Coulemelles panées

Nous habitons juste à côté d’un petit sous-bois et je n’ai eu vraiment que quelques mètres à franchir avant de trouver ces jolies coulemelles. Je n’y connais pas grand-choses hélas en champignons, mais celui-là est facile à repérer…..et tellement bon !

La coulemelle est aussi appelée « lépiote élevée ». Sa hauteur moyenne dépasse largement les vingt centimètres, atteignant sans problème les 30, voire même 40 cm parfois.

Très commune, elle pousse dans les bois clairs et les prairies dès les premières pluies de l’été jusqu’à la fin de l’automne. Son chapeau forme d’abord une sorte d’œuf (on parle alors de baguette de tambour), puis il s’ouvre largement et s’échancre, conservant des « tuiles » et un mamelon brun sur un fond pâle.

Le pied est chiné de brun/gris et il porte un anneau double coulissant, ce qui permet de la reconnaître sans trop de doute. Elle a également une bonne odeur fruitée de noisette.

La différence entre les espèces se fait surtout en fonction de la taille : les lépiotes de petite taille (moins de 10 centimètres) sont à rejeter, certaines pouvant être mortelles !


Je vous propose donc aujourd’hui une très simple et délicieuse façon de les déguster. Vivement une prochaine cueillette !


Pour deux personnes

– 4 coulemelles

– de la chapelure

– de l’ail en poudre

– du persil ou de l’origan

– 1 oeuf

– sel et poivre

– huile d’olive

– 1 citron (facultatif)

Dans une assiette creuse, battre un oeuf en omelette avec du sel et du poivre. Dans une deuxième assiette, verser de la chapelure avec de l’ail en poudre et du persil haché ou de l’origan. Mélanger.

Couper les pieds des champignons (ils ne se mangent pas), et laver les têtes en les frottant légèrement. Attention c’est fragile !

Les essorer délicatement.

Tremper les têtes dans l’oeuf battu puis dans la chapelure. Bien enrober de panure partout, sur les deux faces.

Dans une poêle, verser de l’huile d’olive.

Déposer les coulemelles panées dans l’huile chaude.

Laisser dorer 2 minutes de chaque côté.

Puisque je viens de vous parler du sous-bois qui jouxte la maison, j’en profite pour vous partager les photos suivantes.

J’allais prendre mes chaussures de jardinage, quand en m’approchant…qu’est-ce-que je vois ? un charmant petit mulot qui essayait d’aller s’installer dans ma chaussure. Mon appareil photo n’était pas très loin et lorsque je suis revenue objectif à la main, il était toujours en plein effort de grimpette….


La fin de l’histoire : étant attendrie par cette mignonne bébête, je n’ai pas voulu en faire cadeau au chat voisin qui vient me rendre visite chaque jour. Je l’ai prise par la queue, je l’ai baladée ainsi jusqu’au beau milieu du sous-bois et enfin relâchée ! En tout cas, j’ai beaucoup aimé cette rencontre un peu improbable tant il a été facile de l’approcher.


10 réflexions sur “Coulemelles panées

  1. Superbe tes photos! Quelle chance d’avoir à proximité d’un bois où tu puisses ramasser de si beaux champignons! Ta recette a l’air délicieuse et si rapide à faire!
    Quand au petit mulot quelle belle rencontre et tu as bien eu de la chance d’avoir eu le temps de le prendre en photo! Superbe!
    Bon dimanche nadege

  2. Belle cueillette Françoise.
    Je n’ai jamais mangé des champignons panés, ça doit être bon.
    Trop marrant le mulot, s’il avait pu entrer dans ta chaussure tu aurais eu une drôle de surprise !!
    Bonne journée et bon début de semaine.
    Bisous

  3. Je serais morte de trouille si je m’étais trouvée nez à nez avec le mulot; je sais que les petites bêtes ne mangent pas les grosses mais quand même ! belle recette !

  4. Hello Françoise,
    Je ne connais pas du tout ce champignon. Même en le voyant, je n’aurais pas osé le cueillir !!!
    J’aimerais beaucoup en connaître la saveur, tu as su en faire une délicieuse recette, simple et bien appétissante.

    Trop mimi la p’tite souris…. J’en ai eu une qui était aussi rentrée chez moi, elle se cachait sous le canapé. Nous l’avons bien sûr remise en liberté… Ma chienne était en ébullition…. C’est elle qui l’avait repérée ….

    La tienne devait avoir froid ou être fatiguée pour s’être laissée prendre en photo ainsi… Ou bien apeurée … mais on ne dirait pas… Merci pour ta « b.a. de sauvetage »…

    Bises,
    Patricia – La Table de Pénélope

  5. eh bien c’est un champignon que je ne mange pas ! je n’aime pas ! mais je trouve très originale la façon dont tu l’as préparé et ma fois je ne dirais pas non pour y goûter quand même ! faut pas mourir idiot comme on dit ! quant au petit mulot , tes photos sont vraiment très belles et attendrissantes ,par contre je ne sais pas si j’aurais pu l’attraper par la queue ! …et dire que des souris et des rats j’en ai manipulé plein dans ma vie étudiante … je ne pourrais plus aujourd’hui je crois lol ! bonne soirée
    bizzz

  6. Cette famille de champignon sauvage peut se diviser en deux groupes: les petites et les grandes Lépiotes. C’est parmi les petites Lépiotes qu’on trouve les espèces vénéneuses et mortelles et il est souvent difficile de les différencier entre elles. Il est donc impératif de ne jamais cueillir des Lépiotes dont la taille à maturité est inférieure à 10 cm, elles sont toutes vénéneuses, voire mortelles.

    Parmi les grandes Lépiotes on en trouve d’excellentes comme cette Lépiote élevée. Tes photo sont magnifiques.

    Cette façon de la cuisiner avec panure est super délicieuse. C’est un régal.

    bises

  7. Je confirme la bonne recette de Françoise, nous avons mangé une dizaine de coulemelles il y a 3 semaines et hier, mon mari m’a rapporté la même chose. Elles étaient sur notre pelouse au même endroit au pied de 3 énormes conifères « en rond de sorcière ». Merci, de dire qu’il ne faut pas les cueillir petites, je ne le savais pas. Adorable la photo… ça n’arrive qu’une fois… une chance qu’elle n’aie pas fait pipi dans la chaussure tout de même… Cordialement. Sylviane.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s