Archive | mai 2008

Chinois (brioche fourrée à la crème patissière)

Il y a longtemps que je voulais essayer la recette du chinois ; aujourd’hui c’est chose faite et étant donné l’appréciation de la famille, je vais être obligée de le refaire régulièrement !..à ma plus grande joie, car c’est vraiment agréable à réaliser, à voir gonfler, et tellement plus encore à déguster ! j’ai fait la pâte à brioche et la crème pâtissière chacune dans le thermomix, mais elle est entièrement réalisable sans.

pâte à brioche

– 100 ml de lait

– 15 g de levure

– 2 oeufs

– 50 g de sucre en poudre

– 90 g de beurre

– 400 g de farine

Dans le bol du thermomix, mettre la levure et le lait, régler sur 25 secondes à 50° vitesse 3. Rajouter le beurre en petit morceaux, les oeufs, le sucre et la farine. Mettre sur fonction pétrissage pendant 4 minutes.

Sans thermomix, faire fondre la levure dans le lait tiède et rajouter le sucre, les oeufs, le sucre, bien mélanger. Rajouter alors la farine et remuer longuement pour avoir une pâte très lisse et épaisse.

Crème pâtissière : je vous conseille de la faire plusieurs heures avant ou la veille, et conservée au frais, afin qu’elle ait la consistance idéale pour l’étaler sur la pâte.

– 600 g de lait

– 40 g de farine

– 2 oeufs entiers

– 70 g de sucre en poudre

– extrait de vanille

Pour le glaçage royal

– du sucre glace

– un peu de blanc d’oeuf

– un peu de jus de citron

Introduire tous les ingrédients dans le bol du thermomix. Régler 6 minutes à 90° vitesse 4. A l’arrêt de la minuterie, mixer 5 secondes vitesse 9. Laisser refroidir.

Sur un plan de travail fariné, abaisser un petit bout de pâte à brioche et former un socle de la grandeur du moule à manqué et l’y déposer au fond.

Par ailleurs, abaisser le reste de pâte en rectangle, étaler dessus la crème pâtissière froide et refermer en roulant la pâte sur elle-même en forme de gros boudin un peu serré.

Découper de gros tronçons (10 ou 11 pour un moule de 26 cm) de ce boudin et les disposer en rond les uns à côté des autres dans le moule où le socle de pâte a déjà été déposé.

Laisser gonfler à température ambiante jusqu’à ce que la pâte lève jusqu’aux bords du moule.

Faire cuire à four th. 6 environ 30 minutes, surveiller que le chinois ne brunisse pas exagérément. Couvrir de papier alu si besoin.

Une fois froid, faire un glaçage avec du sucre glace mélangé à un peu de blanc d’oeuf et de jus de citron (et un soupçon de rhum pour moi). La consistance doit être bien nappante, ni trop liquide ni trop épaisse. Rajouter au besoin du sucre glace ou un peu de jus de citron.

pâte à tartiner

Cette pâte à tartiner est entièrement réalisée en 4 minutes avec le thermomix. Elle régale petits et grands à l’heure du goûter et se conserve une semaine au réfrigérateur (à vrai dire elle ne dure que 3 ou 4 jours à la maison !!!on ne lui a jamais laissé le temps d’y séjourner davantage!).


– 50 g noisettes ou amandes décortiquées (ou en poudre)

– 100 g de chocolat noir

– 1 gobelet de lait

– 70 g de sucre en poudre

– 80 g de beurre

Introduire tous les ingrédients sauf le beurre dans le bol du thermomix. Mixer 30 secondes à vitesse 9 et 30 secondes sur turbo.

Régler 2 minutes à 60° vitesse 4.

A l’arrêt de la minuterie, introduire le beurre coupé en petits morceaux et mixer pendant 1 minute vitesse 7.

Verser la pâte dans un pot à confiture par exemple, attendre qu’elle refroidisse et placer au frigo.

velouté de carottes miel-gingembre

Dans ce velouté réalisé au thermomix, le mariage des saveurs est très réussi et constitue une entrée subtile et originale. La recette compte 1 cuillère à soupe de poudre de gingembre, mais nous avons trouvé beaucoup trop fort. Je l’ai refais avec seulement 1/2 cuillère à café et pour nous, c’est le dosage qui convient. Les amateurs de gingembre n’hésiteront pas à en mettre une bonne cuillère à café voire un peu plus.

– 1 oignon

– 1 gousse d’ail

– Gingembre en poudre

– 20 g d’huile

– 20 g de beurre

– 1 branche de céleri

– 500 g de carottes

– 2 cubes de bouillon de légumes

– 750 g d’eau

– 1 c à soupe de miel

– 30 g de crème fraîche

– sel, poivre

Mettre dans le bol du thermomix, l’oignon coupé en deux, l’ai et le gingembre et mixer 3 secondes vitesse 5.
Racler les parois du bol avec la spatule, ajouter l’huile et le beurre et régler 2 minutes varoma vit.1.

Ajouter la branche de céleri et les carottes coupées en morceaux et mixer 5 secondes vit.4. avant de régler 3 minutes varoma vit.1.

Ajouter l’eau, les cubes de bouillon, sel, poivre et régler 14 minutes à 100° vit.1.

A l’arrêt de la minuterie, rajouter le miel et la crème et mixer 30 secondes vit. 10. en maintenant le gobelet pour éviter les projections. Servir aussitôt.

la centaurée de montagne

chaque année, ces quelques centaurées parsemées de çi de là, apportent de doux tons de bleu-violacé à la verdure environnante.

Cette entrée a été publiée le 27,mai, 2008, dans Non classé. 1 commentaire

pannequets aux champignons

Ces très savoureuses crêpes farcies seront servies soit en entrée soit en plat principal le soir accompagnées de crudités, de salade composée.

Pour environ 6 pannequets

– 1 pâte à crêpe avec 200 g de farine

– 1 c. à soupe de farine

– 180 g de jambon cuit

– 200 g de champignons de paris

-100 g de beurre

– 60 g de gruyère râpé

– 250 g de crème fraîche

– sel, poivre, muscade

Faire 6 crêpes dans une poêle assez grande.

Hacher séparément le jambon et les champignons. Dans un c. à soupe de beurre, faire revenir les jambon sans le faire rissoler (j’avais remplacé le beurre par de l’huile et c’est également bien). Retirer le jambon, remettre de la matière grasse et les champignons. Les faire revenir rapidement et remettre le jambon et quand la chaleur du mélange est à point, saupoudrer d’une cuillère à soupe de farine. ajouter peu à peu la crème fraîche jusqu’à consistance, après ébullition, d’une bouillie épaisse. Rajouter une cuillère de gruyère. Goûter et rajouter du sel si besoin est, du poivre et de la muscade.

Mettre une cuillère à soupe de cette farce dans chacune des crêpes et faire un paquet en rentrant les côtés pour bien envelopper la farce.

Disposer dans un plat allant au four, arroser de crème, mettre un peu de gruyère sur chaque pannequet, parsemer d’un peu de beurre et mettre à chauffe four th. 5-6 jusqu’à ce que la crème réduise un peu.

délice de riz au citron et au caramel

Cette recette exquise est entièrement réalisée au thermomix et constitue un dessert à la fois savoureux, délicat, nourrissant et étonnant car la présence du riz est quasi indécelable.

Pour environ 6 ramequins

– 150 g de sucre en poudre

– 80 g de riz spécial dessert

– 3 oeufs

– 800 g de lait

_ 1 zeste de citron non traité

– du caramel

Mettre dans le bol du thermomix le sucre, le riz et le zeste de citron. Faire 3 pressions sur turbo puis 1minute 1/2 vitesse 5 à 10.

Ajouter le lait et les oeufs et mettre à cuire 17 minutes vitesse 4,5 à 100°.

Déposer au fond de chaque ramequin un peu de caramel (voir recette du caramel maison dans la rubrique cuisine). Verser la crème de riz dessus et laisser refroidir au frigo avant de consommer.

baba au rhum à la chantilly

C’est sur une fiche de cuisine que j’ai achetée il y a plus de trente ans que j’ai pioché cette recette du baba au rhum qui fait à chaque fois l’unanimité. La pâte est quasiment impossible à rater, elle est très aérée, un vrai régal…!!

baba au rhum à la chantilly

dscf5664

– 250 g de farine

– 5 g de sel

– 3 oeufs

– 15 g de sucre

– 15 g de levure du boulanger

– 1 verre d’eau (pas très grand)

– 75 g de beurre fondu.

Pour le sirop

– 1/2 litre d’eau

– 220 g de sucre

– 1/2 verre de rhum

– 120 g de marmelade d’abricots (facultatif)

Pour la chantilly

– 30 cl de crème fraîche liquide fleurette

– un peu de sucre glace

Dans un saladier, mettre 75 g de farine prélevé sur les 250 g prévus, creuser une fontaine et y déposer la levure délayée dans 1/2 verre d’eau tiède. Faire une boule souple en mélangeant bien. Recouvrir du reste de farine. Laisser 30 minutes en attente dans un endroit tiède.

Ajouter alors le sucre, le sel, les oeufs. Travailler à la spatule en bois pour obtenir une pâte ferme, puis la détendre avec un peu d’eau tiède jusqu’à l’obtention d’une pâte souple mais surtout pas liquide.

Laisser reposer 15 minutes sous un torchon et rajouter le beurre fondu. Bien mélanger jusqu’à une parfaite homogénéité.

Mettre dans un moule à savarin beurré (ou moule en couronne). Laisser lever jusqu’aux bords du moule.

Mettre à cuire à four chaud th 7 (190-200) pendant 20 minutes sans ouvrir surtout. Surveiller la couleur, il doit être doré. Sortir le gâteau du four et laisser reposer avant de démouler sur le plat de service.

Pendant ce temps, préparer le sirop en faisant bouillir le sucre avec l’eau pendant quelques minutes. Hors du feu et quand le mélange a tiédi, rajouter le rhum et mélanger. Goûter si le dosage vous convient.

Lorsque le baba et le sirop sont tièdes, arroser le baba largement à la louche et recommencer jusqu’à ce qu’il ait tout absorbé. Napper alors au pinceau avec la marmelade d’abricots passée, allongée d’une cuillerée à soupe d’eau et chauffée (facultatif). Garnir de chantilly et réserver au frais.

après la pluie…

La nature est trempée, les herbes de perles habillées,

Notre ami toutes cornes dehors, semble bien décidé.

Il va droit son chemin après la pluie,

Il glisse, s’attarde parfois, sans soucis.

Sa délicate maison enroulée sur son dos,

Il explore, s’aventure et bave de joie, l’escargot.

gâteau à l’orange extra moelleux

Une recette à l’orange vraiment délicieuse pour finir un repas sur un arôme d’orange subtil… idéal pour les amateurs de douceurs sucrées !

– 4 oranges

– 150 g de beurre mou

– 250 g de sucre en poudre

– 170 g de farine

– 1/2 sachet de levure chimique

– 3 oeufs

Fouetter ensemble le beurre et 150 g de sucre jusqu’à ce que le mélange devienne blanc et mousseux.

Incorporer les oeufs un à un, bien mélanger puis ajouter la farine et la levure, bien remuer. Incorporer le jus d’une orange et bien mélanger à nouveau. Remplir un moule à manqué et faire cuire 40 minutes à four moyen th. 150°.

Pendant ce temps, presser le jus des trois oranges restantes dans une casserole, y verser 100 g de sucre en poudre et faire chauffer afin que le sucre fonde.

Lorsque le gâteau est cuit, le sortir du four, le mettre sur un plat et l’imbiber du jus encore chaud.

laisser refroidir et le servir en part individuelle.

tarte à la tomate

Un soir, ne sachant que faire pour le repas et ayant quelques tomates et une salade dans le frigo, j’ai fait cette tarte ultra rapide et savoureuse. Avec une salade verte agrémentée de petits gésiers confits ou oeufs durs par exemple, elle est parfaite pour un repas léger le soir.

– Une pâte feuilletée ou brisée (du commerce si vous voulez gagner du temps)

– 4 belles tomates

– origan

– moutarde mi-forte

– 150 g de gruyère

Préchauffer le four à 200°. Foncer un moule beurré avec la pâte. Laver et découper les tomates en tranches d’environ 3 mm.

Badigeonner la pâte brisée ou feuilletée avec de la moutarde, d’une couche fine mais bien couvrante (selon goût). Découper le gruyère en tranches fines et les déposer sur la moutarde. Rajouter par-dessus les tranches de tomates, saler et parsemer d’origan et d’un filet d’huile d’olive.

Enfourner à four chaud pendant 35 minutes.

confiture de fraises

Dans la recette des confitures, les proportions de sucre varient souvent. Celle-ci me paraît très équilibrée tant par le goût que par la texture.

Pour environ 3 pots de confiture :

– 1 kilo de fraises

– 800 g de sucre cristal

– le jus d’un petit citron

Laver et équeuter les fraises, les placer dans un grand saladier avec le sucre et le jus de citron. Laisser macérer pendant 24 heures. Le sucre doit avoir fondu et les fraises donné tout leur jus. A l’aide d’une passoire, passer le jus dans le récipient de cuisson et porter à ébullition 10 minutes. Ecumer.

Rajouter alors les fraises et laisser cuire environ 50 minutes. C’est du moins le temps de cuisson qui m’a paru parfait pour obtenir une belle consistance ni trop liquide ni trop épaisse. De toute façon, il faut, au bout de 35 minutes de cuisson, surveiller la confiture et tester régulièrement la consistance sur une cuillerée.

veritable clafoutis aux cerises

Voici la recette extra du véritable clafoutis aux cerises. J’y ai cependant apporté une modification dans le sens où il faut employer des cerises noires entières avec noyaux dans la recette originale, alors que j’ai utilisé des rouges que j’ai dénoyautées.

– 500g de cerises

– 10 cl de lait

– 50 g de beurre

– 30 cl de crème liquide

– 60 g de farine

– 75 g de sucre

– 3 oeufs

Laver et équeuter les cerises (les dénoyauter si vous l’avez choisi). Les disposer dans un moule à manqué.

Faire fondre tout doucement le beurre. Faire chauffer le lait. Dans un saladier, mélanger ensemble, la farine, le sucre, les oeufs et la crème. Bien mélanger pour obtenir une pâte lisse et fluide.

Porter le lait à ébullition et le verser bouillant sur la préparation. Bien mélanger, rajouter alors le beurre fondu. Bien mélanger à nouveau.

Verser cette pâte sur les cerises et enfourner à four préchauffé th. 6 pendant 40 minutes.

Ce délicieux clafoutis se déguste tiède ou froid.

tatin aux endives

Voici une délicieuse tarte qui allie une pointe d’originalité à une grande finesse de goût. Les endives sont très fondantes et n’ont absolument aucune amertume.

Une pâte brisée que personnellement je fais avec :

– 70 g de beurre

– 30 g d’huile

– 1/2 c à café de sel

– 230 g de farine

– 60 g d’eau

pour la garniture

– 1 kg d’endives

– 2 c à soupe de cassonade

– 100 g de beurre

– 1 c à café rase de curry (ou plus, ou moins, ou pas du tout selon le goût)

– 2 échalotes

– sel, poivre

Laver les endives, les couper en tronçons ; éplucher les échalotes et les hacher. Dans une poêle, faire fondre 80 grammes de beurre et y faire revenir les endives et les échalotes pendant environ 25 minutes à feux doux. Bien surveiller et remuer régulièrement. Saupoudrer ensuite avec le curry, sel et poivre. Bien mélanger.

Saupoudrer le fond d’un moule à manqué avec la cassonade et les 20 g de beurre en petits morceaux.

Répartir la préparation dessus et déposer sur le tout une abaisse de pâte brisée. Attention de bien faire descendre la pâte le long des bords du moule.

Cuire à four th 6 pendant 35 minutes.

Retourner votre tatin sur un plat de service .

boulettes de viande aux trois poivrons sauce curry

Ce plat complet, léger et vraiment délicieux est réalisé entièrement au thermomix avec le varoma (partie du thermomix spécifique pour cuire à la vapeur). Si vous utilisez de la crème allégée, ce plat sera tout indiqué pour se régaler tout en surveillant sa ligne.

– 600 g de viande de boeuf hachée

– 1 oeuf

– 1 échalote

– 1 gousse d’ail

– 30g de pain sec trempé dans de l’eau

– 1/2 cà café : de poivre, de sel, d’origan, de moutarde

-280 g de riz

– 600g de poivrons des trois couleurs

Pour la sauce :

– 1/2 l d’eau

– 1 cube de bouillon de volaille

– 30 g de beurre

– 40 g de farine

– 1/2 c à café de curry

– 1 pincée de sel, de sucre

– 1 c à soupe de jus de citron

– 100 g de crème fraîche

Eplucher échalote et ail et les jeter sur les couteaux à vitesse 6. Mettre le pain ramolli dans le bol et ajouter la viande, l’oeuf, sel, poivre, origan et moutarde. Mixer 20 secondes vitesse 4 en aidant avec la spatule. Former 15 boulettes et les poser dans le varoma.

Laver et épépiner les poivrons, les couper en lanières et les poser sur les boulettes.

Remplir le bol du thermomix avec 900 ml d’eau. Verser le riz dans le panier de cuisson et le mettre dans le bol. Poser le varoma et régler 30 mn à température varoma vitesse 1. Après la cuisson, réserver la viande et le riz au chaud.

Rincer le bol et introduire le fouet pour la sauce.

Mettre tous les ingrédients pour la sauce (sauf la crème) dans le bol et régler 6 mn à 100° vitesse 2. Une minute avant la fin de la cuisson ajouter la crème par l’orifice du couvercle.

Disposer le riz en couronne sur un plat avec les boulettes autour et les poivrons au centre. Présenter la sauce dans une saucière.

crème aux deux saveurs

J’ai réalisé cette recette entièrement au thermomix, mais elle est très facile à faire sans, en fouettant par ordre : oeufs + sucre + vanille – maïzena- lait bouillant remis ensuite sur le feu – crème fraiche et à la fin la moitié de la crème avec cacao.

– 500g de lait

– 2 oeufs

– 100g de sucre en poudre

– extrait de vanille

– 50 g de crème fraîche liquide

– 1 c à soupe bombée de cacao en poudre amer.

Mettre le fouet dans le bol du thermomix. Ajouter le lait, le sucre, la vanille, la maïzena et les oeufs. Cuire 7 minutes à 90° vitesse 1. Ajouter ensuite la crème fraîche et faire tourner 10 secondes vitesse 4. Retirer le fouet.

Verser la moitié du mélange en attente dans un bol. Ajouter à la moitié restante dans le thermomix le cacao et tourner à vitesse 4, 20 secondes.

prendre les deux récipients contenant les 2 préparations et verser doucement en même temps dans le plat de service de telle manière à avoir une moitié blanche et l’autre chocolat.

madeleines au citron

Après avoir essayé plusieurs recettes de madeleines, j’ai choisi de ne conserver que celle-ci car elle est la plus légère tout en étant très moelleuse. Vous pouvez remplacer le citron par l’orange si vous le désirez. Quel que soit votre choix, elles seront toujours excellentes.

VARIANTE : cette même pâte (le sucre en moins évidemment) à laquelle vous rajouterez 15 olives vertes dénoyautées et 2 tranches de jambon ou encore remplacez le jambon par du bacon et des fines herbes, constituera un apéritif super sympa !

Pour environ 20 ou 24 madeleines :

– 3 oeufs entiers

– 100 g de sucre en poudre

– 110 g de farine

– le zeste d’un citron non traité

– 1 C à café de levure chimique, sel

– 90 g de beurre

Préchauffer le four à 220° (th. 8/9). Faire fondre le beurre au bain-marie. Le laisser refroidir.

Hacher finement le zeste de citron . Dans un saladier, casser les oeufs et mettre le sucre. Fouetter pour bien faire mousser. Ajouter la farine et la levure. mélanger. Verser le beurre fondu puis le zeste de citron. Mélanger.

Laisser reposer la pâte 1/2 heure (facultatif, je ne le fais jamais). Remplir les moules à madeleines au 2/3 et mettre au four 220° pendant 5 minutes et à 200° pendant 6 minutes (réduire ce temps pour des mini-madeleines). Démouler tiède.

ATTENTION : vous n’obtiendrez la fameuse bosse sur les madeleines que si la température du four est respectée. Un four pas assez chaud et les madeleines ne voudront pas « bosser »!!

pizza

Voici ma recette de pizza qui est issue de la rencontre d’ingrédients présents dans le frigo et dans le placard ce jour-là. La plaque entière a disparu en un clin d’oeil au repas, je l’ai donc refaite plusieurs fois avec quelques variantes. Cette pizza constituera une repas du soir complet accompagnée d’une bonne salade verte et d’un dessert.

Pour une grande plaque du four :

Pâte à pizza réalisée en 2 minutes dans le thermomix :

– 1 gobelet d’eau (80g)

– 1 gobelet de lait (80g)

– 10g de levure du boulanger

– 1 c. à soupe d’huile d’olive

– 1/2 c. à café de sel

– 350 g de farine

Mettre le lait, l’eau et la levure dans le bol 45 secondes à 50° vitesse 3. A l’arrêt de la minuterie, ajouter la farine, le sel et l’huile. 2 pressions à vitesse turbo et 1 minute sur épi. Etendre la pâte de la dimension de la plaque et laisser lever.

Pour la garniture :

– 4 beaux oignons

– 1 brique de purée de tomates de 500g

– 1 c. à café de concentré de tomate (facultatif)

– origan ou herbes de provence

– 2 gousses d’ail ou ail en poudre

– 100g d’olives vertes

– 100g de gruyère râpé ou 200g de mozarella

– champignons de paris frais ou 1 petite boîte

– 4 tranches de jambon blanc

Emincer les oignons et les faire fondre avec les champignons dans de l’huile d’olive. Quand ils sont bien fondants, rajouter la purée de tomates, le concentré, les herbes, l’ail , les olives, un peu de sel, de poivre. Faire mijoter à petit feu pendant 20 minutes environ. Préchauffer le four th 7.

Lorsque la pâte est bien levée et avant d’enfourner, répartir la garniture sur la pâte et disposer par dessus la jambon coupé en lanières assez larges. Recouvrir du râpé ou de la mozarella en rondelles. faire cuire environ 25 minutes.

pain aux raisins

Je viens de vous donner la recette de la pâte à brioche. Avec cette recette de base, vous pouvez réaliser de délicieux pains aux raisins. Toutefois, j’ai légèrement modifié la pâte à brioche de base en ne mettant que deux oeufs au lieu de trois. ce troisième oeuf, vous pourrez le garder (que le jaune) pour dorer les pains aux raisins.

C’est dans le thermomix que je fais aussi en 4 minutes la crème patissière.

Pour une dizaines de jolis pains aux raisins :

-Une pâte à brioche avec deux oeufs seulement

-Une crème pâtissière : – 270g de lait, 15 g de farine, 2 oeufs entiers, 25 g de sucre en poudre, un peu de vanille

– 100g de raisins secs macérés dans du rhum pendant quelques heures ou la veille.

Préparer la crème pâtissière en introduisant tous les ingrédients dans le bol du thermomix. Régler 4 minutes à 85° vitesse 4. A l’arrêt de la minuterie, mixer 5 secondes à vitesse 9. Laisser refroidir.

Pendant ce temps, préparer la pâte à brioche. Sur un plan de travail fariné, l’étaler en un rectangle d’environ 8mm d’épaisseur. Recouvrir avec la crème froide et parsemer sur le dessus les raisins sans leur jus de macération.

Rouler cette préparation en un gros boudin et en couper des tranches de 3 centimètres.

Les placer sur une plaque de cuisson et les aplatir légèrement. Les laisser lever, ellesdoivent doubler de volume.

Avant d’enfourner, les dorer avec le jaune d’oeuf.

Cuire à four th. 180° (6) pendant environ 20 minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.

tourte au jambon et aux champignons

Ce plat familial constitue un repas complet pour le soir, parfait avec une salade de tomates ou verte. Par rapport à la recette d’origine, j’ai apporté quelques petites modifications (un peu plus d’oignons, pas de lardon, 1 tranche de moins de jambon, pas de sel car le jambon se charge d’en apporter suffisamment). Résultat… une grosse tourte dévorée en un instant par ma petite tribus.

Pour la béchamel :

– 50 g de beurre

– 2 c à soupe bombées de farine

– 250 g de lait

– 60 g de gruyère râpé.

Au thermomix, mettre tous les ingrédients dans le bol, sauf le gruyère 6 minutes à 85° vitesse 5. A l’arrêt de la minuterie, incorporer le gruyère et mixer qques secondes. Sans thermomix, faire une béchamel classique.

Garniture :

– 2 rouleaux de pâte feuilletée

– 200g d’oignon (100g dans la recette originale)

– 7 tranches de jambon blanc (8 tr. dans la recette originale)

– 300g de champignons de paris

– dans la recette originale : 100 g de lardons fumés.

– 1 jaune d’oeuf pour dorer la pâte

émincer les oignons et les champignons et les faire revenir ensemble dans un peu de beurre ou d’huile jusqu’à ce qu’ils deviennent un peu fondants, rajouter les lardons si vous le souhaitez et faire revenir encore un peu. Couper les tranches de jambon en fines lanières, les mélanger au champignons-oignons. Rajouter la béchamel à ce mélange.

Chemiser un moule à manqué avec la première pâte feuilletée et mouiller au pinceau les bords avec de l’eau, garnir du mélange et déposer dessus la deuxième pâte feuilletée en faisant adhérer les bords. Dorer avec le jaune d’oeuf mélangé à 2c. de lait. Faire un tout petit trou au milieu pour laisser passer la vapeur.

Cuire à four chaud (200°) pendant environ 30 minutes, elle doit être bien dorée partout.

fraisier

Cette recette a fait l’unanimité à la maison… un régal! et encore meilleur le lendemain. Donc, le prochain je le fais la veille. J’essaye avec les framboises dès qu’il y en aura au jardin.

Pour la génoise :

Battre 4 œufs entiers avec 120g de sucre en poudre et une pincée de sel. Le mélange doit blanchir et devenir mousseux. Rajouter 120g de farine avec une c. à café de levure chimique. Bien mélanger. La pâte doit être lisse. Cuire 30 minutes à four th. 6 (180).

Pour la crème mousseline :

– 250g de lait

– vanille en poudre

– 2 jaune d’œufs

– 90g de sucre

– 40 g de farine

– 40 g de maïzena

– 150 g de beurre

chauffer le lait avec la vanille.

Fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre. Incorporer la farine + maïzena. Bien mélanger. Verser le lait chaud sur ce mélange en remuant. Remettre dans la casserole et cuire en remuant toujours jusqu’à la cuisson à la nappe (pas trop liquide, pas trop épais, une cuillère doit en ressortir nappée).

Incorporer alors la moitié du beurre (75g) dans la préparation chaude et l’autre moitié lorsqu’elle est froide. Bien mélanger et laisser refroidir complètement.

Pendant ce temps, couper la génoise froide en deux disques et les imbiber d’un petit sirop au rhum ou alcool de fraises.

Couper les fraises + ou – 400g, en petits morceaux et les incorporer à la crème très froide. Fourrer la génoise avec cette préparation, remettre le disque dessus et décorer selon goût.

Pour une occasion, recouvrir le fraisier de pâte d’amande abaissée au rouleau. Décorer de quelques roses en pâte d’amande également et votre gâteau sera particulièrement beau et bon en habit de fête. Sur la photo, j’ai réalisé la pâte d’amandes au thermomix.

une fleur, un soir

Dans ton existence, tu as semé autour de toi,

Du bonheur et des éclats de joie.

Ton doux sourire et tes yeux malicieux

rendaient heureux les jeunes et les plus vieux.

Pourtant de la rose tu as souvent éprouvé la piqûre des épines,

Mais ta force et ta foi n’ont jamais laissé place à l’humeur chagrine.

Ta bonté et ton accent chantant,

Tels un tapis de violettes au printemps,

Ravissaient discrètement

Le coeur de ton enfant.

Mais un jour tu es parti

Vers un lointain pays,

Pris un autre chemin,

Celui où le bonheur n’a pas de fin.

Tu es parti, telle une fleur un soir qui se referme,

Pour refleurir là-bas, où chaque vie arrive à son terme.

improvisation

Rose si belle, rose éternelle,

Rose délicate, rose écarlate,

Rose témoin de tant d’amourettes,

Rose qui a inspiré tant de poètes.

Toi aux couleurs aussi tendres qu’une caresse,

Aussi audacieuses et ardentes qu’une promesse.

Rose charmante et élégante,

Rose enivrante et tourbillonnante,

Aux parfums puissants et impertinents

Ou subtils, légers mais toujours présents.

Ton charme et ta fantaisie

Ton exubérance ou ta modestie

Font de toi un délice exquis,

Un avant-goût de paradis.

(Françoise)

pain maison

C »est dans le thermomix (pour gagner du temps), que je fais la pâte à pain. Voici ma recette de base avec laquelle on peut façonner le pain que l’on veut : baguettes, petits pains ronds, couronne, dans un moule à cake, etc, et à laquelle on peut rajouter les graines de son choix (sésame, lin, etc…). Il est également intéressant de varier les farines (bio, semi-complète, ajouter quelques cuillerées de farine de châtaignes…).

Pour un moule à cake ou 2 baguettes :

– 240 g d’eau

– 450g de farine

– 15g de levure de boulanger

– 1 c. à café rase de sel

– 1 c. à café bombée de lécithine de soja (facultatif, mais je trouve que le pâte est un peu plus aérée, normal puisque c’est un émulsifiant naturel ! et de plus très riche en oméga 3).

Faire tiédir l’eau, y faire fondre la levure et la lécithine. Rajouter le sel, la farine et pétrir, pétrir, pétrir!!..si c’est à la main.. ; sinon dans le thermomix, mettre environ 3 ou 4 minutes sur fonction pétrissage.

Donner la forme que l’on veut à la pâte ou la placer dans des moules à baguettes ou à cake. Laisser lever environ 2 heures ou 3 selon température ambiante. Faire cuire à four th. 6-7 (190°) environ 25 ou 30 minutes. Il faut que la croûte soit dorée.

cake aux olives et jambon

Ce cake est délicieux tiède ou froid et se sert en plat principal avec une salade de tomates par exemple ou en entrée ou encore peut être emporté en pique-nique ou sur la plage.

– 125g de jambon de paris en tranches un peu épaisses

– 50g d’olives vertes dénoyautées

– 40g de gruyère râpé

– 175g de farine

– 3 oeufs

– 1dl d’huile d’olive

– 2c. à soupe de lait

– 1 sachet de levure chimique

Préchauffer le four th. 5-6. Mêler la farine et levure, creuser un trou au milieu et y casser les oeufs. Mélanger le tout . Ajouter l’huile, le lait, le râpé, le jambon en petits dés et les olives bien essuyées et coupées en rondelles épaisses. Poivrer.

Verser dans le moule. Cuire env. 30 minutes. Le cake doit être doré, bien gonflé, une lame de couteau enfoncée au coeur du cake doit ressortir bien sèche quand il est cuit.