Archives

Beignets du pâtissier de Christophe Felder

On fêtait le carnaval dans ma ville hier et j’ai eu envie de tester une nouvelle recette…ça tombait bien car Sophie, dans son cahier gourmand, venait de publier ce billet ! Aussitôt  j’ai retenu cette recette, et puis Christophe Felder, c’était incontournable !!

Je vous incite à vraiment tester ces beignets car ils sont délicieux…ils ont disparus en un clin d’œil dès que je les ai faits, dévorés par mes 3 enfants, j’ai  juste eu le temps de faire quelques photos ! Un régal ! Une texture hyper moelleuse, bien pleine, et une très très fine croûte croustillante ; une texture qui n’est pas sans rappeler celle des bombolonis, mais en meilleur encore ! Je ne les ai pas trouvés gras du tout, ce qui est un argument supplémentaire pour en refaire très vite !!

Si la recette des bugnes Lyonnaises vous intéresse (c’est délicieux aussi), vous la trouverez ici (cliquez).

- 250 g de farine type 55
– 5 g de sel
– 30 g de sucre semoule (Sophie met 40 g, d’autres 25 g)
– 15 g de levure de boulanger fraîche
– 2 œufs
– 2 cuillères à soupe de lait tiède
– 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
– 40 g de beurre mou ou de margarine

Finition
– 100 g de sucre en poudre
– 1 cuillère à café rase de cannelle en poudre (pas mise car les enfants n’y tiennent pas)

Mélanger la farine, la levure, le sel et le sucre. Ajouter les œufs, le lait tiède et la fleur d’oranger et le beurre.
Pétrir au robot ou à la main environ 10 min. Pour ma part, j’ai tout mis dans le thermomix comme d’habitude : lait + levure, faire tiédir et rajouter tous les autres ingrédients puis 10 minutes sur fonction épi.
On obtient une belle boule de pâte, à laisser au frais environ 6 heures, couverte d’un film alimentaire.
Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte sur 4 mm.
Couper des rectangles de 4×5 cm, percer un trou au milieu, y passer un coin et serrer pour obtenir des formes originales.
Les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Laisser lever une bonne heure dans une pièce chaude ou sur un radiateur comme j’ai fait pour aller plus vite.
Faire chauffer l’huile (pas excessivement), déposer les beignets (4 ou 5 à la fois)
Égoutter sur du papier absorbant.
Rouler dans le sucre mélangé à la cannelle.

Très heureuse de vous retrouver….avec un bon pain italien !

Voilà bien longtemps que je n’étais pas revenue vous présenter quelques recettes, ni même faire un tour sur vos blogs (néanmoins j’ai repéré beaucoup de vos belles recettes à tester prochainement)  et cela me manquait…..beaucoup de soucis de tous côtés sont la cause de mon absence. Néanmoins, je vais essayer de maintenir à nouveau un rythme de publications un peu plus fréquent.

De plus, j’avais fait beaucoup de photos depuis des mois, au fils des recettes réalisées, et l’ordinateur sur lequel je les stockais a rendu l’âme il y a quelques semaines…j’espère que l’on va quand même trouver une solution pour récupérer ces nombreux clichés. Et l’ordinateur que j’utilise depuis peu en remplacement est horriblement lent…résultat : je le délaisse beaucoup !

J’espère vous retrouver en excellente forme…et bienvenue aux nouveaux abonnés que je remercie !

Je vous présente aujourd’hui une recette hyper simple qui fera le bonheur des papilles ….le pain italien ! Comme je fais mon pain tous les deux jours, il faut absolument varier car mes enfants se lassent facilement de la même recette chaque fois.

Aujourd’hui nous nous sommes particulièrement régalés avec ce pain qui rien qu’en cuisant, a embaumé la cuisine, et je ne vous dis pas comme il a été difficile de résister en faisant les photos…mes narines étaient "titillées" par cette irrésistible odeur de bon pain chaud. Sa mie est assez serrée, extra moelleuse, très douce et légère et sa fine croûte hyper croustillante ! hummm, un vrai régal !!

Pour 6 pains individuels (pas trop petits)

- 500 g de farine

- 2 c. à café de sucre en poudre

- 15 g de levure du boulanger

- 200 ml d’eau

- 80 ml d’huile d’olive

- 1 ou 2 c. à café de sel (pour ma part, je limite pas mal le sel dans le pain maison et il n’en est pas moins bon pour autant !)

- 1 pincée d’origan (facultatif)

Pour ma part, j’ai fait la pâte dans le thermomix comme d’habitude et je n’ai pas attendu le repos d’une heure après l’avoir pétrie. Mais je vous donne la recette ci-dessous telle que je l’ai trouvée sur le site "Journal des femmes".

Dans un grand verre, verser le sucre et la levure dans l’eau chaude et laisser dissoudre pendant 5 minutes. Dans un grand saladier verser la moitié de la farine et la préparation liquide, jusqu’à obtenir une pâte molle et collante.
Verser l’huile d’olive et pétrir, elle sera encore plus collante la pâte.

Rajouter le reste de la farine, le sel et pétrir pendant 10 minutes, rajouter de la farine si besoin (je n’en ai pas rajouté au thermomix). Pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte molle et souple.
Huiler le saladier, placer la pâte en boule. Laisser reposer 1 heure ou 2, recouvert d’un torchon propre.

Reprendre la pâte et la travailler rapidement, diviser en 6 boules voire plus. Recouvrir d’un torchon laisser reposer 45 à 60 minutes.

Préchauffer le four à 230°c. Placer une feuille sulfurisée sur une plaque et y déposer les boules de pain, après les avoir formées comme vous le désirez, saupoudrer de semoule de blé, passer  un peu de lait et laisser reposer encore 30 minutes .

Enfourner et laisser cuire pendant environ 15 minutes. A partir du moment où les pains sont dorés, c’est qu’ils sont cuits.

Brioche diamant

Cette recette a été publiée sur bien des blogs et je ne sais plus sur lequel je m’étais arrêtée pour la réaliser il y a quelques temps déjà…je ne peux résister lorsque je vois une nouvelle recette de brioche et les différents façonnages sont très ludiques.

Je suis toujours aussi heureuse d’en faire quelques fournées pour les présenter encore chaudes à mes enfants dont les yeux brillent…comme des diamants, of course !…. à la vue de ces petites brioches.

 

- 300 g de farine
– 50 g de sucre semoule
– 10 g de levure fraîche de boulanger
– 13 cl de lait tiède
– 80 g de beurre
– 1 oeuf
– 1 sachet de sucre vanillé
– 1/4 cuillère à café de sel

Pour le décor

- grains pâtissiers

Délayer la levure dans le lait tiède.
Mettre la farine dans le bol du robot muni du pétrin puis ajouter le sel, le sucre en poudre et le sucre vanillé, mélanger.
Verser le lait avec la levure et l’oeuf, pétrir. Lorsque le liquide est absorbé par la farine, ajouter le beurre coupé en dés.
Pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle devienne lisse et homogène.
Enlever la pâte du bol, et laisser doubler de volume dans un endroit tempéré.
Couper le pâton en 8 boules égales.
Étaler finement les boules en ovale sur le plan de travail fariné . Faire des incisions en biais sur chaque ovale de pâte.

Rouler en commençant par la partie la plus large afin d’obtenir un long boudin puis former un "escargot" avec ce boudin.

Le déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé puis recommencer avec les autres pâtons.

Laissez lever pendant au moins 1 heure. Préchauffer le four à 180°C.

A l’aide d’un pinceau badigeonner les brioches avec un oeuf battu ou un peu de lait. Saupoudrer de sucre en grains. Les mettre au four et laisser cuire pendant environ 15 à 20 min.

mots clé : briochelevure du boulanger

Pain tournesol

Je vous avais promis une recette très chocolat, et elle viendra en effet prochainement …mais le soleil et le ciel bleu étant au rendez-vous depuis hier, la nature se réveillant sous des températures bien plus clémentes, et le printemps n’étant plus très loin, je ne résiste pas à vous offrir une fleur….oui, mais pas n’importe laquelle…celle qui a déjà fleuri sur des dizaines de blogs et que j’avais repérée depuis plusieurs semaines, mais faute de temps, que je n’avais pas testée…le tournesol !!!

Vous n’êtes peut-être pas sans ignorer, si vous me suivez depuis longtemps, que j’adore tester toute nouvelle recette de pain. Quasiment chaque jour, je fais ma pâte à pain dans le thermomix, en variant ou non les farines, et ensuite je peux lui donner la forme que je veux. Vous retrouverez d’ailleurs quelques variantes dans la rubrique "pain et viennoiseries".

Mais lorsque j’ai vu cette recette pour la première fois, j’ai eu un vrai coup de coeur , je ne pouvais pas passer à côté.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le façonnage de ce pain est très simple, il faut juste avoir un peu de temps devant soi….et un bon couteau qui coupe parfaitement (je remercie encore Françoise au passage pour le couteau japonnais que j’avais gagné grâce à elle !) ; pour ma part, je n’ai pas pris tout le temps nécessaire qu’il aurait fallu pour peaufiner le look de ma fleur (je ferai mieux la prochaine fois),  mais celle-ci fut effeuillée par mes enfants en un temps record, ce qui m’incite à recommencer très vite.

Un pain au goût proche de celui d’une viennoiserie…..je vous invite à le tester sans tarder, c’est un pur RÉGAL !!!

- 700 g de farine 

- 2 c. à café de sel fin

- 20 g de levure fraîche de boulanger

- 260 g de lait 

- 125 g d’eau

- 85 g d’huile d’olive 

Pour la finition et le façonnage

- 30 g de beurre fondu pour le façonnage

- un jaune d’oeuf et un peu de lait pour la finition

- Graines de sésame, de pavot, de lin ou de tournesol

Mettre la levure, le lait, l’eau dans le bol du thermomix et faire chauffer à 45° pendant une minute, vitesse 1. Rajouter tous les autres ingrédients. Travailler à petite vitesse pendant quelques secondes pour que la pâte se forme. Ensuite programmer fonction épi pendant 5 minutes.

Couvrir le bol et laisser lever la pâte pendant une petite trentaine de minutes.

Déposer la pâte sur le plan de travail (inutile de fariner, elle ne colle pas) et la dégazer légèrement. La partager en 2 pâtons égaux (585 g environ). Couvrir un des pâtons et le réserver. Partager l’autre en 5 boules égales (environ 117 g).

Étaler 4 pâtons en cercles de 20 cm de diamètre. Déposer un cercle sur la plaque, au centre, et le badigeonner de beurre fondu. Le couvrir d’un autre cercle et le badigeonner à son tour, et faire de même avec le troisième et le quatrième cercle. Étaler le cinquième pâton en un cercle légèrement plus grand et  en recouvrir la pile précédente. Ne pas beurrer ce dernier cercle.

Tracer 8 parts égales sur cette pâte.

Couper à l’aide d’un couteau bien tranchant en partant du centre, sans détacher le bord. Retourner chaque languette vers l’extérieur, pour former un soleil. Réserver.

Peser la boule de pâte en attente et en prélever un quart . Partager le reste en 5 boules égales (environ 85 g).

Étaler 4 de ces pâtons en cercles de 15 cm.Refaire la même opération que précédemment : un cercle beurré, recouvert d’un autre cercle beurré, etc…

Étaler le cinquième pâton en un cercle un peu plus grand et en recouvrir à nouveau les 4 cercles précédents.

Dessiner les 8 parts et poser cette pâte au centre du premier soleil. Découper les parts et retourner chaque languette comme précédemment en veillant à les placer entre les pointes de la première couronne.

Faire une boule avec le dernier pâton et le placer au centre de la couronne. Laisser lever pendant 1 bonne heure. Préchauffer le four à 200°C.

Badigeonner la couronne de jaune d’œuf battu avec un peu de lait,  à l’aide d’un pinceau . Décorer de graines selon goût et enfourner pour 10 minutes.

Baisser la température à 180°C et laisser 10 minutes. Baisser la température à 160°C et laisser encore 10 minutes.

Sortir le pain, le déposer délicatement sur une grille et le laisser refroidir….enfin, on n’a pas résister à l’effeuiller encore chaud, c’est tout juste si on m’a laissé le temps de faire quelques photos !!!

mots clé : painlevure du boulanger

Petites crèmes au chocolat au thermomix

En général, les crèmes au chocolat remportent toujours un vif succès auprès des grands comme des petits.  

Pour vous, thermomixeuses et thermomixeurs, voici une version des plus simples et des plus gourmandes ! A tester sans la moindre hésitation….et à refaire ! Vous trouverez ci-dessous la version chocolat noir et version chocolat au lait.

- 500 ml de lait entier

- 2 oeufs

- 80 g de chocolat noir

- 15 g de cacao amer en poudre

- 80 g de sucre

- 20 g de farine

Mettre tous les ingrédients dans le bol du thermomix, et faire cuire 10 minutes à 90°C, vitesse 3.

Verser les crèmes dans des petits récipients. Laisser refroidir, puis couvrir et placer au frais. Trop simple non ?

Même version au chocolat au lait ci-dessous, délicieuse également !!

Liqueur de mûres au themomix

Pour ceux et celles qui trouveraient encore des mûres, voici une recette toute simple. Il sera bon de trinquer entre amis avec cette très bonne liqueur maison (pas très sucrée)….à consommer bien sûr avec beaucoup de modération !!

- 1/4 de zeste de citron non traité

- 1 clou de girofle

- 600 g de mûres

- 200 g de sucre en poudre

- 1/2 litre d’eau de vie à fruits (à 35° ou 45°)

Laver le citron, prélever le quart du zeste avec un économe.

Introduire le zeste, le clou de girofle, les mûres et le sucre dans le bol du thermomix, mixer 2 minutes à vitesse 4, sans chauffer.

Ajouter l’eau de vie, verser en bouteilles en s’aidant d’un entonnoir, boucher, laisser macérer un mois au soleil si possible.

Au bout de ce temps, verser le contenu de la bouteille dans un tamis très fin ou à travers un linge fin (c’est encore mieux), presser pour en extraire tout le jus. Mettre en bouteille, boucher et laisser reposer encore deux mois au moins  avant de  consommer…..pour les fêtes de fin d’année, vous pourrez faire déguster à vos invités !!

Si vous laissez encore un mois, votre liqueur n’en sera que meilleure !

Brioche bouclettes

Les brioches ont à chaque fois un réel succès à la maison et la pâte est si vite faite dans le thermomix ! Cette version  n’est pas sans me rappeler la torta delle rose qui fut fort appréciée elle aussi. 

En plus d’être  jolie, elle est vraiment délicieuse cette brioche bouclette (recette trouvée ici)!!

- 350 g de farine
– 12 g de levure du boulanger fraiche
– 80 g de beurre mou
– 2 jaunes d’oeufs
– 14 cl de lait tiède
– 3 cuillères à soupe de sucre
– 1 sachet de sucre vanillé
– 1/2 cuillère à café de sel

Pour la dorure

- 2 c. à soupe de golden Syrup (remplacé pour moi par du sirop d’érable)

- 2 c. à soupe de sucre roux

- 2 c. à soupe de beurre fondu

- 1 c. à soupe de grains de sucre pâtissier

Dans un bol, mélanger le lait tiède, le sucre et la levure, couvrir d’un linge et laisser reposer 10 minutes.
Dans un saladier, mettre la farine, le sucre vanillé, le sel, mélanger puis faire un puits. Mettre au milieu les jaunes d’oeuf, le mélange levure et le beurre ramolli. Amalgamer le tout puis pétrir jusqu’à ce que la pâte soit souple.

Vous pouvez également pétrir au robot vitesse 4 pendant 15 minutes ou bien vous pouvez mettre tous les ingrédients dans la cuve de votre machine à pain et lancer le programme pâte.

Couvrir d’un linge humide et laissez reposer la pâte jusqu’à ce qu’elle gonfle un peu.

Après la pause, pétrir à nouveau. Séparer la pâte en 2 ou en 4 morceaux puis l’abaisser assez finement sur un plan de travail fariné. Couper des ronds avec un emporte-pièce de 7 à 8 cm de diamètre.

Plus vous étalerez la pâte finement, plus les bouclettes seront nombreuses.

Chevaucher trois ronds de pâte.

Les rouler ensemble, vous obtenez un tube.

Les couper ensuite au milieu à l’aide d’un couteau : vous obtiendrez deux fleurs.

Répéter l’opération avec le reste de la pâte.
Beurrer un moule à manqué et déposez les fleurs l’une à côté de l’autre sans trop les serrer.

Laisser lever 1 heure dans un endroit tiède.

Préchauffez le four à 180° C.

Mélanger le beurre fondu avec le sucre roux et le Golden Syrup puis verser le tout sur la brioche, disperser les grains de sucre pâtissier.

Faire cuire au four pendant 20 à 25 minutes en surveillant la cuisson. Laisser refroidir sur une grille ou bien déguster tiède.

Mots clé de la recette : briochelevure du boulanger

Pancakes aux myrtilles, glace à la vanille

La saison des myrtilles touche à sa fin, je suis arrivée un peu trop tard hélas cette année, tant pis….les 400 g cueillis ont été vite transformés en un délicieux dessert gourmand en chaud-froid.

Rien que d’écrire la recette, j’en ai encore l’eau à la bouche ! Vous pouvez utiliser bien sûr des myrtilles surgelées. Un dessert vraiment très simple qui régalera à coup sûr petits et grands ! J’ai fait la pâte en une minute top chrono dans le thermomix.

Je vous souhaite un bon week-end ensoleillé !

Pour 3/ 4 personnes

Pour la pâte

- 170 g de farine

- 2 gobelets de lait

- 1 oeuf

- 1 c. à soupe d’huile

- 1 c. à soupe de levure chimique

- 1 pincée de sel

- 1 c. à soupe de sucre

Pour la garniture

- 150 g/200 g de myrtilles

- 4 grosses boules de glace à la vanille

Mettre tous les ingrédients de la pâte dans le bol du thermomix et mixer une minute à vitesse 9…c’est tout !!!

Verser une petite louche de pâte dans des poêles à blinis sans trop chercher à l’étaler. Éparpiller par-dessus une poignée de myrtilles et faites cuire 2 à 3 mn. Puis retourner le pancake à l’aide d’une spatule afin de faire dorer l’autre face. Les pancakes doivent être moelleux à l’intérieur.

Faire attention à ce que la chaleur soit bien répartie pour éviter que les pancakes ne brûlent avant d’être cuits.

A défaut de petites poêles à blinis, faire chauffer une grande poêle huilée, y verser trois ou  quatre petites louches de pâte et faire cuire de la même manière.

Servir ces pancakes encore chauds ou tièdes par deux ou même trois pour les plus gourmands et placer une boule de glace à la vanille sur le dessus. Déguster aussitôt.

Mots clés de la recette : pancakemyrtillesglace vanille

Boisson rafraîchissante pêche-verveine

Les températures très estivales de ces derniers jours nous invitent à nous désaltérer autour de boissons bien fraîches. Laissez-moi donc aujourd’hui vous servir un verre d’un mélange doux, parfumé, peu sucré et vitaminé. Nous avons beaucoup apprécié sa douceur et sa fraîcheur. 

Pour 4 personnes

- 10 g de verveine fraîche (du jardin pour moi), ou éventuellement 2 ou 3 sachets selon goût

- 50 cl d’eau minérale non gazeuse

- 4 pêches

- 2 tiges de verveines fraîche

- 2 c. à soupe de sucre en poudre

- 6 beaux glaçons

Faire chauffer l’eau, la verser sur les 10 g de verveine et laisser infuser 8 à 10 minutes.

Peler les pêches, les dénoyauter et les couper en morceaux. Filtrer la verveine et la laisser refroidir totalement.

Mettre les glaçons dans le bol du blender, verrouiller le couvercle et activer la touche ice crush pour les broyer.

Ajouter les pêches, le sucre et un peu de tisane de verveine par l’orifice du couvercle. Faire fonctionner l’appareil vitesse 2, par pulsions, puis ajouter le reste de la verveine et passer à la vitesse 4 ou 5 jusqu’à obtention d’une texture toute lisse.

Verser dans des verres, décorer avec de petits bouquets de verveine et servir très frais.

Note : si vous servez tout de suite, la texture est homogène, si vous attendez quelques minutes au frais, la texture se divise en deux parties dans le verre et l’effet visuel est joli.

Tartelette au citron meringuée

Je suis fan de tous les desserts au citron et bien que ce soit un grand classique, je vous partage aujourd’hui la recette de ces tartelettes qui sont une vraie tuerie !! L’équilibre entre l’acidité du citron et le sucre est top à mon goût et la pâte très sablée est fondante à souhait, parfaite.

Pour la garniture, j’ai simplement fait un lemon curd dans le thermomix comme d’habitude, fait la veille ainsi que la pâte sablée pour un gain de temps.

Je vous souhaite une belle journée ensoleillée !

Pour 6 ou 7 tartelettes suivant la taille

Pour la pâte sablée

120 g de beurre

- 200 g de farine

- 2 jaunes d’oeuf

- 60g de sucre

- 1 pincée de sel

Pour le lemon curd, recette ici

Pour la meringue

- 2 blancs d’oeufs

- 100 g de sucre

Préparer la lemon curd. Laisser bien refroidir et se solidifier.

Préparer la  pâte sablée : Dans un saladier (dans le thermomix pour moi), mélanger à la main le beurre ramolli, les 2 jaunes d’oeuf, le sucre, le sel et la farine jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène mais assez friable.

Verser la lemon curd bien fefroidie sur la pâte et faire cuire environ 25  mn à 180° (thermostat 6).

Pendant la cuisson, préparer la meringue en battant les 2 blancs d’oeuf avec 100 g de sucre en poudre en trois fois (pour bien structurer les blancs) jusqu’à ce que le mélange soit bien ferme et mousseux. Etaler sur la tarte ou les tartelettes cuites et remettre au four 150° (thermostat 4) environ 10 mn. Eteindre le four et laisser encore 5 mn dans le four à l’arrêt.

Attendre qu’elles tiédissent et les laisser refroidir sur une grille en les démoulant délicatement.

Mots clé de la recette : tartelettecitronmeringue

Trio de petits pains briochés au pavot, aux olives et à la fleur de sel

Quoi de plus agréable que de varier les plaisirs avec ces petits pains que vous pouvez faire dans cette version salée mais aussi sucrée en utilisant raisins secs, amandes, pépites de chocolat etc…pour un goûter. Pour la version salée, vous pouvez aussi les parfumer avec des noix, des tomates séchées, du cumin, etc…

Les petits pains en forme de croissants sont aux olives et s’accordent bien avec la charcuterie. Ceux en forme de trèfles sont aux graines de pavot et s’accordent bien avec les poissons fumés, et enfin ceux tressés sont à la fleur de sel (mes préférés) avec les fromages, les pâtés ou pour des mini-sandwichs. Dégustés tièdes, ils sont encore meilleurs !

Pour la pâte

- 500 g de farine

- 35 g de sucre en poudre

- 25 g de levure du boulanger

- 65 g de beurre mou

- 1 oeuf

- 25 cl de lait tiède

- 10 g de sel

Pour la finition

- 1 oeuf

- 80 g d’olives vertes

- 2 c. à soupe de graines de pavot

- 1 à 2 c. à soupe de fleur de sel

Verser les ingrédients de la pâte dans le bol du robot en émiettant la levure. Pétrir 15 minutes à vitesse minimale. Laisser doubler de volume pendant une heure.

Sur un plan de travail, étirer la pâte et la replier trois fois.

Pour les trèfles au pavot : tailler un tiers de la pâte en portions de 30 g , les rouler sur le plan de travail non fariné  avec la paume de la main. Les placer serrés par trois sur une plaque beurrée.

Pour les tresses au sel : tailler un tiers de pâte en parts de 80 g. Les rouler sur le plan de travail en boudins de 20 cm et nouer souplement. Les placer sur la plaque de cuisson.

Pour les croissants aux olives : aplatir le reste de pâte à la main, piquer d’olives hachées et replier plusieurs fois (aÏe, aïe, étourdie et pressée comme tout, j’ai zappé l’étape et c’est très dommage !). Laisser reposer 10 mn et aplatir la pâte au rouleau. Y tailler des triangles, les rouler en croissants et placer sur la plaque de cuisson.

Laisser tripler de volume l’ensemble. Préchauffer le four à 210°C. Dorer tous les pains à l’oeuf battu. Parsemer les trèfles de graines de pavot, les tresses de fleur de sel et enfourner pour 20 minutes.

Pain marocain spirale

J’adore découvrir et tester toutes sortes de pain. Celui-ci a le bon goût d’une pâte un peu briochée. Nous l’avons beaucoup aimé avec sa toute fine croûte dorée et sa mie généreuse, moelleuse et bien aérée.

Dégusté tiède, ce pain est peut-être encore meilleur. J’en refais d’ailleurs aujourd’hui. J’ai réalisé la pâte dans le thermomix comme d’habitude, mais il se fait sans souci à la main comme cité ci-dessous, il faut juste pétrir le temps qu’il faut.

Passez un excellent week-end !

-  500 g de farine

- 15 grammes de levure du boulanger

- 1/2 sachet de levure chimique

- 1 oeuf

- 1 cuillère à soupe de sucre

- 100 ml d’huile

- 110 ml de lait tiède

- 100 ml d’eau tiède

- 1,5 cuillère à dessert de sel

 Pour dorer

- 1 jaune d’oeuf

- des graines de sésame

Dans un saladier,  mettre tous les ingrédients, au début mélanger avec une cuillère en bois puis travailler la pâte à la main pendant 10 minutes.

Couvrir la pâte avec une toile en silicone et faire lever à l’abri des courants d’air jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume.

Mettre la pâte sur un plan de travail fariné et la diviser en quatre.

 Faire de longs boudins et rouler chacun comme un escargot, mais attention à ne pas trop serrer car la pâte  gonfle.

Faire lever à nouveau pendant une heure au moins.

Préchauffer le four à 200°.

Badigeonner les pains du jaune d’oeuf puis parsemer de sésame.

Faire cuire 25/30 minutes.

Mots clé de la recette : painlevure du boulanger

Gâteau au chocolat extra (au thermomix)

Il existe une multitude de versions de gâteaux au chocolat et en général, lorsque j’en fais, c’est surtout pour mes enfants qui les aiment beaucoup. Pour ma part, je n’en suis pas trop fan, et ils ont tendance à m’écoeurer rapidement. Pourtant, celui-ci a provoqué l’effet inverse et j’ai adoré. Il est très léger en bouche, c’est un vrai bonheur.

Nous nous sommes vraiment tous régalés. N’hésitez pas à tester cette recette, je pense que vous ne serez pas déçus.

Pour un moule à manqué d’environ 20 centimètres

Pour le gâteau

- 250 g de chocolat noir

- 1 gobelet 1/2 d’eau

- 130 g de sucre en poudre

- 100 g de beurre ramolli

- 30 g de farine

- 2 c. à soupe de crème fraîche

- 4 oeufs

- 1 pincée de sel

Pour le glaçage

- 130 g de chocolat noir

- 2/3 de gobelet d’eau

- 1 noix de beurre

Séparer les blancs d’oeufs des jaunes et réserver. Couper le chocolat en morceaux, les mettre dans le bol du thermomix avec l’eau. Mixer 30 secondes vitesse 8 puis faire fondre pendant 2 minutes à 60°, vitesse 4.

Introduire dans le bol le beurre en morceau, le sucre, les jaunes d’oeufs, la farine et la crème fraîche. Mixer pendant 30 secondes à vitesse 7.

Vous devez obtenir une pommade bien lisse, en ruban.

Beurrer et farine le moule et préchauffer le four à 200°C.

Nettoyer le bol, le remettre sur l’appareil avec le fouet et y mettre les blancs d’oeufs avec le sel. Monter les blancs en neige pendant 3 minutes 30 à vitesse 2,5.

Retirer le fouet. Incorporer délicatement les blancs au mélange chocolaté à l’aide d’une spatule. Verser dans le moule et faire cuire dans le four pendant 30 à 40 minutes. La pointe d’un couteau ne doit pas ressortir complètement sèche.

Pendant la cuisson du gâteau, préparer le glaçage. Rincer le bol et y mettre le chocolat avec l’eau. Mixer 20 secondes à vitesse 8  puis faire fondre pendant 2 minutes à 60°, vitesse 4.

Ajouter le beurre et mixer 5 secondes à vitesse 3 sans chauffer.

Démouler le gâteau sur un plat, attendre quelques minutes qu’il refroidisse puis étaler le glaçage encore tiède à la spatule : verser le glaçage au centre et étaler à la spatule jusqu’au bord du gâteau. Le glaçage retombera progressivement sur les côtés.

Mots clé de la recette : gâteauchocolatthermomix

Nappage à la fraise pour tarte (au thermomix)

Les fraises commencent à abonder…à nous les bons desserts colorés et vitaminés !

Aujourd’hui, je vous propose la recette d’un nappage super sympa fait en quelques minutes dans le thermomix.

C’est très simple et c’est tellement bon que l’on en mangerait à la petite cuillère, ce n’est pas trop sucré et ce nappage fait briller votre tarte magnifiquement…..à utiliser sans modération !

- 100 g de fraises bien mûres

- 1 c. à soupe de miel

- 1 pincée de poivre blanc

- 50 g de cassonade

- 1 c. à café de vinaigre ou de jus de citron (jus de citron pour moi)

- 1 c. à café rase de fécule

Laver et équeuter les fraise. Les couper en morceaux et les mettre dans le bol du thermomix avec tous les autres ingrédients.

Mixer une quinzaine de secondes sur turbo afin qu’il ne reste aucun morceau de fraise entier et régler 6 minutes à 95°, vitesse 5.

 Verser ce coulis dans un bol pour le faire refroidir. En napper votre tarte à l’aide d’un pinceau de cuisine. C’est tout !!

J’ai utilisé ce nappage pour des tartelettes aux fraises toutes simples, sans crème pâtissière et avec une pâte sablée que nous adorons, recette ici.

Note : cette pâte sablée est un peu difficile à étendre au rouleau. Je l’abaisse avec la paume de la main, la soulève délicatement avec une grande spatule plate et la laisse un peu épaisse…..un vrai régal, un délicieux goût de beurre frais et une texture hyper sablée vraiment top !

Pâte feuilletée express escargot au thermomix et recette des roulés feuilletés jambon/fromage

Faire une pâte feuilletée maison est une opération qui nécessite pas mal de temps entre chaque tour.

Je viens de découvrir cette recette réalisée dans le thermomix en quelques secondes, je vous avoue que j’étais très dubitative quant au résultat, mais au final, elle a vraiment tenu ses promesses et nous a assez bluffés ! j’ai trouvé cette belle recette Chez Michèle.

Je l’ai tout de suite utilisée pour réaliser les roulés au jambon et fromage de mon aminaute Pitchoune.

Pour la pâte feuilletée

- 150 g de farine

- 150 g de beurre

- 1 pincée de sel

- 75 g d’eau très froide

Couper le beurre en dés et le mettre au congélateur le temps qu’il soit bien dur (je l’ai laissé au moins 24 heures).

Mettre dans le bol du thermomix, la farine, le sel, le beurre congelé et l’eau.

Mettre l’appareil en route pendant 15 secondes en vitesse 6.

Fariner le plan de travail et étaler la pâte au rouleau en un grand rectangle.

Rouler la pâte en boudin bien serré.

Replier ensuite ce boudin comme un escargot.

Couvrir et mettre au frais, le temps que la pâte soit bien ferme.

Déposer l’escargot debout sur le plan de travail et l’aplatir avec la main.

Étaler ensuite la pâte au rouleau à pâtisserie suivant l’usage que vous voulez en faire.

Déposer la pâte sur la plaque ou dans un moule et remettre au frais avant de faire cuire.

Pour les roulés jambon/fromage

- 1 pâte feuilletée

- 1 béchamel bien épaisse (pour moi faite dans le thermomix avec 55 g de farine, 40 g de beurre et 5 gobelets de lait, sel, poivre, muscade)

- 150 g de dés ou allumettes de jambon

- une grosse poignée de fromage râpé

- sel, poivre, muscade

Préparer la béchamel plusieurs heures en avance afin qu’elle soit bien froide et épaisse.

Incorporer dans la béchamel les allumettes de jambon et le gruyère râpé. Bien mélanger le tout.

Découper des rectangles de pâte feuilletée.

Préchauffer le four à 180°.

Laisser quelques centimètres sur le côté et déposer le mélange béchamel-fromage-jambon.  Mettre un peu de gruyère râpé aux extrémités en le faisant dépasser. Rouler délicatement afin de d’obtenir un feuilleté de forme cylindrique. Déposer les roulés sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Badigeonner avec un jaune d’oeuf battu.

Faire cuire à 185° environ 20 mn dans le bas du four. Surveiller la cuisson, le coeur doit être chaud et les feuilletés dorés.

Crevettes à l’Américaine (au thermommix)

J’espère que vous avez passé une excellente fête de Pâques et que vous êtes en pleine forme en ce début de semaine.

Je vous propose aujourd’hui une recette thermomix aussi rapide et simple à faire que délicieuse. Une bien agréable façon de déguster les crevettes. Dans la recette originale, ce sont les gambas qui sont utilisés, mais je n’en avais pas. La prochaine fois, je récidive avec les gambas….trop bon !

- 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

- 2 échalotes

- persil

- 50 g de Cognac

- 200 g d’eau

- 200 g de vin blanc sec

- 70 g de concentré de tomates

- piment d’espelette

- 800g de crevettes (ou des gambas)

 Mettre dans le bol du thermomix l’huile et les echalotes coupées en petits morceaux et régler  5mn à 100° vitesse 3.

Racler les parois puis ajouter le persil, le cognac, l’eau, le vin blanc, le concentré de tomates, le piment d’espelette, le sel et le poivre.

Déposer les crevettes sur le Varoma, poser ce dernier sur le bol et régler 12 mn température Varoma vitesse 1.

A la sonnerie, mixer 30 sec vitesse 7. Servir sans attendre.

mots clé de la recette : crevetteséchalotevin blanccognacthermomix

Tarte au sucre

Vous commencez peut-être à le savoir…j’adore faire les brioches et dégustées tièdes, elles ne font pas un pli à la maison ! Pour leur confection, j’ai toujours recours à mon précieux et fidèle compagnon, le thermomix ! Mais bon, si vous ne le possédez pas, vos petites mains dans la farine feront merveille de toute façon, rien de bien compliqué là-dedans.

Tout ça pour dire que cette recette très simple a été énormément appréciée à la maison. Imaginez une brioche bien gonflée, à la mie filante, bien moelleuse, dont le dessus est super croustillant au bon goût de beurre frais…c’est trop bon surtout dégustée tiède, peu après la sortie du four pour bien garder ce contraste entre le moelleux et le croustillant !…disparue en un clin d’oeil la grosse tarte au sucre !!

Pour 6 à 8 personnes

Pour la pâte

- 300 g de farine

- 15 g de levure fraîche du boulanger

- 10 cl de lait

- 2 oeufs

- deux pincées de sel

- 80 g de beurre

- j’ai rajouté à peine un peu de fleur d’oranger

Pour la garniture

- 2 c. à soupe bien pleines de crème fraîche épaisse

- 1 oeuf

- 80 g de vergeoise

- 40 g de beurre

Procédure sans le thermomix : mettre la farine dans un saladier, faire un puits et déposer au centre la levure diluée dans 3 c. à soupe de lait tiède, les oeufs battus, le sel et le reste de lait. Mélanger le tout et ajouter le beurre en parcelles. Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit très homogène. Rajouter juste un peu de farine si la pâte est trop collante.

Couvrir la pâte d’un torchon et laisser reposer une petite heure dans un endroit tempéré.

Verser ensuite la pâte sur un plan de travail fariné et la travailler juste quelques secondes pour en chasser l’air. L’étaler et la disposer dans un moule souple de 26 cm de diamètre. Laisser lever une bonne heure….je l’ai mise sur un radiateur et elle a levé, levé !!

Préchauffer le four à th. 6-7.

Mélanger la crème fraîche et l’oeuf, puis former des trous avec le doigt sur toute la surface de la pâte et napper du mélange crème/oeuf.

Saupoudrer de vergeoise sur toute la surface du gâteau ainsi que de petits morceaux de beurre.

Faire cuire 30 minutes.

Mots clé : tartelevure du boulangerbrioche

 

Extrait de café maison (au thermomix)

Si vous êtes adepte de l’extrait de café pour parfumer vos crèmes au beurre, pâtissières, glaçages en tous genres etc….et que vous possédez le thermomix ou le cook’in, cette recette est pour vous ! Tout comme moi, vous n’achèterez plus jamais votre extrait de café….et réaliserez des économies !

De plus, il se conserve dans le frigo pendant des mois, et vous permet d’en avoir toujours à disposition….tout comme le fondant blanc pâtissier maison dont vous pouvez retrouver la recette ici…un peu de cet extrait de café dans le fondant et voilà un super glaçage pour vos éclairs au café !!

- 40 g de café soluble corsé

- 400 g de sucre en poudre

- 200 g d’eau

- 25 ml de vanille liquide

 Mettre le café, le sucre et l’eau dans le bol du thermomix. Régler la minuterie sur 5 minutes à 120°C, vitesse 3. (Surveiller et arrêter dès que le liquide monte, car selon la température de l’eau au départ, le temps peut varier.)

 Laisser tourner 5 minutes à la vitesse 2 sans chauffer. Régler à nouveau sur 5 minutes à 100°C, vitesse 3 …surveiller encore !

 Deux minutes avant la fin, ajouter de la vanille liquide par l’orifice du couvercle. Laisser tourner 5 minutes, vitesse 3 sans chauffer, pour refroidir. Vider la préparation ensuite dans un petit récipient. Le mélange devient sirupeux. Quand l’extrait a complètement refroidi, enlever toute l’écume et le mettre en bouteille. Garder dans le frigo.

Mots clé  : caféthermomixvanille

 

Kringle estonien

Cette recette fait le tour de la blogosphère à toute allure, vous avez déjà dû la voir maintes fois et même peut-être la faire. Dès que je l’ai vue, j’ai eu envie de la tester comme toutes les nouvelles sortes de brioche d’ailleurs. J’adore travailler les pâtes à pain, à brioche, à pizza etc….je peux vous dire que les cubes de levure défilent à la maison !!

Bref, je vous livre donc cette recette que je vous incite vivement à tester. Vite fait, ce kringle estonien est léger (beaucoup moins de beurre et d’oeuf que mes brioches classiques), peu sucré, il accompagnera à merveille un chocolat chaud, un café, une crème anglaise ou à déguster tel quel. Je vous propose deux versions : aux amandes et chocolat/noisettes. Vous pouvez varier la garniture selon votre goût et votre imagination. Pâte faite dans le thermomix pour moi.

A déguster tiède ou froid…tiède c’est le top !

Je compte en faire une version salée très prochainement…

- 300 g de farine

- 30 g de beurre à température ambiante

- 12 cl de lait tiède

- 1 càc de sucre en poudre

- 1 oeuf

- 15 g de levure fraîche de boulanger

- 1 pincée de sel

 Garniture

- 40 g de beurre fondu

- 3 c. à soupe de sucre blond ou roux

- de la poudre d’amandes

- des amandes effilées

Pour la version chocolat/noisette

- 40 g de beurre fondu

- 3 c. à soupe de sucre blond ou roux

- des pépites de chocolat (chocolat concassé grossièrement pour moi)

- des noisettes concassées

Délayer la levure dans le lait tiède avec le sucre. Laisser reposer quelques minutes.

 Dans le bol du robot, verser la farine, le sel et le beurre en morceaux. Faire fonctionner jusqu’à ce le beurre soit bien émietté. Ajouter le mélange levure/lait ainsi que l’oeuf.

Pétrir trois ou quatre minutes. La  pâte doit être élastique et homogène. Retirer la pâte et la retravailler un peu sur le plan de travail fariné.

Placer la pâte dans un saladier propre, couvrir et laisser lever une petite trentaine de minutes.

Dégazer et abaisser la pâte en un rectangle.

Préparer la garniture en mélangeant le beurre fondu avec le sucre en poudre. Badigeonner sur la pâte, saupoudrer ensuite  généreusement de poudre d’amandes (+ quelques amandes effilées) (ou de pépites de chocolat et noisettes concassées), rouler comme pour une bûche.

Couper dans la longueur avec un couteau bien pointu, tresser les deux morceaux ensemble.

Fermer la brioche en cercle et la placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Faire lever la pâte au moins du double de son volume.

Préchauffer le four à 180°

Enfourner la brioche  pendant 20 à 25 mn.

Laisser refroidir et saupoudrer de sucre glace.

Je tiens à présent à remercier chaleureusement tous ceux et celles qui ont voté pour moi pour le classement des meilleurs blogs culinaires sur le site AFTOUCH cuisine.

Il y avait 718 blogs inscrits et j’ai eu la très grande surprise d’arriver en 44 ème position, donc dans le top 50, j’en reviens pas !! Merci encore, c’est grâce à vous !

Mots clé  : briochelevure du boulanger

Moelleux aux pommes et amandes

  • Voilà un gâteau comme je les aime : très moelleux, riche en fruits, sucré juste ce qu’il faut, vite fait et qui a une saveur exquise de frangipane qui nous rappelle nos récentes galettes. Je vous conseille vivement de le tester, il devrait vous plaire (recette trouvée chez Gourmand’Elise). Beaucoup d’entre nous aimons les nouvelles recettes de gâteaux aux pommes, celle-ci compte désormais parmi mes préférées. Vous pouvez cliquez ici pour retrouver une autre recette un peu dans le style et vraiment délicieuse !

  • 100 g de farine

  • 50 g de poudre d’amandes

  • 120 g de beurre mou demi-sel (doux pour moi avec un pincée de fleur de sel)

  • 100 g de sucre en poudre

  • 3 gros œufs

  • ½ sachet de levure chimique

  • 1 cuillère à café d’extrait d’amande amère (ou un peu moins selon goût)

  • 5 pommes

Dans un saladier, battre le beurre mou avec le sucre en poudre jusqu’à ce que le mélange soit bien crémeux (j’ai procédé dans le thermomix avec le fouet, le résultat était parfait). Ajouter les œufs un à un en mélangeant bien entre chaque.

Incorporer ensuite la farine tamisée avec la levure, la poudre d’amandes et mélanger.

Éplucher les pommes et en couper quatre en petits cubes. Les ajouter dans la pâte afin qu’ils ne s’oxydent pas. Couper la dernière pomme en lamelles.

Verser la pâte à gâteau dans un moule de 24 cm beurré et fariné et disposer sur le dessus les lamelles de pommes.

Placer le gâteau dans le four et faire cuire pendant 45 minutes à 180°.

Servir tiède ou froid. Ce gâteau est aussi bon le lendemain.

Si vous le désirez, vous pouvez toujours voter pour mon blog ..(c’est le dernier jour, vous avez jusqu’à ce soir !!!) sur le site AFtouch  cuisine (taper “couleurdevie”). Un grand merci par avance à vous tous et toutes !!

Mots clé : gâteaupommespoudre d’amandes

Galette des rois à la frangipane selon Pierre Hermé

L’Épiphanie est peut-être passée, mais ce n’est pas une raison pour se priver de continuer a faire de bonnes galettes !! Vous trouverez sur ce blog la recette de la frangipane que je fais toujours en quelques secondes dans le thermomix et qui est vraiment un régal.

Je vous propose aujourd’hui la version de la frangipane selon Pierre Hermé. Elle est également délicieuse avec ses parfums d’amandes, de rhum et de vanille. Elle contient 50 g de beurre de moins que ma version classique. Elle est certes un tout petit plus longue à préparer mais elle vaut vraiment le détour…alors, qui aura la fève ??

- 2 pâtes feuilletées

- 1 fève

Pour la crème d’amandes

- 65 g de beurre mou

- 85 g de sucre glace

- 100 g d’amandes en poudre

- 5 g de maïzena (1 c. à café)

- 1 c. à café de rhum

- 1 oeuf

- la crème pâtissière de la recette ci-dessous

Pour la crème pâtissière

-125 ml de lait

- 10 g de maïzena

- 30 g de sucre

- 1 jaune d’oeuf

- 12 g de beurre mou

- 1 gousse de vanille

Pour la finition

-1 jaune d’oeuf + un peu de lait

Pour la crème pâtissière : Dans une casserole à fond épais, mélanger la maïzena avec la moitié du sucre puis verser le lait en tournant avec un fouet.

Fendre la gousse de vanille et gratter l’intérieur avec un petit couteau. Mettre la gousse et les graines dans la casserole et porter à ébullition tout en mélangeant sans cesse.

Dans une seconde casserole, fouetter le jaune d’oeuf avec le sucre restant. Y verser en mince filet le contenu de la première casserole en continuant de mélanger avec le fouet.

Porter la crème à ébullition et la retirer du feu aussitôt après le premier bouillon. Enlever la gousse de vanille puis plonger la casserole de crème dans un récipient rempli de glaçons (facultatif).

Lorsque la crème a refroidi et atteint environ 50°C, incorporer le beurre en tournant vivement avec le fouet et réserver au frais.

Pour la crème d’amandes : Mélanger le sucre glace, la poudre d’amande et la maïzena et les tamiser.

Mettre le beurre dans un saladier et le travailler avec une spatule afin qu’il s’assouplisse. (pour ce qui me concerne j’ai fait cette crème d’amandes dans le thermomix).

Ajouter ensuite le mélange précédent puis l’oeuf sans cesser de tourner avec la spatule. Verser ensuite le rhum et la crème pâtissière.

Préchauffer le four à 180°C (th. 6).

Poser le premier disque de pâte feuilletée sur une feuille de papier sulfurisée ou en silicone.

Répartir la crème d’amande  en faisant attention à laisser 2 cm sur le bord de la pâte pour la "soudure". Ajouter la fève.

A l’aide d’un pinceau, mouiller tout le tour de la pâte puis poser le deuxième disque de pâte en appuyant légèrement sur les bords pour bien sceller les 2 pâtes. A l’aide d’un pinceau, étaler le jaune d’oeuf mélangé à un peu de lait sur le dessus de la galette.

Vous pouvez faire des motifs sur la galette à l’aide d’un couteau en faisant attention de ne pas couper la pâte.

Faire cuire environ 35 mn à 185°C (th. 6).

Si vous le désirez, vous pouvez toujours voter pour mon blog (chaque jour jusqu’au 31 janvier) sur le site AFtouch  cuisine (taper "couleurdevie"). Un grand merci par avance à vous tous et toutes !!

Vous êtes plutôt couronne des rois briochée ?…alors c’est par-ici pour la recette !

Mots clé  : galettefrangipaneHermépoudre amandes

 

Biscuits étoilés

De délicieux petits biscuits faits à l’occasion d’un goûter d’enfants….il n’ont pas fait un pli !! Les grands se sont bien servis au passage…J’ai glacé le dessus avec mon fondant blanc pâtissier maison dont j’ai toujours une petite réserve dans le frigo.

Pour 25 étoiles environ

- 250 g de farine

- 125 g de beurre mou

- 70 g de sucre glace

- 1/2 c. à café de vanille en poudre

- 1 jaune d’œuf

- 1 c. à soupe de crème fraîche (épaisse pour moi)

- 1 pincée de sel fin

Pour le glaçage

- fondant blanc

ou bien

- glace royale faite avec 125 g de sucre glace, du blanc d’oeuf et un jus de citron.

Mélanger la farine, le sel, le sucre glace et la vanille dans un saladier. Creuser un puits et y mettre le jaune d’oeuf, la crème puis le beurre mou coupé en morceaux. Travailler rapidement la pâte et la mettre en boule. J’ai mixé le tout pour ma part dans le thermomix quelques secondes jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène.

La placer pour une heure dans le frigo, recouverte d’un film alimentaire.

Préchauffer le four à 180°C.

Sortir la pâte du frigo et l’abaisser sur 5 mm, sur un plan de travail fariné. Découper des étoiles à l’aide d’un emporte-pièces.

Tapisser la tôle du four de papier sulfurisé et y déposer les étoiles. Enfourner à mi-hauteur et laisser cuire 12 à 14 minutes environ.

Laisser complètement refroidir au sortir du four.

Les recouvrir de fondant ou de glace royale que vous aurez faite en mélangeant bien le sucre glace, le jus de citron et du blanc d’oeuf. Il faut que la consistance soit ni trop fluide ni trop épaisse.

Si vous le désirez, vous pouvez toujours voter pour mon blog sur le site AFtouch  cuisine. Un grand merci par avance à vous tous et toutes !

Mots clé : biscuitsfondant blancsucre glace

Truffes au chocolat au thermomix

Rien de plus classique pour les Fêtes que les truffes au chocolat. Chacun a un peu sa propre recette et on peut décliner la truffe de tellement de manières ! Aujourd’hui, je vous propose la version thermomix…de délicieuses truffes qui se font toutes seules…ou presque ! Elles ont une texture à la fois ferme juste ce qu’il faut et ultra fondante et elles sont sans ajout de beurre. Une petite douceur exquise à déguster sans complexe ! 

Vous pouvez bien entendu réaliser ces truffes sans le thermomix, pour ceux et celles qui ne l’ont pas.

Passez une agréable journée !

Pour une vingtaine de truffes

- 200 g de chocolat noir (55 pour cent de cacao minimum)

- 1 pincée de café instantané

- 40 g de sucre glace

- quelques gouttes d’extrait de vanille liquide

- 1 jaune d’oeuf

- 2 c. à soupe de crème fraîche épaisse pas trop pleines

- un peu de rhum ou tout autre alcool (whisky ou grand Marnier)

- 1 c. à soupe d’eau

Pour la finition

- 2 c. à soupe de cacao amer en poudre

Mettre le chocolat coupé en morceaux dans le bol. Mixer 20 secondes à vitesse 9 puis, par à-coups, 10 secondes sur la fonction turbo.

Ajouter une cuillère à soupe d’eau et le café instantané. Régler 3 minutes à 50°, vitesse 4.

Ajouter le reste des ingrédients (sauf le cacao de finition) et régler 5 minutes à 50°, vitesse 4. On doit obtenir une consistance de pommade. Vider dans un saladier et mettre au frigo pendant une bonne heure.

Quand la pâte a suffisamment durci, la sortir du frigo. Pour façonner les truffes, prélever la valeur d’une petite cuillère à café de pâte et la rouler en boule. Remettre les boules au frigo pendant une heure.

Mettre le cacao dans un petit bocal. Introduire les boules dans ce bocal, 3 par 3 ou plus selon la taille. Retourner plusieurs fois le bocal pour que les truffes se poudrent bien de cacao.

Garder au froid dans une boîte hermétique. Attendre au moins une heure avant de les consommer. Ces truffes se conservent au frigo dans une boîte hermétique jusqu’à une dizaine de jours.

Si vous le désirez, vous pouvez toujours voter pour mon blog sur le site AFtouch  cuisine. Un grand merci par avance à vous tous et toutes !

Cream de parisienne (petits pains briochés fourrés à la crème pâtissière)

Vous connaissez peut-être cette recette qui a pas mal circulé dans la blogosphère et elle vous a sans doute déjà séduits !

J’adore mettre la main à la pâte, à toutes les pâtes , les manipuler, les façonner…ces petits pains sont un vrai bonheur :  moelleux, légers, peu sucrés, jolis, et qui cachent en leur cœur une douce crème pâtissière parfumée que vous pouvez à votre guise remplacer par de la compote de pommes ou poires par exemple. Les quinze brioches n’ont pas fait long feu à la maison, dévorées en un clin d’œil ! Essayez, vous allez aimer, j’en suis persuadée !

Pour 15 jolis petits pains briochés

Pour la crème pâtissière (je l’ai faite la veille pour qu’elle ait la consistance idéale pour l’étaler)

- 25 cl de lait
– 2 jaunes d’œufs
– 20 g de maïzena ou de farine
– 2 sachets de sucre vanillé
– 2 cuillères à soupe de liqueur de mirabelle ou de poires ou de kirsch ou de rhum
– 50 g de sucre en poudre.

Pour la pâte

- 500 g farine type 55
– 30 g de levure fraîche de boulanger
– 70 g sucre + 2 sachets de sucre vanillé
– 25 cl de lait
– 1 gros oeuf
– 50 g beurre (ou de margarine)
– 1 c.à café de sel
– pépites de chocolat (facultatif)

Pour dorer

- 1 jaune d’oeuf et un peu de lait

Crème pâtissière :

Mélanger les jaunes d’oeufs, la maïzena, les sucres dans une casserole. Verser le lait petit à petit en chauffant à feu moyen et en remuant sans arrêt avec une cuillère en bois jusqu’à ce que le mélange épaississe (environ 4-5 minutes). Attention le fond brûle très vite si le feu est trop chaud. Rajouter la liqueur en fin de cuisson. Laisser refroidir (votre crème doit être bien épaisse).

Pâte à brioche :

Mettre dans la cuve de la MAP ou dans le bol de votre robot tous les ingrédients et lancer le programme pâte seule.
La pâte doit former une boule élastique et non collante.

Former une boule et laisser lever (environ 1 heure si vous n’utilisez pas de map) : la pâte doit avoir doublé de volume.

La faire ensuite retomber en appuyant dessus et en la pliant sur votre plan de travail fariné.
Détailler la pâte en 15 morceaux égaux et former des boules.
Étaler chaque boule au rouleau en donnant une forme ovale dont vous couperez le bord inférieur en lanières verticales.

Déposer sur chaque ovale une petite cuillère à soupe de garniture.



Rabattre la partie supérieur de l’ovale au dessus de la crème pâtissière et appuyer légèrement pour sceller, puis rabattre chaque lanière de pâte vers le haut puis sous le petit pain pour les maintenir. Laisser à nouveau lever.

Badigeonner alors d’un jaune d’oeuf battu avec un peu de lait

Enfourner à th 200° pendant 10 à 15 minutes.

Et puis, je me permets de vous rappeler que vous pouvez toujours voter pour mon blog si vous le désirez (pour le classement des blogs culinaires).

Voici ci-dessous le lien pour accéder directement au site « AFTouch-cuisine » :

http://www.aftouch-cuisine.com/contacts/concoursblogs.php

Un grand merci par avance pour vos votes !

Tartelettes mirliton au nutella

C’est sur le joli blog "Les petits plats dans les grands" que j’ai trouvé cette recette qui m’a tout de suite emballée, comme la majorité des recettes de Cojocano d’ailleurs.

Ayant tous les ingrédients sous la main, je n’ai pas tardé à faire ces tartelettes qui ont enchanté le palais gourmand de mes étudiants de retour à la maison. Une tartelette en a appelé une autre puis….allez, on se partage la troisième ?! Bref un délice surtout dégusté à peine refroidi. Entièrement faites en un clin d’oeil, dans le thermomix pour ma part.

Bonne journée à vous tous et merci de votre fidélité.

Pour la pâte sablée

- 250 g de farine

- 125 g de beurre mou

- 50 g de sucre en poudre

- 75 g de lait

- 2 jaunes d’oeufs

- 1 sachet de sucre vanillé

- 1 pincée de sel

Pour la garniture

- nutella ou confiture de framboise (gelée de coings maison pour moi, il y en a tellement dans les placards !)

- 90 g de poudre d’amande

- 120 g de sucre

- 2 oeufs

- 1 sachet de sucre vanillé

- 70 g de crème fraiche épaisse

Préparer la pâte sablée : Préchauffer le four à 180°c. Mettre tous les ingrédients de la pâte sablée dans le bol du thermomix et programmer une minute sur fonction épi.

Laisser la pâte reposer 30 minutes puis l’étaler sur un plan de travail fariné.

Avec un emporte pièce adapté à vos moules, découper des portions de pâte et les placer dans les moules.

Préparer la garniture : Mélanger la poudre d’amande, les sucres, la crème épaisse  puis les oeufs.

Sur les fonds de pâte mettre une cuillerée de nutella (ou de confiture), puis verser par-dessus la crème à l’amande.

Cuire 20 à 25 minutes au four à 180°C.

Torta delle rose

Nous sommes mi-octobre et les roses sont encore bien belles dans le jardin, elles profitent elles aussi, de l’été indien ! Voici un délicieux gâteau pour leur rendre hommage avant que n’arrivent les premières gelées (parfois précoces ici).

La torta delle rose, en forme de bouquet de roses, est née pour honorer le raffinement et à la beauté de la noble Isabella d’Este  (épouse du marquis Francesco Gonzague, en 1490) ; elle  fut tellement appréciée par la jeune épouse qu’elle devint un classique de la cour de Mantoue.

Ce gâteau, bien simple à faire, est très moelleux et délicatement parfumé à la vanille et au citron (ou à l’orange), un vrai bonheur en bouche. Recette trouvée sur le blog "Le Pétrin".

Pour celles et ceux qui possèdent le thermomix, vous pouvez, comme je l’ai fait ici, préparer la pâte mais aussi la crème avec ce robot …gain de temps et résultats garantis.

Je vous souhaite un excellent week-end !

Pour la pâte briochée

  • 500 g de farine

  • 20 g de levure fraîche du boulanger

  • 60 g de sucre

  • 1 sachet de sucre vanillé

  • 1 c. à c de sel

  • 1/4 à 1/2 zeste finement haché d’orange ou de citron

  • 3 jaunes d’oeuf

  • 1 oeuf entier

  • 200 ml de lait

  • 80 g de beurre tempéré

Pour la crème au beurre vanillée

  • 100 g de beurre très mou

  • 60 g de sucre ou cassonade

  • 1 gousse de vanille ou 1 c. à café de vanille en poudre

Pour dorer

- un blanc d’oeuf

   En machine à pain : Placer dans l’ordre la levure sèche puis les farines tamisées, le sucre, le sucre vanillé et le sel dans la cuve. Verser par-dessus les jaunes d’oeuf, l’oeuf entier, le lait tempéré et le zeste finement haché. Mettre en route un programme "pâte" et commencer à incorporer le beurre mou en petites portions (une à la fois) dès que la pâte forme une boule.

  • note: selon le type de machine, l’ordre des ingrédients peut être inverse: il faut alors commencer par verser les liquides puis par-dessus les ingrédients secs. Dans ce cas, il est préférable de mélanger au préalable dans un bol la farine et la levure sèche. Pour utiliser la levure fraiche, il suffit de l’émietter dans le mélange ou de la délayer au préalable dans une partie du lait tiède.

  • Dans le thermomix  : Mettre le lait dans le bol avec la levure, programmer 30 secondes à 45 degrés, vit. 4. Ajouter ensuite le beurre et tous les autres ingrédients pour la pâte. Mettre sur fonction épi pendant 4 minutes.

  • A la main : Verser dans un grand saladier les farines tamisées (réserver environ 50 g pour ajouter au fur et à mesure du pétrissage) et la levure sèche. Mélanger puis ajouter les sucres et le sel et mélanger à nouveau avec une cuillère en bois. Creuser un puits et verser les jaunes d’oeufs, l’oeuf entier légèrement battu, le zeste d’orange ou de citron  râpé et le lait tiède.

    Commencer à mélanger en partant du centre et en élargissant le mouvement vers les bords pour incorporer la farine petit à petit jusqu’à formation d’un amas autour de la cuillère. Travailler la pâte à la cuillère ou à la main avant d’ajouter le beurre par petits morceaux en malaxant la pâte jusqu’à ce qu’il soit complètement incorporé.

    Pétrir 6 mn en ajoutant éventuellement le reste de farine si la pâte continue à coller aux parois ou au fond du saladier/bol: la pâte finale doit être lisse et satinée, légèrement collante au toucher.

    Placer la pâte en boule dans un saladier légèrement huilé et laisser reposer 1h environ ou le temps que la pâte double de volume (à la MAP une fois le beurre incorporé et la pâte pétrie, finir le programme pâte dans la machine -30 min – et laisser lever dans la cuve le reste du temps).

    Préparer la crème au beurre vanillée

    Placer le beurre très mou dans un saladier et le travailler à la cuillère en bois pour lui donner une texture pommade. Ajouter le sucre et les grains de vanille extraits de la gousse (ou la vanille en poudre) et battre énergiquement pour obtenir une crème onctueuse et homogène. Couvrir et réserver.

    Beurrer et fariner très légèrement un moule de 26 cm.

    Transvaser la pâte sur un plan de travail légèrement fariné, la replier 2-3 fois pour la dégazer partiellement.

    Fariner à nouveau le plan de travail sur une grande surface, poser au centre la pâte et l’étaler délicatement au rouleau de manière à former un rectangle d’environ 35 x 50 cm grand côté face à soi.

    Répartir sur la pâte la crème au beurre vanillée en l’étalant au maximum avec une spatule longue ou une maryse (veiller à ne pas trop appuyer pour ne pas dégazer trop la pâte et surtout à ne pas déchirer la pâte).

    Rouler la pâte en boudin comme pour un gâteau roulé (grand côté roulé vers soi) en veillant à garder la jointure dessous. Avec un grand couteau bien aiguisé, découpé des tranches égales d’environ 4 cm d’épaisseur (théoriquement, on devrait obtenir 12/13 tranches mais on peut faire des tranches moins épaisses pour un "bouquet" plus fourni).

    Placer les tranches côté coupé dessus dans le moule et laisser lever à nouveau environ une bonne heure.

  • Préchauffer le four th. 6 (180°C). Badigeonner délicatement et très légèrement les rouleaux avec du blanc d’oeuf légèrement battu avec une pincée de sel.

  • Enfourner et cuire environ 25 min. Laisser tiédir avant de démouler.

  • Servir saupoudré de sucre glace tamisé.

Rissole de la mer et sa crème de petits pois de Sabrina

Êtes-vous fan de l’émission Master Chef ? Pour ma part, je ne la raterais pour rien au monde …en ce moment, les jeudis soirs sont sacrés et je n’en perds pas …une miette !!

Jeudi dernier, cette recette  a été félicitée par le Jury, et elle a valu à Sabrina…..un bisou du Chef Frédéric Anton, rien que ça !!…et pour un plat concocté avec des boîtes de conserve, s’il vous plaît ! ça c’était le but du jeu..

 Du coup, je n’ai eu qu’une idée en tête, c’est de la reproduire à la maison le plus vite possible….je n’ai pas eu, bien sûr, le bisou étoilé, mais ceux des miens m’ont comblée car ces rissoles valent bel et bien le détour !! Je n’en avais jamais fait, mais je suis prête à recommencer, c’était délicieux !

Il y a plusieurs étapes dans cette recette, mais somme toute, elle est très simple à faire….essayez, vous allez adorer !!

Pour les rissoles :

  • 1 boite de saumon au naturel

  • 1 boite de crevettes décortiquées

  • ½ oignon (s’il est petit, le mettre entier )

  • 2 gousses d’ail

  • 1 feuille de laurier

  • Sel poivre

    Pour la béchamel :

  • 30g de beurre

  • 2 c.à soupe de farine

  • 20 cl de lait

  • Un peu de muscade

  • Sel poivre

    Pour la panure :

  • 1 oeuf

  • 3 cas de Farine

  • 5 cas de Parmesan râpé

  • Poivre

    Pour la crème de petits pois :

  • 1 boite de petits pois

  • 1 feuille de laurier

  • ½ oignon

  • 30g de beurre

    Pour la pâte à rissoles :

  • 2 bols d’eau

  • 2 bols de farine tamisée

  • 40g de beurre

  • une bonne pincée de sel

Préparer la pâte à rissoles :

Mettre l’eau et le beurre dans une casserole. Laisser fondre ; une fois fondus, ajouter en une seule fois la farine et le sel et mélanger afin d’obtenir une pâte compacte qui se détache des parois de la casserole. Sécher quelques instants sur le feu en la tournant à l’aide d’une spatule. Réserver dans un saladier et laisser refroidir.

Préparer la farce des rissoles :

Émincer finement l’oignon et l’ail. Chauffer un filet d’huile d’olive dans une poêle et y faire fondre l’oignon et l’ail. Ajouter les crevettes (préalablement égouttées) ainsi que le saumon émietté et égoutté. Ajouter une feuille de laurier. Laisser compoter environ 5 min sur feu moyen. Réserver.

Préparer la béchamel ( pour aller plus vite je l’ai faite dans le thermomix) :

Dans une casserole faire fondre le beurre. Une fois fondu, ajouter la farine, et fouetter énergiquement afin de lier l’ensemble. Verser petit à petit du lait, et cuire doucement tout en remuant, jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse. Hors du feu, saler et poivrer, ajouter une pointe de muscade.

Ajouter cette béchamel à la farce à base de crevettes et saumon, bien mélanger le tout.

Façonner les rissoles :

Prendre la boule de pâte et l’étaler finement sur un plan de travail fariné. Déposer au centre de la pâte des cuillères à soupe de farce et replier la pâte afin de former la rissole. Découper une demi lune à l’aide d’un emporte pièce, souder les bords à l’aide des doigts d’une fourchette. Mettre une poêle à chauffer avec de l’huile (pour ma part, j’ai fait cuire à grande friture).

Préparer la crème de petit pois :

Mettre à chauffer les petits pois dans une casserole avec l’oignon coupé en morceaux et une feuille de laurier…pour ma part, j’ai émincé l’oignon, je l’ai fait revenir dans un peu d’huile avant d’y rajouter les petits pois !  Une fois chauds, les mixer au mixer plongeant (au thermomix pour moi) . Ajouter de la crème pour obtenir une consistance crémeuse. Rectifier l’assaisonnement.

Pour le beurre noisette :

Mettre du beurre dans une casserole, faire chauffer. Le beurre sera noisette une fois qu’il aura cessé de crépiter. Débarrasser dans une passoire afin de ne garder que le beurre.

Préparer la panure :

Dans un petit bol, fouetter un œuf entier. Dans un autre petit bol, mélanger 3 cas de farine et 5 cas de parmesan. Poivrer légèrement. Tremper une à une les rissoles dans l’œuf puis dans le mélange précédent. Faire frire les rissoles dans l’huile chaude et débarrasser sur une assiette recouverte de papier absorbant.

Dresser la crème dans un petit pot, y déposer quelques gouttes de beurre noisette. Dans une assiette, dresser les rissoles et déguster immédiatement.

Chinois salés aux courgettes et aux fines herbes

Vous connaissez certainement le chinois version sucrée (que nous aimons particulièrement à la maison), eh bien je vous propose aujourd’hui une version salée bien sympathique et originale. La pâte a été préparée dans le thermomix, mais pas de problème pour l’adapter sans cet appareil.

C’est chez Maiwenn que j’ai déniché cette recette qui s’est révélée très bonne et comme il m’en restait pour le lendemain, j’ai fait réchauffer le chinois à la poêle doucement et longuement…pas de problème, il était aussi bon, sinon plus, car le goût du gruyère présent dans la pâte ressortait de manière fort agréable.

- 400 g de farine

- 20 g de levure fraîche du boulanger

- 200 g d’eau

- 40 g d’huile d’olive

- 100 g de fromage râpé

- 1 c. à c rase de sel

- 1 oignon

- 2 gousses d’ail

- du thym

- 200 g de courgettes râpées

- 20 g de graines de lin (moitié lin, moitié pavot pour  moi)

- 30 g d’épinards (feuilles de blettes du jardin pour moi)

- 30 g d’huile d’olive

- 40 g d’herbes fraiches mixées : menthe, origan, ciboulette, thym, persil..

- 1 oeuf pour la dorure ou du lait

Mettre l’eau, l’huile, la levure dans le bol du thermomix et programmer 1 min/ 37°/ vit 1. Ajouter la farine, le fromage râpé, le sel et le thym  et programmer 30 sec/ vit 8 puis 2 min/ fonction pétrin.

Étendre la pâte sur le plan de travail fariné en un grand rectangle.

Dans une sauteuse, faire revenir dans l’huile d’olive l’ail et l’oignon émincé puis les courgettes râpées, les épinards hachés (feuilles de blettes pour moi) pendant 10 minutes. Saler, poivrer, ajouter les herbes mixées et les graines.

Répartir ce mélange sur la pâte et enrouler la comme un biscuit roulé en le maintenant bien serré. Couper des tranches épaisses et les déposer à plat dans un moule rond recouvert de papier sulfurisé s’il n’est pas en silicone. Laisser lever au moins une heure. Badigeonner le dessus d’oeuf battu ou de lait.

Préchauffer le four à 200° puis enfourner jusqu’à ce que le dessus du chinois soit bien doré.

Keftas de poulet

C’est dans la revue "Régal" de juillet 2009 que j’ai trouvé cette délicieuse recette. Je tiens à remercier au passage la gentille personne qui m’a donnée 6 revues "Régal" dans lesquelles j’ai déjà repéré un tas de bonnes recettes que je vous partagerai bientôt…merci encore, elle se reconnaîtra ! 

Ces keftas nous ont régalés. C’est tout simple à faire, rapide et ça plaît aux enfants comme aux grands ! Certains d’entre nous les ont dégustés avec un petit peu de ketchup maison fraîchement réalisé.

Vous pouvez apporter quelques variantes en rajoutant des épices et des fines herbes selon vos goûts, dans ces boulettes.

Pour 6 personnes

- 600 g de blancs de poulet

- 2 + 2 oeufs

- 1 bouquet de persil

- 2 gousse d’ail

- 2 c. à soupe de parmesan râpé

- 3  c. à soupe de lait

- 3 + 5  c. à soupe de chapelure

- 2 c. à soupe de pignons de pin

- 12 cl d’huile

- sel et poivre

Couper les blancs de poulet  en morceaux. Les hacher finement ; pour cela, j’ai utiliser le thermomix.

Incorporer 2 oeufs, l’ail pressé, le persil ciselé, les pignons, le parmesan, 3 c. à soupe de chapelure et enfin le lait. Saler et poivrer. Mixer un peu à nouveau le tout ou bien mélanger manuellement. Façonner des boulettes.

Rouler ces boulettes dans une assiette contenant deux oeufs battus puis les rouler dans une autre assiette contenant la chapelure.

Mettre l’huile dans une poêle. Faire frire les boulettes environ 4 minutes sur chaque face. Égoutter et déguster.

Pain spirale aux olives noires et parmesan

J’adore varier les pains et celui-ci est très estival, parfumé et savoureux, parfait pour déguster avec une bonne salade de crudités ou tartiné de fromage frais.

Pour ne pas changer j’ai, bien sûr, réalisé la pâte dans le thermomix, et pour tester, j’ai divisé la quantité des ingrédients par deux. 

Pour 6 personnes

- 800 g de pâte à pain (recette de base ici, sans rajout de romarin et de fleur de sel sur le dessus dans ce cas)

- 200 g d’olives noires dénoyautées (je pense qu’on peut réduire très légèrement la quantité pour laisser le goût du parmesan s’épanouir davantage)

- 100 g de copeaux de parmesan

- 1 c. à soupe d’herbes de Provence

- 5 cl d’huile d’olive

Étaler la pâte à pain en un rectangle de 2 cm d’épaisseur. L’asperger d’huile. Éparpiller dessus le parmesan et les olives légèrement écrasées.

Couper la pâte en six bandes puis les enrouler sur elles-mêmes.

Placer les spirales obtenues côte à côte dans un moule rectangulaire. Laisser lever jusqu’à ce que la pâte arrive en haute du moule.

Préchauffer le four à 240°C. Passer un peu de lait ou d’oeuf battu sur le dessus du pain , régler le four à 210°C et enfourner pendant environ 30 minutes.