélanger à l’aide d’une spatule rigide : on doit obtenir une sorte de pâte d’amandes assez épaisse. Ajouter le colorant.

Incorporer une partie de la meringue dans le mélange sucre glace/poudre d’amandes/ blancs d’oeufs afin de détendre le tout. Ajouter le restant de meringue et macaronner : mélanger en soulevant de bas en haut sans trop incorporer d’air toutefois. Le mélange doit être lisse et brillant.

Sur une plaque bien plate garnie de papier cuisson, et à l’aide d’une poche à douille (douille lisse de 8 mm ou 10 mm), faire des petits tas en quinconce .

Astuce : placez une pince à linge juste au niveau de la douille installée dans la poche vide, placez la poche dans un grand verre bien haut ou un vase et remplissez de la préparation, cela vous facilitera l’opération (je fais toujours comme ça) !

Très important : rajoutez une deuxième plaque de cuisson sous la première garnie de macarons, la collerette se formera mieux !!

Taper légérement la plaque sur le plan de travail pour égaliser la surface des macarons.

Laisser croûter 30 minutes à l’air libre.

Enfourner 16 minutes à 150°C. Laisser tiédir et décoller délicatement.

Laisser complétement refroidir les coques avant de les garnir de la ganache.

Pour la ganache chocolat  (quantité correspondant aux coques faites avec deux blancs d’oeuf seulement)

– 120 g de chocolat noir à pâtisser

– 80 g de beurre

– 30 g de crème fraîche épaisse

Faire fondre à feu doux (ou au micro-ondes) le chocolat cassé en morceaux, le beurre et la crème. Bien mélanger et lisser. Laisser refroidir et épaissir.

Coller les coques de macarons deux à deux avec une noix de ganache au chocolat. Laisser reposer dans le frigo pendant 24 heures.


54 réflexions sur “Macarons au chocolat et rappel de la recette de base pour les coques à la meringue italienne

  1. Qu’ils sont beaux! j’en reste sans voix, c’est la perfection.
    je n’arrive pas à avoir la collerette même si mon fils me dit qu’ils sont délicieux ça me décourage.
    Bonne semaine.

  2. très beaux et appétissants je vais essaye de les f.aire. pour la taille des macarons j ai vu une astuce a la télé on dessine des cercles sur du papier de cuisson.

  3. Bonjour Françoise,
    Alors là c’est pas gentil, tu me fais encore fondre devant tes macarons, en plus au chocolat…
    Je vais bien, surtout que le soleil est revenu, ça fait du bien.
    Et toi comment vas-tu ?
    Vous avez le beau temps ?
    Bon mardi
    Bisous

  4. Salut Françoise!

    ces macarons sont superbes, bien ronds, bien gonflés, bref, de quoi rendre jaloux Hermé!!
    Merci pour tes 10 commandements des macarons, c’est toujours bien utile, il faudrait que j’essaie à nouveau la meringue italienne car le résultat est vraiment au top!
    bisous et bonne journée!
    isa

  5. Un grand merci les filles pour tous ces compliments…J’aimerais bien partager ces gourmandises avec vous…vous êtes un peu loin, dommage 😦
    Quant à tes collerettes Mimine, il faudrait poser la question à Mercotte, la Reine des macarons, elle aurait peut-être une solution.
    Bises à toutes.
    Françoise

  6. Bonjour,

    J’ai essayé de trouver le fameux tapis silicone pour macarons.
    Je n’ai rien trouvé, hormis le De Buyer, mais ce n’est pas celui que tu nous as fait voir. Les cercles sont trop grands.

    Si tu as un moment, dis-moi où peut-on le trouver ?
    Merci.

    Infoula

  7. INFOULA bonjour,
    Ce tapis en silicone, je l’ai trouvé à AUCHAN. Je pense que d’autres enseignes de grandes surfaces le font aussi…à voir.
    Il existe trois taille d’empreintes, celle que j’ai (en photo) sont de 3,5 cm. Il existe une taille au-dessus et un modèle pour des macarons « géants ». On peut aussi utiliser l’autre côté du tapis en simple feuille de cuisson lisse. C’est super pratique.
    Bonne chance dans ta recherche.
    Françoise

  8. Bonsoir, vos macarons sont superbes. J’ai acheté ce fameux tapis avec cercles préformés, mais une fois installé dans mon four chaud il s’est mis à gonfler à plusieurs endroits et mes macarons n’étaient plus du tout ronds de ce fait…
    Auriez-vous une explication?
    Merci beaucoup

  9. Le tapis à macarons, une belle invention.
    Le prochain qui part en métropole s’y colle (à la recherche du tapis).

    En attendant, moi je bave sur mon clavier. Je suis trop gourmande. Il va falloir que je recommence mes expériences.

    Je vais essayer avec ta recette. J’ai suivi un cours « macarons » à l’atelier des chefs en août dernier à Paris, meringue au sucre glace et colorant en poudre. Super à l’atelier, un brin moins bien seule à la maison : pas mal quand même. Problème, je suis une perfectionniste.

    Bonne journée et à bientôt.

  10. Bonsoir, tes macarons m’ont l’air délicieux & il le sont d’ailleurs puisque j’en ai déjà goûtée ! la coque est parfaire et lisse !

    Grosses bises

    Slurpye.

  11. J’utilise la même recette que la tienne, celle de Fofil Cuisine, c’est pour moi celle qui donne les meilleurs résultats !

  12. Il faudra que j’essaye car je desespère d’y arriver un jour : Ils sont vraiment superbes. Merci pour tout ces conseils précieux !

  13. j’ai envie de les tester tous de suite !!!!!
    ils me donnent terriblement envie !!!

    avec tout vos talents vous devriez ouvrir une boutique !!!
    vous auriez beaucoup de monde je suis sur et certaine que cela marchera !!!!

  14. STELLA merci pour tes gentils mots et pour tes compliments que je ne pense quand même pas mériter !!!
    Les macarons, c’est à la portée de tout le monde ; il faut suivre quelques règles de base essentielles, bien connaître son four….et ne pas se décourager s’il y a quelques ratages au début.
    Bonne soirée Stella. Bises.
    Françoise

  15. Vous les mériter emplement !!!!!
    vous êtes une vrai cusinière,poète,et peintre c’est une vrai chance tous le monde n’a pas sa !!!!!
    les macarons ne sont pas a la porter de tous le monde !!!!
    j’aimerai bien en faire mais ma famille ne veut pas car elle n’aime pas du tout la cuisine et elle croit que c’est une corvé alors que je croit que c’est avant tous un moment de partage et de plaisir !!!!

  16. STELLA bonjour,
    Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis ; la cuisine est en effet un formidable moment de partage et de plaisir.
    Je suis en admiration de ta motivation, et sans doute de tes talents ; à 13 ans, c’est formidable d’être comme ça. Tu dois à tout prix t’adonner à ta passion.
    Pour ce qui est des macarons, j’ai quelques amies qui voudraient apprendre et un jour, je te ferai signe pour te joindre à nous si toi aussi tu veux apprendre à les faire. Tu peux déjà essayer toute seule et voir ce que ça donne.
    Bonne continuation. Mad me parle souvent de toi.
    Gros bisous,
    Françoise

  17. merci madame,
    je serai ravis de pouvoir en faire avec vous
    j’en ai fait avant-hier et il n’ont pas montés j’étais décu !!!!
    mais il étais quand même très bon !!!
    cette recette vien du Larousse du chocolat !!!
    c’est bientôt mon anniversaire (dimanche) et j’aimerai en faire pour mon anniversaire et les réussir se qui me parait IMPOSSIBLE
    bise

  18. et j’aimerais faire une boum avec ma famille et mes amies si je les réussi sa sera le plus beau JOUR DE MA VIE

  19. coucou Stella ! J’espère que tu passes de bonnes vacances. As-tu réessayé les macarons ? Je crois que je vais en refaire dimanche je ne sais pas encore quel parfum.
    Ne te décourage pas si tu n’y arrive pas la ou les premières fois. Il faut vraiment respecter les règles citées plus haut et ça devrait marcher. Attention aussi à ton four, il faut qu’il soit précis.
    Bisous.
    Françoise

  20. Coucou,
    J’ai réussi mes macarons, j’ai acheter le kit spéciale et c le top.

    Merci pour les recettes.
    Bisous isa

  21. merci je vais refaire des macarons ce weekend j’espère que je vais réussir la dernière fois que j’en ai fait c’étais le weekend j’allai les réussir sauf que j’ai rajouter du chocolat au lait liquide donc cela a liquéfier la meringue italienne pourtant la meringue était SUPER cela ma déçu !!!

    j’espère vite pouvoir faire des macarons avec vous

    merci encore de votre écoute et de votre soutien

  22. désolé de vous dire sa mais vos macarons ME FONT TERRIBLEMENT ENVIE !!!!!!!!!!!!!!!!!!

  23. Coucou Stella !
    Rhôôôôô la la ….tu as rajouté du chocolat liquide dans la meringue..aïe, aïe, il ne fallait surtout pas faire ça ! si tu voulais des coques marrons, il suffisait, comme je l’ai écrit, ajouter 15 g environ de cacao amer en poudre avec le sucre glace et amandes en poudre. Faire des macarons implique de respecter strictement les consignes pour les réussir.
    De plus les macarons sont de petits capricieux et ne tolèrent pas de fantaisie dans leur réalisation.
    Si tu en refais, surtout respecte bien la recette, tu devrais y arriver ainsi.
    Bon courage et merci pour tes gentils petits mots. Bisous.
    Françoise

  24. merci a vous aussi pour votre soutien

    vus devrié faire un concour de pâtisserie plus précisément un concour de macarons aux goût que l’on veut merci de me répondre au plus vite !!!
    sa serai superbe !!!!!
    j’en ferai avec plaisir !!

    merci encore de votre réponce !!

  25. Bonsoir Françoise,
    Je suis une fan incontestée de macarons, la première fois que je les ai faits (il y a quelques années maintenant), ce fût une réussite totale! Collerette montée, coques bien lisses et brillantes…et je n’ai jamais réussi à les refaire! La chance du débutant comme on dit… Je ne connaissais pas cette version avec le sirop de sucre dans les blancs en neige et je n’ai pas de thermomètre de cuisine. Où peut-on en trouver? Combien cela coûte-t-il? Merci d’avance pour les renseignements et bravo à toi pour ce tour de main!

  26. Bonjour,

    Je suis en « tests » macarons depuis qqs mois déjà, avec des résultats très inégaux selon les fois.
    J’utilise le thermomix, et j’ai qqs questions :
    1- Pour monter les blancs en neige : à quel t° faut il régler l’appareil ? J’ai vu des recettes à 37°, et d’autres à 90° (celle d’Eric Guérin, sur le site du Vorwek).
    Que conseillez vous ?

    2- C’est la 1ère fois que je vois une recette de macarons technique meringue italienne. Les proportions ne sont pas du tout les mêmes (je suis habituée à 120g de blancs – le tout monté en neige – pour 150g de poudre d’amandes et 225 + 50g de sucre).
    Est-ce une des raisons qui expliqueraient un meilleur résultat avec votre technique ?

    3- La dernière fois que j’ai fait des macarons, les coques étaient assez réussies (il me semble). J’ai laissé refroidir, et fourré mes coques de ganache le lendemain.
    2-3h après le fourrage, impossible de décoller les macarons : ils se sont complètement humidifiés au contact du ganache.
    Selon vous, est-ce un pb lié aux coques, ou au ganache que j’ai utilisé (pour tout vous dire je n’ai pas suivi une recette ganache macaron, mais crème au choco blanc à base de lait, choco blanc et maizena) ?

    Merci pour vos réponses !

    Caroline

  27. CAROLINE bonjour,
    Merci pour votre gentil mot et pour toutes vos précisions.
    Justement, je viens de refaire 3 fournées de macarons ces jours-ci !!
    En effet, les proportions amandes/sucre/blancs d’oeuf varient en fonction des recettes. Pour ma part, je n’utilise que la meringue italienne avec les proportions données ci-dessus, je ne varie jamais car cette recette m’assure une réussite à quasi 100%, les coques sont toujours lisses et brillantes, la collerette équilibrée. La meringue française semble donner des résultats beaucoup plus aléatoires.
    Je procède chaque fois avec deux blancs d’oeuf seulement (2 x 1 blanc) mais jamais avec le thermomix puisque celui-ci n’arrive pas à monter qu’un seul blanc.
    Si vous avez un thermomètre à sucre, n’hésitez pas à vous lancer avec cette méthode. Vous pouvez aussi trouver des thermomètres pas cher (chez ikéa je crois), ou même sur le net, et on l’utilise pour pleins d’autres gourmandises, c’est très utile en cuisine.
    Pour ce qui est de votre ganache, je pense sincèrement que les coques devenues molles provient uniquement de la ganache à base de lait…2 heures, cela a été bien rapide, mais ça ne m’étonne pas !!
    J’ai eu le même problème dans mes débuts lorsque j’ai fait aussi une ganache semblable.
    Les ganaches classiques ne détrempent jamais les coques, excepté les ganaches montées, absolument délicieuses et légères, mais elles ont cet inconvénient. On doit donc les consommer très vite.
    Avec les ganaches classiques, je peux conserver mes macarons au congélateur,les ressortir, les laisser à l’air libre moins d’1 heure et voilà des macarons aussi bons que si on venait de les faire.
    J’espère avoir répondu à vos questions.
    Je vous souhaite une bonne continuation. Si vous faites un jour la méthode de la meringue italienne, cela m’intéresserait d’avoir votre verdict.
    Bonne chance.
    Bien cordialement,
    Françoise

  28. Hello Françoise,
    Aujourd’hui ce sera macarons au chocolat !!
    Ici le soleil brille déjà de mille feux et il fait très doux.
    J’espère que le week end sera pareil ?
    Bonne journée ensoleillée
    Bisous

  29. bonjour
    quel superbe blog et ces recettes
    n’avez vous jamais essayé de faire les macarons entièremnt au thermomix
    Bonne journée à vous

  30. Bonjour juste pour vous dire merci pour cette recette tres bien expliqué , j ai suivi a la lettre toutes les regles d or a respecter et je les ai réussi parfaitement toute la famille ce regale et moi j ai attrapé le virus, je m arrete plus. Je les fait cuire a 120 degre 14mn a peu pres ça depend de la grosseur des macarons avec une cuillere en bois dans la fermeture du four pour laisser le four legerement ouvert.

  31. CARMINCITA bonjour,
    Je suis vraiment ravie de votre mot et je vous en remercie vivement. C’est une très grande joie pour moi que vous ayez pu réussir vos macarons….je comprends votre engouement, quand on les réussit, on ne peut plus s’arrêter en effet !!!! c’est super !
    Je suis néanmoins étonnée de votre chaleur du four 120° et 14 minutes seulement, c’est vraiment peu ! mais si vous les réussissez ainsi, no problem…pour moi, c’est toujours 150° et 16 minutes sur plaque de silicone.
    Merci encore et bonne continuation !
    Françoise

  32. bonsoir,

    je suis en pleine étude de recettes de macaron et suis arrivée sur votre page. vos macarons sont vraiment très beaux. et à la vue de tous les commentaires positifs, je pense tester votre recette.
    j’aurais cependant une question concernant la cuisson: comment dois-je le régler? en chaleur tournante ou convection simple?
    et combien de temps puis-je les conserver au frais quand ils sont fourrés?
    merci de votre réponse

  33. Bonjour STEF’,
    Merci pour votre petit mot.
    Je n’utilise jamais la chaleur tournante pour la cuisson des macarons. J’ai quand même voulu essayer une fois mais ça n’a pas été concluant du tout. Pourtant, je sais que certaines personnes l’utilisent.
    Connaître votre four est primordial et souvent plusieurs essais sont nécessaires pour optimiser le résultat. Même les degrés diffèrent d’une personne à une autre. Pour ma part, et avec mon four, c’est convection simple, 16 minutes à 150°C.
    Quant à la conservation des macarons fourrés au frigo…..je vous donne un exemple : j’ai fait une grosse fournée de macarons à la noix de coco mardi soir dernier, il en reste encore quelques uns dans une boîte hermétique et à ce jour ils sont encore vraiment délicieux !!!!
    Tout dépend aussi de la ganache que vous utilisez. Une ganache montée ou une crème à base de lait et oeuf par exemple, ne tiendront pas plus d’une journée et détremperont les coques.
    Je vous souhaite une belle réussite dans votre aventure macarons !
    Bon dimanche.
    Françoise

  34. bonsoir,

    merci de votre réponse. je ferai un premier essai vendredi. j’ai trouvé des cobayes pour tester mes premiers macarons car le comble, c’est que je n’aime pas ça!!
    mais j’aime la pâtisserie et ça fait un moment que je veux faire des macarons, alors on va essayer^^
    une autre question: on m’a dit qu’il fallait utiliser plusieurs plaques de cuisson les unes sur les autres pour cuire les macarons… qu’en est-il pour vous?

    bonne soirée

    stef’

  35. Bonsoir STEF’
    Je viens de voir votre question alors je vous réponds tout de suite.
    En effet, il faut mettre deux, voire 3 plaques. Pour ma part, j’en mets toujours deux et c’est parfait.
    Ah oui,en effet, c’est un comble….vous n’aimez pas les macarons ??!!! Je suis sûre que vos proches apprécieront énormément et vous en demanderont encore et encore !!
    Bonne soirée.
    Françoise

  36. bonsoir!

    j’ai fais mes premiers macarons aujourd’hui mais ils ont tous fini à la poubelle…
    tout se passait bien jusqu’à la sortie du four: impossible de les décoller du papier sulfurisé.
    pourtant ils étaient beaux: bien lisses et belles collerette, coque bien croustillante et tout, mais absolument pas présentable du fait que tout l’intérieur est resté collé sur le papier sulfu…
    j’ai essayé avec un peu de beurre. ils se décollaient mieux, mais n’étaient vraiment pas beaux.
    avez vous une astuce pour que je puisse décoller mes coques correctement de ma feuille de cuisson? j’ai essayé à chaud et à froid, et même résultat.
    je suis déçue.

  37. STEF’ bonjour,
    Je suis absolument navrée de ce que vous me dites. Vos macarons semblaient parfaitement réussis, lisses et belle collerette, ça c’est top. Je comprends votre déception !!
    Toutefois je ne comprends pas du tout pourquoi ils ne se sont pas décollés. Il faut toujours les laisser légèrement refroidir et normalement, ils se décollent sans soucis . S’ils sont plus creux et que de la pâte reste collée, il faut augmenter le temps de cuisson d’une minute environ.
    Je pense à un problème de chaleur du four. Votre temps de cuisson n’a pas été réduit ? Parfois, il faut plusieurs essais pour maîtriser parfaitement le four.
    Ce qui m’étonne, c’est que même en laissant refroidir, c’était pareil. Les avez-vous mis à mi-hauteur dans le four (pas grille du bas) ? Vous avez utilisé plusieurs plaques ?
    Je ne comprends pas et je ne peux vous aider davantage hélas.
    Il ne faut pas se décourager pourtant….
    Françoise

  38. bonsoir Françoise!

    j’ai fait un premier essai à 150°C durant 14 minutes. puis j’ai augmenté le temps de cuisson à 18 minutes, mais celà n’a rien changé hélas. comme je suis têtue, je ne compte pas rester sur cet échec et ai prévu de retenter l’expérience macaron! je vais essayer d’augmenter le temps de cuisson d’une minute pour ce que ça donne. sinon on m’a dit qu’il fallait faire couler un peu d’eau entre la plaque et la feuille de papier sulfurisé. si ça ne fonctionne pas en augmentant le temps de cuisson, je’essaierai cette méthode.
    sinon oui j’ai bien utilisé plusieurs plaques et enfourné à mi hauteur. j’ai tout bien respecté. donc ça doit être le temps de cuisson; c’est un vieux four que je ne connais pas, donc ça doit être à cause de ça…
    en tout cas je vous remercie de prendre le temps de me répondre à chaque fois.
    je vous dirai ce qu’a donné cette nouvelle tentative.
    bonne soirée

    stef’

  39. STEF’ bonjour,
    Un grand merci à vous de me tenir ainsi informée de vos « aventures macaronnesques » !
    Il y a une phrase qui me paraît être la clé de vos échecs : « c’est un vieux four que je ne connais pas, »….oui, en effet, la connaissance de son four est un élément clé de la réussite.
    Le mien, par exemple, chauffe toujours de 5 à 10 ° C de plus que ce que je lui demande, donc je pars en diminuant le degré demandé.
    Il faudrait que vous puissiez contrôler, lors d’une cuisson d’aliments non fragiles, donc pas les macarons, la température que vous souhaitiez et celle que vous obtenez réellement. Il existe des thermomètres pour ça, si votre four ne vous affiche pas les degrés.
    Par contre, je vous déconseille, si les degrés sont les bons, d’augmenter la cuisson au-delà des 16 minutes, les macarons seraient alors bien trop cuits.
    Vous semblez bien décidée à réussir malgré ces deux échecs et c’est formidable, il ne faut pas en effet se décourager car la satisfaction de la réussite est IMMENSE, mais cette mignardise est si capricieuse !!
    Merci encore de vos gentils messages et bonne chance !
    Françoise

  40. bien le bonsoir!!

    et voila!! macarons réussis!! 😀
    les roses étaient vraiment trop cuits et mon ami les a mangés en biscuits tant ils étaient croquants
    la 2e fournée était un peu mieux, mais 2 minutes en moins leur irait sans doute mieux, bien qu’une fois garnis leur consistance fût satisfaisante.
    me voila donc partie pour en confectionner environ 150 pour noël avec 4 saveurs différentes (oui j’aime les challenges!!). autant dire que je ne vais pas m’ennuyer demain!!
    mais j’ai assez bien compris le truc, donc je pense que ça devrait aller. je suis en train de terminer les petites boîtes qui les accueilleront mardi.
    encore merci pour toutes vos réponses et je ne manquerai pas de revenir chercher un peu d’inspiration sur ce site qui fourmille de recettes qui ont l’air plus savoureux les unes que les autres!!

    bonnes fêtes de fin d’année

    stef’

  41. STEF’ bonsoir !
    SUPER !!!!!! ça c’est une sacrée bonne nouvelle ! je suis vraiment ravie pour vous. Vous devez être très heureuse d’y être arrivée, il n’aura pas fallu longtemps pour cela, bravo !
    Bon courage donc pour les 150 futurs macarons qui vont régaler tous les vôtres, c’est beaucoup de travail, vous n’allez pas chômer !
    J’ai bien pensé à vous aujourd’hui (si, si, c’est vrai..) car j’en ai fait 80 (moitié à la fleur d’oranger et moitié chocolat/Tonka) et je me suis demandé si vous alliez réessayer….eh bien j’ai la réponse ce soir.
    Merci encore de vous être donné la peine de me tenir au courant de vos expériences.
    Encore bravo.
    Je vous souhaite de très bonnes fêtes également.
    Françoise

  42. encore un petit message pour vous dire que ma mission « 200 macarons pour noël » a été parfaitement accomplie 😀
    ils ont eu un franc succès!! surtout vos macarons au chocolat. il me reste pas mal de coques que j’ai congelées. je les ressortirai pour le nouvel an vu le succès qu’ils ont eus. je pense que mes proches en seront plus que ravis. encore merci pour votre aide. j’ai déja recommandé votre site à des amies qui me demandaient « ma » recette de macarons 😉
    d’ailleurs, vos macarons à la fleur d’oranger m’intéressent fortement. donc si vous avez le temps, j’aimerais bien avoir votre recette.

    encore merci

    bonne soirée

    stef’

  43. Ils sont très beaux et appétissant.
    Je viens d’en faire la pâte est un peu liquide et j’ai mis 2 plaque au four,celle du haut à fait la colère te et bien cuit celle de dessous à craquelé et ainsi que les autre plaques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s