Archive | 29,juillet, 2009

Donuts…so delicious

C’est la première fois que je fais des donuts et ce n’est certainement pas la dernière !! j’ai trouvé cette recette chez Sandra ici et je n’ai pas cherché ailleurs car en lisant la composition et la manière de procéder, j’ai pressenti que c’était une super recette. Ils ont eu ici un tel succès que je vais devoir ne pas tarder à en refaire, c’est sûr ! Aujourd’hui, je les ai fait à la main pour être entièrement fidèle à la recette, mais la prochaine fois, j’essaierai dans le thermomix.

Ces beignets sont très légers, pas gras du tout, peu sucrés et la texture très aérienne, un régal ! de plus, pas compliqués à faire, un peu ludique même…ils font le régal des enfants et des grands aussi, croyez-moi !

DSCF9083

DSCF9088

DSCF9071

DSCF9103

Pour une trentaine de donuts

Pour la pâte à donuts

– 30g de levure fraiche de boulangerie

– 60 ml d’eau tiède

– 50 à 80g de sucre (60 g pour moi)

– 2 œufs

– 1 cc  rase de sel

– 340ml de lait un peu tiède

– 750g de farine

– 80g de margarine ou beurre très mou

Pour le glaçage

– 80g de margarine

– 200 g de sucre glace

– 2 cc d’extrait de vanille

– 4  cs d’eau chaude

– 1 cs cacao en poudre non sucré

sucre cristal, vermicelles chocolat, couleur etc..

Dans un grand saladier, émietter la levure fraiche puis ajouter l’eau tiède et une pincée de sucre. Délayer du bout des doigts ou au fouet, couvrir et laisser 5 min le temps d’observer des petites bulles en surface.
Verser le sucre, les œufs battus légèrement, le sel, le lait tempéré et le 1/3 de la farine (250g). Mélanger avec une cuillère en bois jusqu’à ce que la farine soit grossièrement amalgamée avec les liquides puis ajouter un autre 1/3 de farine (250g), mélanger comme précédemment puis finir avec le reste de farine (250g) en mélangeant juste assez pour incorporer grossièrement la farine: la pâte est encore hétérogène et grumeleuse à ce stade.
Ajouter la margarine ou le beurre coupés en très fines lamelles et continuer à mélanger avec la cuillère en bois jusqu’à ce que la pâte forme une boule molle et collante qui se rassemble sur la cuillère.
Travailler cette pâte avec la main en malaxant pour écraser les morceaux de margarine: la pâte doit devenir de plus en plus lisse et homogène (ajouter au besoin un peu de farine si vous sentez que la pâte est trop collante mais théoriquement pas plus de 1 cs de farine devrait être nécessaire pendant toute la phase de malaxage/pétrissage). Continuer à pétrir 5 à 8 min pour assouplir la pâte et développer le gluten: stopper dès que la pâte devient lisse.

Mettre la pâte en boule dans un saladier légèrement huilé, couvrir avec du film alimentaire et un torchon et laisser doubler de volume environ 1h.

Fariner légèrement le plan de travail et verser dessus la pâte . Ecraser doucement la pâte avec la paume de la main pour ne pas trop la dégazer. Etaler en douceur au rouleau jusqu’à une épaisseur de 1,5 cm environ (la pâte doit rester souple et gonflée avec des bulles).
Avec un emporte-pièce, un cercle ou un verre fariné de 7 à 8 cm de diamètre selon la taille désirée, découper des ronds dans la pâte en appuyant fermement jusqu’à toucher le plan de travail et en tournant légèrement le verre au moment de le retirer (pour ne pas déformer le cercle). Pour le trou central, j’ai utilisé un bouchon d’une brique de lait,  mais vous pouvez utiliser un dé à coudre (pour des donuts plus petits) ou ce qui vous tombe sous la main.
Fariner une surface plane type plan en bois ou très grand plateau ou plan de travail et déposer les donuts dessus en veillant à les espacer et laisser lever environ 45 min.

Avec les chutes de pâte, j’ai recommencé l’opération jusqu’à ce qu’il ne reste plus de pâte.

Environ 5  min avant la fin de la seconde pousse, chauffer l’huile dans une grande friteuse ou une grande marmite à bords hauts jusqu’à ce qu’un petit morceau de pâte plongé dedans remonte immédiatement entouré de petites bulles: attention, l’huile ne doit pas être fumante sinon les beignets dorent immédiatement sans cuire à l’intérieur! Si vous avez un thermomètre de cuisson, la température doit être aux alentours de 175°C.

Plonger les donuts dans l’huile à raison de 2 à 4 beignets à la fois et laisser dorer environ 2 min avant de retourner le donut pour cuire l’autre face. Egoutter sur du papier absorbant.

Pour le glaçage

Faire fondre la margarine sur feu doux dans une casserole moyenne (le diamètre de la casserole doit être supérieur à celui choisi pour les donuts car le glaçage se fait directement dedans).
Verser le sucre glace et le cacao en fouettant doucement sans s’arrêter jusqu’à obtention d’une pâte lisse et un peu épaisse.
Retirer du feu, verser l’extrait de vanille et 1 à 2 cs d’eau chaude: mélanger doucement en ajoutant éventuellement encore de l’eau (1 cs à la fois) jusqu’à ce que la pâte à glacer ait une consistance de ganache un peu liquide.

Note: vous pouvez également faire des glaçages couleur en ne mettant pas le cacao et en ajoutant quelques gouttes de colorant alimentaire  pour des donuts jaune, roses, blancs etc.. voire séparer la pâte à glacer en plusieurs bols pour avoir le choix

Plonger les donuts un par un dans la casserole, égoutter un peu et déposer sur une grille posée sur une plaque de cuisson. Décorer éventuellement.
Si vous comptez conserver quelques donuts pour le lendemain, ne pas les glacer.

DSCF9109

DSCF9086


Panna cotta à l’amande et coulis de cerises

Il me reste quelques cerises que j’avais congelées et comme c’est ma grande période panna cotta (c’est tellement frais et léger pour l’été), j’ai eu envie d’associer amande/cerises. Nous nous sommes régalés et l’ensemble était bien léger.

DSCF9044

DSCF9035

Pour 4 à 5 personnes (cela dépend de la grandeur des moules, pour moi moules à muffins en silicone)

Pour les panna cotta

– 350 ml de crème liquide (allégée pour moi)

– 150 ml de lait

– 50 g de sucre

– 2 g d’agar-agar

– 1 c. à café ou les 3/4 d’une c. à café d’extrait d’amandes amères

Pour le coulis de cerises (au thermomix ici)

– 250 g de cerises (surgelées pour moi)

– 50 g de sucre en poudre ou glace

– 1 c. à café de kirsch (facultatif)

– 1/4 de c. à café d’agar-agar

Mélanger tous les ingrédients des panna cotta dans une casserole, porter à ébullition. Réduire le feu et laisser cuire 2 minutes en tournant de temps en temps.

Verser dans des  moules ou des verrines et placer au frigo environ 2 ou 3 heures.

Pour le coulis improvisé (pour ma part, j’ai tout fait dans le thermomix pour obtenir un résultat homogène), mettre les cerises, le kirsch (facultatif) et le sucre dans le bol (j’ai rajouté 40 g d’eau aussi, mais je pense que si vous supprimez l’eau ou la réduire de moitié, vous obtiendrez un coulis un peu plus épais, là il était semi-liquide). Mixer quelques secondes à vit. 6, puis 1 minute 60°, vitesse 4. Racler avec la spatule et remixer quelques secondes vitesse turbo pour que le coulis soit très homogène.

Le mettre dans une petite casserole sur le feu,  rajouter l’agar-agar et faire bouillir tout doucement 2 petites minutes. Laisser refroidir.

Au moment de servir les panna cotta, recouvrir du coulis de cerises.

DSCF9029