vert-tige…

Si tu étais une fleur,

Tu serais, dans mon cœur, une pensée

Quelque part plantée.


Si tu étais un jardin,

Tu serais celui dans lequel j’oublierais mes chagrins.


Si tu étais une couleur,

Tu serais le vert

Qui joue entre le sombre et le clair.


Si tu étais un regard,

Tu serais celui où je plonge et m’égare.


Si tu étais un sourire,

Tu serais beau et complice

Et ferait croire à mes rêves qu’ils s’accomplissent.


Si tu étais un geste,

Tu serais celui de la main

Qui me salue de loin.


Si tu étais une émotion,

tu serais le trouble

Qui jouerait au quitte ou double.


Si tu étais un chemin,

Tu serais celui que je prendrais pour suivre mon destin.


Si tu étais un espoir,

Tu serais celui auquel on pense chaque soir.


Mais si tu n’étais qu’une illusion ?

Alors je serais le plus triste des airs de violon.

(Françoise)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s