Archive | août 2008

Gâteau fondant bananes-noix de coco

Que faire avec ces deux bananes qui commencent à s’ennuyer sérieusement dans la corbeille ? Un fondant bien sûr, où se mêlent à merveille les saveurs de noix de coco, bananes, rhum et vanille. C’est un gâteau facile et rapide à réaliser mais assez riche, que je choisis de faire plutôt au retour des jours frais ; ça tombe bien, ce soir il pleut des cordes et les degrés ont dégringolé… j’en profite pour souhaiter une bonne rentrée à tous ceux qui reprennent demain !

– 2 bananes (3 si elles sont vraiment petites)

– 150 g de sucre en poudre

– 4 oeufs

– 125 g de farine

– 1/2 paquet de levure chimique

– 70 g de beurre

– 100 g de crème liquide entière (ou légère comme pour ce gâteau-ci)

– 80 g de noix de coco râpée

– 1 c. à soupe de rhum

– vanille en poudre ou sucre vanillé (j’opte toujours pour de la vanille en poudre)

Dans un saladier ou dans un robot, fouetter 2 oeufs avec 100 g de sucre en poudre. Rajouter la farine, levure, la vanille , le rhum et la crème liquide. Bien mélanger jusqu’à ce que la pâte soit tout lisse.

La verser dans un moule à manqué beurré (en silicone, je ne l’ai pas beurré).

Peler et couper en rondelles les bananes. Les déposer sur la pâte déjà dans le moule. Laisser en attente.

Par ailleurs, faire fondre doucement le beurre. Le mêler aux 2 oeufs qui restent, à 50 g de sucre en poudre et à la noix de coco râpée. Bien mélanger. Recouvrir régulièrement les bananes avec ce mélange et enfourner 35 minutes à four 160°. Le dessus du gâteau doit être doré. Déguster froid.

Gâteau moelleux renversé aux pêches

Voici encore une autre version pour un délicieux gâteau aux pêches… riche et plein de saveurs, avant de séduire le palais il enchante les yeux par sa belle couleur or.

Pour 6 à 8 personnes (pour un moule à manqué)

– 900 g de pêches mûres mais assez fermes

– 150 g de sucre

– 4 oeufs + 1 blanc

– 75 g de sucre en poudre

– 60 g de poudre d’amandes (amandes entières avec la peau que j’ai réduites en poudre pour plus de goût)

– 150 g de farine

– 200 g de beurre

Laver, sécher mais ne pas peler les pêches. Les ouvrir en 2 et ôter le noyau. Laisser en attente.

Mettre les 150 g de sucre avec 2 cuillères à soupe bien pleines d’eau dans une casserole afin de faire un caramel blond. Dès qu’il est prêt, le mettre aussitôt dans un moule à manqué et l’incliner dans tous les sens pour recouvrir le fond et les parois du moule. Poser les demi-pêches dessus, face coupée en bas.

Pour préparer la pâte, faire fondre tout doucement le beurre.

Battre 4 jaunes d’oeufs avec le sucre pour obtenir une pâte pâle. Ajouter un blanc d’oeuf et la poudre d’amandes puis alterner par petits volumes la farine et le beurre fondu en tournant sans cesse jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et épaisse.

Battre les 4 blancs d’oeufs en neige ferme et les incorporer peu à peu à la pâte en soulevant bien jusqu’à ce que le tout soit parfaitement homogène. Etaler cette pâte sur les pêches en les recouvrant bien.

Enfourner à four 180° pendant 45 minutes.

Laisser tiédir 5 minutes puis poser le plat de service à l’envers sur le gâteau et retourner d’un coup. Attendre 10 minutes avant de soulever le moule. Déguster froid.

Fondant amandin aux pêches (gâteau aux pêches, amandes et yaourt)

Il fallait lui donner un nom à ce gâteau ce soir, alors j’ai choisi fondant (il l’est vraiment !) amandin (le goût d’amande est bien prononcé) et aux pêches pour cette fois, (à faire aussi aux poires, huum !!). J’avais acheté un plateau de pêches, et les yaourts natures dans le frigo n’ont pas de « pot », on les boude en ce moment ! Donc, je suis partie d’une base de gâteau au yaourt que je fais habituellement, j’ai remplacé un peu de farine par de la poudre d’amande, renforcé le goût par de l’amande amère et rajouté des pêches coupées en petits morceaux. Ce dessert a beaucoup plu à toute la famille tant par le goût que par la texture. Simple, rapide… j’espère qu’il pourra vous plaire aussi.

– 3 pêches (vous pouvez tenter 4)

– 1 yaourt nature (celui-ci servira de mesure pour les autres ingrédients)

– 3 pots de sucre en poudre

– 1 pot d’ huile

– 3 pots de farine

– 1 pot de poudre d’amandes (ici j’ai réduit en poudre avec le thermomix des amandes entières avec leur peau car cela a bien plus le vrai goût de l’amande)

– quelques gouttes d’extrait d’amandes amères

– 1 sachet de levure chimique

– 3 oeufs

Peler les pêches et les couper en quartiers pas trop épais. Partager chaque quartier en deux. Laisser en attente.

Dans un robot ou dans un saladier, mélanger simplement tous les ingrédients (sauf les fruits, bien sûr), de manière énergique jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et homogène. Rajouter délicatement les morceaux de pêches.

Bien beurrer un moule (en couronne pour ma part), y verser la pâte et enfourner à four 180° pendant environ 55 minutes. Si le dessus du gâteau brunit trop vite, le recouvrir de papier aluminium. Pour vérifier la cuisson, enfoncer la pointe d’un couteau dans le gâteau, s’il est cuit elle doit ressortir quasiment sèche.

A la sortie du four, attendre que le gâteau refroidisse pour le démouler.


Bomboloni (beignets italiens)

Un grand bonjour à tous après une bonne pause estivale !

J’espère que vous avez passé de très belles vacances, je suis heureuse de vous retrouver sur mon blog… et pour cette reprise, je vous propose aujourd’hui les bomboloni qui à eux seuls prolongeront quelques instants les goûts et souvenirs des vacances. C’est qu’ils sont passés et repassés chaque jour sous notre nez, ces gros beignets, vendus sur nos belles plages ! alors, j’ai promis aux enfants de leur en faire dès le retour à la maison ; c’est chose faite ! la recette est hyper simple et vous pourrez selon votre goût, les fourrer, après refroidissement, avec les confitures de votre choix, du nutella de la compote sucrée ou les déguster nature avec du sucre. Le plat à peine vidé, les enfants ont déjà repassé commande !

Vous en prendrez bien un ?!

Pour 20 bombolini

– 500 g de farine

– 2 oeufs

– 50 g de sucre en poudre

– 50 g de beurre ou margarine très mou

– 200 g de lait

– 1 petite càc de sel

– 15 g de levure du boulanger

– parfum (eau de fleur d’oranger et rhum pour ma part)

J’ai réalisé la pâte entièrement au thermomix, mais vous pouvez la faire dans votre robot habituel ou à la main. Dans le bol du thermomix, mettre la levure avec le lait et faire tiédir 40 secondes à 50° vitesse 4.

Rajouter tous les ingrédients et mixer 5 minutes sur fonction pétrissage après avoir fait une pression sur turbo.

A la main, après avoir fait fondre la levure dans le lait tiède, rajouter tous les ingrédients et mélanger longuement pour avoir une pâte lisse et très homogène.

Laisser gonfler cette pâte dans un saladier environ 1 petite heure.

Au bout de ce temps, aplatir la pâte avec la main pour la « dégazer « , l’étaler sur une épaisseur de 1 centimètre et à l’aide d’un verre ou petit bol d’environ 5 ou 6 cm de diamètre, prélever une vingtaine de petits ronds de pâte. Les laisser lever encore une bonne heure.

Faire chauffer votre bain de friture à 180° et y plonger deux ou trois beignets. Les faire dorer de chaque côté. Cette cuisson, vous le verrez, est très rapide. Mettre les bomboloni sur du papier absorbant.

Une fois refroidis, si vous le désirez, à l’aide d’une seringue à pâtisserie, les fourrer selon votre goût . Saupoudrer de sucre glace.

Tatin d’abricots aux amandes caramélisées

Ces abricots qui attendent dans la corbeille à fruits ne savent pas encore que c’est en tatin qu’ils vont finir ce soir…rien d’étonnant, c’est ma période tatin’s en ce moment. Mais bon, ce n’est pas pour déplaire à ma petite famille. Je vous livre la recette telle qu’elle m’est passée par la tête. Chacun de nous a saupoudré sa part de sucre blond et nappé avec de la crème fraîche. Vous pouvez déguster cette tarte avec de la glace à la vanille par exemple, mais le rajout de sucre en poudre et de crème fraîche apporte de la douceur au goût acidulé des abricots, c’est comme cela que nous l’avons préférée. J’ai pensé aussi que des amandes caramélisées dessus seraient en parfait accord, je ne les ai pas pesées, je vous donne le poids approximatif, mais n’hésitez pas à en rajouter si vous les aimez, c’est super bon.

– 1 pâte brisée que j’ai faite en mélangeant : 200 g de farine, 60 g d’eau, 50 g de beurre, 50 g d’huile, 60 g de poudre d’amandes, pincée de sel.

– 800 g d’abricots

– 150 g de sucre en poudre (pour ma part, j’ai utilisé du blond)

– 50 g de beurre

– environ 70 g d’amandes effilées

– du sucre glace

Laver les abricots, les dénoyauter et les couper en deux. Dans une grande poêle, mettre le beurre avec 70 g de sucre prélevés des 150 g. Faire chauffer, rajouter les moitiés d’abricots et les faire un tout petit peu dorer sur feu moyen en les retournant délicatement. Je ne sais pas combien de temps cela a pris, je n’ai pas fais attention, mais les moitiés d’abricot doivent être un peu tendres. Le mélange beurre-sucre ne doit pas avoir caraméliser mais avoir l’aspect d’un jus un peu épais.

Etaler la pâte. Saupoudrer le fond d’un moule à manquer avec les 80 g de sucre restants. Rajouter par-dessus les abricots, côtés bombés sur le sucre et répartir le jus de cuisson des abricots. Bien les serrer les uns contre les autres.

Recouvrir de la pâte et la faire descendre le long des bords du moule.

Enfourner grille du bas à four th. 180° pendant environ 40 minutes.

Attendre 5 minutes avant de démouler d’un coup sur le plat de service.

Par ailleurs, mettre les amandes effilées dans une petite poêle, les recouvrir avec du sucre glace. Faire caraméliser sur feu moyen en remuant sans cesse.

recouvrir la tatin avec ces amandes caramélisées. Servir avec de la crème fraîche et saupoudré de sucre blond.

vite une dernière photo, juste avant que le soleil se couche, très bonnes vacances à vous tous !

Gâteau moelleux pêches-noisettes-amandes

C’est sur une vielle page de magazine déchirée que j’avais déniché cette recette qui tombe à pic à l’époque des pêches. Je l’ai un peu modifiée car il fallait 60 g d’amaretti (que je n’avais pas), que j’ai remplacés par 50 g de poudre d’amandes. Le résultat est super. Si vous essayez avec la version originale des amaretti, n’hésitez pas à me laisser vos impressions. Ce gâteau très riche en arômes finira agréablement un repas estival et vous séduira, je l’espère.

Par ailleurs, je fais une petite pause quelques temps. Je vous retrouve avec grand plaisir très bientôt…d’ici là… gardez la pêche !!!!

– 800 g de pêches mûres

– 50 g de poudre de noisettes (dans la recette originale, il s’agit de noisettes décortiquées grossièrement concassées)

– 60 g d’amaretti ou comme moi 50 g de poudre d’amandes

-3 c. à soupe de grand marnier

– 4 oeufs

– 140 g de sucre en poudre

– 90 g de farine

– 3/4 de sachet de levure chimique

– sucre glace pour le décor

Peler les pêches et prélever la chair en quartiers. Les mettre dans un saladier et arroser de grand marnier, laisser reposer 30 minutes. Emietter très fin les amaretti si vous en utilisez.

Mettre les 4 jaunes d’oeufs dans un saladier avec les 140 g de sucre. Fouetter jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux. Ajouter la farine, levure, poudre de noisette, poudre d’amandes (ou amaretti émiettés). Bien mélanger et rajouter 3 cuillères à soupe du jus de macération des pêches. Les mêler à la pâte.

Par ailleurs, battre les blancs d’oeuf en neige très ferme et les incorporer au mélange délicatement en aérant la pâte.

Beurrer un moule. Y verser la pâte et déposer par-dessus les quartiers de pêches égouttés et séchés. Les enfoncer légèrement dans la pâte.

Enfourner 45 minutes à four th. 175°.

Une fois refroidi, saupoudrer de sucre glace.