Gelée de coings

Tout comme pour la pâte de coings, c’est la première fois que je fais de la gelée…et je dois avouer que pour une première, je suis vraiment très satisfaite du résultat. Je n’ai suivi aucune recette particulière.  Ce fut un vrai bonheur pour moi cette année de découvrir concrètement le coing (jusque là, je me contentais de l’admirer sur les arbres !). J’ai donc fait 7 pots de gelée avant-hier soir et déjà le lendemain nous avons pu nous en régaler. Goût, texture et couleur…tout pour plaire, j’espère en refaire très vite !

DSC02532DSC02460DSC02537

Comment j’ai procédé : j’ai lavé, ou brossé sous l’eau plus exactement,  les coings afin de les débarrasser de leur duvet. Je les ai découpés en gros quartiers et mis dans le récipient de cuisson (en laissant tout : peau, pépins). J’ai recouvert d’eau à niveau, c’est à dire que les fruits étaient à peine recouverts d’eau. J’ai laissé cuire ainsi jusqu’à ce que les coings soient bien tendres et se défassent même un peu.

Ensuite j’ai laissé ainsi macérer plusieurs heures. Je voulais laisser toute la nuit, mais j’étais trop pressée de faire cette gelée. Je me suis dit que peut-être ainsi le goût serait renforcé.

Ensuite j’ai placé un tamis très fin au dessus d’un grand récipient, et j’ai déposé louche par louche les coings avec le jus de cuisson dans ce tamis en appuyant fort avec le dos de la louche pour extraire le maximum de jus. Finalement, ce fut assez rapide.

J’ai alors pesé le jus, remis dans le récipient de cuisson et j’ai rajouté 800 g de sucre cristallisé par kilo de jus + 1 jus de citron.

J’ai mis à cuire le tout jusqu’à ce que lorsqu’on trempe une cuillère en bois dans la gelée, la dernière goutte qui se forme se fige. Ne pas oublier de tourner régulièrement la gelée, surtout en fin de cuisson.  C’est ce test de la goutte qui se fige qui doit déterminer si l’on arrête ou prolonge la cuisson.

Mettre dans des pots en verre propres et secs, les fermer et les retourner jusqu’au refroidissement.

DSC02469


15 réflexions sur “Gelée de coings

  1. rhoooooooooooo, c’est ma gelée préférée depuis toute petite, c’est même ma gelée & confiture préférée dans la catégorie !! elle a l’air trop bonne, tu me donnes envie !!!
    bouges pas j’arrive !!!

  2. Bonjour Françoise,
    Rien que de la voir, je m’en lèche les babines.
    On m’a donné des coings hier, il va falloir que j’en fasse ou de la pâte de coings.
    Je ne sais pas encore.
    Vivement la fin de la semaine, je serai en vacances pour une dizaine de jours !!
    Pour les guêpes (elles étaient énormes, j’aurais penché pour des frelons ?), je me suis dit que j’ai eu de la chance parceque je picorai le raisin par ci par là et j’aurais pu me faire piquer plus d’une fois…
    Bon lundi.

  3. je suis fan de cette gelée , c’est doux c’est trop bon et trop beau ! et dans cette recette rien ne se perd, le jus pour la gelée , la pulpe pour la pâte de coings ..trop gourmand tout ça!

  4. Oui, les filles, on aime toutes le coing on dirait !
    Pitchoune, je t’attends, promis on t’en laisse une grosse part ; as-tu finalement trouvé des coings vers chez toi ?

  5. non je n’en ai pas trouvé, il faudrait que je repasse à « Grand Frais », mais la dernière fois, il n’y en avait pas … je dois aller en course ce matin, je verrai bien !!!

  6. nos recettes sont soeurs : simples mais au résultat garanti. je crois bien que c est ma gelée préfèrée : délicatesse de la couleur, délicatesse du goût. avec le thé c’est a tomber !!!!

  7. Aaah… vraiment quel régal ! Et quel fou-rire pour en extraire le jus ! A refaire absolument…

    J’en reveux tous les p’tits dèj’…
    Merci encore maman !!!!

  8. JE VOIS QUE tienou est ravi de cette gelee etqu il faudra renouveler l experience chaque annee!!

  9. sa serra la premiere foi que je ferrai de la gelé donc je vous tiendrai au courant de ma reussite ou pas je verrai. et merci pour ce site super.

  10. CRUNEL bonjour,
    Je vous remercie pour votre petit mot.
    Je voulais juste vous préciser que je rajoute toujours un jus de citron dans le jus de coings obtenu. Je l’ai rajouté sur la recette car je viens de constater l’oubli.
    Avant d’obtenir la consistance de gelée, il faut parfois (pas toujours) une heure de cuisson. Il faut vraiment que la goutte de gelée se fige assez rapidement dans l’assiette. Tout dépend aussi de la maturité des fruits.
    Je vous souhaite une bonne réussite et une bonne journée.
    Bien cordialement,
    Françoise.

  11. C’est une recette rapide et facile. Le résultat est délicieux. Je trouve les photo superbes. Bravo!

  12. avec tes coings tu mets une petite poignee de framboises c est un regal pour le palais et pour les yeux ca donne une couleur magnifique bon appetit!

  13. Coucou Françoise,
    Tu n’as absolument rien à m’envier ….
    Ta gelée de coing est sublime, translucide et d’une magnifique couleur.
    C’est un fruit magique qui nous comble dans beaucoup de recettes…
    Bises,
    Patricia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s